Journal Issue
Share
Guinée: Consultations de 2011 au titre de l’article IV et demande d’un accord triennal au titre de la Facilité élargie de crédit et d’une aide intérimaire supplémentaire dans le cadre de l’Initiative renforcée en faveur des pays pauvres très endettés—Rapport des services du FMI; note d’information au public et communiqué de presse sur les débats du Conseil d’administration; et déclaration de l’Administrateur pour la Guinée
Article

Rapport des services du FMI sur les consultations de 2011 au titre de l’article IV et demande d’un accord triennal au titre de la Facilité élargie de crédit et d’une assistance transitoire supplémentaire au titre de l’Initiative renforcée en faveur des pays pauvres très endettés

Author(s):
International Monetary Fund
Published Date:
April 2012
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

XII. Guinée: Relations Avec le FMI

(au 31 décembre 2011)

I. Statut: date d’admission: 28 septembre 1963 Article VIII

II. Compte des ressources générales:

Millions de

DTS
Pourcentage de

la quote-part
Quote-part107,10100,00
Avoirs du FMI en monnaie nationale (taux de change)107,0399,93
Position de réserve au FMI0,080,07

III. Département des DTS

Millions de

DTS
Pourcentage de

la quote-part
Allocation cumulative nette102,47100,00
Avoirs61,4559,97

IV. Encours des achats et des prêts:

Millions de

DTS
Pourcentage de

la quote-part
Accords au titre de la FCE27,0525,26

V. Accords financiers les plus récents:

TypeDate d’approbationDate d’expirationMontant approuvé (Millions de DTS)Montant tiré (Millions de DTS)
FEC1/21 décembre 200720 décembre 201069,6224,48
FEC1/2 mai 20011er mai 200464,2625,70
FEC1/13 janvier 199712 janvier 200170,8062,94

VI. Paiements prévus au FMI2/

(millions de DTS, projections reposant sur le montant réel des ressources utilisées et des avoirs actuels en DTS)
À venir
20122013201420152016
Principal2,571,384,904,904,90
Commissions/intérêts0,050,050,100,090,07
Total2,621,424,994,984,97

VII. Mise en œuvre de l’Initiative PPTE:

(I)Affectation de l’aide PPTECadre renforcé
Date du point de décisionDécembre 2000
Aide affectée par tous les créanciers (millions de dollars EU)3/545,00
Dont: aide du FMI (millions de dollars EU)31,40
(équivalent en millions de DTS)24,24
Date du point d’achèvementFlottant
(II)Décaissement de l’aide du FMI (millions de DTS)
Aide décaissée à l’État membre10,02
Aide intérimaire10,02
Solde au point d’achèvement
Décaissement supplémentaire du revenu d’intérêt4/
Total décaissements10,02

Anciennement FRPC.

Lorsqu’un État membre a des obligations financières impayées depuis plus de trois mois, le montant de ses arriérés figurera dans la présente section.

L’aide affectée au titre du cadre original est exprimée en valeur actuelle nette (VAN) au point d’achèvement, i et l’aide affectée au titre du cadre renforcé est exprimée en VAN au point de décision. Ces deux montants ne peuvent donc pas être additionnés.

Dans le cadre renforcé, un décaissement supplémentaire, correspondant aux revenus d’intérêt sur les montants affectés au point de décision et décaissés pendant la période intérimaire, est effectué au point d’achèvement.

Anciennement FRPC.

Lorsqu’un État membre a des obligations financières impayées depuis plus de trois mois, le montant de ses arriérés figurera dans la présente section.

L’aide affectée au titre du cadre original est exprimée en valeur actuelle nette (VAN) au point d’achèvement, i et l’aide affectée au titre du cadre renforcé est exprimée en VAN au point de décision. Ces deux montants ne peuvent donc pas être additionnés.

Dans le cadre renforcé, un décaissement supplémentaire, correspondant aux revenus d’intérêt sur les montants affectés au point de décision et décaissés pendant la période intérimaire, est effectué au point d’achèvement.

