Browse

You are looking at 1 - 10 of 17 items for :

  • National accounts x
  • Refine By Language: French x
Clear All
International Monetary Fund

Abstract

Les travaux du FMI sur les normes de diffusion des données se font à deux niveaux : le système général de diffusion des données (SGDD), pour tous les pays membres, et la norme spéciale de diffusion des données (NSDD), pour les pays membres qui ont accès, ou cherchent à avoir accès, aux marchés de capitaux internationaux. Le SGDD fournit aux pays des recommandations sur l'établissement des données macroéconomiques, financières et sociodémographiques qui sont essentielles pour l'élaboration de la politique économique et l'analyse dans un environnement où des statistiques pertinentes, détaillées et exactes sont de plus en plus nécessaires. Ce guide explique la nature, les objectifs et le fonctionnement du SGDD, les dimensions des données et les modalités de participation. Il offre aux offices nationaux de statistiques un outil de gestion et une structure qui favorisent la mise en place d'une solide méthodologie statistique, un établissement professionnel des données et la diffusion des données. Le guide remplace la version mise à jour en mars 2002 et intègre les objectifs du millénaire pour le développement (OMD), adoptés dans le cadre des Nations unies, comme éléments spécifiques du volet sociodémographique du SGDD, qui a été élaboré en collaboration avec la Banque mondiale.

International Monetary Fund. Statistics Dept.
A technical assistance mission in national accounting from the International Monetary Fund (IMF) Regional Technical Assistance Center for Central Africa (AFRITAC Central) visited Brazzaville during December 5–14, 2018 to support the National Statistics Institute (INS) in its work on the national accounts estimates. The mission focused on an analysis of the 2016 and 2017 annual national accounts finalized in accordance with the System of National Accounts 1993 (1993 SNA). The analysis included a review of the information sources used, the methods of calculation and extrapolation, and compliance with the 1993 SNA. The 2016 accounts are completed and finalized, including the summary tables – supply and use tables (SUT), branch accounts, and integrated economic accounts table (IEAT); and the 2017 accounts are still being finalized. The mission recommends that the national accounting officers improve estimates based on the recommendations provided by the mission.1
International Monetary Fund

Abstract

La norme spéciale de diffusion des données (NSDD) a été créée en 1996 par le FMI pour aider les pays membres – qui ont ou pourraient chercher à avoir accès aux marchés internationaux de capitaux – à communiquer des données économiques et financières importantes au public. L'année suivante, le FMI a créé la norme générale de diffusion des données (NGDD), qui vise à préparer les pays à satisfaire aux exigences de la NSDD. Les données fournies par les pays souscrivant à la NSDD, ainsi que les informations fournies par les pays participant la NGDD, sont publiées sur le tableau d’affichage des normes de diffusion (TAND) du FMI (site web : http://dsbb.imf.org). Ce guide a pour objectif d'aider les souscripteurs à la NSDD, les pays participant à la NGDD qui s'apprêtent à souscrire à la NSDD, et les utilisateurs du TAND à se familiariser avec les caractéristiques et le champ d'application de la NSDD et du TAND. Il vise à compléter les initiatives du FMI en matière de transparence et de normes relatives aux données, à améliorer la publication de statistiques internationales complètes et à jour, et de contribuer ainsi aux efforts entrepris par les pays pour adopter des politiques macroéconomique saines, ainsi qu'à l'amélioration du fonctionnement des marchés financiers mondiaux.

International Monetary Fund

Abstract

L'indice des prix à la production (IPP) mesure le rythme auquel les prix des biens et services de production évoluent au fil du temps. C'est une statistique essentielle pour les décisions économiques et commerciales et pour surveiller l'inflation. Le manuel de l’indice des prix à la production présente des orientations claires et actualisées sur les concepts, les utilisations, les méthodes et la théorie économique de cet indice, dont des informations sur les classifications, les sources, les techniques de compilation et les applications statistiques de l'indice. Ce manuel remplace le Manuel d’indices des prix à la production pour les biens industriels, publié en 1979 par la Commission de statistique des Nations Unies. Le cadre conceptuel du manuel est issu du Système de comptabilité nationale 1993 et de récentes avancées dans la théorie des indices. La rédaction du manuel, organisée par le Groupe de travail intersecrétariats sur les statistiques des prix, a été entreprise par un groupe d'experts techniques présidé par le FMI et comportant des représentants du BIT, de l'OCDE, de la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe, de la Banque mondiale, d'instituts statistiques nationaux et du monde universitaire.

