Journal Issue
Share
Finances et Developpement, Juin 2008
Article

Pleins feux: Combler l’écart technologique

Author(s):
International Monetary Fund. External Relations Dept.
Published Date:
June 2008
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

Les Avancées technologiques —amélioration des méthodes de production et de commercialisation des biens et services —sont au cœur du progrès et du développement humains. Elles ont contribué à réduire de 29 % en 1990 à 18 % en 2004 la proportion de personnes vivant dans une pauvreté absolue dans les pays en développement.

Le progrès technologique va de pair avec la croissance des revenus dans les régions en développement.

1La croissance de la productivité totale des facteurs résume toutes les influences sur la croissance du PIB (la technologie par exemple) hormis l’augmentation du capital et de la main-d’œuvre.

2Les données pour l’Europe et l’Asie centrale couvrent la période 1995–2005.

Ainsi, le clivage technologique entre pays riches et pauvres s’est réduit, même s’il reste grand. Les pays à faible revenu n’emploient que le quart de la technologie utilisée dans les pays à revenu élevé.

… mais l’écart technologique entre pays à revenu élevé et pays à faible revenu reste grand.

1Mesure synthétique combinant 20 indicateurs distincts de progrès technologique.

Le progrès technologique des pays en développement (pays à faible revenu et à revenu intermédiaire (tranches inférieure et supérieure)) a dépassé celui des pays à revenu élevé entre le début des années 90 et les années 2000. Évidemment, le niveau initial de la technologie dans les pays à faible revenu était beaucoup plus faible dès le départ.

Dans les pays à faible revenu, le progrès technologique a été très rapide …

1Mesure synthétique combinant 20 indicateurs distincts de progrès technologique.

Le grand bond technologique des pays en développement a surtout résulté de l’adoption et de l’absorption des technologies existantes. Compte tenu de la taille de leurs économies, ces pays produisent relativement peu d’innovations.

La plupart des pays à faible revenu ne sont guère actifs dans l’innovation technologique.

1Un sous-indice de l’indice de progrès technologique.

Préparé par Andrew Burns (Banque mondiale). Basé sur Global Economic Prospects 2008 de la Banque mondiale.

La diffusion des technologies dans les pays en développement a été facilitée par l’accès croissant aux technologies étrangères. Au cours des 15 dernières années, les investissements directs étrangers et les importations de hautes technologies et de biens d’équipement ont doublé en pourcentage du PIB —grâce en partie au maintien des contacts avec des émigrés très instruits.

L’ouverture des marchés stimule le transfert de technologies.

Dans un pays, une ville peut être chef de file d’une technologie sans que l’utilisation de cette technologie soit généralisée dans l’ensemble du pays. En Inde par exemple, plus d’une famille urbaine sur deux a accès à un téléphone portable, contre une sur dix en milieu rural.

Dans bien des pays comme l’Inde, la faible diffusion en milieu rural limite le progrès technologique.

1Les données de 2007 correspondent à juin 2007.

En raison de cet accès accru, les nouvelles technologies —téléphone portable, ordinateurs et Internet —connaissent une expansion beaucoup plus rapide. Au début des années 1900, les nouvelles technologies prenaient plus de 50 ans pour atteindre la plupart des pays, contre 16 ans environ aujourd’hui. Mais la technologie tend à se propager lentement à l’intérieur des pays, car bien des pays en développement n’ont pas les capacités techniques nécessaires à la maîtrise des technologies nouvelles, voire plus anciennes.

La diffusion technologique entre pays s’est accélérée, mais la pénétration à l’intérieur des pays est faible.

Note: l’axe X dénote la période d’invention de la technologie.

Bien que l’amélioration des politiques macroéconomiques et éducatives et la diffusion des technologies habilitantes plus anciennes —réseaux électriques, routiers, téléphoniques et d’assainissement —aient favorisé la diffusion de la technologie dans les pays en développement, le progrès a été lent et la capacité d’absorber des idées et techniques nouvelles reste faible.

Combler l’écart

Pour continuer à combler l’écart avec les pays à revenu élevé, les pays en développement doivent:

• rester exposés aux technologies étrangères à travers la libéralisation des échanges, l’investissement direct étranger et la participation des émigrés;

• continuer à améliorer le climat d’investissement pour favoriser la croissance des entreprises innovatrices;

• investir dans des technologies habilitantes et des infrastructures de base (routes, électricité et téléphone);

• améliorer qualitativement et quantitativement l’éducation sur tout leur territoire —pas seulement dans les grands centres;

• privilégier la diffusion des technologies en renforçant les systèmes de diffusion et l’orientation commerciale de la recherche et développement.

Other Resources Citing This Publication