VIII. Mise en œuvre de l’initiative d’allégement de la dette multilatérale (IADM): non applicable

Point de décision - stade auquel le FMI et la Banque mondiale décident si un pays remplit les conditions requises pour bénéficier de l’assistance au titre de l’initiative PPTE et déterminent le montant de l’assistance à fournir.

Assistance intérimaire - ressources versées à un pays durant la période comprise entre le point de décision et le point d’achèvement; elles peuvent atteindre 20 pourcent du montant annuel et 60 pourcent du montant total de l’aide engagée au point de décision (ou respectivement 25 pourcent et 75 pourcent dans des circonstances exceptionnelles).

Point d’achèvement - stade auquel un pays reçoit le solde de l’aide engagée au point de décision, ainsi qu’un décaissement supplémentaire des revenus d’intérêts définis à la note 2. Le moment où le point d’achèvement est atteint dépend de la mise en œuvre de réformes structurelles majeures arrêtées à l’avance (on parle de point d’achèvement flottant).

IX. Mise en œuvre de l’allégement de la dette après une catastrophe (ADAC):

non applicable

X. Évaluation des sauvegardes

Une mission d’évaluation des sauvegardes s’est rendue à la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG) en janvier 2012 pour actualiser les conclusions de l’évaluation de 2007. Les conclusions préliminaires indiquent que les cadres de la gouvernance et des sauvegardes nécessitent encore des améliorations. En outre, la BCRG a des capacités limitées de gestion de ses réserves, ses contrôles internes présentent des lacunes et l’établissement des données du programme se font essentiellement manuellement. Pour atténuer les risques, la mission a proposé que des auditeurs externes continuent de vérifier les données monétaires aux dates d’évaluation, que la BCRG publie ses états financiers annuels audités en respectant les dates statutaires (immédiatement pour 2010) et que le Conseil approuve une politique et des principes d’investissement.

XI. Régime de change

La Guinée est revenue à un régime flottant dirigé sans trajectoire prédéterminée, après une interruption du système en 2009 et 2010; le régime de facto est classé dans la catégorie «Autres régimes dirigés». La Guinée pratique des taux de change multiples, puisque la cotation du taux officiel est en retard d’un jour sur celle du taux moyen pondéré des banques commerciales qui lui sert de base. Une mission d’assistance technique du FMI (Département des marchés monétaires et de capitaux) s’est rendue à Conakry en 2011 et a formulé des suggestions relatives au régime de change, notamment au décalage entre le taux officiel et le taux des banques commerciales. La BCRG est en train d’examiner ces recommandations. La Guinée a accepté les obligations de l’article VIII, sections 2, 3 et 4 des Statuts du FMI.

XII. Consultations au titre de l’article IV

Les dernières consultations du Conseil d’administration au titre de l’article IV se sont déroulées le 21 décembre 2007.

