Chapter

Formation: l’Institut du FMI

Author(s):
International Monetary Fund
Published Date:
September 1985
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

L’Institut du FMI est un département spécialisé du Fonds créé en 1964 pour centraliser et développer les services de formation du Fonds. Son programme, qui se compose principalement de cours et de séminaires organisés au siège du Fonds, est devenu un moyen privilégié pour faire profiter les fonctionnaires des pays membres de l’expérience acquise par le Fonds dans les domaines de la politique économique, des techniques analytiques et des méthodes statistiques.

Seuls des fonctionnaires des ministères des finances, des banques centrales et des autres organismes financiers publics sont qualifiés pour participer aux cours de l’Institut. En outre, les candidats doivent avoir des fonctions et des responsabilités liées aux thèmes des cours auxquels ils souhaitent participer, puisque le principal objet du programme de formation est de permettre à ses participants de mieux remplir leurs fonctions. Les cours leur donnent l’occasion d’étudier de près le fonctionnement et la politique du Fonds, de rencontrer les fonctionnaires du Fonds qui s’occupent des problèmes de leurs pays et de bénéficier de l’expérience de ceux-ci. Ces contacts personnels ont un effet indirect, mais appréciable, sur le degré et la qualité de la coopération entre le Fonds et les fonctionnaires des pays membres.

En collaboration avec d’autres départements du Fonds, l’Institut offre également, à l’intention des hauts fonctionnaires, des séminaires portant sur des sujets qui présentent un intérêt particulier, tels que la préparation du budget et le contrôle des dépenses ou la gestion de la dette extérieure. Ces séminaires permettent à des responsables nationaux de faire part à leurs collègues et aux fonctionnaires du Fonds de leur expérience personnelle dans certains domaines particuliers de la gestion économique. Ne participent à ces séminaires que les personnes qui reçoivent une invitation.

Des informations détaillées concernant les cours et les séminaires figurent dans la brochure intitulée Programme de l’Institut du FMI, publiée chaque année, que l’on peut se procurer auprès de l’Institut du FMI.

Depuis 1964, près de 4.500 participants originaires de quelque 143 pays ont suivi les cours et séminaires de l’Institut (graphique 4). Les cours durent de huit à dix-huit semaines, selon la complexité du sujet traité. Beaucoup plus courts, les séminaires durent généralement moins de deux semaines. Les cours sont donnés en anglais, en espagnol et en français, et, depuis 1980, les participants arabophones peuvent suivre certains cours dans leur langue. Ces derniers se sont révélés très utiles à la fois pour les participants et pour les autorités qui les avaient envoyés; il a donc été décidé de développer la formation donnée en arabe en instituant à partir de 1985 des cours qui seront donnés entièrement en langue arabe.

Graphique 4.Institut du FMI: nombre de participants1

1’1964-75: exercices budgétaires commençant le Ie* mai; 1976-83: années civiles.

L’enseignement est assuré principalement par l’équipe enseignante de l’Institut, qui comprend 23 économistes, dont la plupart ont une connaissance approfondie du fonctionnement du Fonds. Des fonctionnaires d’autres départements du Fonds, en particulier du Département des finances publiques et du Bureau des statistiques, participent pour une large part au programme de formation et apportent aux participants leurs connaissances spécialisées tant sur le plan théorique que pratique. En outre, l’Institut invite des orateurs appartenant à des institutions nationales et internationales, notamment des universitaires, à donner des conférences sur des sujets relevant de leur spécialité.

Avec le temps, l’Institut a adapté et diversifié considérablement le contenu de ses cours pour suivre l’évolution des besoins de formation des pays membres. En 1984, l’Institut a organisé onze cours et trois séminaires.

Cours de l’Institut

Les cours donnés par l’Institut sont:

Politique et analyse financières: cours de dix-huit semaines conçu pour familiariser les participants, d’une part, avec les instruments de l’analyse économique, de la politique macroéconomique et les différentes limites de leur utilisation et, d’autre part, avec le rôle du Fonds dans le système financier international. Ce cours, orienté vers l’étude des politiques économiques, est destiné principalement aux personnes qui, dans le cadre de leurs fonctions, participent à l’analyse économique et à l’élaboration des politiques et qui possèdent déjà une solide formation théorique dans le domaine économique.

