Chapter

Appendice IV. Rôle des coordinateurs nationaux pour le SGDD

Author(s):
International Monetary Fund
Published Date:
March 2008
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

1. En participant au SGDD, le pays accepte d’utiliser celui-ci comme cadre de référence pour améliorer son système statistique. Il est attendu des organes statistiques nationaux qu’ils utilisent le SGDD comme outil de gestion pour établir une stratégie d’amélioration de leurs statistiques, recenser les points forts et les points faibles du système actuel, concevoir des plans d’amélioration, établir des priorités et affecter des ressources appropriées à l’amélioration du système. Un coordinateur efficace joue un rôle essentiel dans la promotion du SGDD comme outil fondamental du système statistique national.

2. Cet appendice décrit le rôle et les responsabilités du coordinateur et les tâches qu’il est censé accomplir régulièrement.

Communication avec le FMI

3. Principal point de contact. Le coordinateur est le principal point de contact pour toutes les questions relatives au SGDD. Donc, pour toute question relative à celui-ci, les services du FMI communiqueront généralement directement avec le coordinateur, qui sera ensuite chargé de coordonner la réponse du pays. En ce qui concerne des questions spécifiques sur les métadonnées, les services du FMI peuvent entrer en contact avec les représentants des organes concernés, mais le coordinateur sera toujours informé de ces communications.

4. Pouvoir. Le coordinateur doit disposer d’un pouvoir suffisant pour obtenir la coopération de tous les organes nationaux chargés d’établir et de diffuser les données incluses dans le SGDD. Dans certains cas, le coordinateur est un cadre d’un niveau relativement élevé et il délègue les travaux opérationnels journaliers à son personnel. Il est possible aussi que la coordination entre les organes statistiques soit assurée par un comité qui se réunit régulièrement (et au moins une fois par an en ce qui concerne l’examen annuel des métadonnées). Les comités de ce type se sont avérés un moyen efficace de renforcer la collaboration entre les organes statistiques.

Confirmation annuelle des métadonnées

5. Fréquence de la confirmation. Pour assurer l’exactitude des métadonnées, il est demandé aux participants de confirmer l’exactitude des métadon-nées affichées sur le tableau d’affichage des normes de diffusion des données (TAND) s’il y a lieu et au moins une fois par an. Cette confirmation équivaut à un «auto-suivi» de l’exactitude des éléments des mé-tadonnées des participants. Le coordinateur doit aussi informer le FMI des progrès accomplis dans l’exécution des plans d’amélioration. Chaque année, les services du FMI enverront au coordinateur un rappel concernant la mise à jour. Donc, au moins une fois par an, le coordinateur doit demander aux agents responsables de chaque catégorie et composante de données affichées sur le TAND de confirmer l’actualité et l’exactitude de ces informations et de les mettre à jour le cas échéant.

6. Moment de la confirmation. Le coordinateur doit ensuite confirmer par écrit au FMI1 que les métadon-nées sont exactes, et ce au plus tard un mois après la date anniversaire (c’est-à-dire la date à laquelle les métadonnées ont été affichées sur le TAND pour la première fois).

7. Mise à jour des métadonnées. Si les métadonnées doivent être mises à jour, le coordinateur enverra les révisions proposées au FMI dès que possible (recommandé) ou les joindra à la confirmation annuelle. Les services du FMI examineront les révisions proposées et, s’ils n’ont pas de questions, les afficheront sur le TAND. La date à laquelle l’exactitude des métadon-nées a été confirmée pour la dernière fois par le participant figurera aussi sur le TAND.

8. Améliorations des métadonnées. À tout moment, les services du FMI peuvent prendre l’initiative de proposer ou de demander au coordinateur d’apporter des améliorations aux métadonnées, en particulier lorsque le SGDD a été mis à jour. Le coordinateur doit ensuite demander aux organes nationaux concernés d’apporter les améliorations demandées ou de déterminer s’ils sont d’accord avec les changements proposés par le FMI. Lorsque le coordinateur et les services du FMI sont convenus d’un nouveau texte pour les métadonnées, celui-ci sera affiché sur le TAND.

9. Modifications des métadonnées entre les confirmations annuelles. Parfois, un participant apporte des modifications à ses pratiques qui influent sur l’exactitude des métadonnées affichées sur le TAND pendant une année civile. Dans ce cas, le participant doit informer les services du FMI de ces changements et collaborer avec ceux-ci pour modifier au plus tôt les métadonnées concernées.

    Other Resources Citing This Publication