Back Matter

Back Matter

Author(s):
International Monetary Fund. African Dept.
Published Date:
October 2006
Share
  • ShareShare
Show Summary Details
Bibliographie

    AdamsJr.Richard H. and JohnPage2005Do International Migration and Remittances Reduce Poverty in Developing Countries?World Development Vol. 33(10) p. 164569.

    Amuedo-DorantesCatalina and SusanPozo2004Workers’ Remittances and the Real Exchange Rate: A Paradox of Gifts,World Development Vol. 32(8) p. 140717.

    AroraVivek B. and AthanasiosVamvakidis2005The Implications of South African Economic Growth for the Rest of Africa,IMF Working Paper 05/58 (Washington: International Monetary Fund).

    ArvanitisAthanasios2005. “Foreign Direct Investment in South Africa: Why Has It Been so Low?” in Post-Apartheid South Africa: The First Ten Yearsed. by MichaelNowak and Luca AntonioRicci (Washington: International Monetary Fund).

    AzamJean-Paul and FloreGubert2005Migrant Remittances and Economic Development in Africa: A Review of Evidence,IDEI Working Paper 354 (Toulouse: Institut d’Économie Industrielle).

    Banque mondiale2006World Development Indicators Report (Washington: World Bank).

    Banque mondiale et Fonds monétaire international2005Global Monitoring Report2005 (Washington: IMF and World Bank).

    BourdetYves and HansFalck2006Emigrants’ Remittances and Dutch Disease in Cape Verde,International Economic Journalà paraître, disponible sur Internet à l’adresse http://virtualcapeverde.net/news2/modules/Downloads/docs/emigration_dutch_disease.pdf.

    CarringtonWilliam J. and EnricaDetragiache1998How Big Is the Brain Drain?IMF Working Paper 98/102 (Washington: International Monetary Fund).

    CashinPaulLuis F.Cespedes and RatnaSahay2004. “Commodity Currencies and the Real Exchange Rate,Journal of Development Economics Vol. 75 (October) p. 23968.

    ChamiRalphConnelFullenkamp and SamirJahjah2003Are Immigrant Remittance Flows a Source of Capital for Development?IMF Working Paper 03/189 (Washington: International Monetary Fund).

    CoadyDavid and DavidNewhouse2005Evaluation of the Distributional Impacts of Petroleum Price Reforms,IMF Fiscal Affairs Division (Washington: International Monetary Fund).

    CoadyDavidMoatazEl-SaidRobertGillinghamRolandKpodarPaulaMedas and DavidNewhouse2006The Fiscal and Social Costs of Fuel Subsidies: Evidence from Bolivia, Ghana, Jordan, Mali, and Sri Lanka,PSIA Review Paper. Fiscal Affairs Department (Washington: International Monetary Fund).

    CollierPaul and Stephen A.O’Connell2006. “Opportunities and Choices,” in Explaining African Economic Growth (Nairobi: African Economic Research Consortium) à paraître.

    DimarananBetina V. (editor) 2006Global Trade Assistance and Production: The GTAP 6 Data BaseCenter for Global Trade Analysis (Lafayette, Indiana: Purdue University) à paraître.

    DudinePaoloJamesJohnMarkLewisLuzmariaMonasiHelawayTadesse and JoergZeuner2006. “Weathering the Storm So Far: The Impact of the 2003–05 Oil Shock on Low-Income Countries,IMF Working Paper 06/171 (Washington: International Monetary Fund).

    El-SaidMoataz and DanielLeigh2006Fuel Price Subsidies in Gabon: Fiscal Cost and Social Impact,Note prepared by the Fiscal Affairs Department (Washington: International Monetary Fund).

    Fonds mondial de lutte contre le sida la tuberculose et le paludisme (GFATM)2006Global Fund Disbursements by Region, Country and Grant Agreement (in USD equivalents),disponible sur Internet à l’adresse http://www.theglobalfund.org, téléchargé le 2 juin2006 (Genève: GFATM).

