Chapter

Appendice I. Réserves internationales

Author(s):
International Monetary Fund
Published Date:
September 2006
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

Le total des réserves internationales, y compris l’or, a augmenté de 20 % en 2005 et se chiffrait à 3,3 billions de DTS à la fin de l’exercice (tableau I.1). Les réserves de change, principale composante des réserves officielles, se sont accrues de 21 % et s’élevaient à 2,9 billions de DTS. Les avoirs en compte au FMI, qui constituent le reste des réserves autres que l’or, ont diminué de 36 % pour s’établir à 49 milliards de DTS, sous l’effet de la récente baisse de l’encours des crédits aux pays membres. La valeur marchande de l’or détenu par les autorités monétaires s’est accrue de 25 % en 2005 pour s’établir à 317 milliards de DTS1.

Tableau I.1Réserves officielles1(Milliards de DTS)
200020012002200320042005Mars

2006
Ensemble des pays
Réserves totales, or exclu
Avoirs en compte au FMI
Positions de réserve au FMI47,456,966,166,555,828,622,2
DTS18,519,619,719,920,320,117,3
Total partiel, avoirs en compte au FMI65,976,485,786,476,148,639,5
Devises1.491,01.633,61.772,02.038,52.414,32.918,83.014,6
Réserves totales, or exclu1.556,81.710,11.857,82.124,92.490,42.967,53.054,1
Or2
Quantité (millions d’onces)952,4943,0931,2913,6900,0882,0879,5
Valeur au prix du marché de Londres200,6207,5234,8256,5253,8316,6355,2
Réserves totales, or inclus1.757,51.917,52.092,52.381,42.744,23.284,03.409,3
Pays industrialisés
Réserves totales, or exclu
Avoirs en compte au FMI
Positions de réserve au FMI39,747,053,752,643,621,015,8
DTS14,416,015,815,315,312,412,5
Total partiel, avoirs en compte au FMI54,162,969,567,958,933,428,2
Devises602,6627,2662,4753,1846,5904,1897,5
Réserves totales, or exclu656,7690,2731,9821,0905,3937,6925,7
Or2
Quantité (millions d’onces)796,5783,5769,8754,3740,6723,8721,5
Valeur au prix du marché de Londres167,8172,4194,1211,8208,9259,8291,4
Réserves totales, or inclus824,5862,6926,01.032,81.114,21.197,31.217,1
Pays en développement
Réserves totales, or exclu
Avoirs en compte au FMI
Positions de réserve au FMI7,79,912,313,912,27,66,4
DTS4,13,63,94,65,07,64,8
Total partiel, avoirs en compte au FMI11,813,516,218,517,215,211,3
Devises888,31.006,41.109,61.285,41.567,82.014,72.117,1
Réserves totales, or exclu900,11.019,91.125,91.303,91.585,12.029,92.128,4
Or2
Quantité (millions d’onces)155,9159,4161,3159,3159,4158,2158,0
Valeur au prix du marché de Londres32,835,140,744,745,056,863,8
Réserves totales, or inclus932,91.055,01.166,51.348,71.630,02.086,72.192,2
Source: Fonds monétaire international, International Financial Statistics.Note: Les chiffres ayant été arrondis, les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs composantes.

Chiffres de fin d’année sauf pour 2006. Les «avoirs en compte au FMI» comprennent les positions de réserve au FMI et les avoirs en DTS de tous les pays membres du FMI. Les postes «devises» et «or» comprennent les avoirs officiels des pays membres du FMI pour lesquels on dispose de données et ceux de certains autres pays ou régions.

Une once d’or équivaut à 31,103 grammes. Le cours indiqué est celui du «fixing» de l’après-midi à Londres le dernier jour ouvrable de chaque période considérée.

Source: Fonds monétaire international, International Financial Statistics.Note: Les chiffres ayant été arrondis, les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs composantes.

Chiffres de fin d’année sauf pour 2006. Les «avoirs en compte au FMI» comprennent les positions de réserve au FMI et les avoirs en DTS de tous les pays membres du FMI. Les postes «devises» et «or» comprennent les avoirs officiels des pays membres du FMI pour lesquels on dispose de données et ceux de certains autres pays ou régions.

Une once d’or équivaut à 31,103 grammes. Le cours indiqué est celui du «fixing» de l’après-midi à Londres le dernier jour ouvrable de chaque période considérée.

