Back Matter

Back Matter

Author(s):
International Monetary Fund
Published Date:
September 2009
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

Organigramme du Fonds monétaire international

AU 30 AVRIL 2009

1 Appelé officiellement Comité ministériel conjoint des Conseils des gouverneurs de la Banque et du Fonds sur le transfert de ressources réelles aux pays en développement.2 Rattaché au bureau du Directeur général.

Administrateurs et administrateurs suppléants

AU 30 AVRIL 20091

Nommés
Meg LundsagerÉtats-Unis
Daniel Heath
Daisuke KotegawaJapon
Hiromi Yamaoka
Klaus D. SteinAllemagne
Stephan von Stenglin
Ambroise FayolleFrance
Benoît Claveranne
Alexander GibbsRoyaume-Uni
James Talbot
Élus
Willy Kiekens

(Belgique)

Johann Prader

(Autriche)
Autriche

Bélarus

Belgique

Hongrie

Kazakhstan

Luxembourg

République slovaque

République tchèque

Slovénie

Turquie
Age F. P. Bakker

(Pays-Bas)

Yuriy G. Yakusha

(Ukraine)
Arménie

Bosnie-Herzégovine

Bulgarie

Chypre

Croatie

Géorgie

Israël

Macédonie, ex. Rép. youg. de

Moldova

Monténégro

Pays-Bas

Roumanie

Ukraine
Ramón Guzmán Zapater

(Espagne)

Alfonso Guerra

(Mexique)
Costa Rica

El Salvador

Espagne

Guatemala

Honduras

Mexique

Nicaragua

Venezuela, Rép. bolivarienne de
Arrigo Sadun

(Italie)

Miranda Xafa

(Grèce)
Albanie

Grèce

Italie

Malte

Portugal

Saint-Marin

Timor-Leste

GE Huayong

(Chine)

HE Jianxiong

(Chine)
Chine
Michael Horgan

(Canada)

Stephen O’Sullivan

(Irlande)
Antigua-et-Barbuda

Bahamas

Barbade

Belize

Canada

Dominique

Grenade

Irlande

Jamaïque

Saint-Kitts-et-Nevis

Saint-Vincent-et-les Grenadines

Sainte-Lucie
Perry Warjiyo

(Indonésie)

Adrian Chua

(Singapour)
Brunéi Darussalam

Cambodge

Fidji

Indonésie

Malaisie

Myanmar

Népal

Philippines

République dém. populaire lao

Singapour

Thaïlande

Tonga

Vietnam
Hi-Su Lee

(Corée)

Christopher Y. Legg

(Australie)
Australie

Corée

Îles Marshall

Îles Salomon

Kiribati

Micronésie, États fédérés de

Mongolie

Nouvelle-Zélande

Palaos

Papouasie-Nouvelle-Guinée

Philippines

Samoa

Seychelles

Vanuatu
Jens Olof Henriksson

(Suède)

Jarle Bergo

(Norvège)
Danemark

Estonie

Finlande

Islande

Lettonie

Lituanie

Norvège

Suède
A. Shakour Shaalan

(Égypte)

Samir El-Khouri (Liban)
Bahreïn

Égypte

Émirats arabes unis

Iraq

Jordanie

Koweït

Liban

Libye

Maldives

Oman

Qatar

République arabe syrienne

Yémen, Rép. du
Abdallah S. Alazzaz

(Arabie Saoudite)

Ahmed Al Nassar

(Arabie Saoudite)
Arabie Saoudite
Samuel Itam

(Sierra Leone)

Moeketsi Majoro

(Lesotho)
Afrique du Sud

Angola

Botswana

Burundi

Érythrée

Éthiopie

Gambie

Kenya

Lesotho

Libéria

Malawi

Mozambique

Namibie

Nigéria

Ouganda

Sierra Leone

Soudan

Swaziland

Tanzanie

Zambie
Thomas Moser

(Suisse)

Katarzyna Zajdel-Kurowska

(Pologne)
Azerbaïdjan

Ouzbékistan

Pologne

République kirghize

Serbie

Suisse

Tadjikistan

Turkménistan
Alexeï V. Mojine

(Fédération de Russie)

Andreï Louchine

(Fédération de Russie)
Fédération de Russie
Mohammad Jafar Mojarrad

(Iran, Rép. islamique d’)

Mohammed Daïri

(Maroc)
Afghanistan, Rép. islamique d’

Algérie

Ghana

Iran, Rép. islamique d’

Maroc

Pakistan

Tunisie
Paulo Nogueira Batista, Jr.