    Fonds monétaire international2000The Impact of Higher Oil Prices on the Global Economy,IMF Research Department; disponible sur Internet à l’adresse http://www.imf.org/external/pubs/ft/oil/2000/index.htm.

    Fonds monétaire international2005aOil Market Developments and Issues,Policy Development and Review Department (Washington: International Monetary Fund).

    Fonds monétaire international 2005bPerspectives de l’économie mondiale Septembre (Washington: Fonds monétaire international)

    Fonds monétaire international2005cAfrique subsaharienne—Perspectives économiques régionales (Supplément)Octobre (Washington: Fonds monétaire international).

    Fonds monétaire international2006aPerspectives de l’économie mondiale Avril (Washington: Fonds monétaire international).

    Fonds monétaire international2006bRegional Economic Outlook: Middle East and Central AsiaMay (Washington: International Monetary Fund).

    Fonds monétaire international and International Development Association2005Heavily Indebted Poor Countries (HIPC) Initiative—Statistical Update” (Washington: IMF and IDA).

    FreundCaroline and NikolaSpatafora2005Remittances: Transaction Costs, Determinants, and Informal Flows,World Bank Policy Research Working Paper No. 3704 (Washington: World Bank).

    GiulianoPaola and MartaRuiz-Arranz2005Remittances, Financial Development, and Growth,IMF Working Paper 05/234 (Washington: International Monetary Fund).

    GuptaSanjeevRobertPowell and YongzhengYang2006The Macroeconomic Challenges of Scaling Up Aid to Africa: A Checklist for Practitioners (Washington: International Monetary Fund).

    GuptaSanjeevCatherinePattillo and SmitaWagh2006Remittances to Sub-Saharan Africa: Size, Scope and Significance,IMF Working Paper (Washington: International Monetary Fund) à paraître.

    HarrisonW.J. and PearsonK.R.1996Computing Solutions for Large General Equilibrium Models Using GEMPACK,Computational Economics Vol. 9 p. 83127.

    HertelT.W.1997Global Trade Analysis: Modeling and Applications (Cambridge and New York: Cambridge University Press).

    KapurDevesh and JohnMcHale2005The Global Migration of Talent: What Does It Mean for Developing Countries?CGD Brief (Washington: Center for Global Development); disponible sur Internet à l’adresse http://www.cgdev.org/content/publications/detail/4473/.

    ONUDI2005Africa Foreign Investor Survey 2005 (Vienna: United Nations Industrial Development Organization).

    ONUSIDA2006Rapport sur l’épidémie mondiale de SIDA (Genève, Suisse: ONUSIDA).

    Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE); 2006Apports d’aide des pays membres du CAD (France, Paris: OCDE/CAD).

    PattilloCatherineSanjeevGupta and KevinCarey2006. “Sustaining and Accelerating Pro-Poor Growth in AfricaIMF Special Issues Paper (Washington: International Monetary Fund).

    PondBob and BarbaraMcPake2006The Health Migration Crisis: The Role of Four Organisation for Economic Cooperation and Development Countries,Lancet Vol. 367 (April) p. 144855.

    PNUD–Banque mondiale2005The Impact of Higher Oil Prices on Low Income Countries and on the Poor,Joint Energy Sector Management Assistance Program (ESMAP) (Washington: World Bank).

    RajanRaghuram G. and ArvindSubramanian2005What Undermines Aid’s Impact on Growth?IMF Working Paper 05/126 (Washington: International Monetary Fund).

    SmithW. James et KalanidhiSubbarao2003Quel rôle pour les transferts de filets sociaux de sécurité dans les pays à très faible revenu?Social Protection Discussion Series (Washington: Banque mondiale, Unité de la protection sociale, Réseau du développement humain).

    South Africa Foundation2004South Africa’s Business Presence in AfricaSAF Occasional Paper 3/2004 (Parktown, South Africa: South Africa Foundation).

