Article

Zambie: annulation de 577 millions de dollars de dettes

Author(s):
International Monetary Fund. External Relations Dept.
Published Date:
January 2006
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

Des résultats économiques globalement satisfaisants, les progrès de la lutte contre la pauvreté et une meilleure gestion des dépenses publiques ont permis à la Zambie de se qualifier pour bénéficier d’un allégement de dette au titre de l’initiative d’allégement de la dette multilatérale (IADM). La croissance robuste et soutenue de ces cinq dernières années est d’autant plus remarquable que le revenu par habitant baissait depuis plus de vingt ans.

Ces résultats s’appuient sur une nette amélioration des finances publiques. L’inflation, même si elle reste élevée, a ralenti et la position extérieure s’est renforcée grâce au rebond des recettes d’exportation de cuivre et au dynamisme des exportations non traditionnelles. Pour aider les plus démunis, les autorités ont augmenté les dépenses d’éducation et de santé, et elles ont appliqué avec constance leur stratégie de réduction de la pauvreté. L’amélioration de la gestion des dépenses publiques et une plus grande discipline budgétaire ont été utiles à cet égard. En outre, le renforcement prévu du système de gestion des finances publiques garantira une utilisation efficace des ressources dégagées grâce à l’IADM.

Un redressement remarquable …

Les bons résultats de la Zambie s’appuient sur l’amélioration des finances publiques.

2001200220032004Est.

2005
(variation annuelle en %)
PIB réel4,93,35,15,44,3
Inflation (fin de période)18,726,717,217,519,0
Taux de change effectif réel8,5–5,8–1,78,112,2
Masse monétaire au sens large10,831,523,430,28,6
(pourcentage du PIB)
Solde budgétaire global1–8,1–6,3–6,6–1,7–2,7
Solde des transactions courantes1–13,9–9,2–9,6–5,4–6,0
(mois d’importations)
Réserves de change0,82,11,31,21,5

Dons compris.

Sources: autorités zambiennes et estimations des services du FMI.

Dons compris.

Sources: autorités zambiennes et estimations des services du FMI.
… qui sera soutenu par une baisse considérable de l’endettement1

L’amélioration continue des résultats économiques est facilitée par les bonnes perspectives concernant la viabilité de la dette.

2006 (proj.)2007 (proj.)
2005AvantAprèsAprès
(Est.)IADMIADM2IADM
(millions de dollars, sauf indication contraire)
Dette extérieure CGE3.4933.594502628
Envers le FMI6016356480
Envers l’IDA2.4292.499220330
Envers le FAD2612723045
VAN de la dette extérieure/exportations365,863,014,114,5
Service de la dette/exportations35,03,32,51,9
Dette extérieure/PIB (pourcentage)50,943,16,07,0
VAN de la dette extérieure/PIB (pourcentage)22,819,84,44,5
Note: CGE = dette contractée ou garantie par l’État; VAN = valeur actuelle nette.

Compte tenu de l’assistance au titre de l’initiative PPTE.

Date effective présumée: 1er janvier 2006 pour le FMI et le FAD, et 1er juillet 2006 pour l’Association internationale de développement de la Banque mondiale.

Exportations de biens et de services pendant l’année considérée.

Source: estimations et projections des services du FMI.
Note: CGE = dette contractée ou garantie par l’État; VAN = valeur actuelle nette.

Compte tenu de l’assistance au titre de l’initiative PPTE.

Date effective présumée: 1er janvier 2006 pour le FMI et le FAD, et 1er juillet 2006 pour l’Association internationale de développement de la Banque mondiale.

Exportations de biens et de services pendant l’année considérée.

Source: estimations et projections des services du FMI.

Cependant, la pauvreté reste endémique et tenace. Si les objectifs du Millénaire pour le développement ne semblent plus inatteignables depuis quelques années, la tâche ne sera pas facile. Pour en accélérer la réalisation, la Zambie doit entretenir une croissance favorable aux pauvres et consacrer davantage de ressources financières et humaines aux secteurs sociaux.

Dans le cadre de l’IADM, le FMI va appliquer une réduction de 100 % à l’ensemble des dettes de la Zambie à son égard antérieures au 1er janvier 2005, ce qui représente un allégement de l’ordre de 577 millions de dollars (572 millions si l’on exclut l’assistance au titre de l’initiative PPTE). Avec l’allégement complémentaire attendu en 2006 de la Banque mondiale et du Fonds africain de développement, la dette extérieure de la Zambie, qui avait déjà fortement diminué grâce à l’initiative PPTE, va être considérablement réduite puisqu’elle tombera à environ 500 millions de dollars fin 2006, contre 3,5 milliards fin 2005 en valeur nominale. En valeur actuelle nette (VAN), le ratio dette extérieure/exportations devrait passer de 66 % fin 2005 à 14,5 % fin 2006. Les perspectives très favorables concernant la viabilité de la dette extérieure, ainsi que la poursuite de politiques économiques avisées, forment un socle solide sur lequel la Zambie pourra améliorer ses résultats économiques à moyen et à long terme.

Other Resources Citing This Publication