(Brésil)

María Inés Agudelo

(Colombie)
Brésil

Colombie

Équateur

Guyana

Haïti

Panama

République Dominicaine



Suriname

Trinité-et-Tobago
Adarsh Kishore

(Inde)

K.G.D.D. Dheerasinghe

(Sri Lanka)
Bangladesh

Bhoutan

Inde

Sri Lanka
Pablo Andrés Pereira

(Argentine)

David Vogel

(Uruguay)
Argentine

Bolivie

Chili

Paraguay

Pérou

Uruguay
Laurean W. Rutayisire

(Rwanda)

Kossi Assimaidou

(Togo)
Bénin

Burkina Faso

Cameroun

Cap-Vert

Comores

Congo, Rép. du

Congo, Rép. dém. du

Côte d’Ivoire

Djibouti

Gabon

Guinée

Guinée-Bissau

Guinée équatoriale

Madagascar

Mali

Maurice

Mauritanie

Niger

République Centrafricaine

Rwanda

São Tomé-et-Príncipe

Sénégal

Togo

Le nombre de voix dont dispose chaque administrateur est indiqué à l’appendice IV figurant sur la page Internet du Rapport annuel (www.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm); les changements de composition du Conseil d’administration survenus pendant l’exercice sont notés à l’appendice V sur la page Internet du Rapport annuel.

Le nombre de voix dont dispose chaque administrateur est indiqué à l’appendice IV figurant sur la page Internet du Rapport annuel (www.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm); les changements de composition du Conseil d’administration survenus pendant l’exercice sont notés à l’appendice V sur la page Internet du Rapport annuel.

Cadres de direction

AU 30 AVRIL 2009

Jaime Caruana, Conseiller

Olivier Blanchard, Conseiller économique

Départements Géographiques

Antoinette Monsio Sayeh

Directrice, Département Afrique

Anoop Singh

Directeur, Département Asie et Pacifique

Marek Belka

Directeur, Département Europe

Masood Ahmed

Directeur, Département Moyen-Orient et Asie centrale

Nicolas Eyzaguirre

Directeur, Département Hémisphère occidental

Départements Fonctionnels et Services Spécialisés

Andrew Tweedie

Directeur, Département financier

Carlo Cottarelli

Directeur, Département des finances publiques

Leslie Lipschitz

Directeur, Institut du FMI

Sean Hagan

Conseiller juridique et Directeur, Département juridique

Christopher Towe

Directeur par intérim, Département des marchés monétaires et de capitaux

Reza Moghadam

Directeur, Département de l’élaboration et de l’examen des politiques

Olivier Blanchard

Directeur, Département des études

Adelheid Burgi-Schmelz

Directrice, Département des statistiques

Information et Communication

Caroline Atkinson

Directrice, Département des relations extérieures

Akira Ariyoshi

Directeur, Bureau régional pour l’Asie et le Pacifique

Saleh Nsouli

Directeur, Bureaux européens du FMI

Elliott Harris

Directeur du Bureau du FMI aux Nations Unies et Représentant spécial auprès des Nations Unies

Services de Soutien

Shirley Siegel

Directrice, Département des ressources humaines

Vacant

Secrétaire, Département du Secrétariat

Frank Harnischfeger

Directeur, Département de la technologie et des services généraux

Jonathan Palmer

Chef du service d’information, Département de la technologie et des services généraux

Bureaux

Siddharth Tiwari

Directeur, Bureau du budget et de la planification

Barry Potter

Directeur, Bureau de la vérification et de l’inspection internes

Alfred Kammer

Directeur, Bureau de gestion de l’assistance technique

Thomas Bernes

Directeur, Bureau indépendant d’évaluation

Notes

Chapitre 1

1L’exercice financier du FMI va du 1er mai au 30 avril.
2On trouvera de plus amples informations au sujet des DTS sur la fiche technique intitulée «Droits de tirage spéciaux (DTS)» consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/exr/facts/fre/sdrf.htm.
3Le 2 avril 2009, le Forum de stabilité financière (FSF) a été reconstitué en Conseil de stabilité financière et a accueilli de nouveaux pays membres. Voir le communiqué de presse n° 14/2009 «Financial Stability Forum Re-established as the Financial Stability Board» consultable sur le site du FSF www.fsforum.org/.