    ToxopeusHelen S. and RobertLensink2006Remittances and Financial Inclusion in Development,draft (Groningen, Netherlands: University of Groningen).

    U.S. President’s Emergency Plan for AIDS Relief2006Action Today A Foundation For Tomorrow: Second Annual Report to Congress on the President’s Emergency Plan for AIDS Relief (Washington: U.S. Department of State).

Publications du Département Afrique du FMI, 2003–06

Documents de travail

06/185
Oil and Growth in the Republic of CongoBhattacharya, Rina and Ghura, Dhaneshwar
06/183
Management of Oil Wealth Under the Permanent Income Hypothesis: The Case of Sao Tome and PrincipeSegura, Alonso
06/150
An Empirical Investigation of the Exchange Rate Pass-Through to Inflation in TanzaniaMwase, Nkunde
06/142
How Much Is Enough? Monte Carlo Simulations of an Oil Stabilization Fund for NigeriaBartsch, Ulrich
06/140
Exchange Rate Misalignment: An Application of the Behavioral Equilibrium Exchange Rate (BEER) to BotswanaIimi, Atsushi
06/138
Did Botswana Escape from the Resource Curse?Iimi, Atsushi
06/132
Determinants of Emigrant Deposits in Cape VerdeKarpowicz, Izabela
06/126
HIV/AIDS: The Impact on Poverty and InequalitySalinas, Gonzalo; Haacker, Markus
06/115
Excess Liquidity and the Effectiveness of Monetary Policy: Evidence from Sub-Saharan AfricaSaxegaard, Magnus
06/91
Distributional Effects of Oil Price Changes on Household Expenditures: Evidence from MaliKpodar, Kangni
06/90
What is Fuzzy About Clustering in West Africa?Tsangarides, Charalambos G. and Qureshi, Mahvash Saeed
06/82
Adopting Full Dollarization in Postconflict Economies: Would the Gains Compensate for the Losses in Liberia?Honda, Jiro and Schumacher, Liliana
06/31
Stylized Facts on Bilateral Trade and Currency Unions: Implications for AfricaTsangarides, Charalambos G., Ewenczyk, Pierre, and Hulej, Michal
06/28
Zimbabwe’s Export Performance: The Impact of the Parallel Market and Governance FactorsMuñoz, Sonia
06/24
Implications of Quasi-Fiscal Activities in GhanaChivakul, Mali and York, Robert C.
06/15
Suppressed Inflation and Money Demand in ZimbabweMuñoz, Sonia
06/01
Are Donor Countries Giving More or Less Aid?Gupta, Sanjeev, Pattillo, Catherine, and Wagh, Smita
05/240
Bank, Efficiency and Competition in Low-Income Countries: The Case of UgandaHaunner, David and Peiris, Shanaka J.
05/236
Money Demand and Inflation in MadagascarNassar, Koffie
05/221
Fiscal Dominance and Inflation in the Democratic Republic of the CongoNachega, Jean-Claude
05/195
Sustaining Growth Accelerations and Pro-Poor Growth in AfricaPattillo, Catherine, Gupta, Sanjeev, and Carey, Kevin
05/179
The Macroeconomic Challenges of Scaling Up Aid to AfricaGupta, Sanjeev, Powell Robert, and Yang Yongzheng
05/178
How Useful Is Monetary Econometrics in Low-Income Countries? The Case of Money Demand and the Multipliers in RwandaHauner, David and Di Bella, Gabriel
05/174
Subordinated Levy Processes and Applications to Crude Oil OptionsKrichene, Noureddine