Mr. Nils O Maehle, Mr. Robert Dippelsman, and Mr. Adriaan M. Bloem

Abstract

Ce manuel fournit des orientations sur les concepts, les sources de données et les méthodes de compilation nécessaires pour l'établissement d'un système de comptes nationaux trimestriels. De plus en plus de pays reconnaissent que les comptes nationaux trimestriels constituent un outil essentiel de gestion et d'analyse économiques. Le manuel est destiné à des statisticiens possédant une connaissance générale des concepts et de la méthodologie des comptes nationaux, et présente des techniques d'élaboration de séries temporelles trimestrielles et annuelles cohérentes. Le manuel vise à compléter le Système de comptes nationaux 1993, lequel n'aborde que brièvement les comptes nationaux trimestriels, et sera également utile pour les utilisateurs chevronnés de ces comptes.

International Monetary Fund. Research Dept.

Abstract

Des réalignements macroéconomiques majeurs influent différemment sur les perspectives selon les pays et régions du monde. L'édition d'avril 2016 des Perspectives de l'économie mondiale examine les causes et les effets de ces phénomènes de réalignement, qui nourrissent de fortes incertitudes et influent sur les perspectives économiques. Il s'agit notamment du ralentissement et du rééquilibrage de l'économie chinoise, de la poursuite de la baisse des cours des produits de base, du ralentissement de l'investissement et des échanges qui en découle, et de la diminution des flux de capitaux vers les pays émergents et les pays en développement. Par ailleurs, des chapitres analytiques étudient le ralentissement des flux de capitaux vers les pays émergents depuis le pic de 2010 (principales caractéristiques, comparaisons avec des ralentissements précédents, facteurs explicatifs, et influence de la flexibilité du taux de change sur la dynamique du cycle des entrées de capitaux) et se penchent sur la question de savoir si des réformes des marchés des produits et du travail pourraient améliorer les perspectives économiques des pays avancés, en examinant l'évolution récente et les possibilités de réformes supplémentaires, les voies par lesquelles les réformes affectent l'activité économique selon que la conjoncture économique est favorable ou non, les effets macroéconomiques des réformes à court terme et à moyen terme, ainsi que l'échelonnement des réformes et la coordination avec d'autres politiques en vue d'en maximiser les avantages économiques quantitatifs potentiels. Un dossier spécial analyse dans le détail la transition énergétique dans une période caractérisée par des prix des combustibles fossiles peu élevés.

International Monetary Fund. Research Dept.

Abstract

L'activité économique mondiale accélère, avec une reprise conjoncturelle qui s'est fait attendre dans les domaines de l'investissement, de l'industrie manufacturière et du commerce international, selon le chapitre 1 de cette édition des Perspectives de l’économie mondiale. La croissance mondiale devrait passer de 3,1 % en 2016 à 3,5 % en 2017 et 3,6 % en 2018. La hausse de l'activité, l'augmentation escomptée de la demande mondiale, la réduction des pressions déflationnistes et l'optimisme des marchés financiers constituent une évolution positive. Mais d'importantes difficultés subsistent, dont des entraves structurelles à une reprise plus robuste et des risques qui restent dans l'ensemble orientés à la baisse, en particulier à moyen terme. Le chapitre 2 se penche sur les effets que les conditions extérieures pourraient avoir sur le rythme de convergence des revenus entre les pays avancés, les pays émergents et les pays en développement. Le chapitre 3 s'intéresse à la diminution de la proportion des revenus qui est consacrée à la main-d'œuvre, en examinant les causes profondes et les conséquences de cette tendance sur les inégalités. En conclusion, ce rapport souligne la nécessité d'adopter des stratégies crédibles dans les pays avancés, les pays émergents et les pays en développement afin de relever un certain nombre de défis communs dans une économie intégrée à l'échelle mondiale.

