Journal Issue
Share
Finances et Développement, Mars 2011
Article

Pleins Feux: La dette au fil de l’histoire: L’évolution de la dette publique depuis 1880

Author(s):
International Monetary Fund. External Relations Dept.
Published Date:
April 2011
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

La Crise financière a durement éprouvé l’économie mondiale, en particulier les finances des pays avancés. En pourcentage du PIB, la dette publique est montée en flèche ces dernières années, passant de 70 % en 2000 à près de 100 % en 2009. Un chiffre qui semble énorme. Mais qu’en est-il vraiment d’un point de vue historique? Une nouvelle base de données du FMI, qui remonte à 1880 pour la plupart des économies avancées, permet de répondre à cette question.

Chaîne de montage chez Ford, dans le Michigan (c. 1913).

Au tout début

Pendant la première phase de mondialisation financiére (1880–1913), les ratios d’endettement des économies avancées ont diminué, passant de 45 % du PIB en 1880 à 29 % en 1913. Cette période, pendant laquelle l’étalon-or régnait en maître, a aussi été celle où les flux de capitaux privés et les échanges commerciaux ont atteint des niveaux sans précédent, ce qui a stimulé la croissance tout en faisant baisser les ratios d’endettement public.

Distribution de pain à New York, en 1930.

Guerres mondiales et crise de 1929

Le ratio d’endettement était à son plus bas niveau (23 % du PIB) en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, puis il a commencé à s’accroître. Sous l’effet de la Première Guerre mondiale (1914–18) et des crises budgétaires qui ont suivi, l’endettement atteignit des sommets dans les pays avancés. Aprés un reflux pendant les années 20, il a connu deux pics liés respectivement à la crise de 1929 et à la Seconde Guerre mondiale (1941–45).

Usine d’armement en Allemagne, 1909.

Le «grand pic»

Pendant la crise des années 30, le ratio d’endettement a culminé à 80 % du PIB en 1932, après plusieurs épisodes de crises bancaires et monétaires. La fin de la crise, dans la seconde moitié des années 30, s’est accompagnée d’une baisse de la dette, mais la Seconde Guerre mondiale a mis fin au désendettement. Les emprunts massifs rendus nécessaires dans de nombreux pays par l’effort de guerre ont porté l’endettement des pays avancés au plus haut niveau enregistré dans la base de données, à savoir près de 150 % du PIB en 1946.

Note: La talle des pay est proportionnelle au niveau de Jour PIB en 2009 (en terms de PPA).

«Eh, tu n’aurais pas un milliard?», New York, 2008.

La crise récente

La croissance a moins souffert pendant la crise récente que lors de la crise des années 30, mais ses conséquences pour la dette publique semblent avoir été plus graves. Cela tient au fait que les pays avancés étaient dans une situation plus précaire lorsque la crise récente a éclaté, les pays avancés du G-20 affichant en 2007 des ratios d’endettement supérieurs de 20 points de PIB à ceux de 1928. De plus, la baisse brutale des recettes (due à l’effondrement de l’activité économique, des prix des actifs et des profits du secteur financier) ainsi que le coût de la relance et du soutien au secteur financier ont eu des effets plus prononcés sur le ratio d’endettement durant la crise récente que pendant celle des années 30.

Préparé par S. Ali Abbas, Nazim Belhocine, Asmaa El-Ganainy et Mark Horton, tous du Département des f nances publiques du FMI. Le texte et les graphiques ainsi que les données présentées ici sont tirées de A Historical Public Debt Database, publié par le FMI en 2010, qui couvre les ratios endettement brut/PIB de 174 pays membres du FMI. Ces données peuvent être consultées à l’adresse www.imf.org/external/ns/cs.aspx?id=262.

Other Resources Citing This Publication