05/172
Inflation Targeting Lite in Small Open Economies: The Case of MauritiusPorter, Nathan and Yao, James Y.
05/156
Forestry Taxation in Africa: The Case of LiberiaSchwidrowski, Arnim and Thomas, Saji
05/145
Ten Years after the CFA Franc Devaluation: Progress Toward Regional Integration in the WAEMUvan den Boogaerde, Pierre and Tsangarides, Charalambos
05/143
Trade Integration in the East African Community: An Assessment for KenyaMcIntyre, Meredith A.
05/58
The Implications of South African Economic Growth for the Rest of AfricaArora, Vivek B. and Vamvakidis, Athanasios
05/47
The Disconcerting Pyramids of Poverty and Inequality of Sub-Saharan AfricaLopes, Paulo Silva
05/40
The Composition of Capital Flows—Is South Africa Different?Ahmed, Faisal; Arezki, Rabah; Funke, Norbert
05/36
Regional Trade Arrangements in Africa—Past Performance and the Way ForwardYang, Yongzheng; Gupta, Sanjeev
05/35
Tanzania’s Growth Process and Success in Reducing PovertyTreichel, Volker
05/32
A Simultaneous Equations Model for World Crude Oil and Natural Gas MarketsKrichene, Noureddine
05/18
Growth Empirics Under Model Uncertainty—Is Africa Different?Tsangarides, Charalambos
05/17
Competition and Efficiency in Banking—Behavioral Evidence from GhanaBuchs, Thierry D.; Mathisen, Johan
05/13
Currency Crises in Developed and Emerging Market Economies—A Comparative Empirical TreatmentFontaine, Thomson
04/238
Local Financial Development and the Aid-Growth RelationshipNkusu, Mwanza; Sayek, Selin
04/223
Inflation and Monetary Pass-Through in GuineaBlavy, Rodolphe
04/218
Capital Inflows, Sterilization, and Commercial Bank Speculation—The Case of the Czech Republic in the Mid-1990sChristensen, Jakob
04/212
Are There Negative Returns to Aid? A CommentNkusu, Mwanza
04/198
Growth and Convergence in WAEMU CountriesWane, Abdoul Aziz
04/196
Deriving Market Expectations for the Euro-Dollar Exchange Rate from Option PricesKrichene, Noureddine
04/189
Can Higher Reserves Help Reduce Exchange Rate Volatility?Hviding, Ketil; Nowak, Michael; Ricci, Luca Antonio
04/176
Sources of Growth in Sub-Saharan AfricaTahari, Amor; Ghura, Dhaneshwar; Akitoby, Bernardin; Aka, Emmanuel Brou
04/174
Microfinance in Africa—Experience and Lessons from Selected African CountriesBasu, Anupam; Blavy, Rodolphe; Yulek, Murat
04/170
Financing Uganda’s Poverty Reduction Strategy—Is Aid Causing More Pain Than Gain?Nkusu, Mwanza
04/158
Dimensions of Land Inequality and Economic DevelopmentErickson, Lennart; Vollrath, Dietrich
04/140
Explaining Efficiency Differences Among Large German and Austrian BanksHauner, David
04/130
Zimbabwe—A Quest for a Nominal AnchorKovanen, Arto
04/117
On Fixed and Variable Fiscal Surplus RulesBasci, Erdem; Ekinci, Fatih M.; Yulek, Murat
04/114
Sources of Growth in the Democratic Republic of the Congo—A Cointegration ApproachAkitoby, Bernardin; Cinyabuguma, Matthias
04/83