International Monetary Fund. Research Dept.

Abstract

Cette édition examine un certain nombre de facteurs qui influent sur la croissance mondiale et se penche sur les perspectives de croissance dans les principaux pays et régions du monde. Elle analyse la reprise en cours à la suite de la crise financière mondiale dans les pays avancés et émergents, et évalue les risques haussiers et baissiers, dont ceux qui ont trait aux cours des produits de base, aux fluctuations des taux de change et à la volatilité des marchés financiers. Un dossier spécial examine dans le détail les causes et conséquences de la récente chute des prix de base ; les chapitres analytiques s'intéressent aux effets sur la production de recettes exceptionnelles tirées des produits de base et aux retombées des fluctuations de change sur le commerce international.

International Monetary Fund. Research Dept.

Abstract

Selon l'édition 2016 des Perspectives de l'économie mondiale, la croissance mondiale devrait ralentir à 3,1 % en 2016 avant de remonter à 3,4 % en 2017. Ces prévisions, revues à la baisse de 0,1 point de pourcentage pour 2016 et 2017 par rapport à l'édition d'avril, reflètent des perspectives plus moroses pour les pays avancés à la suite du vote, en juin dernier, en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (Brexit), et en raison d'une croissance inférieure aux attentes aux États-Unis. Cette évolution exerce une pression à la baisse sur les taux d'intérêts mondiaux car la politique monétaire devrait rester accommodante sur une plus longue durée. En dépit d'une réaction des marchés plutôt rassurante à l'annonce du Brexit, l'impact final est très imprévisible car la forme que prendront les dispositions institutionnelles et commerciales entre le Royaume-Uni et l'Union européenne est incertaine. L'attitude des marchés financiers par rapport aux pays émergents s'est améliorée grâce aux baisses de taux d'intérêt attendues dans les pays avancés, à la diminution des inquiétudes suscitées par les perspectives à court terme de la Chine, qui a désormais pris des mesures favorables à la croissance, ainsi qu'à une certaine stabilisation des prix des produits de base. Mais les perspectives varient considérablement entre les pays et les régions : les pays émergents d'Asie, en particulier l'Inde, présentent une croissance robuste, tandis que les pays d'Afrique subsaharienne connaissent un net ralentissement. Dans les pays avancés, la morosité des perspectives, soumises à une incertitude considérable et à des risques à la baisse, pourrait alimenter encore la grogne politique et faire gagner du terrain aux mouvements anti-intégrationnistes. Plusieurs pays émergents ou en développement doivent encore relever des défis immenses pour s'ajuster à la baisse des prix des produits de base. Au vu de ces perspectives préoccupantes, il est plus urgent que jamais d'adopter largement des politiques publiques propices à la croissance et de gérer les vulnérabilités.

International Monetary Fund

Abstract

Conçue pour répondre aux besoins des économistes et statisticiens, cette brochure unique offre un tour d’horizon des principes fondamentaux sur lesquels reposent les statistiques macroéconomiques, vues comme un ensemble intégré. Elle met en lumière les relations entre les différents secteurs et établit des liens entre les différents systèmes de statistiques macroéconomiques — les comptes nationaux, la balance des paiements, les statistiques de finances publiques et les statistiques monétaires et financières — afin d'aider le lecteur à comprendre les principaux concepts sous-tendant ces statistiques. Pour ce faire, elle simplifie nombre de concepts, présente les points communs et les différences, montre comment les quatre grands ensembles statistiques s'articulent de façon harmonisée, et présente des exemples illustrant l'application pratique l'utilisation des concepts à des fins analytiques. Elle constitue une mise à jour en profondeur de la brochure n° 29, « Comptes macroéconomiques : un aperçu », rédigée par Poul Høst-Madsen et publiée en 1985.