Chapter

Appendice I. Réserves internationales

Author(s):
International Monetary Fund
Published Date:
October 2001
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

Le total des réserves internationales, or compris, a augmenté de 11 % en 2000 et se chiffrait à 1,7 billion de DTS à la fin de l’exercice (tableau I.1). Les réserves autres que l’or se sont accrues de 12 % sous l’effet d’une progression de 14 % des avoirs en devises (principale composante des réserves officielles), qui ont atteint 1,5 billion de DTS, et d’une baisse de 10 % des avoirs en compte au FMI, qui sont tombés à 66 milliards de DTS. La valeur sur le marché des réserves en or détenues par les autorités monétaires a diminué de 2 % et s’est établie à 200 milliards de DTS à la fin de 20001.

Tableau I.1Réserves officielles1(Milliards de DTS)
199519961997199819992000Mars 2001
Ensemble des pays
Réserves totales, or exclu
Avoirs en compte au FM
Positions de réserve au FMI36,738,047,160,654,847,447,3
DTS19,818,520,520,418,518,518,7
Total partiel, avoirs en compte au FMI56,456,567,681,073,265,966,0
Devises932,01.085,71.193,71.162,81.295,21.471,81.519,3
Réserves totales, or exclu988,41.142.21.261,21.243,81.368,41.537,71.585,3
Or2
Quantité (millions d’onces d’or fin)907,1904,9887,1966,5964,7950,8946,3
Valeur au prix du marché de Londres236,0232,4190,8197,6204,0200,3193,4
Réserves totales, or inclus1.224,41.374,61.452,01.441,31.572,41.737,91.778,7
Pays industrialisés
Réserves totales, or exclu
Avoirs en compte au FMI
Positions de réserve au FMI31,632,641,353,946,839,738,9
DTS15,014,515,515,814,714,415,0
Total partiel, avoirs en compte au FMI46,647,156,869,861,554,153,9
Devises441,1501,7520,9475,8524,8595,4598,8
Réserves totales, or exclu487,7548,8577,7545,6586,3649,5652,7
Or2
Quantité (millions d’onces d’or fin)755,0748,2732,5808,7810,4796,5792,6
Valeur au prix du marche de Londres196,4192,1157,5165,3171,4167,8162,0
Réserves totales, or inclus684,1740,9735,2710,9757,7817,3814,7
Pays en développement
Réserves totales, or exclu
Avoirs en compte au FMI
Positions de réserve au FMI5,05,45,76,78,07,78,4
DTS4,84,05,04,53,74,13,7
Total partiel, avoirs en compte au FMI9,89,410,811,211,711,812,1
Devises490,9584,1672,8687,0770,4876,4920,5
Réserves totales, or exclu500,7593,4683,6698,2782,1888,1932,6
Or2
Quantité (millions d’onces d’or fin)152,1156,7154,6157,9154,2154,2153,7
Valeur au prix du marché de Londres39,640,233,332,332,632,531,4
Réserves totales, or inclus540,3633,7716,8730,5814,7920,6964,0
Pays débiteurs (net)
Réserves totales, or exclu
Avoirs en compte au FMI
Positions de réserve au FMI3,53,94,25,05,65,45,8
DTS3,82,93,93,33,13,33,0
Total partiel, avoirs en compte au FMI7,36,98,18,48,78,78,8
Devises367,9448,3534,8546,5608,1690,4735,1
Réserves totales, or exclu375,2455,1542,8554,8616,8699,1743,8
Or2
Quantité (millions d’onces d’or fin)125,0129,4127,9131,0128,1128,1127,6
Valeur au prix du marché de Londres32,533,227,526,827,127,026,1
Réserves totales, or inclus407,7488,4570,3581,6643,9726,1769,9
Pays n’ayant pas eu de difficultés à assurer le service de leur dette
Réserves totales, or exclu
Avoirs en compte au FMI
Positions de réserve au FMI3,13,53,84,64,84,65,0
DTS2,81,83,02,62,42,12,1
Total partiel, avoirs en compte au FMI5,95,36,87,27,26,77,1
Devises273,0327,3400,5425,5485,9557,9598,0
Réserves totales, or exclu278,8332,5407,2432,6493,1564,5605,1
Or2
Quantité (millions d’onces d’or fin)76,680,382,785,983,883,583,5
Valeur au prix du marché de Londres19,920,617,817,617,717,617,1
Réserves totales, or inclus298,8353,1425,0450,2510,8582,1622,1
Note: Les chiffres étant arrondis, il se peut que la somme des composantes ne corresponde pas au total.Source: FMI, Statistiques financières internationales.