Angola’s Fragile StabilizationGasha, Jose Giancarlo; Pastor, Gonzalo
04/80
Political Instability and Growth—The Central African RepublicGhura, Dhaneshwar; Mercereau, Benoit
04/68
A Bayesian Approach to Model UncertaintyTsangarides, Charalambos
04/49
Aid and Dutch Disease in Low-Income Countries—Informed Diagnoses for Prudent PrognosesNkusu, Mwanza
04/46
Domestic Debt Markets in Sub-Saharan Africa Christensen, Jakob
04/40
And Schumpeter Said, “This Is How Thou Shalt Grow”: The Further Quest for Economic Growth in Poor CountriesBeaugrand, Philippe
04/30
Fiscal Sustainability in Heavily Indebted Countries Dependent on Nonrenewable Resources—The Case of GabonNtamatungiro, Joseph
04/26
How Much Do Trading Partners Matter for Economic Growth?Arora, Vivek B.; Vamvakidis, Athanasios
04/25
Rational Speculation, Financial Crises, and Optimal Policy ResponsesSurti, Jay
04/7
Fiscal Sustainability—The Case of EritreaYamauchi, Ayumu
03/252
Sources of Nominal Exchange Rate Fluctuations in South AfricaGottschalk, Jan; Bhundia, Ashok
03/211
Mauritius—Unemployment and the Role of InstitutionsMcdonald, Calvin; Yao, James Y.
03/195
Poverty and Social Impact Analysis—A Suggested FrameworkHossain, Shahabuddin M.
03/186
FDI Spillovers, Financial Markets, and Economic DevelopmentAlfaro, Laura; Chanda, Areendam; Kalemli-Ozcan, Sebnem; Sayek, Selin
03/178
Potential Output and Total Factor Productivity Growth in Post-Apartheid South AfricaArora, Vivek B.; Bhundia, Ashok
03/175
Debt Relief, Additionality, and Aid Allocation in Low-Income CountriesPowell, Robert
03/167
Diamond Smuggling and Taxation in Sub-Saharan AfricaOomes, Nienke; Vocke, Matthias
03/125
Modeling Stochastic Volatility with Application to Stock ReturnsKrichene, Noureddine
03/118
Welfare Implications of HIV/AIDSCrafts, Nicholas; Haacker, Markus
03/109
Stock Markets and the Real Exchange Rate—An Intertemporal ApproachMercereau, Benoit
03/108
The Role of Stock Markets in Current Account Dynamics—Evidence from the United StatesMercereau, Benoit
03/105
Overshooting and Dollarization in the Democratic Republic of CongoBeaugrand, Philippe
03/104
Estimation of the Equilibrium Real Exchange Rate for MalawiMathisen, Johan
03/85
Regional Impact of Cote d’Ivoire’s 1999–2000 Sociopolitical Crisis—An AssessmentDore, Ousmane; Anne, Benoit; Engmann, Dorothy
03/63
Interest Rates, Credit Rationing, and Investment in Developing CountriesNkusu, Mwanza
03/44
Estimation of the Equilibrium Real Exchange Rate for South AfricaMcdonald, Ronald; Ricci, Luca
03/43
Poverty and Social Analysis—Linking Macroeconomic Policies to Poverty Outcomes—Summary of Early ExperiencesRobb, Caroline
03/42
Taxation and Pricing of Petroleum Products in Developing Countries: A Framework for Analysis with Application to NigeriaHussain, Shahabuddin
03/28
Le taux de change réel d’équilibre du franc malgache: estimation et évaluationCady, John
03/6
Small African Stock Markets—The Case of the Lusaka Stock ExchangeMarone, Heloisa

