Article

L’Allemagne doit promouvoir des initiatives axées sur un essor économique durable

Author(s):
International Monetary Fund. External Relations Dept.
Published Date:
January 2006
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

En Allemagne, l’activité économique reprend lentement, avec des perspectives de raffermissement de la croissance en 2006, a déclaré le FMI dans son bilan économique annuel. Mais cette reprise reste déséquilibrée, et la forte croissance des exportations tarde à se traduire par l’accroissement des dépenses des ménages. Les entreprises investissent prudemment, et la faiblesse structurelle du marché du travail (qui entraîne une croissance anémique des emplois et des salaires) incite les consommateurs à dépenser avec parcimonie.

Le Conseil d’administration du FMI a salué l’intention du nouveau gouvernement allemand de faire face à la mondialisation et aux mutations démographiques. Il s’est réjoui de la détermination des autorités à lancer en 2005 une grande réforme politiquement sensible du marché du travail, améliorant ainsi les mesures incitatives, et à envisager d’autres réformes de ce marché et des programmes de protection sociale. Les autres défis à relever sont énormes, car la croissance tendancielle est faible et le chômage reste élevé.

Afin d’améliorer durablement les résultats économiques, le Conseil a exhorté les autorités à s’appuyer sur les initiatives déjà annoncées pour réduire les distorsions et les rigidités structurelles et parvenir à la viabilité budgétaire à moyen terme. Il a salué la priorité accordée au rééquilibrage budgétaire, et notamment aux mesures visant à ramener le déficit budgétaire à moins de 3 % du PIB en 2007. Plusieurs administrateurs ont estimé qu’on aurait pu envisager un ajustement budgétaire plus ambitieux pour 2006, surtout dans le contexte actuel d’amélioration des perspectives économiques.

Le Conseil a en outre souligné la nécessité de relever le taux d’utilisation de la main-d’œuvre pour atténuer l’impact d’une baisse de la population active sur la croissance et les finances publiques. Afin de parachever les réformes en cours, qui ont stimulé l’offre de travail, d’autres mesures seront nécessaires pour promouvoir une plus grande différenciation des salaires et contribuer ainsi à accroître la demande de travail. Il a encouragé les autorités à déréglementer plus activement les marchés des produits et des services pour stimuler la création d’emplois et la réforme du marché du travail.

La vigueur du secteur financier ne cesse de s’améliorer. Afin de consolider les acquis, le Conseil a recommandé d’amender le cadre juridique du secteur bancaire pour appuyer la restructuration des banques publiques et privées selon les règles du marché.

Pour en savoir plus, voir la note d’information au public n° 06/04 sur le site Internet du FMI (www.imf.org).

Other Resources Citing This Publication