XIII. Assistance technique, 2011–12

Année calendaire 2011
FournisseurTâches principalesDates
AFWÉvaluation des besoins (secteurs budgétaire, reel et financier)Février 2011
Finances publiques
FADÉvaluation de la situation et actualisation de la stratégie de GFPAvril––Mai 2011
AFWRenforcement des capacités de GFPAvril 2011
AFWAdministration des recettesAvril 2011
FADDiagnostic de l’administration des recettesMai 2011
AFWRenforcement des capacités de GFPMai 2011
AFWAdministration des douanesMai 2011
AFWGestion des arriérés fiscaux et autres questions d’admin. fiscaleMai—Juin 2011
FADGFP: exécution du budgetAoût—Septembre 2011
AFWGFP: mise en oeuvre du plan comptable de l’ÉtatSeptembre 2011
AFWDouanes: renforcement de la gestion des ressources humainesOctobre 2011
FADPolitique fiscale générale et minièreOctobre 2011
AFWDette publiqueOctobre—Novembre 2011
AFWArriérés fiscaux et autres questions d’administration fiscaleNovembre 2011
AFWRenforcement des capacités de GFPNovembre 2011
FADGFP: cadre juridique, détachement d’un conseiller résidentNovembreDécembre 2011
FADConseiller resident du FAD au Trésor guinéenDécembre 2011–Mars 2013
Marché monétaire et de capitaux
AFWContrôle bancaireFévrier 2011
AFWContrôle bancaireMars—Avril 2011
MCMGestion du changeJuillet 2011
AFWContrôle bancaire et réglementationOctobre—Novembre 2011
Statistiques
AFWComptabilité nationaleFévrier 2011
AFWStatistiques des finances publiquesMars 2011
AFWComptabilité nationaleAvril 2011
AFWStat.du secteur réel/assistance pour la mise en oeuvre du SNC93Juillet 2011
AFWStatistiques du secteur réel/mise en oeuvre de la compt.nationaleDécembre 2011
2012
FournisseurTâches principalesDates
Finances publiques
FADComptabilité de l’État, plan comptable, loi de finances organique.2–15 février 2012
FADPolitique fiscale minière et générale9–10 février 2012
FADPlan de gestion de la trésorerie, compte unique du Trésor, plan d’engagement, loi de finances organique, plan comptable3–15 mars 1012
Marchés monétaires et de capitaux
AFWContrôle bancaire et réglementationJanvier 2012
MCMOpérations de la banque central (conseiller résident)Février 2012–Ffévrier 2013
AFWContrôle bancaire et réglementationFévrier 2012
Statistiques
AFWStatistiques du secteur réel, comptabilité nationaleFévrier–Mars 2012
STABalance des paiementsMars–Avril 2012
II. Guinée: Programme de travail Conjoint FMI- Banque Mondiale, 2012(Janvier 2012)
TitreProduitsDate de livraison prévue
Programme de travail de la Banque mondiale pour les 12 prochains moisOpérations:
Projet de gouvernance économique et d’assistance technique en vue du renforcement des capacitésMars 2012
Projet agricole et de sécurité alimentaireT1 2012
Programmes de filets de sécurité socialeMai 2012
Projet de réforme du secteur énergétiqueJuin 2012
Programme économique et sectoriel:
Revue des dépenses publiques du secteur agricoleT4 2012
PEMFAR I (Revue des dépenses publiques et de la responsabilité financière)T4 2012
Revue du secteur de l’électricitéT1 2012
Assistance technique/autres travaux analytiques
Soutien DNS sur le Questionnaire unifié des indicateurs de développement (QUID)Mars 2012
Soutien au Ministère de la planification en vue de la préparation de la SRP IIIT4 2012
Suivi économique et de la pauvretéEn cours
Soutien à la mise en œuvre de l’ITIEEn cours
Programme de travail du FMI pour les 12 prochains moisProgramme:
1ère revue de la FCE au point d’achèvement FEC/PPTET3-T4 2012
Seconde revue FCET1 2013
Assistance technique:
Politique fiscale minière et généraleT1 2012
Gestion des finances publiquesT1 2012
Politique monétaire et de changeT1 2012
Contrôle bancaireT1 2012
Sauvegardes (banque centrale)T1 2012
Comptes nationaux et de la balance des paiementsT1 2012
Demandes du FMI à la Banque mondialeSuivi du point d’achèvement de l’initiative PPTEEn cours
DéclencheursEn cours
Évaluation des projets d’investissement financés par les ressources minières exceptionnellesEn cours
Évaluation du plan de réforme de l’électricité et conséquences budgétairesEn cours
Évaluation des étapes suivantes s’agissant du nouveau code minier et de la réglementation de mise en œuvre Revue des réformes de la fonction publiqueT2 2012
Demande du FMI à la Banque mondialeMises à jour régulière des projections macroéconomiques et budgétaires Consultations sur les repères structurels du programmeEn cours
Produits conjoints Banque/FMI dans les 12 prochains moisPoint d’achèvement de l’initiative PPTET3-T4 2012

