External Debt Statistics: Guide for Compilers and Users
Chapter

Préface

Author(s):
International Monetary Fund. Statistics Dept.
Published Date:
December 2014
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

La nécessité pour les décideurs, les marchés financiers et autres utilisateurs de statistiques de disposer d’informations complètes, fiables et comparables à l’échelle internationale sur la dette extérieure est reconnue de longue date et a été une nouvelle fois renforcée par les crises financières internationales qui ont débuté en 2007. Les engagements au titre de la dette extérieure étant assortis d’une obligation de paiements ultérieurs, ils peuvent créer des situations qui rendent une économie vulnérable à des problèmes d’insolvabilité et de liquidité. En outre, l’expérience montre que la vulnérabilité extérieure peut avoir des répercussions économiques généralisées, et pas seulement sur l’économie initialement touchée, d’où la nécessité de quantifier et d’assurer un suivi de l’endettement extérieur. Dans cette optique, le présent ouvrage, intitulé Statistiques de la dette extérieure : Guide pour les statisticiens et les utilisateurs (le Guide) donne des directives sur : 1) les concepts, définitions et classifications des données de la dette extérieure; 2) les sources et les techniques d’établissement de ces données; et 3) l’utilisation de ces données à des fins analytiques. Ce Guide est destiné à la fois aux statisticiens et aux utilisateurs des statistiques de la dette extérieure.

Évolution du Guide

Le précédent ouvrage énonçant les directives internationales pour l’élaboration des statistiques de l’endettement extérieur, intitulé Statistiques de la dette extérieure : Guide pour les statisticiens et les utilisateurs (le Guide 2003)1, donnait un cadre conceptuel exhaustif, issu du Système de comptabilité nationale 1993 (SCN 1993) et de la cinquième édition du Manuel de la balance des paiements (MBP5) du FMI, pour quantifier la dette extérieure brute des secteurs public et privé. Toutefois, depuis sa publication, les directives internationales pour l’établissement des statistiques de comptabilité nationale et de balance des paiements ont été mises à jour, notamment dans le Système de comptabilité nationale 2008 (SCN 2008) et dans la sixième édition du Manuel de la balance des paiements et de la position extérieure globale (MBP6) du FMI.

Dans ce contexte, le présent Guide maintient le cadre conceptuel présenté dans le Guide 2003, tout en le mettant à jour : il apporte notamment des modifications en matière de concepts et de classification/sectorisation, et/ou des précisions sur le traitement méthodologique.

L’objectif de ce Guide est de donner des directives claires et exhaustives sur la quantification et la présentation des statistiques de la dette extérieure, qui puissent être appliquées systématiquement à tous les différents secteurs d’une économie et à tous les différents instruments représentatifs de la dette. Le Guide propose ensuite un mécanisme de classification de la dette extérieure par instrument et par secteur, sous forme d’un tableau de présentation de la position d’endettement extérieur brut. Les données diffusées au moyen de ce tableau et établies selon les concepts énoncés dans le Guide sont essentielles pour donner une idée complète et éclairée de l’endettement extérieur brut pour l’ensemble de l’économie. Pour les pays où la dette du secteur public fait l’objet d’un intérêt particulier, les informations relatives à ce secteur peuvent être réorganisées en vue de mettre en évidence la dette contractée et garantie par l’État, selon la méthode utilisée par le Système de notification de la dette de la Banque mondiale et par la base de données des statistiques trimestrielles de la dette du secteur public. Une telle démarche peut avoir une importance capitale lorsque la dette extérieure du secteur public prédomine; mais il faut être vigilant dans le suivi des engagements du secteur privé, l’expérience ayant montré que ceux-ci peuvent s’accroître rapidement.

Par ailleurs, la réalité des crises financières internationales et l’expérience de nombreux pays donnent à penser que des séries statistiques supplémentaires peuvent faciliter de façon déterminante le dépistage d’éventuels problèmes de solvabilité et de liquidité dus à l’endettement extérieur brut. Plusieurs instances internationales ont souligné combien il était important de disposer de données sur les structures des échéances de la dette, les monnaies d’endettement et les échéances résiduelles à court terme, ce qui a incité à engager la préparation de ce Guide, au même titre que le souci d’une meilleure couverture des engagements du secteur privé. Ainsi donc, le Guide fournit des directives théoriques supplémentaires et des tableaux de présentation pour des séries statistiques, telles que l’échéancier du service de la dette (particulièrement utile pour l’analyse de la liquidité), la composition de la dette par monnaie, et d’autres séries dont on sait par expérience qu’elles sont utiles pour l’analyse. Le Guide explique également le concept de la dette extérieure nette—différence entre l’encours de la dette extérieure et les actifs financiers extérieurs détenus dans un type d’instrument similaire—et tient compte de la position des dérivés financiers et de celle des passifs conditionnels dans l’analyse de la dette extérieure. Le cadre conceptuel offert par le Guide est rigoureusement repris dans les statistiques trimestrielles sur la dette extérieure de la Banque mondiale (QEDS), établies en 2004 à l’intention des pays souscrivant à la norme spéciale de diffusion des données (NSDD) et élargies en 2008 aux pays participant au système général de diffusion des données (SGDD).

S’appuyant sur la vaste expérience des organisations internationales qui ont participé à sa production, le Guide prodigue aussi des conseils sur l’établissement des statistiques de la dette extérieure et sur l’utilisation de ces données à des fins d’analyse. Sans être exhaustifs, ces conseils donnent une vue d’ensemble des questions importantes. Le Guide étant d’abord une source de référence pour les statisticiens et les utilisateurs de données de la dette extérieure, certaines sections seront plus pertinentes pour certains publics que pour d’autres. Par exemple, la première section traite de questions théoriques complexes touchant à la quantification et donne des instructions détaillées à titre de référence—ces instructions sont surtout destinées aux statisticiens. En revanche, la section sur l’utilisation des données de la dette extérieure cible à la fois les utilisateurs et les statisticiens. Les auteurs espèrent que cette démarche permettra de rehausser la qualité des statistiques de l’endettement extérieur et d’élucider les questions complexes concernant aussi bien l’établissement que l’analyse des données.

Aurel Schubert

Directeur général, Statistiques

Banque centrale européenne

Stephen G. Cecchetti

Conseiller économique et Directeur

du Département monétaire et économique

Banque des règlements internationaux

Alfredo Calcagno

Administrateur, Division de la mondialisation

et des stratégies de développement

Conférence des Nations Unies sur le commerce

et le développement

Walter Radermacher

Directeur général

Eurostat

Louis Marc Ducharme

Directeur

Département des statistiques

Fonds monétaire international

Grant James Cameron

Directeur par intérim

Groupe de gestion des données sur le développement

Groupe de la Banque mondiale

Martine Durand

Chef statisticienne et Directrice

de la Direction des statistiques

Organisation de coopération

et de développement économiques

Clotilde L’Angevin

Secrétaire générale

Secrétariat du Club de Paris

Arindam Roy

Conseiller et Directeur (gestion de la dette)

Secrétariat du Commonwealth

L’édition 2003 du Guide a été réalisée par les organismes suivants : Banque centrale européenne (BCE), Banque mondiale, Banque des règlements internationaux (BRI), Commission européenne (Eurostat), Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), Fonds monétaire international (FMI), Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Secrétariat du Club de Paris et Secrétariat du Commonwealth (ComSec).

    Other Resources Citing This Publication