Chapitre 2

4Le présent chapitre se fonde sur des données des Perspectives de l’économie mondiale et du Rapport sur la stabilité financière dans le monde d’avril 2009. Des résumés des délibérations du Conseil d’administration sur les Perspectives économiques mondiales et le Rapport sur la stabilité financière dans le monde d’octobre 2008 et d’avril 2009 figurent dans ces deux publications, qui sont consultables sur le site Internet du FMI (www.imf.org/external/pubs/ft/weo/2008/02/pdf/annex.pdf et www.imf.org/external/pubs/ft/weo/2009/01/pdf/annex.pdf, respectivement, pour les rapports des Perspectives d’octobre et d’avril, et www.imf.org/external/pubs/ft/gfsr/2008/02/pdf/annex.pdf et www.imf.org/external/pubs/ft/gfsr/2009/01/pdf/annex.pdf, respectivement, pour les rapports sur la stabilité financière d’octobre et d’avril) ou sur la page Internet du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm.

Chapitre 3

5Voir, par exemple, le chapitre 1 «Perspectives et enjeux mondiaux» des Perspectives de l’économie mondiale d’octobre 2007 (consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/pubs/ft/weo/2007/02/) et d’avril 2008 (consultable à www.imf.org/external/pubs/ft/weo/2008/01/), ainsi que le chapitre 1 «Évaluation des risques pour la stabilité financière mondiale» dans les Rapports sur la stabilité financière dans le monde d’octobre 2007 (consultable à www.imf.org/External/Pubs/FT/GFSR/2007/02/index.htm) et avril 2008 (consultable à www.imf.org/External/Pubs/FT/GFSR/2008/01/index.htm).
6Cette séance d’information du Conseil s’appuyait sur les travaux de plusieurs départements du FMI. Voir «Food and Fuel Prices—Recent Developments, Macroeconomic Impact, and Policy Responses», document consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/pp/eng/2008/063008.pdf et «The Balance of Payments Impact of the Food and Fuel Price Shocks on Low-Income African Countries: A Country-by-Country Assessment», document consultable à www.imf.org/external/pp/longres.aspx?id=4267.
7On peut trouver sur la page Internet des encadrés et des tableaux de même que les appendices et d’autres éléments du rapport. L’adresse de la page Internet est www.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm. Pour tirer parti des progrès technologiques, raccourcir le rapport annuel et en renforcer l’impact, le Conseil d’administration a décidé en 2007 de le diviser en deux parties: la version imprimée et un CD-ROM d’accompagnement. Cette année, pour exploiter de nouvelles avancées technologiques, une page Internet consacrée au Rapport annuel sur le site du FMI remplace le CD-ROM en tant que complément du document imprimé. On peut aussi obtenir, sur demande, auprès du Département des relations extérieures du FMI, un CD-ROM de contenu identique.
8Voir «IMF Executive Board Discusses the Fund’s Response to the 2007–08 Financial Crisis and Collaboration with the Financial Stability Forum», NIP 08/132, document consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn08132.htm, ou sur la page Internet du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm.
9On se reportera aux notes d’information au public suivantes, qui sont toutes consultables sur la page Internet du Rapport annuel à l’adresse www.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm ou sur le site Internet du FMI au moyen des URL fournis: «IMF Reforms Exogenous Shocks Facility», NIP 08/130, consultable à www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn08130.htm; «IMF Executive Board Reviews the Fund’s Financing Role», NIP 08/131, consultable à e www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn08131.htm; «IMF Executive Board Has Preliminary Discussions on Adequacy of and Options for Supplementing Fund Resources», NIP 09/24, consultable à www.imf.org/external/np/sec/pn/2009/pn0924.htm; “IMF Executive Board Discusses Reforms of Lending Instruments for Low-Income Countries», NIP 09/38, consultable à www.imf.org/external/np/sec/pn/2009/pn0938.htm; «IMF Executive Board Discusses Changing Patterns in Low-Income Country Financing and Implications for Fund Policies on External Financing and Debt», NIP 09/39, consultable à www.imf.org/external/np/sec/pn/2009/pn0939.htm; et «IMF Executive Board’s Initial Discussion on Review of Fund Facilities—Analytical Basis for Fund Lending and Reform Options», NIP 09/41, consultable à www.imf.org/external/np/sec/pn/2009/pn0941.htm.