III. GUINÉE: RELATIONS AVEC LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT 2011–13 (Janvier 201)

1. Opérations de prêt: 20 millions d’unités de compte (UC) ont été allouées au premier Pilier, par le biais du Programme de soutien budgétaire approuvé par le Conseil de la Banque en mai 2011. La Guinée a aussi accès à 2,50 millions d’UC au titre du Guichet III du Facilité en faveur des Etats Fragiles (FEF), qui ont été alloués pour mettre en œuvre des programmes de renforcement des capacités. Le solde disponible au titre du Fonds Africain de Développement (FAD) 12 pour 2011–13, estimé à 27, 67 millions d’UC, a été alloué en totalité à des activités prévues dans le cadre du Pilier II. En termes opérationnels, cela se traduit par la mise en œuvre de trois (3) projets régionaux. Ce choix permettra au pays de mobiliser 55,43 millions d’UC, outre l’allocation du FAD 12 dans le cadre de l’enveloppe des opérations régionales, ce qui permettra d’accroître le montant total accessible à la Guinée au cours de la période 2011-13 à 105,51 millions d’UC (voir Tableau 1 qui suit).

2. S’agissant de la gouvernance, la Banque a déjà approuvé un soutien budgétaire de 20 millions d’UC 5 et un soutien ciblé du FEF de 2,5 millions d’UC, ce qui permettra d’améliorer la gestion des finances publiques du pays tout en appuyant les réformes destinées à renforcer la gouvernance, notamment dans le secteur des industries extractives. Le soutien ciblé portera aussi sur le renforcement des capacités des administrations publiques, notamment en matière de statistiques et de planification stratégique.

3. Dans le sous-secteur de l’énergie, il est prévu de mettre en œuvre deux projets d’ici à la fin de 2013. Le premier fait intervenir une contribution au financement du projet de l’Organisation de mise en valeur du fleuve Gambie (OMVG) qui prévoit la construction d’un barrage et d’une centrale hydroélectrique de 240 MW à Kaleta. Le second projet est le projet d’interconnexion électrique Côte d’Ivoire- Libéria-Sierra Leone-Guinée qui prévoit la construction de 1360 km de ligne de transport de 225 kV ainsi que de 12 sous-stations. La mise en œuvre de ces deux projets se traduira par: (i) une augmentation du taux moyen d’accès à l’électricité; (ii) une réduction du coût de production de kWh; (iii) une réduction du nombre de délestages; (iv) la création d’emplois temporaires et permanents et (v) une réduction des émissions de gaz à effet de serre.

4. Dans le sous-secteur des transports, la Banque entend financer la route Boké-Quebo qui fait partie du Programme de transport régional de la CEDEAO. Du fait de son rôle d’intégration, la construction de cette autoroute va dans le droit fil du Plan d’action à court terme du Nouveau partenariat pour le développement (NEPAD) dont l’un des principaux objectifs consiste à mettre en place un réseau routier international facilitant le libre mouvement des biens et des personnes. L’achèvement du chaînon manquant Boké–Quebo devrait permettre d’offrir une liaison entre Conakry et Bissau par une route goudronnée ouverte toute l’année.

5. Opérations autres que les prêts: En vue d’approfondir l’analyse des principaux défis du pays et pour mieux les comprendre et enrichir la réflexion stratégique, la Banque a déjà lancé des travaux économiques et sectoriels en collaboration avec le PNUD, dans le cadre du premier programme du FEF sur les thèmes suivants: (I) profil du secteur privé; (ii) Vision

6. 2035 pour la Guinée et (iii) étude sur la faisabilité des Accords de partenariat économique (APE). Dans ce cadre, le FEF offre un soutien en vue de: (i) renforcer la capacité d’orientation du DSRP III (2012-15); (ii) suivre et promouvoir la bonne gouvernance et (iii) renforcer la mobilisation de l’aide et la capacité de coordination. La composante inclut aussi un soutien à l’organisation de la Conférence de partenariat pour la Guinée prévue pour le début de 2012 est destinée à mobiliser l’aide de la communauté internationale autour des six thèmes suivants: (i) développement rural et sécurité alimentaire; (ii) infrastructure; (iii) éducation; (iv) développement social; (v) mines, énergie, eau, environnement et industrie et (vi) cadre macroéconomique et développement institutionnel.