Réserves de change

Les réserves de change comprenaient 98 % de réserves autres que l’or à la fin 2005. La part de ces réserves détenue par les pays en développement représentait 69 % du total (2,0 billions de DTS), ayant augmenté de 29 % par rapport à la fin 2004. En 2005, les réserves de change détenues par les pays industrialisés ont augmenté de 7 % pour s’établir à 904 milliards de DTS, et les réserves de change des pays exportateurs de pétrole, qui représentaient 9 % du montant total détenu par les pays en développement, ont augmenté de 35 % pour s’établir à 179 milliards de DTS.

Avoirs en compte au FMI

En 2005, le total des avoirs en compte au FMI (c’est-à-dire la position de réserve au FMI et les avoirs en DTS) a diminué de 36 %, soit une baisse plus forte que l’année précédente. La position de réserve des pays membres—qui se compose de leur position dans la tranche de réserve et de leur position créditrice—a diminué de 49 % pour s’établir à 29 milliards de DTS, alors que les avoirs en DTS des pays membres ont été maintenus à 20 milliards de DTS. La contraction de la position de réserve des pays membres est imputable, pour l’essentiel, aux pays industrialisés dont les avoirs constituent plus des trois quarts du total de la position de réserve et des avoirs en DTS.

Réserves en or

La valeur marchande des réserves en or a augmenté de 25 % en 2005 pour se situer à 317 milliards de DTS, la fermeté des cours de l’or ayant largement compensé la diminution de 2 % du stock d’or officiel. Toutefois, la part de l’or dans les réserves officielles est beaucoup plus faible en 2005 (10 %) qu’au début des années 80, où l’or représentait environ 50 % du total de ces réserves. La majeure partie des réserves en or (82 %) est détenue par les pays industrialisés, dont le total des réserves comportait 22 % d’or à la fin 2005. Pour les pays en développement, les avoirs en or représentaient 3 % du total de leurs réserves.

Évolution au premier trimestre 2006

Au premier trimestre 2006, le total des avoirs de réserve a augmenté de 125 milliards de DTS, tandis que les réserves de change se sont accrues de 96 milliards de DTS. En raison de la fermeté continue des cours de l’or au premier trimestre de l’année, la valeur marchande des réserves en or a augmenté de 39 milliards de DTS, alors que les avoirs en compte au FMI ont diminué de 9 milliards de DTS.

Composition en devises des réserves de change2

La composition en devises des réserves de change a évolué progressivement au cours des dix dernières années. La part du dollar EU a culminé à 71 % entre 1999 et 2001 (tableau I.2) avant de tomber à 67 % en 2002, en raison de la diminution de la valeur des avoirs en dollar EU et de la contraction de la part des achats nets d’avoirs de réserve libellés en dollar EU (tableau I.3). Au cours des deux années suivantes, la part du dollar EU est restée au même niveau, l’augmentation des réserves officielles détenues en dollars EU ayant compensé le fléchissement du dollar EU vis-à-vis d’autres grandes devises. En 2005, la part du dollar EU a légèrement augmenté, dénotant l’affermissement du dollar EU par rapport à d’autres devises (voir dernier paragraphe pour les détails).

Tableau I.2Part des monnaies nationales dans le total des avoirs officiels en devises, fin d’année1(Pourcentage)
1996199719981999200020012002200320042005
Ensemble des pays
Dollar EU62,165,269,471,071,071,467,065,965,866,5
Yen6,75,86,26,46,15,14,43,93,83,6
Livre sterling2,72,62,72,92,82,72,82,83,43,7
Franc suisse0,30,30,30,20,30,30,40,20,20,1
Euro217,918,419,323,925,325,024,4
Deutsche mark14,714,513,8
Franc français1,81,41,6
Florin néerlandais0,20,40,3
Écu37,16,01,2
Autres monnaies44,33,84,51,61,51,21,51,91,81,6
Pays industrialisés
Dollar EU57,459,167,673,572,572,768,970,571,573,7
Yen5,75,96,96,76,55,64,43,83,63,3
Livre sterling2,12,02,12,22,01,92,11,51,92,1
Franc suisse0,10,10,20,10,20,30,60,20,10,1
Euro216,117,118,022,422,120,919,2
Deutsche mark15,916,213,4
Franc français1,70,91,2
Florin néerlandais0,20,20,2
Écu312,311,22,3
Autres monnaies44,74,46,21,41,61,51,71,92,01,6
Pays en développement
Dollar EU68,572,471,268,269,370,165,261,360,260,5
Yen8,15,75,66,05,84,64,44,04,13,8
Livre sterling3,53,33,33,73,53,53,54,04,95,1
Franc suisse0,60,60,50,40,30,30,20,20,20,2
Euro19,919,820,625,428,529,028,8
Deutsche mark13,012,514,3
Franc français2,02,12,1
Florin néerlandais0,30,50,4
Écu30,00,00,00,00,00,00,00,00,00,0
Autres monnaies43,93,02,71,71,31,01,32,01,61,6
Postes pour mémoire:
Réserves non allouées5
Ensemble des pays21,821,322,122,921,823,825,526,529,632,6
Pays industrialisés2,22,11,11,10,40,40,40,30,30,5
Pays en développement38,636,136,537,836,438,340,641,945,447,0
Note: Les chiffres ayant été arrondis, les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs composantes. L’échantillon de pays couvert varie légèrement chaque année. Les changements ont été plus significatifs que d’habitude en 1996 (échantillon élargi) et en 2000 (échantillon restreint). Les données de 2005 sont préliminaires.