10Voir «IMF Overhauls Nonconcessional Lending Facilities and Conditionality», NIP 09/40, consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec§pn/2009/pn0940.htm ou sur la page Internet du Rapport annuel à l’adresse www.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm.
11Voir «IMF Executive Board Has Preliminary Discussions on Adequacy of and Options for Supplementing Fund Resources», NIP 09/24, document consultable sur le site du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2009/pn0924.htm ou sur la page Internet du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index. htm.
12Le Japon a fait savoir en novembre 2008 qu’il serait disposé à prêter jusqu’à 100 milliards de dollars au FMI pour combattre la crise mondiale. L’accord de prêt bilatéral entre le FMI et le gouvernement du Japon a été signé le 13 février 2009.
13Pour plus de précisions sur ces deux initiatives, voir «Allégements de dette au titre de l’initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE)» sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/exr/facts/fre/hipcf.htm et «L’initiative d’allégement de la dette multilatérale (IADM)» à l’adresse www.imf.org/external/np/exr/facts/fre/mdrif.htm.
14Le sens des points de décision et d’achèvement de l’initiative PPTE est expliqué à la section du chapitre 4 intitulée «Réduction de la pauvreté et allégement de la dette».
15Voir «The Executive Directors of the IMF Hold Seminar on Fuel and Food Price Subsidies—Issues and Reform Options», NIP 08/135, document consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn08135.htm ou sur la page Internet du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm ainsi que «Food and Fuel Prices—Recent Developments, Macroeconomic Impact, and Policy Responses», consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/pp/eng/2008/063008.pdf, sur lequel le Conseil a tenu un débat informel pendant une réunion de juin 2008, et sa mise à jour de septembre 2008 consultable à www.imf.org/external/np/pp/eng/2008/091908.pdf.
16Voir «Le Conseil d’administration du FMI examine les «premières leçons de la crise», NIP 09/30, document consultable à www.imf.org/external/french/np/sec/pn/2009/pn0930f.htm ou sur la page Internet du Rapport annuel consultable à www.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm, ainsi que le texte même du rapport des services qui a servi de base à la discussion, consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/pp/eng/2009/020609.pdf.
17Alors qu’à ce moment on proposait un doublement de la capacité de prêt du FMI, il a été recommandé par la suite de la tripler. Voir «Veiller à ce que le FMI dispose de ressources suffisantes pour faire face à la crise».
18Voir “IMF Executive Board Holds Board Seminar on the State of Public Finances: Outlook and Medium-Term Policies after the 2008 Crisis,” NIP 09/31, document consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2009/pn0931.htm et sur la page Internet du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm.
19Voir «The Balance of Payments Impact of the Food and Fuel Price Shocks on Low-Income African Countries: A Country-by-Country Assessment», document consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/pp/eng/2008/063008a.pdf, et «Food and Fuel Prices—Recent Developments, Macroeconomic Impact, and Policy Responses», document consultable à www.imf.org/external/np/pp/eng/2008/063008.pdf, ainsi que la mise à jour de septembre 2008, document consultable à www.imf.org/external/np/pp/eng/2008/091908.pdf.
20Le rapport est disponible sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/pubs/ft/books/2009/globalfin/globalfin.pdf.
21Voir «IMF Executive Board Discusses Changing Patterns in Low-Income Country Financing and Implications for Fund Policies on External Financing and Debt», NIP 09/39, document consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2009/pn0939.htm ou sur la page Internet du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm.
22Pour s’informer des débats du Conseil à propos de la Revue triennale de la surveillance, voir le document «IMF Executive Board Reviews the Fund’s Surveillance», NIP 08/133, consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn08133.htm ou sur le page Internet du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm. Pour plus de précisions sur les priorités de la surveillance exercée par le FMI, voir «Surveillance Priorities for the International Monetary Fund: 2008-2011», consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/pdr/surv/2008/index.htm.