7. De plus, un second programme au titre du FEF appuiera la Stratégie nationale pour le développement de la statistique (SNDS) ainsi que la réalisation du troisième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-III). La Banque entend aussi appuyer la gouvernance du secteur minier par le biais de son guichet du secteur privé et sa facilité de soutien juridique. Cette stratégie fera intervenir: (i) un soutien à l’accession de la Guinée à l’ITIE; (ii) un soutien à la réforme du code minier, qui inclut une participation de 15 pourcent % de l’État dans toutes les concessions minières, le renforcement de la transparence et l’introduction de sanctions pour le non-respect de la législation; (iii) le soutien à la révision des accords miniers; (iv) la participation à un audit opérationnel des sociétés minières et (v) la réalisation d’études économiques et financières sur les contrats miniers (leur valeur, coûts de production et prix de transfert, etc.).

8. Fonds fiduciaires: Outre les allocations FAD et FEF, la Banque pourrait mobiliser des ressources supplémentaires du fonds fiduciaire pour financer des opérations complémentaires dans les secteurs couverts par le DSP 2012–16 et qui sont importantes pour le développement du pays. Par exemple, grâce à l’initiative rurale d’approvisionnement en eau et d’assainissement, une stratégie pourrait être préparée dans ce domaine. D’autres instruments sont aussi disponibles: l’instrument de garantie partielle des risques, le Fonds pour l’environnement mondial et l’Africa Carbon Facility et le Green Fund.

9. Collaboration entre la Banque africaine de développement et le FMI: partage de l’information sur le programme appuyé par la FEC, la situation macroéconomique, le budget, les progrès de la réforme structurelle, les missions prévues et les rapports de mission.

