Browse

You are looking at 1 - 2 of 2 items for :

  • Exports and Imports x
  • Commodities x
  • Financial services industry x
  • Agricultural and Natural Resource Economics?Environmental and Ecological Economics x
  • Refine By Language: French x
Clear All
International Monetary Fund. External Relations Dept.
On dispose de données de plus en plus nombreuses qui montrent qu’un récent regain de prospérité économique en Afrique pourrait être durable. Dans le premier article de notre dossier « La classe moyenne, moteur de l’Afrique », Calestous Juma, professeur à Harvard, note que l’accent a été mis trop longtemps sur l’éradication de la pauvreté grâce à l’aide plutôt que sur la prospérité grâce à de meilleures infrastructures, à l’éducation, à l’entreprenariat et au commerce. Les choses changent aujourd’hui, et les pouvoirs publics privilégient des politiques qui produisent une classe moyenne. La nouvelle classe moyenne africaine n’a peut-être pas le pouvoir d’achat d’une classe moyenne occidentale, mais elle demande suffisamment de biens et de services pour soutenir une croissance économique plus vigoureuse, qui, comme l’indique Antoinette Sayeh, Directrice du Département Afrique du FMI, profite aux plus pauvres. Paul Collier, économiste à l’université d’Oxford, examine une composante cruciale des infrastructures qui sont nécessaires en Afrique : les chemins de fer. Le continent africain est particulièrement adapté au rail, dont le développement a été freiné par des facteurs politiques plutôt qu’économiques. Mais alors même que l’Afrique subsaharienne prospère, les résultats de sa plus grande et plus importante économie, l’Afrique du Sud, ont été médiocres ces dernières années. Nous traçons aussi le profil de Ngozi Okonjo-Iweala, la responsable de l’économie du Nigéria, dont les tenues tranchent par leurs couleurs éclatantes. « Pleins feux » prévoit à quoi ressemblera l’Afrique dans cinquante ans à partir des tendances actuelles et « Gros plan » examine la progression du commerce régional en Afrique. Eswar Prasad, professeur à Cornell, se penche sur une inversion des rôles à l’échelle mondiale : ce sont les pays émergents, et non les pays avancés, qui résistent le mieux à la crise économique mondiale. John Quiggin, professeur à l’université de Queensland et auteur de Zombie Economics, se demande si la vente d’entreprises publiques se justifie dans bon nombre de cas. Raghuram Rajan et Rodney Ramcharan, économistes respectivement à l’université de Chicago et à la Réserve fédérale américaine, trouve des explications des cycles actuels d’emballement et d’effondrement des prix des actifs dans l’évolution des prix des terres agricoles aux États-Unis il y a cent ans.
International Monetary Fund. Research Dept.

Abstract

Cette édition examine un certain nombre de facteurs qui influent sur la croissance mondiale et se penche sur les perspectives de croissance dans les principaux pays et régions du monde. Elle analyse la reprise en cours à la suite de la crise financière mondiale dans les pays avancés et émergents, et évalue les risques haussiers et baissiers, dont ceux qui ont trait aux cours des produits de base, aux fluctuations des taux de change et à la volatilité des marchés financiers. Un dossier spécial examine dans le détail les causes et conséquences de la récente chute des prix de base ; les chapitres analytiques s'intéressent aux effets sur la production de recettes exceptionnelles tirées des produits de base et aux retombées des fluctuations de change sur le commerce international.