Front Matter

Front Matter

Author(s):
International Monetary Fund
Published Date:
October 2018
Share
  • ShareShare

Related Material

Show Summary Details

Message de la directrice générale

Cher lecteur,

L’économie mondiale a donné la preuve de son dynamisme au cours de l’année écoulée, présageant des créations d’emplois et d’une amélioration des niveaux de vie dans la plupart des États membres du FMI. Mais des menaces existent : risque d’escalade des conflits commerciaux, niveaux record d’endettement public et privé, volatilité des marchés financiers et fragilité de la situation géopolitique, entre autres.

Face aux défis actuels, le message que j’adresse aux pays membres reste le même : c’est quand il fait beau qu’il faut réparer la toiture. C’est le cas aujourd’hui. Pour entretenir la dynamique actuelle, les pays doivent atténuer les risques financiers et budgétaires en accroissant la résilience du secteur financier et en reconstituant leurs marges de manœuvre, mais ils doivent aussi faire des progrès sur la voie des réformes structurelles qui rendront l’économie plus forte face à de futures intempéries. Ils doivent également promouvoir un système commercial multilatéral ouvert et fondé sur des règles et s’employer à faire en sorte que les nouvelles technologies profitent à tous et qu’elles renforcent la croissance inclusive et la stabilité financière au lieu de les affaiblir.

À plus long terme, l’élan qui porte l’économie mondiale est menacé par la lente érosion de la confiance dans les institutions. Or, la confiance est un élément essentiel dans une économie. Cette perte de confiance revêt plusieurs aspects : persistance des effets de la crise financière mondiale, impression que les gains tirés de la croissance mondiale et de la mondialisation ne sont pas partagés équitablement, inquiétude quant aux perspectives d’emploi et aux possibilités économiques futures, et faiblesse des dispositifs de gouvernance qui favorisent trop souvent la corruption. Le vieillissement de la population et les problèmes de financement des régimes de retraite freinent aussi cet élan, et les inégalités de revenus s’accentuent. Enfin, si aucune réponse efficace n’est trouvée, le changement climatique portera vraisemblablement un coup sévère au bien-être économique dans les décennies à venir. Les pays doivent également garder à l’esprit ces menaces latentes.

Comme le montre le présent Rapport annuel, le conseil d’administration et les services du FMI s’emploient avec énergie à prêter assistance aux États membres et à les aider à relever ces défis, grâce aux conseils de politique économique, aux programmes de prêts et au développement des capacités. Quelques exemples : nous avons travaillé à l’amélioration des outils de prévention des crises ; perfectionné la méthodologie d’évaluation des déséquilibres mondiaux et des taux de change ; déterminé les réformes structurelles prioritaires afin de favoriser une croissance économique durable et solidaire, notamment en ce qui concerne l’égalité femmes–hommes et l’activité des femmes ; affiné notre analyse des questions macrofinancières et macrostructurelles ; mis au point un nouveau cadre visant à remédier aux faiblesses en matière de corruption et de gouvernance ; approfondi notre compréhension de l’économie numérique et des technologies financières ; enfin, intensifié nos efforts en faveur des objectifs de développement durable.

En ces temps d’incertitudes sur le plan économique, je suis convaincue que les valeurs fondatrices du FMI, qui font de la coopération économique le moyen le plus sûr pour créer un avenir meilleur, sont plus importantes que jamais. Réaffirmons ensemble notre attachement à ces valeurs.

Christine Lagarde

Directrice générale

Table des matières

L’exercice financier du FMI va du 1er mai au 30 avril.

L’analyse et les considérations de politique économique présentées dans cette publication sont celles du conseil d’administration du FMI.

L’unité de compte du FMI est le DTS (droit de tirage spécial) ; la conversion des données financières du FMI en dollars est approximative et effectuée pour des raisons de commodité. Au 30 avril 2018, 1 dollar était égal à 0,695380 DTS et 1 DTS à 1,43806 dollar. Au 27 avril 2017, 1 dollar était égal à 0,729382 DTS et 1 DTS à 1,37102 dollar.

Les chiffres ayant été arrondis, les totaux peuvent être différents de la somme des composantes.

Dans le présent rapport, le terme « pays » ne se rapporte pas nécessairement à une entité territoriale constituant un État au sens où l’entendent le droit et les usages internationaux. Il désigne aussi un certain nombre d’entités territoriales qui ne sont pas des États, mais pour lesquelles des statistiques sont établies de manière distincte et indépendante.

À propos du FMI

Le Fonds monétaire international (FMI), organisation mondiale qui regroupe 189 États membres, a pour mission de renforcer la solidité de l’économie mondiale. Il s’emploie à encourager la coopération monétaire internationale, à assurer la stabilité financière, à faciliter le commerce international, à favoriser un niveau élevé d’emploi et une croissance économique durable et à réduire la pauvreté dans le monde. Le FMI, qui veille au bon fonctionnement du système monétaire international, compte parmi ses principaux objectifs de promouvoir la stabilité des taux de change et de faciliter l’expansion et l’accroissement harmonieux du commerce international. Sa mission permet aux pays (et à leurs citoyens) d’échanger des biens et des services, et revêt une importance essentielle pour assurer une croissance économique durable et rehausser les niveaux de vie. Les États membres du FMI sont tous représentés au conseil d’administration de l’institution, qui examine les conséquences nationales, régionales et mondiales des politiques économiques de chacun, et prend les décisions en matière de prêt pour aider les États membres confrontés à des problèmes temporaires de balance des paiements et appuyer le renforcement de leurs capacités. Le présent Rapport annuel retrace les activités du conseil d’administration, de la direction et des services du FMI pendant l’exercice commencé le 1er mai 2017 et clos le 30 avril 2018. Le contenu du rapport reflète les opinions et les discussions stratégiques du conseil d’administration du FMI, qui a activement participé à sa rédaction.

Nos principales missions

Le FMI a trois missions principales:

  • CONSEILLER AUX ÉTATS MEMBRES des politiques pour parvenir à la stabilité macroéconomique, accélérer la croissance économique et réduire la pauvreté.

  • METTRE À LA DISPOSITION DES ÉTATS MEMBRES DES CONCOURS FINANCIERS pour les aider à résoudre leurs problèmes de balance des paiements, notamment lorsqu’ils sont à court de devises du fait que leurs paiements extérieurs sont supérieurs à leurs recettes de change.

  • FOURNIR UNE ASSISTANCE TECHNIQUE ET DES FORMATIONS aux États qui en font la demande, afin de les aider à mettre en place et à affermir leurs compétences et leurs institutions pour appliquer des politiques économiques bien conçues.

    Le FMI a son siège à Washington. Ses bureaux dans le monde entier visent à promouvoir le caractère mondial du Fonds et à maintenir les liens étroits qu’il entretient avec ses États membres. On trouvera des informations complémentaires sur le FMI et ses États membres sur le site Internet du FMI, www.imf.org.

    Other Resources Citing This Publication