Article

Valoriser le potentiel de l’Ukraine par des réformes économiques et la discipline budgétaire

Author(s):
International Monetary Fund. External Relations Dept.
Published Date:
January 2006
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

Après quatre années d’avancées majeures, largement attribuables à des conditions extérieures favorables et à des politiques macroéconomiques prudentes, l’économie ukrainienne s’est affaiblie sensiblement en 2005, a indiqué le FMI dans son bilan économique annuel. En raison des incertitudes politiques et économiques qui ont miné la confiance des milieux d’affaires et les investissements, de l’atonie des réformes structurelles et des conditions extérieures moins favorables, la croissance a chuté d’un pic de 12 % environ en 2004 à un taux cumulatif de 2,2 % entre janvier et novembre 2005, l’inflation s’est accélérée, et l’excédent du compte courant a chuté de moitié.

Le Conseil d’administration du FMI a salué l’engagement des autorités à assurer la discipline budgétaire; les mesures d’assouplissement du taux de change; les progrès supplémentaires dans les réformes structurelles axées sur le marché et visant notamment à réduire la corruption; ainsi que les efforts destinés à lever l’incertitude persistante sur les droits de propriété. Pour réaliser le potentiel de l’économie, il importe d’exécuter la vision des autorités en matière de réforme structurelle et de juguler l’inflation. Selon le Conseil, l’assouplissement graduel du taux de change et le ciblage de l’inflation permettraient à la banque centrale de stabiliser les prix à un niveau faible.

Le Conseil a engagé les autorités à résister aux pressions favorables à la hausse des dépenses, surtout au titre des transferts sociaux et des subventions, en vue des élections législatives de 2006. Il a recommandé de contenir le déficit global des administrations publiques à moins de 2¼ % du PIB, il a invité les autorités à consacrer en priorité les recettes exceptionnelles de privatisation de l’aciérie de Kryvorizhstal au remboursement de la dette pour ne pas accroître la liquidité intérieure et à résister aux pressions pour la réouverture des échappatoires fiscales supprimées en 2005.

À moyen terme, il est essentiel de mettre en place un régime de retraite publique viable. Dans cette optique, le Conseil a encouragé les autorités à mieux cibler la subvention minimum au régime de retraite, à relever l’âge effectif de la retraite et à réduire les régimes de retraite privilégiés. Afin de remédier aux carences persistantes du secteur financier, il a encouragé les autorités à renforcer les mécanismes de contrôle. Et pour assainir le système bancaire, le Conseil a suggéré que les modalités de contrôle soient axées de moins en moins sur les procédures et de plus en plus sur l’évaluation des risques.

Ukraine200220032004Proj.

2005
Proj.1

2006
(variation en pourcentage)
PIB réel5,29,612,14,05,5
Indice des prix à la consommation (moyenne)0,85,29,013,712,9
Termes de l’échange1,68,616,4–1,4–5,5
(pourcentage du PIB)
Solde des administrations publiques20,5–0,9–4,4–2,9–3,2
Solde du compte courant7,55,810,54,81,0

D’après les intentions économiques des autorités et les projections de PIB réel des services du FMI.

À l’exclusion des 98 millions de dollars de recettes domaniales non réglées en espèces par la Russie chaque année.

Sources: autorités ukrainiennes et estimations et projections des services du FMI.

D’après les intentions économiques des autorités et les projections de PIB réel des services du FMI.

À l’exclusion des 98 millions de dollars de recettes domaniales non réglées en espèces par la Russie chaque année.

Sources: autorités ukrainiennes et estimations et projections des services du FMI.

Other Resources Citing This Publication