Article

Dette publique: le FMI conçoit de nouveaux outils de mesure des risques

Author(s):
International Monetary Fund. External Relations Dept.
Published Date:
February 2008
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

Il est nécessaire de mieux apprécier les risques liés à la gestion de la dette publique obligataire. Le FMI a donc récemment mis au point, à l’usage des autorités nationales et de ses propres économistes, des moyens pratiques de les mesurer.

Le nouveau cadre de mesure des risques permet d’analyser la qualité de la gestion de la dette publique nationale tout en proposant une méthode pour définir une stratégie viable en la matière et vérifier la cohérence de la politique macroéconomique.

L’élaboration d’une stratégie avisée dans le domaine de la dette, parallèlement à la mise en œuvre de politiques monétaires et budgétaires solides, peut contribuer à protéger les pays contre les remous financiers et les fluctuations soudaines des marchés.

Le gestionnaire de la dette publique doit prendre plusieurs facteurs en considération pour faire son travail efficacement: l’importance des risques de marché, de crédit et de liquidité; le niveau, l’échéance et la composition de la dette; l’accès à l’information sur le portefeuille de créances; le coût potentiel de la stratégie de gestion de la dette; la coordination de cette gestion avec les objectifs budgétaires et monétaires.

En prenant ces facteurs en compte, le gestionnaire est mieux à même de saisir les répercussions de l’évolution de la situation financière et économique sur la dette de son pays et de prendre rapidement des mesures correctives.

La mesure des risques relatifs à la dette publique est donc, en matière de gestion de la dette, une première étape cruciale, qui a le grand avantage d’atténuer les facteurs de vulnérabilités, notamment vis-à-vis des chocs financiers internationaux. Les petits pays et les pays émergents sont plus vulnérables que les autres, car leur économie est moins diversifiée, leur épargne financière intérieure repose sur une base plus étroite et leurs systèmes financiers sont moins développés. Ces pays, en outre, sont plus exposés à la contagion financière.

Les nouveaux modèles de mesure des risques fournissent un cadre opérationnel (en format Excel) pour évaluer les risques des emprunts publics et les intégrer à la gestion de la dette. Ce cadre permet aussi de bien comprendre le degré de risque de la dette publique d’un pays donné comparativement à celle d’autres nations ayant un niveau de développement similaire. Il donne des indications sur la notation de crédit de ce pays, sa faculté d’accéder aux marchés de capitaux internationaux et les possibilités de placement de sa dette auprès d’investisseurs étrangers.

Avec ces modèles, on peut calculer un certain nombre de mesures, certaines classiques, d’autres nouvelles. Parmi elles figurent des indicateurs qui appréhendent les risques de taux d’intérêt et de change (duration, convexité et valeur à risque ou VaR), le risque de crédit (analyse à partir des créances conditionnelles) et le risque de liquidité résultant d’une insuffisance éventuelle de négociabilité des titres de la dette publique.

Les modèles estiment aussi une mesure du coût potentiel d’une stratégie donnée de gestion de la dette (coût à risque). Ces mesures sont estimées pour des titres de dette considérés individuellement et pour des ensembles (ou portefeuilles). Elles constituent un moyen d’apprécier la vulnérabilité de la dette d’un pays, de porter un jugement sur sa gestion et de concevoir une stratégie qui minimise la charge du service de cette dette.

À l’avenir, les modèles seront perfectionnés pour intégrer les emprunts (particulièrement utiles pour discerner les faiblesses de la dette des pays à bas revenu) et d’autres méthodes pour aider à gérer la dette obligataire, face à la recherche d’un risque particulier, telles que l’utilisation des frontières d’efficience.

Carlos Medeiros, Michael Papaioannou et Marcos Souto

Département des marchés monétaires

et de capitaux du FMI

Pour savoir comment obtenir une copie des modèles de mesure des risques, veuillez contacter Marcos Souto (202-623-8283, msouto@imf.org) ou Michael Papaioannou (202-623-7799, mpapaioannou@imf.org).

Other Resources Citing This Publication