Journal Issue
Share
Article

Forum: Surveillance: il faut parler franc

Author(s):
International Monetary Fund. External Relations Dept.
Published Date:
May 2007
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

L’analyse des taux de change dans les Perspectives de l’économie mondiale, publication phare du FMI, a fait l’objet d’éloges — et de quelques critiques constructives — lors d’un séminaire tenu le 19 avril au Peterson Institute for International Economics (IIE). Y participait un petit groupe d’universitaires et de décideurs qui ont discuté du rôle éventuel de l’ajustement des taux de change dans la réduction des déséquilibres mondiaux. Mais, l’auditoire a été plus sceptique sur l’issue des premières consultations multilatérales du FMI. William Cline, chercheur à l’IIE et auteur d’un récent ouvrage sur les ÉtatsUnis en tant que pays endetté, a retenu l’attention en déclarant que le FMI semble très passif dans sa démarche en ne prônant uniquement «un ajustement des taux de change impulsé par les marchés».

Selon Simon Johnson, nouveau Conseiller économique du FMI, «les consultations représentent une évolution peut-être sans précédent — et assurément spectaculaire». En effet, le rapport sur la première consultation multilatérale, publié pendant les réunions du FMI et de la Banque mondiale en avril 2007, «énonce des repères pour évaluer et examiner les progrès accomplis vers la résorption des déséquilibres mondiaux.» M. Johnson a aussi indiqué que la réduction de ces déséquilibres ne concerne pas seulement des taux de change — il importe également de rééquilibrer la demande mondiale.

Scénario de dépréciation du dollar

Un vif débat a suivi l’exposé de Roberto Cardarelli sur le chapitre 3 des Perspectives de l’économie mondiale, où l’on affirme qu’une correction de la balance commerciale des États-Unis est possible avec une plus légère dépréciation de la valeur réelle du dollar qu’on ne le présume généralement. La plupart des participants — dont Michael Mussa, ex-Conseiller économique du FMI et désormais chercheur à l’IIE, Nancy Jacklin, ex-Administratrice du FMI pour les États-Unis, et plusieurs responsables de la Réserve fédérale américaine — ont salué l’analyse des Perspectives. Mais la majorité d’entre eux voulaient savoir comment traduire ses conclusions en mesures concrètes, surtout en ce qui concerne la Chine et sa politique de taux de change. D’après M. Mussa, cette analyse place le FMI «quasiment au centre de ce que la plupart des économistes responsables considèrent comme étant la nature du problème des déséquilibres mondiaux». Mais, à l’instar de M. Cline, il a estimé que le transfert de dépenses entre les États-Unis et le reste du monde, certes nécessaire, ne suffirait pas à résorber ces déséquilibres et qu’«un ajustement substantiel des taux de change s’impose».

Selon Mme Jacklin, pour faire avancer le débat, «nous avons besoin d’études démontrant que les taux de change fixes sont inefficaces et préjudiciables à l’économie mondiale.» Par ailleurs, les réactions positives et encourageantes constituent certes un outil essentiel dans le dialogue économique avec les pays, mais la surveillance ne devrait pas forcément donner lieu à l’expression d’un optimisme béat.

Dans ses observations finales, M. Johnson a déclaré que le FMI s’efforcerait de dire honnêtement la vérité dans le cadre de la surveillance bilatérale et multilatérale et qu’il évaluerait attentivement les progrès réalisés à l’aune des repères convenus par les participants aux consultations multilatérales. «Si les politiques énoncées par les cinq pays sont mises en œuvre, a-t-il ajouté, cela réduira les déséquilibres mondiaux de 1 % à 1¾ % du PIB mondial dans les quatre prochaines années, à partir d’un niveau de référence d’environ 6 %.»

Camilla Andersen

Bulletin du FMI

Des exemplaires de l’édition d’avril 2007 des Perspectives de l’économie mondiale: Effets de contagion et cycles économiques mondiaux, sont disponibles au prix de 57 dollars (54 dollars pour les enseignants et les étudiants) auprès du Service des publications du FMI. Le texte intégral peut également être consulté sur le site Internet du FMI (www.imf.org).

Laura Wallace

Rédactrice en chef

Jeremy Clift

Rédacteur principal

James Rowe

Directeur de production

Camilla Andersen

Simon Willson

Elisa Diehl Ina Kota

Rédacteurs

Lijun Li

Assistante de rédaction

Kelley McCollum

Assistante de production

Julio Prego

Infographiste

Noel Albizo

Graphiste

Édition française

Division française

Services linguistiques

Alfred Detchou

Traduction

Catherine Helwig

Correction & PAO

Le Bulletin du FMI (ISSN 0250-7412) est aussi publié en anglais (IMF Survey) et en espagnol (Boletín del FMI).

Aux 22 numéros qui paraissent chaque année s’ajoute un supplément annuel (L’ABC du FMI). Les opinions et les informations contenues dans le Bulletin ne représentent pas nécessairement la position officielle du FMI, pas plus que les cartes publiées, qui sont extraites de l’Atlas mondial du National Geographic (6e édition). Les articles du Bulletin, hormis les photos et illustrations, peuvent être reproduits à condition que la source soit citée. Le courrier à la rédaction doit être adressé à Current Publications Division, Room 7-106, IMF, Washington, DC 20431 (U.S.A.). Téléphone: (202) 623-8585;

e-mail: Imfsurvey@imf.org.

Abonnement annuel: 120 dollars EU pour les entreprises et les particuliers. Demandes d’abonnement au Bulletin du FMI ou aux autres publications du FMI: Publication Services, Box X2007, IMF, Washington, DC 20431 (U.S.A.).

Téléphone: (202) 623-7430;

fax: (202) 623-7201;

e-mail: publications@imf.org. Expédition par courrier première classe pour le Canada, les États-Unis et le Mexique, et par avion pour les autres pays.

Other Resources Citing This Publication