Livres et monographies

Sub-Saharan Africa: Financial Sector ChallengesGulde, Anne-Marie; Pattillo, Catherine; Christensen, Jakob; Carey, Kevin; Wagh, Smita
Designing Monetary and Fiscal Policy in Low-Income CountriesSelassie, Abebe Aemro; Clements, Benedict J.; Tareq, Shamsuddin; Martijn, Jan Kees; Di Bella, Gabriel
Post-Apartheid South Africa: The First Ten YearsNowak, Michael; Ricci, Luca Antonio
Macroeconomic Challenges of Scaling Up Aid to AfricaGupta, Sanjeev; Powell, Robert; Yang, Yongzheng
Sustaining and Accelerating Pro-Poor Growth in AfricaPattillo, Catherine; Gupta, Sanjeev; Carey, Kevin
Regional Trade Arrangements in AfricaYang, Yongzheng; Gupta, Sanjeev
Rebuilding Fiscal Institutions in Postconflict CountriesGupta, Sanjeev; Tareq, Shamsuddin; Clements, Benedict J.; Segura-Ubiergo, Alex; Bhattacharya, Rina; Mattina, Todd D.
The ICT Sector and the Global Economy: Counting the Gains in: The Global Information Technology Report 2004/05Haacker, Markus
Lifting the Oil Curse: Improving Petroleum Revenue Management in Sub-Saharan AfricaBartxch, Ulrich; Cuc, Milan; Katz, Menachem; Malothra, Harinder
The Macroeconomics of HIV/AIDSHaacker, Markus
Mauritius, Challenges to Sustained GrowthSacerdoti, Emilio; El Masry, Gamal; Khandelwal, Padamja; Yao, Yudong
Postconflict Economics in Sub-Saharan Africa: Lessons from the Democratic Republic of the CongoClément, Jean A.P.

L’Afrique subsaharienne s’entend ici de l’ensemble des pays que couvre le Département Afrique du FMI; ceci exclut Djibouti, la Mauritanie et le Soudan, bien que ces pays figurent dans les données agrégées de l’Afrique subsaharienne dans les Perspectives de l’économie mondiale publiées par le FMI. L’appendice statistique fournit des informations sur chacun des 44 pays d’Afrique subsaharienne couverts par ce rapport mais l’Érythrée et le Libéria sont exclus des chiffres agrégés en raison de l’insuffisance de leurs données statistiques.

Préparé par Sanjeev Gupta, Ulrich Jacoby, Arto Kovanen et Kevin Carey.

Outre que les pays sont classés en pays importateurs de pétrole et pays exportateurs de pétrole, ils sont regroupés par pays riches en ressources naturelles—subdivisés en pays pétroliers et pays non pétroliers—et par pays pauvres en ressources naturelles, eux-mêmes répartis entre pays côtiers et pays enclavés. Ces classements sont ceux de Collier et O’Connell (2006), qui montrent que l’effet des ressources dont un pays est doté est indépendant du lieu où il se trouve et qui classent donc toutes les économies d’Afrique subsaharienne selon qu’elles sont dotées ou non de ressources naturelles et selon leur emplacement. Un pays est considéré riche en ressources naturelles si les rentes tirées des produits primaires—c’est-à-dire les recettes moins les coûts d’extraction—dépassent 10 % du PIB (sur la base de ce critère, l’Afrique du Sud n’est pas riche en ressources). Pour ce qui est du lieu, les pays sont classés selon qu’ils ont accès à la mer (côtiers) ou non. Un pays est considéré comme enclavé si son accès à la mer est limité et que cette situation est de nature à représenter un obstacle important aux échanges. (Suivant ce critère, la République démocratique du Congo est un pays enclavé). Pour de plus amples détails, voir la section Données et conventions de l’appendice statistique.

Banque mondiale (2006), Rapport intitulé World Development Indicators.

Voir ONUSIDA, 2006.

Cf. le Plan d’urgence de lutte contre le SIDA du Président des États-Unis (2006) et le Fonds mondial de lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme (2006).

Ces dépenses ont représenté en moyenne 0,16 % du PIB de 35 pays et dépassé 0,5 % du PIB de 6 pays.

Les résultats budgétaires s’expliquent en partie par le niveau prudent des prix du pétrole retenu dans l’élaboration des budgets. Pour l’exercice 2006, les budgets ont été établis sur la base de prix allant de 50 à 75 % du niveau de 66,5 % le baril prévu par les Perspectives de l’économie mondiale (de 35 dollars EU au Nigéria à 51,3 dollars en Côte d’Ivoire). Certains producteurs de pétrole, comme le Gabon, affectent une partie de leurs recettes pétrolières à des fonds réservés aux générations futures.

L’épargne nationale peut être représentée par la variation du solde des transactions courantes, du fait que l’investissement a été relativement stable.