La part des monnaies est calculée pour les réserves des pays membres qui communiquent la composition de leurs réserves de change. Les données comprennent l’estimation minimale réalisée surtout pour les pays dont les données ont été communiquées tardivement. Les réserves dont la composition n’est pas communiquée sont classées dans les «réserves non allouées».

Ce chiffre n’est pas comparable à la part globale des monnaies remplacées par l’euro pour les années précédentes, car il exclut les euros reçus par les pays membres de la zone euro au moment de la conversion en euros, le 1er janvier 1999, de leurs avoirs dans la monnaie des autres pays de la zone.

Dans le calcul de la part des monnaies, l’écu est considéré comme une unité monétaire séparée. Les réserves en écus des autorités monétaires étaient détenues sous forme de créances sur le secteur privé et sur l’Institut monétaire européen (IME), qui ont fourni, dans le cadre de swaps renouvelables, des écus officiels aux banques centrales des pays de l’Union européenne en échange de 20 % du montant brut de leurs avoirs en or et de leurs réserves en dollars EU. Le 31 décembre 1998, les positions ont été dénouées et les écus officiels convertis en or et en dollars EU; en conséquence, la part des écus à la fin de 1998 a été beaucoup plus faible que son niveau de l’année précédente. Le montant d’écus restant communiqué pour 1998 comprend les écus émis par le secteur privé, généralement sous forme de dépôts et obligations. Le 1er janvier 1999, ces avoirs en écus ont été automatiquement convertis en euros.

Réserves en devises des pays membres et total des réserves apparemment détenues en monnaies autres que celles indiquées ci-dessus.

Réserves officielles de change dont la composition en monnaies n’est pas communiquée au FMI, en pourcentage du total des réserves officielles détenues par chaque groupe de pays.

Note: Les chiffres ayant été arrondis, les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs composantes. L’échantillon de pays couvert varie légèrement chaque année. Les changements ont été plus significatifs que d’habitude en 1996 (échantillon élargi) et en 2000 (échantillon restreint). Les données de 2005 sont préliminaires.

La part des monnaies est calculée pour les réserves des pays membres qui communiquent la composition de leurs réserves de change. Les données comprennent l’estimation minimale réalisée surtout pour les pays dont les données ont été communiquées tardivement. Les réserves dont la composition n’est pas communiquée sont classées dans les «réserves non allouées».

Ce chiffre n’est pas comparable à la part globale des monnaies remplacées par l’euro pour les années précédentes, car il exclut les euros reçus par les pays membres de la zone euro au moment de la conversion en euros, le 1er janvier 1999, de leurs avoirs dans la monnaie des autres pays de la zone.

Dans le calcul de la part des monnaies, l’écu est considéré comme une unité monétaire séparée. Les réserves en écus des autorités monétaires étaient détenues sous forme de créances sur le secteur privé et sur l’Institut monétaire européen (IME), qui ont fourni, dans le cadre de swaps renouvelables, des écus officiels aux banques centrales des pays de l’Union européenne en échange de 20 % du montant brut de leurs avoirs en or et de leurs réserves en dollars EU. Le 31 décembre 1998, les positions ont été dénouées et les écus officiels convertis en or et en dollars EU; en conséquence, la part des écus à la fin de 1998 a été beaucoup plus faible que son niveau de l’année précédente. Le montant d’écus restant communiqué pour 1998 comprend les écus émis par le secteur privé, généralement sous forme de dépôts et obligations. Le 1er janvier 1999, ces avoirs en écus ont été automatiquement convertis en euros.

Réserves en devises des pays membres et total des réserves apparemment détenues en monnaies autres que celles indiquées ci-dessus.

Réserves officielles de change dont la composition en monnaies n’est pas communiquée au FMI, en pourcentage du total des réserves officielles détenues par chaque groupe de pays.

