Article

Forum: La «croissance miracle» de la Chine

Author(s):
International Monetary Fund. External Relations Dept.
Published Date:
April 2007
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

La croissance économique phénoménale que la Chine enregistre depuis une trentaine d’années s’appuie sur le dynamisme des exportations. Mais d’où vient cette vitalité remarquable et que signifie-t-elle pour l’économie mondiale? Tels étaient deux des thèmes débattus par les participants à une conférence organisée le 6 avril par le FMI sur les conséquences mondiales du commerce, des investissements et de la croissance de la Chine.

Les exportations chinoises à la loupe

Des spécialistes de la Chine représentant le FMI, la Fed et le monde universitaire ont commanté plusieurs études sur la nature des exportations chinoises et leur rapport avec les importations. Réfutant l’idée que les exportations de la Chine se sont développées dans le secteur des nouveaux produits nécessitant une main-d’œuvre hautement qualifiée, Mary Amiti (Réserve fédérale de New York) et Caroline Freund (FMI) ont établi que les produits de ce type ne sont à l’origine que de 5 à 15 % de la croissance des exportations chinoises et que le niveau de qualification requis par les produits d’exportation chinois (hormis le commerce de perfectionnement) n’a pas augmenté. Li Cui et Murtaza Syed (tous deux du FMI) ont fait valoir que le commerce de perfectionnement était en recul en Chine et que le secteur des exportations faisait davantage appel aux fournisseurs locaux de pièces détachées et de composants.

De leur côté, Judith Dean, Zhi Wang (tous deux de la Commission du commerce international des États-Unis) et K.C. Fung (université de Californie, Santa Cruz) ont mis au point une méthodologie pour mesurer la part des importations dans les exportations de la Chine. Ils ont ainsi constaté que celle-ci était en augmentation, surtout dans le cas des produits complexes. Enfin, l’investissement extérieur a concouru au boom des exportations, a estimé Deborah Swenson (université de Californie, Davis), selon qui la présence d’entreprises étrangères soutient effectivement les exportations des entreprises chinoises.

Effet sur les pays riches et en développement

Le boom chinois a des effets à la fois sur les pays riches et sur les pays en développement voisins. Selon Peter Schott (université de Yale), bien que les exportations de la Chine coïncident davantage avec celles des pays avancés que la taille et le niveau de développement du pays pourraient le laisser supposer, leurs prix sont moins élevés et l’écart s’accroît. Cela peut signifier que les pays avancés sont en train de s’adapter à la concurrence chinoise en rehaussant la qualité de leurs produits, ou bien que la productivité de la Chine est élevée et en progression, ce qui implique que les exportations chinoises vont prendre la place des produits fabriqués dans les pays avancés.

Shaghil Ahmed, qui a examiné avec des collègues de la Fed le rôle croissant de la Chine en Asie de l’Est, a constaté que, par ses activités de montage de produits finis, la Chine était avant tout un vecteur de croissance, mais que sa taille et son développement rapide pouvaient en faire un important moteur de croissance à part entière.

Et demain?

À l’avenir, a estimé le Premier Directeur général adjoint du FMI, John Lipsky, la Chine devra trouver en elle-même les moyens de soutenir sa croissance en stimulant la demande intérieure, en améliorant le système financier, en veillant à ce que la croissance soit équitablement répartie entre les villes et les campagnes, et en s’attaquant aux questions environnementales.

De l’avis de David Dollar (Banque mondiale) et Shang-Jin Wei (FMI), une meilleure allocation des investissements permettra à la Chine de disposer d’abondantes ressources pour accroître la consommation tout en préservant la croissance. D’après une enquête réalisée auprès d’entreprises dans 120 villes chinoises, les sociétés d’État restent bien moins efficaces que leurs homologues privées ou étrangères, même après deux décennies de réformes. Il s’ensuit que la Chine pourrait connaître le même taux de croissance en investissant beaucoup moins (et par conséquent en consommant beaucoup plus) si le capital était alloué de façon plus efficace.

Caroline Freund et Zhiwei Zhang FMI, Département des études

Ces études et le programme de la conférence peuvent être consultés sur le site Internet du FMI: http://www.imf.org/external/np/seminars/eng/2007/china/index.htm.

Laura Wallace

Rédactrice en chef

Jeremy Clift

Rédacteur principal

Elisa Diehl

Directrice de production

Camilla Andersen

James Rowe

Simon Willson

Ina Kota

Rédacteurs

Lijun Li

Assistante de rédaction

Kelley McCollum

Assistante de production

Julio Prego

Infographiste

Noel Albizo

Graphiste

Édition française

Division française

Services linguistiques

Alfred Detchou

Traduction

Anne Rousseau

Correction & PAO

Le Bulletin du FMI (ISSN 0250-7412) est aussi publié en anglais (IMF Survey) et en espagnol (Boletín del FMI).

Aux 22 numéros qui paraissent chaque année s’ajoute un supplément annuel (L’ABC du FMI). Les opinions et les informations contenues dans le Bulletin ne représentent pas nécessairement la position officielle du FMI, pas plus que les cartes publiées, qui sont extraites de l’Atlas mondial du National Geographic (6e édition). Les articles du Bulletin, hormis les photos et illustrations, peuvent être reproduits à condition que la source soit citée. Le courrier à la rédaction doit être adressé à Current Publications Division, Room 7-106, IMF, Washington, DC 20431 (U.S.A.). Téléphone: (202) 623-8585; e-mail: Imfsurvey@imf.org.

Abonnement annuel: 120 dollars EU pour les entreprises et les particuliers. Demandes d’abonnement au Bulletin du FMI ou aux autres publications du FMI: Publication Services, Box X2007, IMF, Washington, DC 20431 (U.S.A.). Téléphone: (202) 623-7430; fax: (202) 623-7201; e-mail: publications@imf.org. Expédition par courrier première classe pour le Canada, les États-Unis et le Mexique, et par avion pour les autres pays.

Other Resources Citing This Publication