Journal Issue
Share
Finance & Development, September 2015
Article

Lettre de la Rédaction: Sous pression

Author(s):
International Monetary Fund. External Relations Dept.
Published Date:
September 2015
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

La dernière fois que nous avions consacré notre couverture à l’Amérique latine, c’était en mars 2011. La région traversait alors une période d’expansion économique exceptionnelle. Entre 2004 et 2013, l’Amérique latine a réalisé une croissance éclatante et accompli d’importants progrès sur différents fronts sociaux. Les prix élevés des matières premières, conjugués à une gestion économique plus rigoureuse et à des politiques sociales progressistes, ont contribué à un véritable bond en avant.

Ce dynamisme était particulièrement saisissant dans le contexte des années 2008–09, lorsque la crise financière avait précipité de nombreux pays avancés dans la récession, alors que les marchés émergents, dont beaucoup de pays d’Amérique latine, avançaient à pleine puissance. Certains observateurs parlaient de «décennie latino-américaine».

Aujourd’hui, alors que les dirigeants économiques de la planète s’apprêtent à se retrouver à Lima (Pérou) en octobre pour l’Assemblée annuelle du FMI et de la Banque Mondiale, la situation prend une tournure bien différente.

Avec une croissance par habitant au point mort en 2014, les budgets publics sont sous pression dans beaucoup de ces pays. Les économies de la région pâtissent de la baisse des prix des matières premières—qui constituent une part importante de leurs exportations—et du tassement général du commerce mondial.

Dans ce numéro, F&D se penche sur les problèmes auxquels est confrontée la région et s’interroge sur les moyens de stimuler la croissance face à l’effondrement des prix des matières premières. Empêcher un ralentissement prolongé est essentiel pour réaliser les principaux objectifs de la région, à savoir augmenter le revenu des plus pauvres, renforcer les systèmes d’éducation et de santé et assurer des gains économiques partagés par le plus grand nombre.

José Antonio Ocampo, Professeur à l’université Columbia et ancien ministre des Finances de Colombie, donne le coup d’envoi de ce dossier spécial Amérique latine. Revenant sur la belle performance économique de la dernière décennie, il affirme que, pour reprendre pied, l’Amérique latine doit repenser sa structure de production et se diversifier afin de réduire sa dépendance aux matières premières.

Pour Alejandro Werner, Directeur du Département hémisphère occidental du FMI, la perte de confiance représente le plus grand danger; clarifier l’orientation des politiques économiques permettrait, selon lui, de rétablir la confiance des entreprises et des consommateurs, leviers essentiels pour une croissance économique prolongée. D’autres réformes pourraient libérer le potentiel économique de l’Amérique latine : ainsi Nora Lustig explique l’urgence de la lutte contre les inégalités, et Daniel Kaufmann la nécessité de promouvoir une culture de bonne gouvernance.

D’autres articles reviennent sur l’actualité récente de la région, notamment sur les flux de capitaux, les mandats des banques centrales et le commerce extérieur. Ce dossier spécial s’achève sur un article consacré au potentiel de Cuba comme acteur majeur du tourisme dans la région des Caraïbes.

On trouvera aussi dans ce numéro des articles sur l’impact des mesures non conventionnelles de politique monétaire sur les marchés émergents, les tendances du taux d’activité aux États-Unis, la finance islamique et les tests de résistance financiers.

Enfin, le journaliste et écrivain Alan Wheatley nous livre un portrait de Sabina Alkire, dont la passion pour la mesure et l’éradication de la pauvreté lui a valu de figurer parmi les grands penseurs contemporains du développement mondial.

Jeffrey Hayden

Rédacteur en chef

Other Resources Citing This Publication