Journal Issue
Share
Finances & Développement, Mars 2008
Article

Pleins feux: Énergie: consommation de plus en plus insoutenable

Author(s):
International Monetary Fund. External Relations Dept.
Published Date:
April 2008
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

Le système énergétique mondial est engagé sur une voie de plus en plus insoutenable. La Chine et l’Inde sont en train de le transformer, rien qu’en raison de leur taille, et les prix de l’énergie resteront élevés, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Le renforcement des politiques axées sur l’efficacité énergétique et la consommation accrue d’énergies renouvelables et de l’énergie nucléaire contribueraient largement à atténuer le problème.

Si les pouvoirs publics ne prennent pas des mesures pour modifier les habitudes de consommation, la demande mondiale d’énergie augmentera de 55 % sur la période 2005–30, le charbon affichant la plus forte hausse en termes absolus.

À moins d’un ajustement des politiques, les combustibles fossiles—pétrole, gaz naturel et charbon—prédomineront encore et les pays en développement représenteront 74 % de l’augmentation totale.

(milliards de tonnes d’équivalent pétrole)

Citation: 45, 1; 10.5089/9781451930009.022.A006

D’ici 2030, plus de 30 % des approvisionnements mondiaux en pétrole brut passeront par le détroit d’Ormuz. Le pétrole destiné à la Chine transite par le détroit de Malacca entre l’Indonésie, la Malaisie et Singapour.

Le pétrole passera de plus en plus par des endroits vulnérables.

La Chine et l’Inde sont les nouveaux géants énergétiques mondiaux. Peu après 2010, la Chine supplantera les États-Unis comme premier consommateur mondial d’énergie. En 2005, la demande des États-Unis dépassait de 34 % celle de la Chine.

D’après les tendances actuelles, la Chine et l’Inde représenteront plus de 40 % du surcroît de la consommation mondiale d’énergie d’ici 2030.

(hausse de la demande primaire d’énergie entre 2005 et 2030, en pourcentage du total mondial)

Citation: 45, 1; 10.5089/9781451930009.022.A006

Ces tendances sont de mauvais augure pour les émissions cumulées de dioxyde de carbone (CO2) et le changement climatique. Les États-Unis et les pays de l’Union européenne représentent 53 % des émissions cumulées, contre 8 % pour la Chine et 2 % seulement pour l’Inde en 2005, mais la Chine enregistrera à elle seule une grande partie de la hausse future.

Entre 2006 et 2030, 60 % de la hausse mondiale des émissions de CO2 viendront de la Chine et de l’Inde.

(émissions cumulées de CO2 liées à l’énergie)

Citation: 45, 1; 10.5089/9781451930009.022.A006

La Chine incarne l’ampleur du problème: 270 millions de véhicules circuleront sur ses routes en 2030, dopant à la fois les importations de pétrole et la pollution. Plus de 140 Chinois sur 1.000 auront une voiture (contre 20 pour 1.000 en 2005), et le secteur des transports consommera 55 % du pétrole en 2030, contre 35 % en 2005.

La Chine dépassera les États-Unis comme principal marché automobile mondial d’ici 2016.

(véhicules, en millions)

Citation: 45, 1; 10.5089/9781451930009.022.A006

L’essor de la consommation pétrolière se poursuivra en Asie, mais les mesures visant à réduire la demande de brut pourraient diminuer la demande pétrolière mondiale de 14 millions de barils par jour, soit l’équivalent de la production actuelle des États-Unis, du Canada et du Mexique combinés.

Selon le scénario de l’AIE, les mesures de réduction de la consommation pétrolière diminueront les importations.

(millions de barils de pétrole par jour, augmentation nette des importations, 2006-30)

Citation: 45, 1; 10.5089/9781451930009.022.A006

Mais si l’on applique plus rapidement les mesures d’économie d’énergie et de réduction des émissions, la hausse des émissions mondiales plafonnera et pourrait s’inverser, selon un scénario de l’AIE. Cela limitera la hausse de la température moyenne due au réchauffement de la planète, d’un niveau potentiel de 6° C à 3° C par rapport aux niveaux préindustriels.

Les pays peuvent encore limiter la hausse des émissions et promouvoir d’autres sources d’énergie.

(émissions de CO2 liées à la consommation d’énergie, gigatonnes)1

Citation: 45, 1; 10.5089/9781451930009.022.A006

1Une gigatonne (GT) = un milliard de tonnes métriques.

2CSC = captage et stockage de CO2.

L’adoption de normes plus strictes d’efficacité des climatiseurs et réfrigérateurs permettrait à la Chine d’économiser l’équivalent de la production du barrage des Trois-Gorges d’ici 2020. En Inde, le renforcement des normes permettrait de réduire les émissions des centrales au charbon et des automobiles.

L’amélioration du rendement énergétique et des normes peut entraîner des avancées notables.

Préparé par Lorcan Lyons, Agence internationale de l’énergie (AIE). Source des graphiques: Perspectives énergétiques mondiales de l’AIE, 2007.

Other Resources Citing This Publication