Chiffres de fin d’année sauf pour 2001. Les «avoirs en compte au FMI» comprennent les positions de réserve au FMI et les avoirs en DTS de tous les pays membres du FMI. Les postes «devises» et «or» comprennent les avoirs officiels des pays membres du FMI pour lesquels on dispose de données et ceux de certains autres pays ou régions.

Unc once d’or fin équivaut à 31,103 grammes. Le cours indiqué est celui du «fixing» de l’après-midi à Londres le dernier jour ouvrable de chaque période considérée.

Note: Les chiffres étant arrondis, il se peut que la somme des composantes ne corresponde pas au total.Source: FMI, Statistiques financières internationales.

Chiffres de fin d’année sauf pour 2001. Les «avoirs en compte au FMI» comprennent les positions de réserve au FMI et les avoirs en DTS de tous les pays membres du FMI. Les postes «devises» et «or» comprennent les avoirs officiels des pays membres du FMI pour lesquels on dispose de données et ceux de certains autres pays ou régions.

Unc once d’or fin équivaut à 31,103 grammes. Le cours indiqué est celui du «fixing» de l’après-midi à Londres le dernier jour ouvrable de chaque période considérée.

Réserves en devises

Les réserves en devises représentaient 96 % des réserves autres que l’or i la fin de 2000. Les réserves en devises des pays industrialisés ont progressé de 13 % et atteint 595 milliards de DTS, et celles des pays en développement ont augmenté de 14 % et se sont établies à 876 milliards de DTS en 2000. Les pays en développement ont peu à peu accru la part des réserves en devises qu’ils détiennent; à la fin de 2000, celle-ci représentait 60 % du total.

Les pays en développement exportateurs de pétrole, qui détiennent environ 10 % des réserves en devises de l’ensemble des pays en développement, ont accru leurs avoirs en devises de 22 % en 2000. Les réserves en devises des pays en développement débiteurs (en termes nets) ont progressé de 14 % et atteignaient 690 milliards de DTS à la fin de 2000, et celles des pays créanciers (en termes nets) se sont accrues de 15 % et se chiffraient à 186 milliards de DTS à la même date. Parmi les pays débiteurs (en termes nets), ceux qui n’ont pas eu de difficultés à assurer le service de leur dette ont accru de 15 % leurs réserves en devises, qui sont passées à 558 milliards de DTS, et ceux qui ont éprouvé des difficultés à cet égard les ont vu progresser de 8 % et atteindre 133 milliards de DTS.

Avoirs de réserve en compte au FMI

En 2000, le total des avoirs en compte au FMI (c’est-à-dire les positions de réserve au FMI et les avoirs en DTS) a baissé de 10 %, évolution analogue à celle observée au cours de l’exercice précédent. Ce sont les pays industrialisés qui détiennent la majorité des avoirs en compte au FMI: 82 % à la fin de 2000. Le recul des avoirs en compte au FMI tient à une diminution de 14 % des positions de réserve des pays membres au FMI (qui se composent de leur position dans la tranche de réserve et de leur position créditrice), qui sont tombées à 47 milliards de DTS. Les avoirs en DTS des pays membres du FMI sont restés à un niveau quasiment inchangé par rapport à celui de fin 1999 (19 milliards de DTS).

Or

La valeur sur le marché des réserves en or a baissé de 2 % en 2000 et s’est chiffrée à 200 milliards de DTS. Cette évolution tient à une diminution du stock d’or, car le prix en DTS de l’or n’a que légèrement baissé. La part de l’or dans les réserves officielles a peu à peu régressé puisqu’elle est passée d’environ 50 % en 1980 à 12 % à la fin de 2000. La majorité des réserves en or (84 %) est détenue par les pays industrialisés; les avoirs en or représentaient 21 % du total des réserves de ces pays à la fin de 2000.