Tableau 1-ADF 13 (2011–13) et programmation des opérations du FSF(millions d’UC)
Opérations de prêts
AnnéeFAD 12FEF (Pilier III)Fonds régionauxTotal
Pilier I – Appuyer la bonne gouvernance économique et financière
Appui budgétaire201120.0020.00
Appui ciblé20112.50
Sous-total20.002.5022.50
Pilier II – Appuyer l’infrastructure de l’énergie et des transports
Interconnexion CLSG201212.0024.0036.00
Route Boké-Quebo20133.677.3411.01
OMVG201312.0024.0036.00
Sous-total27.6755.3483.01
Total47.672.5055.34105.51
Travail économique et sectoriel
Profil du secteur privé2012x
Vision 2035 pour la Guinée2013x
Étude des réformes du secteur financier,2013x
Étude de faisabilité du cadre PPP2013x
Étude des Accords de partenariat économique (APE)2012x
IV. Guinée: Objectifs du Millénaire pour le Développement
19901995200020052009 Afrique subsaharienne20092015 Cibles OMD
Objectif 1: Éradiquer la pauvreté extrême et la faimRéduire de moitié
Part des revenus des 20 % les plus pauvres (%)......7.0..6
Prévalence de la malnutrition infantile, poids/âge (% des moins de 5 ans)26.8..32.7..29.62113.4
Indice d’écart de la pauvreté à 1 dollar EU/jour (PPA) (%)..........
Nombre de personnes vivant avec 1 dollar EU par jour (PPA) (%)........41.1
Nombre de personnes vivant au seuil national de pauvreté (%)..40.0......53.0
Prévalence de la sous-alimentation (%)3931..243019.5
Incidence de la pauvreté49.253.6
Objectif 2: Assurer l’éducation primaire pour tous100
Taux d’alphabétisation des jeunes, total (% des 15–24 ans)44....477361100
Pourcentage de la cohorte qui atteint la fin du primaire59....76..69100
Taux d’achèvement du primaire, total (% du groupe d’âge pertinent)192033555862100
Taux de scolarisation primaire (% net)27..47676673100
Part des dépenses courantes d’éducation dans les ressources publiques allouées14.2
Objectif 3: Promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomie des femmes100
Proportion de sièges occupés par des femmes au Parlement national (%)..719/11422/1141919100
Ratio filles/garçons dans l’enseignement primaire et secondaire (%)45..63748677100
Ratio d’alphabétisation jeunes femmes/hommes (% 15-24 ans)43....578879
Proportions de femmes employées dans les secteurs non agricoles (% du total des emplois non agricoles)30.3........
Objectif 4: Réduire la mortalité infantileRéduction >75%
Vaccination contre la rougeole (% des enfants de 12 à 23 mois)356142716851
Taux de mortalité infantile (pour 1.000 naissances vivantes)139124110918188
Taux de mortalité des moins de 5 ans (pour 1.000)23420918316313014278
Objectif 5: Améliorer la santé maternelle
Naissances assistées par un personnel de santé qualifié (% du total)31..35384446
Taux de mortalité maternelle (estimation modélisée, pour 100.000 naissances vivan....740980645680Réduction >75%
Objectif 6: Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et d’autres maladiesstopper/inverser
Taux de prévalence des contraceptifs (% des femmes âgées de 15 à 49 ans)2..6721
Incidence de la tuberculose (pour 100.000 personnes)130158193236342318.0stopper/inverser
Prévalence du VIH chez les femmes (% des 15-24)......1.43.80.9stopper/inverser
Prévalence du VIH chez les femmes enceintes, (% des 15-49 ans)....2.8..stopper/inverser
Cas de tuberculose observés directement (%)..43545649stopper/inverser
Objectif 7: Assurer un environnement durable
Émissions de CO2 (tonnes métriques par habitant)0.20.20.20.10.90.1
Zones forestières (% de la superficie totale des terres)30..28272827
PIB par unité d’énergie utilisée (PPA en dollars EU constant de 2000 par kg d’équiva;........3.2
Équipements d’assainissement améliorés (% de la population y ayant accès)14....18311957
Sources d’eau améliorées (% de la population y ayant accès)44....50607172
Zones protégées (% de la superficie totale des terres)......6.411.76.8
Proportion de la population ayant accès à un réseau d’assainissement amélioré (urb......70.1
Objectif 8: Mettre en place un partenariat mondial pour le développement
Aide par habitant (dollars EU courants)475518194425À augmenter
Service de la dette (PPG et FMI uniquement, % des export. hors envois de fonds de19.624.314.211.33.111.2
Abonnés à une ligne de téléphone fixe et mobile (pour 1.000 personnes)2282014222
Utilisateurs du réseau Internet (pour 1.000 personnes)001111
Ordinateurs personnels (pour 1.000 personnes)..13515..
Total du service de la dette (% des exportations de biens et services, et des revenu:20.025.020.419.98.810
Chômage des jeunes femmes (% de la pop. active féminine de 15-24 ans)............
Chômage des jeunes hommes (% de la pop. active masculine de 15-24)............
Chômage total des jeunes (% de la pop. active de 15-24 ans)............
Autres objectifs et indicateurs
Taux de fécondité, total (naissances par femme)6.56.35.65.65.05.3
PIB par habitant, méthode Atlas (dollars EU courants)4304904004201,134370
PIB, méthode Atlas (dollars EU courants)2.63.73.43.9952.63.8
Formation brute de capital (% du PIB)17.516.622.012.020.821.6
Espérance de vie à la naissance, total (en années)475153545358
Taux d’alphabétisation des adultes (% de personnes âgées de 15 ans et plus)27....296139
Population, total (en millions)6.27.58.49.4840.310.1
Échanges commerciaux (% du PIB)61.545.352.355.763.386.2
Source: base de données des Indicateurs du développement dans le monde, avril 2007; autorités guinéennes, SRP-II, août 2007.

Les chiffres en italiques renvoient à des périodes autres que celles indiquées.

Source: base de données des Indicateurs du développement dans le monde, avril 2007; autorités guinéennes, SRP-II, août 2007.

Les chiffres en italiques renvoient à des périodes autres que celles indiquées.

