Journal Issue
Share
Finances & Développement Décembre 2012
Article

Lettre de la Rédaction: Philanthropie: les milliardaires au rendez-vous

Author(s):
International Monetary Fund
Published Date:
December 2012
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

En Distribuant des moustiquaires pour combattre le paludisme, en construisant des écoles, ou bien encore en offrant un assainissement de base, la philanthropie aide à transformer le monde en développement. De riches donateurs consacrent des fortunes—souvent bâties dans les logiciels, le spectacle ou le capital-risque—pour vaincre la pauvreté et promouvoir le bien-être, servant d’appoint à l’aide publique, ou parfois même la dépassant.

De Bill et Melinda Gates et Warren Buffett à Aliko Dangote et George Soros, les titans du capitalisme financent de nobles causes. Qu’il s’agisse de créer de nouveaux vaccins, de construire des bibliothèques ou de protéger la forêt amazonienne, les philanthropes appuient l’innovation sous toutes ses formes pour améliorer les conditions de vie et nourrir les aspirations.

Ce numéro de F&D examine le monde de la philanthropie ciblée et de l’entreprenariat social.

«La philanthropie a un rôle d’amorçage», déclare Bill Gates, le cofondateur de Microsoft, et le plus généreux donateur de la planète. «La fondation s’efforce de mettre en place un système qui permette aux forces du marché d’œuvrer en faveur des pauvres». Selon lui, l’effet de catalyse de la philanthropie peut être déterminant. «Les bonnes idées ont besoin d’apôtres et les laissés-pour-compte de défenseurs».

L’ex-président Bill Clinton explique que les réseaux de coopération créative entre les États, les entreprises et la société civile peuvent mieux réussir à résoudre les problèmes les plus pressants de la planète.

Prakash Loungani brosse le portrait de l’économiste superstar Jeffrey Sachs, champion de l’allègement de la dette et des objectifs du Millénaire pour le développement. Nous examinons en quoi les pays pauvres peuvent avoir intérêt à distribuer une partie des recettes exceptionnelles qu’ils tirent des ressources naturelles au lieu de financer des investissements pouvant être source de corruption. La rubrique Gros plan explique ce que font les banques centrales pour combattre la crise dans les pays avancés. Enfin, nous découvrons en quoi la croissance chinoise est une source de créativité pour le monde occidental.

********

Ce numéro sera pour moi le dernier après une décennie au service de F&D à plusieurs postes. J’occuperai désormais les fonctions de Responsable de l’édition au FMI. Je passe le témoin à Jeff Hayden, qui comptera sur le précieux soutien de l’équipe de rédacteurs dirigée par l’Éditrice en chef Marina Primorac et de l’équipe artistique animée de longue date par Luisa Menjivar. Voilà près de 50 ans que F&D offre ses éclairages du développement mondial, et il ne s’est jamais porté aussi bien.

Jeremy Clift

Rédacteur en chef

Other Resources Citing This Publication