23Voir «Création d’un groupe de travail international sur les fonds souverains pour faciliter l’élaboration de principes applicables à titre facultatif», communiqué de presse 08/97, consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/french/np/sec/pr/2008/pr0897f.htm ou sur la page Internet du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm.
24Voir «IMF Convenes Second Annual Roundtable of Sovereign Asset and Reserve Managers», communiqué de presse 09/44, consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pr/2009/pr0944.htm ou sur la page du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm.
25Voir «IMF Executive Board Integrates the Offshore Financial Center Assessment Program with the FSAP», NIP 08/82, consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn0882.htm ou sur la page internet du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm.
26Voir «IMF Executive Board Reviews Progress in Members’ Provision of Data to the Fund for Surveillance Purposes», NIP 08/60, consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn0860.htm ou sur la page Internet du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm.
27Voir «IMF Executive Board Reviews Data Standards Initiatives», NIP 08/147, consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn08147.htm ou sur la page internet du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm. Pour obtenir des précisions sur les initiatives du FMI en matière de normalisation des données, on se reportera à la fiche technique intitulée «IMF Standards for Data Dissemination—A Fact Sheet» consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/exr/facts/data.htm.
28L’adhésion à la NSDD et la participation au SGDD sont facultatives. Les quatre cinquièmes environ des pays membres du FMI adhèrent à la NSDD (64 à la date du 30 avril 2009) ou participent au SGDD (95 participants à la même date); 6 pays sont passés du SGDD à la NSDD depuis la création de ce système en 1997. L’Algérie, Bahreïn, les Émirats arabes unis et Saint-Marin ont rejoint le SGDD au cours de l’exercice 2009.
29On trouvera des précisions sur cette enquête dans l’article de Thomas Dorsey, intitulé «Le commerce extérieur en mal de financement», qui figure dans le numéro de mars 2009 de la revue Finances & Développement, consultable à www.imf.org/external/pubs/ft/fandd/fre/2009/03/index.htm.
30Avec une périodicité régulière – habituellement une fois par anles économistes du FMI se rendent dans les pays membres pour recueillir des informations et procéder à un échange de vues avec les autorités gouvernementales et les dirigeants de la banque centrale; ils rencontrent aussi fréquemment d’autres parties prenantes—par exemple des parlementaires ainsi que des représentants des milieux d’affaires, des institutions financières, des syndicats et de la société civile—afin d’évaluer la politique économique et les orientations du pays. À son retour au FMI, l’équipe d’économistes soumet un rapport à l’examen du Conseil d’administration, puis ce dernier fait connaître son appréciation aux autorités du pays. La plupart des rapports sont publiés sur le site Internet du FMI.
31Voir «IMF Executive Board Holds Board Seminar on Fiscal Risks—Sources, Disclosure, and Management», NIP 08/73, consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn0873.htm ou sur la page Internet du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm.
32Voir «IMF Executive Board Concludes 2008 Discussions on Common Policies of WAEMU Countries», NIP 08/63; «IMF Executive Board Concludes 2008 Article IV Consultation on Euro Area Policies», NIP 08/98; et «IMF Executive Board Discusses Paper on GCC Monetary Union: Choice of Exchange Rate Regime», NIP 08/144, tous consultables sur le site internet du FMI respectivement www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn0863.htm, www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn0898.htm, et www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn08144.htm ou sur la page Internet du Rapport annuel 2009 www.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm. Le Conseil d’administration a aussi examiné, en août 2008, les politiques communes aux pays de la CEMAC.
33Les rapports sur les Perspectives économiques régionales sont disponibles sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/pubs/ft/reo/reorepts.aspx, où l’on trouvera aussi des informations en rapport avec les rapports publiés pendant l’exercice 2009.