Tableau I.3Composition des avoirs officiels en devises, fin d’année1(Millions de DTS)
199719981999200020012002200320042005
Dollar EU
Variation des avoirs85.75316.85480.421115.47562.331−5.105102.180132.099189.643
Variation de volume49.03543.12964.55175.79331.68664.799186.807182.17790.490
Variation de prix36.718−26.27515.87039.68230.645−69.903−84.626−50.07899,153
Valeur en fin d’année614.331631.185711.606827.081889.412884.307986.4871.118.5871.308.229
Yen
Variation des avoirs−2.7742.3737.1287.643−8.421−5.5381.4206.3045.100
Variation de volume171−1.947−1.54712.352−1.674−6.4211417.3788.007
Variation de prix−2.9454.3198.675−4.708−6.7478821.279−1.074−2.906
Valeur en fin d’année54.46556.83863.96671.60963.18857.65059.07065.37470.474
Livre sterling
Variation des avoirs1.484−1034.7643.0601.6593.4334.26116.02616.227
Variation de volume5498514.8613.8861.4102.4653.74814.40818.409
Variation de prix934−954−97−8252499685131.618−2.182
Valeur en fin d’année24.35124.24829.01332.07333.73237.16541.42657.45273.679
Franc suisse
Variation des avoirs710−278−7008283421.901−2.062−54128
Variation de volume743−313−3887343081.400−2.162−671223
Variation de prix−3335−3139434502100129−195
Valeur en fin d’année3.2873.0092.3083.1373.4795.3803.3182.7772.805
Euro
Variation des avoirs44.303234.56225.76574.67663.50946.55554.518
Variation de volume64.81738.32029.49848.28929.63033.06581.788
Variation de prix−20.514−3.758−3.73326.38633.87913.490−27.270
Valeur en fin d’année179.924214.486240.252314.927378.436424.991479.509
Deutsche mark
Variation des avoirs11.512−10.958
Variation de volume21.123−14.619
Variation de prix−9.6123.661
Valeur en fin d’année136.631125.673
Franc français
Variation des avoirs−2.1701.209
Variation de volume−1.082881
Variation de prix−1.088327
Valeur en fin d’année13.57414.782
Florin néerlandais
Variation des avoirs1.265−828
Variation de volume1.447−944
Variation de prix−182115
Valeur en fin d’année3.3062.478
Écu
Variation des avoirs−3.245−46.128
Variation de volume511−47.599
Variation de prix−3.7551.472
Valeur en fin d’année57.01810.890
Total des avoirs précités3
Variation des avoirs92.536−37.859135.915161.56981.67669.367169.308200.443265.516
Variation de volume72.498−20.560132.294131.08561.227110.532218.164236.358198.917
Variation de prix20.038−17.3003.62130.48420.448−41.165−48.856−35.91566.599
Valeur en fin d’année906.963869.104986.8171.148.3861.230.0621.299.4291.468.7371.669.1801.934.696
Autres monnaies
Variation des avoirs−1.4985.275−25.0141.275−1.5054.3628.9302.097542
Valeur en fin d’année35.48040.75415.74017.01515.51019.87228.80230.89931.441
Total des avoirs officiels4
Variation des avoirs108.672−30.334132.247191.241142.685138.380266.460375.826504.529
Valeur en fin d’année1.197.8101.167.4761.299.7231.490.9641.633.6501.772.0302.038.4902.414.3162.918.845
Note: Les chiffres ayant été arrondis, les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs composantes. L’échantillon de pays couvert varie légèrement chaque année. Les changements ont été plus significatifs que d’habitude en 1996 (échantillon élargi) et 2000 (échantillon restreint). Les données de 2005 sont préliminaires.

Composition des avoirs officiels en devises communiquée par les pays membres. Les données comprennent l’estimation minimale réalisée surtout pour les pays dont les données ont été communiquées tardivement. Pour calculer les variations en volume, on a multiplié la variation des avoirs officiels dans chaque monnaie entre la fin d’un trimestre donné et celle du trimestre suivant par la moyenne des valeurs en DTS de la monnaie considérée à ces deux dates. Cette méthode revient à convertir en DTS la variation en volume des avoirs dans les différentes monnaies exprimée en unités monétaires nationales. En calculant pour chaque trimestre la différence entre la variation en volume ainsi obtenue en DTS et la variation de la valeur en DTS des devises détenues à la fin de deux trimestres consécutifs, puis en faisant la somme de ces différences trimestrielles, on obtient l’effet des variations de prix pour chacune des années considérées.

Variation, par rapport à la fin de 1998, des avoirs des institutions officielles extérieures à la zone euro dans les monnaies remplacées par l’euro.

Chaque poste représente la somme des avoirs dans les monnaies précitées.

Y compris les «réserves non allouées» dont la composition n’a pu être déterminée.

