Article

L’Actualité en Bref

Author(s):
International Monetary Fund. External Relations Dept.
Published Date:
June 2008
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

Élargissement du pouvoir d’investissement du FMI

Le 5 mai, le Conseil des gouverneurs du FMI a approuvé un élargissement du pouvoir d’investissement de l’institution, l’une des pièces maîtresses du nouveau modèle de financement proposé, qui lui permettra de mobiliser diverses sources de revenus.

Jusqu’à présent, le FMI est tributaire en grande partie du revenu de ses prêts pour financer ses activités. Comme ses prêts ont diminué ces dernières années, son revenu a baissé.

Cet élargissement du pouvoir d’investissement permettra au FMI d’accroître les rendements moyens escomptés et d’adapter progressivement sa stratégie de placement. Les politiques d’investissement tiendront compte de la nature publique des fonds et comprendront des garde-fous pour éviter que les investissements n’entraînent un conflit d’intérêt réel ou apparent.

Le nouveau modèle de financement prévoit aussi la constitution d’une dotation financée à partir du produit de la vente d’un stock limité d’or. Une fois constituée, cette dotation sera investie.

Nouveaux directeurs de département

Dominique Strauss-Kahn, Directeur général du FMI, a annoncé la nomination de quatre directeurs de département: Olivier Blanchard (Études), Antoinette Sayeh (Afrique), Andrew Tweedie (Finance) et Reza Moghadam (Élaboration et examen des politiques).

M. Blanchard, qui entrera en fonction le 1er septembre, est professeur d’économie au Massachusetts Institute Technology. Mme Sayeh, qui devrait prendre ses fonctions le 7 juillet, est Ministre des finances du Libéria. Les deux autres candidats retenus font partie du personnel du FMI.

79 millions de dollars pour la Zambie

Le 4 juin, le Conseil d’administration du FMI a approuvé un accord triennal de 79 millions de dollars au titre de la FRPC en faveur de la Zambie, à l’appui de son programme de croissance et de réduction de la pauvreté. La Zambie peut solliciter un décaissement initial de 11 millions de dollars.

Takatoshi Kato, Directeur général adjoint, a félicité les autorités zambiennes pour leur politique macroéconomique prudente, qui, sur fond de cours élevés du cuivre et de l’allégement de la dette, a contribué à une croissance vigoureuse.

Aide pour la République kirghize

Le Conseil d’administration a approuvé un doublement (de 14,4 à 28,8 millions de dollars) de l’accès de la République kirgize à la facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance pour aider ce pays à faire face à la hausse des prix de l’alimentation et des combustibles. Cette décision suit l’examen final par le Conseil de l’accord FRPC triennal, et débouchera sur un décaissement de 16,5 millions de dollars.

Les perspectives à court terme de la République kirghize sont plus incertaines, avec une hausse de l’inflation et un ralentissement de la croissance en vue, a noté Murillo Portugal, Directeur général adjoint, en raison du renchérissement de l’alimentation et de l’énergie, et du ralentissement dans le Kazakhstan.

Le Mali reçoit 21 millions de dollars

Fin mai, le Conseil d’administration du FMI a approuvé un décaissement de 21,2 millions de dollars en faveur du Mali pour l’aider à faire face à la hausse des prix de l’alimentation et des importations de pétrole.

Ce décaissement est le premier dans le cadre de l’accord triennal de 46 millions de dollars au titre de la FRPC en faveur du Mali. Le Conseil a souscrit à un calendrier où les décaissements sont concentrés en début de période pour le Mali, dont l’économie a doublé de taille depuis le début des années 90, mais reste vulnérable aux chocs.

Other Resources Citing This Publication