Par exemple, en 2005, le secteur pétrolier angolais a enregistré un excédent commercial de plus de 19 milliards de dollars EU, en même temps que des sorties de revenus de 3,6 milliards de dollars EU, et la balance des services a affiché un déficit de près de 7 milliards de dollars EU (en grande partie dans le secteur pétrolier). La même année, le Nigéria a enregistré un excédent commercial de plus de 40 milliards de dollars EU dans le secteur pétrolier et des sorties s’élevant à près de 11 milliards de dollars EU, tandis que le déficit des services a atteint 2,5 milliards de dollars EU. Par ailleurs, les importations d’équipement pétrolier dans les pays subsahariens producteurs de pétrole sont généralement importantes, car ces pays ont développé leur capacité de production ces dernières années.

Parmi les 13 pays classés dans la catégorie des pays enclavés, 9 sont des PPTE, dont 6 ont déjà rempli les conditions nécessaires pour obtenir un allégement de la dette au titre de l’IADM. La hausse de l’investissement dans ce groupe de pays s’inscrit dans le cadre d’une augmentation globale de l’investissement dans les PPTE. On peut évaluer la significativité de la croissance de l’investissement en procédant tout simplement à une comparaison statistique de l’investissement moyen en 1997–2002 et en 2003–05: la moyenne non pondérée de l’investissement a augmenté d’environ deux points, pour les PPTE et les PPTE ayant atteint le point d’achèvement, entre les deux périodes. L’augmentation est très significative (selon un test t) pour ce dernier groupe.

L’allégement au titre de l’IADM étant représenté à la fois dans les dons et dans une réduction du service prévu de la dette, les chiffres concernant les dons présentés au tableau AS.20 n’en rendent pas pleinement compte. De plus, la classification à l’intérieur des comptes budgétaires et extérieurs varie d’un pays à l’autre en fonction du système de classification, selon que le budget est établi sur la base des droits constatés ou des encaissements et décaissements, et des modalités de transfert de l’allègement au titre de l’IADM du FMI entre les comptes de la banque centrale et le budget.

Le volume des importations pétrolières a peut-être fléchi en 2005, mais cette baisse a l’air temporaire, car il semble que la consommation d’énergie continue d’augmenter. S’agissant du groupe des pays importateurs d’Afrique subsaharienne, les chiffres ne sont pas parlants. Le volume global des importations pétrolières varie sensiblement au fil du temps: on observe de fortes baisses même dans les années où les cours du pétrole étaient relativement bas (1999, 2002), et des hausses prononcées même quand ils étaient élevés et croissants (2004). Il ressort des données que le volume des importations pétrolières est essentiellement fonction non pas de la consommation, mais de l’évolution attendue des cours et de l’offre, ainsi que de la fluctuation correspondante des stocks. Le lissage des données par une moyenne mobile sur trois ans indique que le volume de ces importations n’a pas diminué jusqu’à la fin de 2005, et les chiffres relatifs à la consommation de pétrole font apparaître une progression régulière de quelque 2,5 % par an jusqu’à la fin de 2004. Enfin, les chiffres des importations pétrolières en Afrique subsaharienne sont particulièrement susceptibles d’inexactitudes en raison de la perte de marchandises en transit et autres problèmes de corruption douanière, et du fait de la contrebande.

Il s’agit des pays suivants: Burundi,, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Malawi, République démocratique du Congo, São Tomé-et-Principe, Sierra Leone et Tchad.

La deuxième tranche de l’accord conclu en octobre 2005 entre le Club de Paris et le Nigéria est entrée en vigueur en mai 2006. Près de 60 % de la dette nigériane envers le Club de Paris a été annulée. Conformément aux termes de l’accord, le Nigéria a apuré ses arriérés et effectué un remboursement anticipé d’une portion substantielle de l’encours de sa dette.

Préparé par Volker Treichel.