Évolution au premier trimestre de 2001

Au premier trimestre de 2001, le total des avoirs de réserve en or s’est accru de 41 milliards de DTS. Les réserves en devises se sont accrues de 48 milliards de DTS, mais cette augmentation a été en partie contrebalancée par une baisse de 7 milliards de DTS de la valeur de marché des avoirs en or, due principalement au recul du prix en DTS de l’or depuis la fin de 2000. Les avoirs en compte au FMI sont restés à un niveau quasiment inchangé au premier trimestre de 2001.

Composition des réserves en devises

La composition des réserves en devises a changé peu à peu ces dix dernières années. C’est ainsi que la part du dollar, principale monnaie de réserve internationale, est passée de 51 % du total il y a neuf ans à 68 % à la fin de 2000 (tableau I.2). L’euro, qui a remplacé la monnaie de 11 pays européens ainsi que l’écu (unité monétaire européenne) le 1er janvier 1999, est devenu la deuxième monnaie de réserve par ordre d’impor tance, avec 13 %. La part de l’euro est restée quasiment inchangée par rapport à son niveau de fin 1999. Comme, à l’avènement de l’euro, les réserves de l’Eurosystème, précédemment libellées dans les monnaies qui ont fait place à l’euro2, sont devenues des avoirs intérieurs pour les pays de la zone euro, la part de l’euro en 1999–2000 n’est pas directement comparable à la part globale des quatre monnaies remplacées par l’euro dont fait état le tableau I.2, à savoir le deutsche mark, le franc français, le florin néerlandais et l’écu privé. Cependant, après ajustement des données afin de tenir compte seulement des avoirs dans les monnaies des pays hors zone euro, la part globale de ces monnaies en 1998 était quasiment égale à celle de l’euro en 1999.

Tableau I.2Part des monnaies nationales dans le total des avoirs en devises officiels identifiés, fin d’année1(En pourcentage)
1991199219931994199519961997199819992000
Ensemble des pays
Dollar EU51,355,356,756,657,060,362,465,968,468,2
Yen8,57,67,77,96,86,05,25,45,55,3
Livre sterling3,33,13,03,33,23,43,73,94,03,9
Franc suisse1,21,01,10,90,80,80,70,70,70,7
Euro12,5212,72
Deutsche mark15,413,313,714,213,713,112,912,2
Franc français3,02,72,32,42,31,91,41,4
Florin néerlandais1,10,70,70,50,40,30,40,4
Écu310,29,78,27,76,85,95,00,8
Monnaies non spécifiées46,26,66,66,58,98,38,49,38,99,2
Pays industrialisés
Dollar EU43,648,850,250,851,856,157,966,773,573,3
Yen9,77,67,88,26,65,65,86,66,56,5
Livre sterling1,82,42,22,32,12,01,92,22,32,0
Franc suisse0,80,40,30,20,10,10,10,20,10,2
Euro10,7210,22
Deutsche mark18,315,116,416,316,415,615,913,4
Franc français3,12,92,62,42,31,70,91,3
Florin néerlandais1,10,40,40,30,20,20,20,2
Écu316,616,715,214,613,412,010,91,9
Monnaies non spécifiées44,95,74,85,07,06,76,47,46,97,6
Pays en développement
Dollar EU63,364,464,363,062,464,466,265,364,664,3
Yen6,77,77,57,67,06,54,74,54,74,4
Livre sterling5,54,14,04,44,44,85,15,25,35,2
Franc suisse1,81,92,01,71,51,41,11,11,11,1
Euro13,914,6
Deutsche mark10.810,810,511,911,010,610,311,3
Franc français2,72,32,02,42,32,01,81,5
Florin néerlandais1,01,01,00,80,60,50,60,5
Écu3
Monnaies non spécifiées58,27,78,78,110,99,810,110,710,410,4
Note: Les chiffres étant arrondis, il se peut que la somme des composantes ne corresponde pas au total.

Seuls les pays membres du FMI qui communiquent des renseignements sur leurs avoirs officiels en devises sont inclus dans le présent tableau.