Chapitre 4

34Le rapport du BIE est consultable sur le site Internet du FMI www.ieo-imf.org/eval/complete/eval_05212008.html ou sur la page Internet du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm. Voir aussi le communiqué de presse du BIE annonçant la parution du rapport «IEO Calls for Strengthening of Governance at IMF», communiqué de presse du BIE 08/02, consultable sur le site internet du FMI www.ieo-imf.org/eval/complete/eval_05212008.html.
35Voir «IMF Executive Board Discusses Working Group Report Following IEO Evaluation of Fund Corporate Governance», NIP 08/134, consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn08134.htm, ou sur la page du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm. Le rapport du groupe de travail est aussi consultable sur la page du Rapport annuel ainsi que sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/pp/eng/073108.pdf.
36Le rapport du comité, couramment désigné sous le nom de «Rapport Manuel» est consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/omd/2009/govref/032409.pdf ainsi que sur la page du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm.
37Voir «IMF Executive Board Concludes Discussion on the Role of the Fund in Low-Income Countries», NIP 08/125, consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn08125.htm ou sur la page du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm.
38Voir «IMF Executive Board Discusses Reforms of Lending Instruments for Low-Income Countries», NIP 09/38, consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2009/pn0938.htm ou sur la page du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm. L’examen du Conseil s’est appuyé sur un rapport des services du FMI «The Fund’s Facilities and Financing Framework for Low-Income Countries» consultable sur le site du FMI www.imf.org/external/np/pp/eng/2009/022509.pdf.
39Voir «IMF Executive Board Discusses Changing Patterns in Low-Income Country Financing and Implications for Fund Policies on External Financing and Debt», NIP 09/39, consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2009/pn0939.htm, ou sur la page du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm.
40Voir «Heavily Indebted Poor Countries (HIPC) Initiative and Multilateral Debt Relief Initiative (MDRI)—Status of Implementation», sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/pp/longres.aspx?id=4278.
41Voir «IMF Executive Board Discusses Reforms to Enhance the Impact of Fund Technical Assistance», NIP 08/58, sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn0858.htm ou sur la page du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm.
42Voir «Le Conseil d’administration du FMI examine la politique relative aux contributions des pays au renforcement des capacités», NIP 08/129, sur le site www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn08129.htm ou sur la page du Rapport annuelwww.imf.org/external/pubs/ft/ar/2009/eng/index.htm].
43Les taux de contribution seront les suivants: 10 % pour les pays à faible revenu, 30 % pour les pays à revenu intermédiaire (tranche inférieure), 50 % pour les pays à revenu intermédiaire (tranche supérieure) et 100 % pour les pays à revenu élevé. De nombreuses catégories d’assistance technique ne sont pas concernées: 1) les évaluations dans le cadre du programme d’évaluation du secteur financier (PESF) et les rapports sur l’observation des normes et codes (RONC); 2) l’assistance technique financée par des donateurs; 3) l’assistance technique fournie aux pays appliquant un programme; 4) l’assistance technique relevant d’un seuil de minimis; 5) les séminaires, ateliers et conférences régionaux; 6) la participation croisée de membres des services du FMI à des missions d’assistance technique d’autres organisations internationales.
44Voir «IMF Executive Directors Hold Seminar on Training as Part of Capacity Building», NIP 08/66 sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn0866.htm ou sur la page du Rapport annuelwww.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn0866.htm.