Note: Les chiffres ayant été arrondis, les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs composantes. L’échantillon de pays couvert varie légèrement chaque année. Les changements ont été plus significatifs que d’habitude en 1996 (échantillon élargi) et 2000 (échantillon restreint). Les données de 2005 sont préliminaires.

Composition des avoirs officiels en devises communiquée par les pays membres. Les données comprennent l’estimation minimale réalisée surtout pour les pays dont les données ont été communiquées tardivement. Pour calculer les variations en volume, on a multiplié la variation des avoirs officiels dans chaque monnaie entre la fin d’un trimestre donné et celle du trimestre suivant par la moyenne des valeurs en DTS de la monnaie considérée à ces deux dates. Cette méthode revient à convertir en DTS la variation en volume des avoirs dans les différentes monnaies exprimée en unités monétaires nationales. En calculant pour chaque trimestre la différence entre la variation en volume ainsi obtenue en DTS et la variation de la valeur en DTS des devises détenues à la fin de deux trimestres consécutifs, puis en faisant la somme de ces différences trimestrielles, on obtient l’effet des variations de prix pour chacune des années considérées.

Variation, par rapport à la fin de 1998, des avoirs des institutions officielles extérieures à la zone euro dans les monnaies remplacées par l’euro.

Chaque poste représente la somme des avoirs dans les monnaies précitées.

Y compris les «réserves non allouées» dont la composition n’a pu être déterminée.

La part de l’euro, qui a remplacé 11 monnaies européennes et l’unité de compte européenne (écu) le 1er janvier 1999, a fortement augmenté entre 1999 et 2003 et s’est maintenue depuis au niveau globalement stable de 25 % du total des réserves de change. À l’avènement de l’euro, les réserves des pays de la zone qui étaient libellées en leur monnaie nationale3 étant devenues des avoirs intérieurs de la zone euro, la part de l’euro sur la période 1999–2005 n’est pas directement comparable à la part agrégée, pour les années précédentes, des quatre monnaies remplacées par l’euro dont fait état le tableau I.2: deutsche mark, franc français, florin néerlandais et écu.

La proportion de yen dans le total des réserves de change est tombée de 7 % à la fin 1996 à 4 % à la fin 2005. La part de la livre sterling a atteint 4 % à la fin 2005 et celle du franc suisse est restée largement inférieure à 1 %. La part des autres monnaies, qui comprennent les monnaies non mentionnées au tableau I.2, a été inférieure à 2 % depuis 1999. La part des réserves non allouées, dont la composition n’est pas connue, a été portée à 30 % du total des réserves en 2005.

Dans le cas des pays industrialisés, la part du dollar EU a atteint 74 % à la fin 2005, soit un niveau légèrement supérieur au pic de 1999. La part de l’euro dans les réserves de change de ces pays a légèrement fléchi pour s’établir à 19 % en 2005, tandis que la part du yen a encore reculé pour se situer un peu au-dessus de 3 % en 2005. Les proportions respectives de livres sterling et de francs suisses sont restées quasiment stables.

En ce qui concerne les pays en développement, la part du dollar EU dans leurs réserves de change est restée de l’ordre de 60 % en 2005, soit un niveau inférieur à la moyenne des années précédentes4. La proportion d’euros dans leurs réserves est restée autour de 29 %, soit 10 points de plus que dans les premières années de sa mise en circulation (1999 et 2000). Au cours des dix dernières années, la part du yen a progressivement baissé d’environ 4 points, représentant 4 % à la fin 2005, tandis que celle de la livre sterling s’est accrue d’environ 2 points et se situait à 5 % en 2005. La part du franc suisse est restée inférieure à 1 % sur la même période.

Les variations de la valeur en DTS des réserves de change peuvent se subdiviser en variations de volume et en variations de valeur (prix) (tableau I.3). Les réserves officielles libellées en dollar EU se sont accrues de 190 milliards de DTS en 2005, représentant une augmentation en valeur équivalant à 90 milliards de DTS de la quantité de dollars EU détenue et un accroissement en valeur équivalant à 99 milliards de DTS. Les avoirs en euros se sont accrus de 55 milliards de DTS, dénotant une augmentation en volume de 82 milliards de DTS et une diminution de valeur de 27 milliards de DTS. Les avoirs en yen ont augmenté de 5 milliards de DTS, leur augmentation en quantité équivalant à 8 milliards de DTS ayant été compensée par une diminution de leur valeur en DTS de 3 milliards. Les avoirs en livres sterling se sont accrus de 16 milliards de DTS tandis que les avoirs en francs suisses sont restés quasiment inchangés.

    Other Resources Citing This Publication