Ce chiffre n’est pas comparable à la part globale des monnaies remplacées par Peuro pour les années précédentes, car il exclut les euros reçus par les pays membres de la zone euro au moment de la conversion en euros, le 1er janvier 1999, de leurs avoirs dans la monnaie des autres pays de la zone.

Dans le calcul de la part des monnaies, l’écu est considéré comme une unité monétaire séparée. Les réserves en écus des autorités monétaires étaient détenues sous la forme de créances sur le secteur privé et sur l’Institut monétaire européen (IME), qui ont fourni, dans le cadre de swaps renouvelables, des écus officiels aux banques centrales des pays de l’Union européenne en échange de 20 % du montant brut de leurs avoirs en or et de leurs réserves en dollars EU. Le 31 décembre 1998, les positions ont été dénouées et les écus officiels convertis en or et en dollars EU; en conséquence, la part des écus à la fin de 1998 a été plus faible à son niveau de l’année précédente. Le montant d’écus restant communiqué pour 1998 comprend les écus émis par le secteur privé, généralement sous la forme de dépôts et obligations. Le 1er janvier 1999, ces avoirs en écus ont été automatiquement convertis en euros.

Ce chiffre résiduel est égal à la différence entre le total des réserves en devises des pays membres du FMI et la somme des réserves détenues dans les monnaies figurant dans ce tableau.

Le calcul de ces données se fonde dans une plus large mesure sur des estimations des services du FMI que celui des données relatives au groupe des pays industrialisés.

Note: Les chiffres étant arrondis, il se peut que la somme des composantes ne corresponde pas au total.

Seuls les pays membres du FMI qui communiquent des renseignements sur leurs avoirs officiels en devises sont inclus dans le présent tableau.

Ce chiffre n’est pas comparable à la part globale des monnaies remplacées par Peuro pour les années précédentes, car il exclut les euros reçus par les pays membres de la zone euro au moment de la conversion en euros, le 1er janvier 1999, de leurs avoirs dans la monnaie des autres pays de la zone.

Dans le calcul de la part des monnaies, l’écu est considéré comme une unité monétaire séparée. Les réserves en écus des autorités monétaires étaient détenues sous la forme de créances sur le secteur privé et sur l’Institut monétaire européen (IME), qui ont fourni, dans le cadre de swaps renouvelables, des écus officiels aux banques centrales des pays de l’Union européenne en échange de 20 % du montant brut de leurs avoirs en or et de leurs réserves en dollars EU. Le 31 décembre 1998, les positions ont été dénouées et les écus officiels convertis en or et en dollars EU; en conséquence, la part des écus à la fin de 1998 a été plus faible à son niveau de l’année précédente. Le montant d’écus restant communiqué pour 1998 comprend les écus émis par le secteur privé, généralement sous la forme de dépôts et obligations. Le 1er janvier 1999, ces avoirs en écus ont été automatiquement convertis en euros.

Ce chiffre résiduel est égal à la différence entre le total des réserves en devises des pays membres du FMI et la somme des réserves détenues dans les monnaies figurant dans ce tableau.

Le calcul de ces données se fonde dans une plus large mesure sur des estimations des services du FMI que celui des données relatives au groupe des pays industrialisés.

La part du yen a peu à peu diminué, tombant de 9 % à la fin de 1991 à 5 % à la fin de 1997, et elle est demeurée depuis lors à peu près à ce niveau. Ces dix dernières années, celle de la livre sterling est restée à un niveau compris entre 3 et 4 % et celle du franc suisse, à environ 1 %. La part des monnaies non spécifiées, qui recouvre les monnaies non indiquées au tableau I.2, ainsi que les réserves en devises dont la composition n’est pas connue, atteignait 9 % à la fin de 2000.

Dans le cas des pays industrialisés, la part du dollar s’est accrue tout au long des années 90 pour culminer à 74 % en 1999; à la fin de 2000, elle était de 73 %. La part de l’euro dans les réserves en devises de ces pays, qui a diminué d’un demi-point de pourcentage, est tombée à 10 %, tandis que celle du yen, de la livre sterling et du franc suisse est restée inchangée par rapport à son niveau de l’exercice précédent. La part des monnaies non spécifiées s’est accrue de 1 point et a atteint 8 % en 2000.