Chapitre 5

45On trouvera de plus amples renseignements sur le DTS et les questions connexes en consultant la fiche technique intitulée «Droits de tirage spéciaux» sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/exr/facts/fre/sdrf.htm.
46Les tranches de crédit correspondent au niveau des achats (décaissements) qu’un pays membre peut effectuer, exprimé en pourcentage de sa quote-part au FMI; par exemple, les décaissements à concurrence de 25 % de la quote-part sont ceux qui sont effectués au titre de la première tranche de crédit et dont les pays peuvent bénéficier s’ils prouvent qu’ils font des efforts raisonnables pour venir à bout de leurs difficultés de balance des paiements. Au-delà de 25 %, il s’agit de tirages sur les tranches supérieures de crédit; ils se font par versements échelonnés et sont assujettis à l’observation de certains critères de réalisation. Ces décaissements s’effectuent normalement dans le cadre d’un accord de confirmation ou d’un accord élargi (ainsi que de la nouvelle ligne de crédit modulable). Il est rare qu’un pays puisse avoir accès aux ressources du FMI sans accord préalable et tout porte à croire qu’il continuera d’en être ainsi.
47Début mai 2009, le Conseil d’administration a approuvé une levée partielle de la suspension de l’assistance technique au Zimbabwe.
48On trouvera de plus amples informations sur le nouveau mode de financement à la section intitulée «Revenu, commissions, rémunération et répartition des charges», au début du chapitre.
49Voir la Déclaration du Directeur général sur les orientations stratégiques du budget à moyen terme, sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/pp/eng/2008/041208.pdf.
50Voir la section intitulée «Résultats de la restructuration de 2009» dans ce chapitre.
51Le Conseil d’administration a aussi autorisé le report au budget de restructuration de 30 millions de dollars au maximum de ressources inutilisées du budget administratif de 2008. D’après les projections fondées sur les dernières données connues en fin d’exercice, les dépenses totales de restructuration devraient rester dans les limites du budget autorisé par le Conseil d’administration.
52Le Directeur général reçoit en outre une indemnité de 79.120 dollars pour couvrir ses frais de représentation.
53Voir «IMF Executive Board Discusses Working Group Report Following IEO Evaluation of Fund Corporate Governance», NIP 08/134, affichée en anglais sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn08134.htm ou sur la page du Rapport annuelwww.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn08134.htm.
54Voir «IMF Executive Board Discusses Implementation Plan Following IEO Evaluation of Structural Conditionality in IMF-Supported Programs», NIP 08/52, affichée en anglais sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn0852. htm ou sur la page du Rapport annuelwww.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn0852.htm.
55Voir «IMF Concludes Discussion of the Periodic Monitoring Report on the Status of Implementation Plans in Response to Board-Endorsed IEO Recommendations», NIP 08/150, affichée, avec le rapport d’étape proprement dit, en anglais, sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn08150.htm ou sur la page du Rapport annuelwww.imf.org/external/np/sec/pn/2008/pn08150.htm.
56Voir «Selected Decisions and Selected Documents of the IMF, Thirtieth Issue—Transparency and Fund Policies—Publication Policies», consultable sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/pubs/ft/sd/index.asp?decision=13564-(05/85).
57Voir le rapport «Key Trends in Implementation of the Fund’s Transparency Policy», affiché sur le site Internet du FMI www.imf.org/external/np/pp/eng/2009/022309.pdf.

Sigles et abréviations

AFRITAC

Centre régional d’assistance technique en Afrique

APEC

Forum de coopération économique Asie–Pacifique

BCE

Banque centrale européenne

BIE

Bureau indépendant d’évaluation

CAE

Comité d’audit externe

CCG

Conseil de coopération du Golfe

CE

Commission européenne

CEDEAO

Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest

CEI

Communauté des États indépendants

CEMAC

Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale

CMFI

Comité monétaire et financier international

CRAT

Centre régional d’assistance technique

CRG

Compte des ressources générales

CSC-1

Compte spécial conditionnel n° 1

CSF

Conseil de stabilité financière

CEQD

Cadre d’évaluation de la qualité des données

DSRP

Document de stratégie pour la réduction de la pauvreté

DTS

Droit de tirage spécial

FCE

Facilité de protection contre les chocs exogènes

FFT

Fonds de fiducie thématique

FRPC

Facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance

G-20

Groupe des Vingt

GFSR

Rapport sur la stabilité financière dans le monde

IADM

Initiative d’allégement de la dette multilatérale

IDA

Association internationale de développement

IFRS

Normes internationales d’information financière

ISPE

Instrument de soutien à la politique économique

LCB/FT

Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme

LCM

Ligne de crédit modulable

MEDC

Mécanisme élargi de crédit

NAE

Nouveaux accords d’emprunt

NIP

Note d’information au public

NSDD

Norme spéciale de diffusion des données

OCDE

Organisation de coopération et de développement économiques

OSC

Organisation de la société civile

PESF

Programme d’évaluation du secteur financier

PPTE

Pays pauvres très endettés

SGDD

Système général de diffusion des données

UEMOA

Union économique et monétaire ouest-africaine

UME

Union monétaire européenne

Crédits

Placée sous l’autorité du Comité du rapport annuel présidé par Thomas Moser, l’équipe qui a réalisé ce rapport a bénéficié du concours, en tant que conseillers, de Kate Langdon et Sandy Donaldson, de la Division de rédaction et de publication du Département des relations extérieures du FMI.

Rédaction: Michael Harrup, avec la collaboration appréciable de Martha Bonilla et Nicole Laframboise. Composition des appendices et affichage sur le site Internet: Alicia Etchebarne-Bourdin; assistante: Teresa Evaristo Del Rosario.

L’édition française a été réalisée par Yannick Chevalier-Delanoue (traduction et révision) et Anne Rousseau (correction et composition).

    Other Resources Citing This Publication