Les régulateurs financiers devraient-ils être indépendants ?

Abstract

L'ingérence des responsables politiques dans la réglementation et le contrôle du secteur financier a aggravé la quasi-totalité des crises financières majeures de la dernière décennie, de l'Asie de l'Est, à la Russie, en passant par la Turquie et l'Amérique latine. Outre qu'elles affaiblissent la réglementation financière en général, les pressions politiques nuisent au travail des responsables de la réglementation et du contrôle chargés d'intervenir auprès des banques en difficulté. Cette brochure examine les raisons pour lesquelles les régulateurs financiers devraient pouvoir compter sur un large degré d'indépendance, non seulement vis-à-vis de l'État, mais aussi vis-à-vis des sociétés de services financiers, afin de s'acquitter de leur mandat qui est de préserver la stabilité du secteur financier.