Pour ce qui est des pays en développement, la part du dollar dans leurs réserves en devises a été de 64 % en 2000, niveau qui est resté relativement inchangé ces dix dernières années. Depuis 1999, la part de l’euro a augmenté d’environ 1 point et s’est établie à 15 %; celle du yen, de la livre sterling et du franc suisse est demeurée proche du niveau observé pour l’exercice précédent, soit 4 %, 5 % et 1 %, respectivement. Les avoirs en monnaies non spécifiées ont représenté 10 % du total des réserves en devises des pays en développement en 2000.

Les variations de la valeur en DTS des réserves en devises peuvent être décomposées en variations de volume et variations de valeur (prix) (tableau I.3). Les réserves officielles en dollars se sont accrues de 114 milliards de DTS en 2000, par suite d’une augmentation en volume de 68 milliards de DTS et à une hausse de valeur de 46 milliards de DTS. La croissance de 27 milliards de DTS du volume des avoirs en euros a été en partie contrebalancée par une diminution du prix de 3 milliards de DTS, soit une augmentation nette de 24 milliards de DTS en 2000. Pour ce qui est des avoirs en yen et en livre sterling, leur croissance en volume a été en partie contrebalancée par une baisse de leur valeur, soit une augmentation nette de 7 milliards et 4 milliards de DTS, respectivement. La hausse de 2 milliards de DTS des avoirs en francs suisses tient principalement à une variation de leur volume.

Tableau 1.3Composition des avoirs officiels en devises, fin d’année1(Millions de DTS)
199219931994199519961997199819992000
Dollar EU
Variation des avoirs37.79751.24032.58273.526121.24587.79018.402108.773114.141
Variation de volume25.15949.82057.32878.550103.26845.13548.54690.53268.132
Variation de prix12.6381.420−24.746−5.02417.97642.655−30.14418.24146.009
Valeur en fin d’année339.478390.718423.300496.826618.071705.861724.263833.036947.176
Yen
Variation des avoirs−3.4166.2066.007192.685−3.1979757.1447.226
Variation de volume−5.5489303.1233.0898.021−56−3.494−2.10712.010
Variation de prix2.1325.2762.884−3.070−5.336−3.1414.4699.251−4.784
Valeur en fin d’année46.81753.02359.03059.04861.73358.53659.51166.65573.880
Livre sterling
Change in holdings−2691.7214.0043.2337.3716.2021.1186.5084.493
Variation de volume3.4032.0834.1393.8283.2724.6512.7576.6715.880
Variation de prix−3.672−362−135−5954.0991.552−1.638−164−1.387
Valeur en fin d’année18.91820.64024.64327.87735.24841.45142.56949.07653.569
Franc suisse
Variation des avoirs−4451.284−932210881−35−542711.791
Variation de volume−2531.382−1.372−5411.81175−1281.2431.492
Variation de prix−193−98439751−930−10974−972299
Valeur en fin d’année6.3387.6216.6896.8997.7807.7457.6917.9629.753
Euro
Variation des avoirs8.268223.706
Variation de volume26.71127.126
Variation de prix−18.443−3.420
Valeur en fin d’année152.632176.338
Deutsche mark
Variation des avoirs−8.78612.725.11.86213.29614.05011.896−11.467
Variation de volume−7.07618.6927.0816.81720.15922.336−15.353
Variation de prix−1.710−5.9674.7816.478−6.109−10.4403.887
Valeur en fin d’année81.82694.552106.414119.709133.759145.655134.188
Franc français
Variation des avoirs−1.089−1301.9111.975−981−3.389−488
Variation de volume−8519151.261668−335−2.038−890
Variation de prix−238−1.0456501.306−647−1.352402
Valeur en fin d’année16.29816.16818.07920.05419.07315.68315.195
Florin néerlandais
Variation des avoirs−2.153423−512−301−3301.138−569
Variation de volume−2.146718−731−547−1521.443−708
Variation de prix−6−295219246−178−305140
Valeur en fin d’année4.1594.5824.0703.7693.4394.5774.009
Écu
Variation des avoirs−498−2.8209591.665985−3.240−47.848
Variation de volume3.8451.503−1.035−1.1571.833515−49.304
Valeur en fin d’année59.47356.65457.61359.27860.26257.0229.174
Total des avoirs précités3
Variation des avoirs21.14170.65055.88193.622145.90597.164−39.929130.963151.356
Variation de volume16.53376.04469.79590.707137.87872.060−18.575123.050114.639
Variation de prix4.608−5.394−13.9142.9158.02725.104−21.3547.91336.717
Valeur en fin d’année573.308643.958699.839793.460939.3651.036.530996.6001.109.3611.260.717
Total des avoirs officiels4
Variation des avoirs27.30076.91861.036120.520153.745107.959−30.842132.367176.621
Valeur en fin d’année673.510750.428811.464931.9841.085.7291.193.6881.162.8461.295.2131.471.834
Note: Les chiffres étant arrondis, il se peut que la somme des composantes ne corresponde pas au total.