Les projections pour la Tanzanie supposent une mise en œuvre rapide de mesures visant à remédier aux problèmes du secteur énergétique. Sur les quatre pays pour lesquels une croissance inférieure à 2 % est prévue, le Zimbabwe et les Seychelles devraient observer une contraction de l’activité.

Préparé par Sanjeev Gupta, Yongzheng Yang, Arto Kovanen, Kevin Carey, Paul Francis et Kirsty Mason.

Le taux de répercussion représente un ratio de la variation absolue du prix de détail à la variation absolue du prix à l’importation (par opposition au ratio de variation en pourcentage de chaque prix). Les deux variables étant exprimées en monnaies locale, le prix à l’importation intègre l’effet des variations du taux de change.

Le Cap-Vert a récemment éliminé les subventions des produits pétroliers entant dans la production de l’électricité et de l’eau, afin de passer à un système d’ajustement automatique des tarifs de ces services.

Le Ghana subventionne la société de raffinage (Tema). Le gouvernement a créé un nouveau mécanisme de fixation des prix pétroliers qui a pris effet en mai 2006; les prix sont maintenant ajustés tous les mois.

Cette section s’inspire des analyses d’impact sur la pauvreté et le social (AIPS) réalisées pour l’Angola, l’Éthiopie, le Gabon, le Ghana, le Mali et le Mozambique. Au Mali par exemple, une augmentation générale de 34 % des prix des produits pétroliers entraîne une réduction de 1,8 % du revenu réel du quintile des revenus inférieur; au Ghana, une augmentation différenciée des prix réduit le revenu du quintile inférieur de 8,5 %. Les augmentations nécessaires au Ghana pour éliminer les subventions s’établissent comme suit: 17 % pour l’essence, 49 % pour le pétrole lampant, 67 % pour le gazole, 50 % pour le mazout et 108 % pour le GPL (Coady et Newhouse, 2005).

La part du pétrole lampant dans le total de la consommation des ménages du quintile des revenus inférieur au Ghana est de 5,9 % et représente 2,0 % au Mali (Coady et al. 2006).

De même, au Mali, les couches aisées constituent 32 % de la population et recueillent 69 % des avantages qui découlent de l’abaissement des taxes tandis que les pauvres qui représentent 68 % de la population n’en obtiennent que 31 % (Coady et Newhouse, 2005).

Le transfert de ressources a aussi globalement un effet de contraction dans la mesure où les pays exportateurs de pétrole ont une propension marginale à épargner plus forte que les pays importateurs.

L’estimation de l’impact de la hausse du cours du pétrole sur le PIB fait généralement appel à des techniques qui exigent des données qui ne sont en général disponibles que pour les pays industrialisés. La formule économétrique la plus simple se fonde sur un modèle statistique à petite échelle reliant le cours du pétrole au PIB, à l’inflation et à d’autres variables macroéconomiques. Un modèle structurel plus élaboré peut être utilisé pour estimer l’impact du choc. En utilisant un tel modèle, le FMI (2005a) a estimé que la production d’un pays industrialisé fléchirait de 0,6 % sous l’effet d’une augmentation passagère du prix du pétrole de 45 à 80 dollars EU/baril. Les pertes de production seraient supérieures de 0,3 à 0,5 % si les prix restaient élevés, et augmenteraient davantage encore en cas de perte de confiance des consommateurs.

Le modèle GTAP est un modèle multirégional et multisectoriel d’équilibre général calculable. Il permet de rendre compte des effets des ajustements opérés par les agents économiques en réaction à la hausse des prix pétroliers et de suivre les changements structurels par des liens entrées-sorties. Pour plus de précisions sur ce modèle, voir Hertel (1997) et sur sa base de données, voir Dimaranan (2006). Le modèle GTAP est appliqué avec le langage de modélisation GEMPACK (Harrison et Pearson, 1996). L’année de référence actuelle est 2001.

    Other Resources Citing This Publication