V. Guinée: Questions d’ordre statistique
I. Évaluation de L’adéquation des Données aux fins de la Surveillance
Généralités: Les données fournies par la Guinée présentent quelques lacunes, mais sont, de manière générale, adéquates aux fins de la surveillance. La fourniture officielle des données a été suspendue en 2009–10 lorsque les organes de l’État responsables des statistiques ont eu de grosses difficultés à recueillir les données sur les opérations de l’État et les activités du secteur privé. Suite au retour au fonctionnement normal de l’administration guinéenne, le mécanisme d’établissement des données a été progressivement rétabli et les autorités déploient des efforts pour reprendre la fourniture des données afin de permettre aux services du FMI de redémarrer la surveillance.
Comptes nationaux: Les statistiques du secteur réel sont incomplètes et publiées dans des délais qui ne permettent pas de prendre des décisions économiques. Les statistiques sur les activités économiques sont publiées moins fréquemment et moins régulièrement; le bulletin mensuel de l’économie guinéenne tente d’inclure les variables macroéconomiques disponibles mais qui sont limitées. Les enquêtes mensuelles sur la production minière, industrielle et agricole sont réalisées avec des retards. Les statistiques sur l’emploi et la population ne sont publiées qu’une fois par an. Un programme appuyé par les partenaires internationaux, qui devait se traduire par la production de matrices annuelles intrants- production, a été interrompu en 2009. Le centre régional d’assistance technique (AFRITAC Ouest) a envoyé plusieurs missions à Conakry pour travailler avec les autorités sur les méthodologies et les estimations provisoires de comptes nationaux pour 2009–10.
Statistiques de prix: L’indice mensuel des prix à la consommation (IPC) est régulièrement publié.
Statistiques des finances publiques: Le Ministère de l’économie et des finances établit des données mensuelles budgétaires exhaustives sur l’administration centrale sur une base caisse pour les recettes et sur une base engagements et caisse pour les dépenses. En 2009–10, nombre d’opérations exécutées au nom de l’État n’ont pas été enregistrées dans le TOFE. Le nouveau gouvernement a pris des mesures correctrices pour assurer une présentation exacte de la situation. La fourniture de données mensuelles au Département Afrique a repris, bien qu’avec quelques retards. Le Département reçoit aussi le plan du trésor et demande à présent le document tous les mois. Le budget inclut l’ensemble des opérations de l’État, bien qu’il exclue un certain nombre de comptes «satellites» qui ne sont pas directement incorporés dans le budget. Des efforts sont actuellement en cours pour inclure ces comptes, notamment ceux des organes d’État autonomes, dans le budget et les statistiques des finances publiques. La transparence des opérations financières de l’État devrait nettement s’améliorer à la suite de l’adoption de la loi sur le compte unique du trésor en 2011.
Statistiques monétaires: En 2009–10, nombre de comptes de l’État ont été créés à la banque centrale et dans les banques commerciales et ont échappé au contrôle du trésor, ce qui a créé d’importantes incohérences entre les statistiques des finances publiques et les statistiques des comptes monétaires. Le nouveau gouvernement est en train de fermer ces comptes et de comptabiliser toutes les opérations de l’État dans la position nette du Trésor (PNT). La liste des comptes à la banque centrale et dans les banques qui acceptent des dépôts de même que la situation monétaire ont été établies et communiquées au Département Afrique tous les mois. Certains retards ont été enregistrés s’agissant des données des banques commerciales et doivent être comblés. La coordination entre la banque centrale et le Ministère des finances est en train de s’améliorer, et devrait déboucher sur un système destiné à réduire les écarts entre les données monétaires et budgétaires.
Balance des paiements: La présentation de la balance des paiements suit la méthodologie de la cinquième édition du Manuel de la balance des paiements (MBP5). Les questions relatives aux données sources et aux techniques d’établissement, de même que la conversion des statistiques de la balance des paiements à la sixième édition du Manuel de la balance des paiements et de la position extérieure globale (MBP6) seront examinées lors d’une mission de statistiques du secteur extérieur prévue pour mars 2012. Il semble que le Comité technique sur l’harmonisation de la balance des paiements a été réactivé. Les résultats des adjudications hebdomadaires de devises sont régulièrement affichés en ligne et publiés dans les principaux journaux guinéens. Le taux de change est publié quotidiennement.
II. Normes et qualité des Données
La Guinée participe au Système général de diffusion des données depuis 2003.Aucune donnée RONC n’est disponible.

Ce programme a été approuvé par le Conseil de la Banque en mai 2011. La première tranche (15 millions d’UC) a été décaissée en septembre 2011, tandis que la seconde (5 millions d’UC) devrait être décaissée au plus tard à la fin de 2011.

Other Resources Citing This Publication