Browse

You are looking at 1 - 10 of 46 items for :

  • Refine By Language: French x
Clear All
Mr. Jack Calder

Abstract

L’administration des recettes fiscales tirées de ressources naturelles présente des difficultés particulières. Ce manuel est l’un des premiers ouvrages à s’intéresser de près à l’efficacité de l’administration des recettes issues des industries extractives. Il fournit aux décideurs politiques et aux agents des pays en développement et émergents des instructions pratiques pour mettre en place un cadre juridique, une organisation et des procédures solides pour gérer les recettes issues de ces industries. Il aborde le thème de la transparence et de sa promotion face une demande croissante des parties prenantes nationales et internationales pour plus de clarté et de responsabilité dans l’administration des recettes publiques tirées des ressources naturelles. Il approfondit également les solutions pour que les pays en développement parviennent à renforcer leurs capacités techniques et managériales pour mieux administrer ces recettes.

Charlotte J. Lundgren, Mr. Alun H. Thomas, and Mr. Robert C York
Un nombre croissant de pays d'Afrique subsaharienne disposent de ressources naturelles considérables ; leur extraction pourrait générer d'importantes retombées financières qui présentent un potentiel inédit de croissance économique et de développement. Pourtant, force est de constater qu’il n’est pas simple de mettre ces richesses au service du développement économique et de l’amélioration des niveaux de vie. On a beaucoup écrit sur la « malédiction des ressources naturelles ». Cette publication examine ce que peuvent faire les pouvoirs publics face à ces défis et présente les principales considérations de politique économique et les options envisageables pour gérer les ressources naturelles, en s'appuyant sur l'expérience des pays d'Afrique subsaharienne et d'autres régions, sur la dernière analyse du FMI et ses conseils en la matière, ainsi que sur des études de la Banque mondiale et les travaux d'éminents universitaires. Chaque chapitre comporte une liste de documents dont la lecture est recommandée aux décideurs et autres parties prenantes pour les informer plus en détail sur les fondements théoriques et analytiques des conseils fournis.
Mr. Trevor Serge Coleridge Alleyne and Mr. Mumtaz Hussain
La réforme des subventions énergétiques est un problème important et difficile pour les pays d’Afrique subsaharienne. Un nombre relativement important d’études théoriques et empiriques ont été consacrées à cette question. Si ce rapport s’inspire de ces études, il examine toutefois plus précisément la situation des pays d’Afrique subsaharienne de manière à répondre aux questions suivantes: pourquoi est-il important de réduire les subventions énergétiques? Quelles sont les difficultés que pose la réforme des subventions énergétiques? Quel est le meilleur moyen de procéder à une telle réforme? Ce rapport se fonde sur diverses sources d’information sur les pays d’Afrique subsaharienne et notamment des évaluations quantitatives, des enquêtes et des études de cas particulières (mais standardisées).
Karim Barhoumi, Mr. Larry Q Cui, Ms. Christine Dieterich, Mr. Nicolas End, Matteo Ghilardi, Alexander Raabe, and Mr. Sergio Sola
Le document se propose de réaliser une analyse systématique de la croissance et du budget pour répondre à deux questions : (1) Quel est le potentiel de croissance de cette ambitieuse augmentation des investissements ? (2) Comment le gouvernement peut-il ménager l’espace budgétaire nécessaire pour accroître les investissements sans compromettre la solide performance macroéconomique du Bénin ?
International Monetary Fund. External Relations Dept.
On dispose de données de plus en plus nombreuses qui montrent qu’un récent regain de prospérité économique en Afrique pourrait être durable. Dans le premier article de notre dossier « La classe moyenne, moteur de l’Afrique », Calestous Juma, professeur à Harvard, note que l’accent a été mis trop longtemps sur l’éradication de la pauvreté grâce à l’aide plutôt que sur la prospérité grâce à de meilleures infrastructures, à l’éducation, à l’entreprenariat et au commerce. Les choses changent aujourd’hui, et les pouvoirs publics privilégient des politiques qui produisent une classe moyenne. La nouvelle classe moyenne africaine n’a peut-être pas le pouvoir d’achat d’une classe moyenne occidentale, mais elle demande suffisamment de biens et de services pour soutenir une croissance économique plus vigoureuse, qui, comme l’indique Antoinette Sayeh, Directrice du Département Afrique du FMI, profite aux plus pauvres. Paul Collier, économiste à l’université d’Oxford, examine une composante cruciale des infrastructures qui sont nécessaires en Afrique : les chemins de fer. Le continent africain est particulièrement adapté au rail, dont le développement a été freiné par des facteurs politiques plutôt qu’économiques. Mais alors même que l’Afrique subsaharienne prospère, les résultats de sa plus grande et plus importante économie, l’Afrique du Sud, ont été médiocres ces dernières années. Nous traçons aussi le profil de Ngozi Okonjo-Iweala, la responsable de l’économie du Nigéria, dont les tenues tranchent par leurs couleurs éclatantes. « Pleins feux » prévoit à quoi ressemblera l’Afrique dans cinquante ans à partir des tendances actuelles et « Gros plan » examine la progression du commerce régional en Afrique. Eswar Prasad, professeur à Cornell, se penche sur une inversion des rôles à l’échelle mondiale : ce sont les pays émergents, et non les pays avancés, qui résistent le mieux à la crise économique mondiale. John Quiggin, professeur à l’université de Queensland et auteur de Zombie Economics, se demande si la vente d’entreprises publiques se justifie dans bon nombre de cas. Raghuram Rajan et Rodney Ramcharan, économistes respectivement à l’université de Chicago et à la Réserve fédérale américaine, trouve des explications des cycles actuels d’emballement et d’effondrement des prix des actifs dans l’évolution des prix des terres agricoles aux États-Unis il y a cent ans.
International Monetary Fund. External Relations Dept.
Finances & Développement, juin 2016