Politique et programmation financières: cours de douze semaines à l’intention des hauts fonctionnaires qui participent à l’élaboration des décisions. 11 a pour but d’aider les participants à mieux comprendre les problèmes que posent l’élaboration et la mise en oeuvre d’une politique. Ce cours comprend trois parties: 1) les techniques utilisées pour la préparation d’un programme financier; 2) le choix, lors de l’élaboration d’un programme financier, des divers instruments de politique et leur dosage; 3) la politique, le fonctionnement et les activités du Fonds.Techniques d’analyse économique: cours de huit semaines conçu pour permettre aux fonctionnaires qui n’ont eu que rarement l’occasion de se familiariser avec la théorie macroéconomique moderne d’étudier en détail les principes et techniques analytiques. Ce cours présente les principaux comptes macroéconomiques ainsi que les instruments d’analyse économique et décrit la politique et le fonctionnement du Fonds.

Finances publiques: cours de dix semaines organisé en collaboration avec le Département des finances publiques. Il porte sur les objectifs, les instruments et les méthodes des finances publiques, en mettant l’accent particulièrement sur les problèmes budgétaires des pays en développement. Il traite notamment des dépenses publiques, des impôts et de l’administration fiscale, ainsi que des effets de la politique budgétaire sur le développement et la stabilité économique.

Méthodologie de la balance des paiements: cours de huit semaines organisé en collaboration avec la Division de la balance des paiements du Bureau des statistiques du Fonds. Il a pour but d’aider les pays membres à améliorer leurs statistiques de balance des paiements.

Statistiques de finances publiques: cours de huit semaines organisé en collaboration avec la Division des statistiques de finances publiques du Bureau des statistiques. 11 a pour objet d’aider les fonctionnaires à choisir et organiser les statistiques les plus appropriées aux besoins de l’analyse et de la politique économique. Ce cours, qui porte essentiellement sur des questions d’ordre pratique, est axé sur une série d’études de cas. L’enseignement s’appuie sur le Manuel de statistiques de finances publiques publié par le Fonds.

Séminaires offerts en 1984

Les trois séminaires organisés en 1984 ont porté sur la préparation du budget et le contrôle des dépenses, le rôle du Fonds dans le système monétaire international et la gestion de la dette extérieure. Le premier séminaire, organisé en collaboration avec le Département des finances publiques, était destiné à des hauts fonctionnaires participant à la planification des dépenses publiques, à l’élaboration et à l’exécution des budgets publics et à l’administration du contrôle des dépenses. Le deuxième séminaire, portant sur le rôle du Fonds, s’adressait aux fonctionnaires des pays membres industrialisés et en développement chargés de l’élaboration des décisions dans les domaines économique et financier. Ce séminaire a donné aux participants l’occasion d’examiner l’évolution du système monétaire, de commenter son fonctionnement actuel et de mieux comprendre la politique du Fonds et la façon dont elle est mise en oeuvre. Enfin, le troisième séminaire, qui portait sur la gestion de la dette extérieure, a été organisé, en collaboration avec le Département des banques centrales, à l’intention des fonctionnaires chargés de la gestion de la dette extérieure de leur pays. Il s’est concentré sur les problèmes que pose la gestion de la dette dans la situation actuelle de l’économie mondiale et de l’environnement monétaire international, et a examiné le rôle du Fonds dans le processus d’ajustement. En outre, ce séminaire a permis de décrire et de commenter les structures institution-nelles, les techniques et les systèmes de comptabilité qui présentent un intérêt pour la gestion de la dette extérieure.

Formation à l’étranger

En mai 1982, l’Institut du FMI a créé la Division de la formation à l’extérieur, dont le rôle est d’organiser des séminaires dans certains pays et de centraliser l’affectation d’enseignants aux instituts de formation nationaux et régionaux.

Les séminaires qui se tiennent à l’extérieur permettent aux participants d’aborder des problèmes particuliers intéressant un pays ou une région donnée. Au cours de ces deux dernières années, l’Institut a offert un type particulier de formation à l’extérieur appelé «séminaires organisés à l’intention d’un pays». En règle générale, ceux-ci portent sur: 1) les aspects techniques de la programmation financière; 2) les questions de politique financière qui intéressent particulièrement le pays hôte; 3) l’organisation et le fonctionnement du Fonds.

Les programmes de formation organisés à l’intention des fonctionnaires dans leur propre pays ne durent qu’une à deux semaines. Les thèmes de discussion précis et le calendrier du séminaire sont fixés conjointement par les autorités nationales et l’Institut, en consultation avec le département géographique du Fonds dont relève ce pays. Par ailleurs, pour chaque séminaire, les fonctionnaires du pays hôte sont normalement censés présenter un certain nombre d’exposés.

En plus de l’organisation de ces séminaires, le personnel de l’Institut a également apporté son assistance, sous forme de conférences, à des centres de formation régionaux, tels que le Centro de Estudios Monetarios Latinoamericanos, le South East Asian Central Banks Research and Training Centre et le Centre ouest-africain de formation et d’études bancaires.

    Other Resources Citing This Publication