Article

Actualité: Un professeur du MIT à la tête du Département des études

Author(s):
International Monetary Fund. External Relations Dept.
Published Date:
March 2007
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

Le Directeur général du FMI a nommé Simon Johnson, professeur du Massachusetts Institute of Technology (MIT), au poste de Conseiller économique et Directeur du Département des études. M. Johnson succède à Raghuram Rajan, qui a démissionné en janvier pour retourner à l’université de Chicago, et dont il a été le Sous-Directeur de 2004 à 2006.

En nommant M. Johnson, M. de Rato a déclaré que ce professeur titulaire de la chaire Ronald A. Kurtz pour l’entrepreneuriat au Sloan School of Management du MIT possède «le bon dosage de connaissances, d’aptitudes et d’expérience nécessaire pour diriger avec brio le Département des études et pour exceller dans le rôle d’économiste en chef». Les travaux de M. Johnson ont porté essentiellement sur le développement financier et économique. Ses activités de terrain l’ont mené dans diverses régions du monde — Amérique latine, Afrique, Asie de l’Est et Europe de l’Est, y compris l’ex-Union soviétique, et il a dirigé un centre de recherche en Russie.

Âgé de 44 ans, M. Johnson a déclaré dans un entretien téléphonique que le poste de Directeur des études du FMI est le seul qui soit meilleur que son poste actuel au MIT. Selon lui, si des institutions comme le FMI possèdent leurs propres capacités de recherche au lieu d’en acquérir à l’extérieur, c’est par souci d’avoir «une expertise maison» pour appuyer l’institution dans l’exercice de ses fonctions. Il a jugé «excellente» la recherche fondamentale et la recherche appliquée aux politiques économiques.

Dans une déclaration, M. de Rato a qualifié M. Johnson de «sommité reconnue dans la recherche économique originale et pertinente pour le FMI, y compris l’étude des causes et effets des crises économiques et les questions de développement et de pauvreté. Il a une capacité avérée de concevoir un vigoureux programme de politique économique, un intérêt soutenu pour les questions économiques mondiales et une vaste expertise des économies en développement, émergentes et avancées… En outre, il a la capacité de communiquer sur des questions complexes avec les décideurs et le grand public.»

M. Johnson, qui a la double citoyenneté américaine et britannique, a été membre du Comité consultatif de l’information du marché de la Commission des valeurs mobilières et des opérations boursières des États-Unis, et a conclu, dans une évaluation faisant partie du rapport 2001 du Comité, à la nécessité de maintenir une régulation stricte des marchés boursiers.

Other Resources Citing This Publication