Chapter

XXI. Avoirs de réserve

Author(s):
International Monetary Fund. Statistics Dept.
Published Date:
August 2000
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

Concept et champ couvert

424. Les avoirs de réserve, quatrièmecinquième grande catégorie fonctionnelle du compte d’opérations financières, sont une composante importante des statistiques de balance des paiements et un élément essentiel à l’analyse de la position extérieure d’une économie. Ce sont les avoirs extérieurs qui sont à la disposition immédiate et sous le contrôle des autorités monétaires et qui leur permettent de financer directement les déséquilibres des paie-ments, de régulariser indirectement l’ampleur de ces déséquilibres au moyen d’interventions sur le marché des changes—pour influer sur le taux de change de la monnaie nationale—et de parer à d’autres besoins. (Voir les paragraphes 425 et 432.) D’après le présent Manuel, la catégorie des avoirs de réserve comprend l’or monétaire, les DTS, la position de réserve au FMI, les avoirs en devises (sous forme de monnaie fiduciaire et dépôts,et de titres et de dérivés financiers) et les autres créances. (Voir le paragraphe 443.) Les titres qui ne répondent pas à la définition des avoirs de réserve sont classés dans les investissements directs et les investissements de portefeuille.

[…]

Classification

[…]

Nouveau paragraphe

442a. Les opérations sur dérivés financiers (contrats à terme, futurs, swaps et options par exemple) effectuées avec des non-résidents ne sont à comptabiliser dans les avoirs de réserve que si elles entrent dans le cadre de la gestion des avoirs de réserve, font partie intégrante de la valeur de ces avoirs et relèvent du contrôle des autorités monétaires. Ces dérivés financiers doivent en outre être extrêmement liquides et les règlements, effectués en devises. Contrairement à la méthode d’enregistrement recommandée pour les opérations sur tous les autres articles, dans les avoirs de réserve, les dérivés financiers doivent être comptabilisés après déduction de la somme des positions de passif des positions d’actif, méthode qui peut parfois se solder par une position nette négative.

    Other Resources Citing This Publication