Chapter

Article XV, section 2

Author(s):
International Monetary Fund
Published Date:
June 1981
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

Calcul de la valeur du droit de tirage spécial

Méthode de calcul

1. A compter du 1er janvier 1981, la valeur d’un droit de tirage spécial sera égale à la somme des valeurs de montants spécifiés des monnaies énumérées au paragraphe 2, ci-après, les montants de chacune de ces monnaies devant être fixés le 31 décembre 1980 de manière à assurer que, aux taux de change moyens pendant la période de trois mois qui prendra fin à cette date, les parts de ces monnaies dans la valeur du droit de tirage spécial correspondent aux coefficients de pondération qui seront établis pour chacune des monnaies énumérées au paragraphe 2, ci-après.

2. Sur la base de l’évolution des exportations de biens et de services des Etats membres, ainsi que de celle des avoirs officiels en monnaies d’Etats membres détenus par d’autres Etats membres depuis la précédente révision du mode de calcul de la valeur du DTS qui a été effectuée en mars 1978, les monnaies et les coefficients de pondération visés au paragraphe 1 ci-dessus seront les suivants:

MonnaiePondération

(En pourcentage)
Dollar E.U.42
Deutsche mark19
Franc français13
Yen japonais13
Livre sterling13

3. La liste des monnaies qui déterminent la valeur du droit de tirage spécial et les montants de ces monnaies seront révisés à compter du 1er janvier 1986, puis le seront à compter du premier jour de chaque période quinquennale subséquente, conformément aux principes suivants, à moins que le Fonds n’en décide autrement à l’occasion d’une révision:

a. Les monnaies qui déterminent la valeur du droit de tirage spécial seront celles des cinq Etats membres dont les exportations de biens et de services auront été les plus importantes durant la période quinquennale qui s’achève douze mois avant la date effective de la révision, étant entendu qu’une monnaie figurant sur la liste à l’époque de la décision ne pourra être remplacée par une autre monnaie que si la valeur des exportations de biens et de services de l’Etat émetteur de cette dernière monnaie dépasse durant la période considérée d’au moins 1 % la valeur de celles de l’Etat émetteur de la première.

b. Les montants des cinq monnaies visées à l’alinéa a ci-dessus seront fixés le dernier jour ouvrable précédant la date effective de la révision concernée, de manière à assurer que, aux taux de change moyens pendant la période de trois mois qui prendra fin à cette date, les parts de ces monnaies dans la valeur du droit de tirage spécial correspondent aux coefficients de pondération qui seront établis pour chacune de ces monnaies conformément à l’alinéa c ci-dessous.

c. Les pourcentages de pondération devront refléter la valeur des avoirs en ces monnaies que détiennent à la fin de chaque année les autorités monétaires des autres Etats membres et la valeur des exportations de biens et de services de l’Etat émetteur de la monnaie pendant la période quinquennale visée à l’alinéa a ci-dessus, de manière que soit, dans une large mesure, maintenue l’importance relative des facteurs sur la base desquels les pourcentages de pondération énumérés au paragraphe 2 ci-dessus seront établis. Les pourcentages de pondération seront arrondis au point de pourcentage le plus proche, ou à tout autre point de pourcentage rapproché qui pourrait être adopté par souci de commodité.

4. Le calcul des montants des monnaies, effectué conformément aux paragraphes 1 et 3 ci-dessus, devra permettre d’assurer que la valeur en ces monnaies du droit de tirage spécial, le dernier jour ouvrable qui précède la période quinquennale pour laquelle le calcul est effectué, sera la même, qu’elle soit établie par l’ancienne méthode ou par la nouvelle.

Décision no 6631-80/145) G/S

17 septembre 1980

Méthode d’obtention des taux de change pour le calcul de la valeur du DTS aux fins d’application de la régle O-2 a)

1. Afin de déterminer la valeur du dollar des Etats-Unis par rapport au droit de tirage spécial, conformément à la règle O-2 a), les équivalents en dollars des Etats-Unis des montants de monnaies spécifiés à la règle O-1 seront calculés sur la base des taux de change au comptant par rapport au dollar des Etats-Unis. Pour chaque monnaie, le taux de change sera le taux médian entre le taux acheteur et le taux vendeur à midi sur le marché des changes de Londres, tel qu’il est déterminé par la Banque d’Angleterre.

2. Si le taux de change d’une monnaie quelconque ne peut pas être obtenu du marché des changes de Londres, le taux retenu sera le taux médian à midi sur le marché des changes de New York, déterminé par le Fonds sur la base des taux acheteur et vendeur communiqués par la Federal Reserve Bank of New York, ou, si ces taux ne peuvent pas être obtenus, le taux médian déterminé par le Fonds sur la base des taux acheteur et vendeur cotés par opposition sur le marché des changes de Francfort et communiqués par la Deutsche Bundesbank. Si le taux d’une monnaie quelconque par rapport au dollar des Etats-Unis ne peut être obtenu directement sur aucun de ces marchés, le taux sera calculé indirectement sur la base d’un taux croisé par rapport à une autre monnaie spécifiée à la règle O-1.

3. Si, à une date quelconque, le taux de change d’une monnaie ne peut pas être obtenu en application des dispositions des paragraphes 1 ou 2 ci-dessus, le taux de ce jour sera le dernier taux déterminé conformément aux paragraphes 1 ou 2 ci-dessus, sous réserve qu’après le deuxième jour ouvrable le Fonds déterminera le taux.

Décision no 6709-(80/189) S

19 décembre 1980

    Other Resources Citing This Publication