La composition des avoirs en devises est établie sur la base des résultats de l’enquête correspondante du FMI et d’estimations établies essentiellement, mais non uniquement, à partir de rapports nationaux officiels. Les chiffres de ce tableau doivent être considérés comme des estimations susceptibles d’être modifiées à mesure que de nouveaux renseignements sont communiques. Pour calculer les variations en volume, on a multiplié la variation des avoirs officiels dans chaque monnaie entre la fin d’un trimestre donné et celle du trimestre suivant par la moyenne des valeurs en DTS de la monnaie considérée à ces deux dates. Cette méthode revient à convertir en DTS la variation en volume des différentes monnaies exprimée en unités monétaires nationales. En établissant pour chaque trimestre la différence entre la variation en volume ainsi calculée en DTS et la variation de la valeur en DTS des devises détenues à la fin de deux trimestres consécutifs, puis en faisant la somme de ces differences trimestrielles, on obtient l’effet de la variation du prix des devises pour chacune des années considérées.

Variation, par rapport à la fin de 1998, des avoirs des institutions officielles extérieures à la zone euro dans les monnaies remplacées par l’curo.

Chaque poste représente la somme des avoirs dans les monnaies précitées.

Y compris un montant résiduel dont la composition en monnaies n’a pu être déterminée, ainsi que des avoirs dans les monnaies autres que celles qui figurent dans le tableau.

Note: Les chiffres étant arrondis, il se peut que la somme des composantes ne corresponde pas au total.

La composition des avoirs en devises est établie sur la base des résultats de l’enquête correspondante du FMI et d’estimations établies essentiellement, mais non uniquement, à partir de rapports nationaux officiels. Les chiffres de ce tableau doivent être considérés comme des estimations susceptibles d’être modifiées à mesure que de nouveaux renseignements sont communiques. Pour calculer les variations en volume, on a multiplié la variation des avoirs officiels dans chaque monnaie entre la fin d’un trimestre donné et celle du trimestre suivant par la moyenne des valeurs en DTS de la monnaie considérée à ces deux dates. Cette méthode revient à convertir en DTS la variation en volume des différentes monnaies exprimée en unités monétaires nationales. En établissant pour chaque trimestre la différence entre la variation en volume ainsi calculée en DTS et la variation de la valeur en DTS des devises détenues à la fin de deux trimestres consécutifs, puis en faisant la somme de ces differences trimestrielles, on obtient l’effet de la variation du prix des devises pour chacune des années considérées.

Variation, par rapport à la fin de 1998, des avoirs des institutions officielles extérieures à la zone euro dans les monnaies remplacées par l’curo.

Chaque poste représente la somme des avoirs dans les monnaies précitées.

Y compris un montant résiduel dont la composition en monnaies n’a pu être déterminée, ainsi que des avoirs dans les monnaies autres que celles qui figurent dans le tableau.

Par autorités monétaires officielles, on entend, outre les banques centrales, les caisses d’émission, fonds de stabilisation des changes et Trésors, dans la mesure où ils exercent des fonctions d’autorités monétaires.

Il s’agit des réserves en devises qui, jusqu’au 31 décembre 1998, étaient libellées dans les anciennes monnaies nationales des pays de la zone euro et en écus privés.

    Other Resources Citing This Publication