Back Matter

Back Matter

Author(s):
Dalia Hakura, Adrian Alter, Matteo Ghilardi, Rodolfo Maino, Cameron McLoughlin, and Maximilien Queyranne
Published Date:
March 2015
    Share
    • ShareShare
    Show Summary Details
    Bibliographie

      Allen, Franklin, ElenaCarletti, RobertCull, JunQian, LemmaSenbet, and PatricioValenzuela.2012a. “Resolving the African Financial Development Gap: Cross-Country Comparisons and a Within-Country Study of Kenya.” NBER Working Paper 18013,National Bureau of Economic Research, Cambridge, Massachusetts.

      Allen, Franklin, AsliDemirgüç-Kunt, LeoraKlapper, and Maria SoledadPeria.2012b. “The Foundations of Financial Inclusion: Understanding Ownership and Use of Formal Accounts.” World Bank Policy Research Working Paper 6290,World Bank, Washington.

      Alleyne, Trevor. 2013. “Energy Reform in Sub-Saharan Africa, Experience and Lessons.” African Department Report 13/2,International Monetary Fund, Washington.

      Andrianaivo, Mihasonirina, and KangniKpodar.2011. “ICT, Financial Inclusion, and Growth: Evidence from African Countries.” IMF Working Paper 11/73,International Monetary Fund,Washington.

      Arze del Granado, Javier, DavidCoady, and RobertGillingham.2010. “The Unequal Benefits of Fuel Subsidies: A Review of Evidence for Developing Countries.” IMF Working Paper 10/202, International Monetary Fund,Washington.

      Banquemondiale. 2013. Congo, Republic of - LISUNGI Safety Nets Project.Washington.

      Banquemondiale. 2014. Reducing Poverty and Investing in People: The New Role of Safety Nets in Africa.Washington.

      Berg, Andrew, RafaelPortillo, Shu-Chun S.Yang, and Luis-FelipeZanna.2013. “Public Investment in Resource-Abundant Developing Countries.” IMF Economic Review61 (1), 92129.

      Buffie, Edward F., AndrewBerg, CatherinePatillo, RafaelPortillo, and Luis-FelipeZanna.2012. “Public Investment, Growth and Debt Sustainability: Putting Together the Pieces.” IMF Working Paper 12/177,International Monetary Fund, Washington.

      Demirgüç-Kunt, Asli, and LeoraKlapper.2012a. “Financial Inclusion in Africa: An Overview.” World Bank Policy Research Working Paper 6088, World Bank, Washington.

      Demirgüç-Kunt, Asli, and LeoraKlapper.2012b. “Measuring Financial Inclusion: The Global Findex Database.” World Bank Policy Research Working Paper 6025, World Bank, Washington.

      Fonds monétaire international (FMI). 2012. “Republic of Congo: Poverty Reduction Strategy Paper.” IMF Country Report 12/242, International Monetary Fund, Washington.

      Fonds monétaire international (FMI). 2014a. “Fiscal Policy and Income Inequality.” IMF Policy Paper, International Monetary Fund, Washington.

      Fonds monétaire international (FMI). 2014b. “Republic of Congo: 2014 Article IV Consultation—Staff Report.” IMF Country Report 14/272, International Monetary Fund, Washington.

      Khiaonarong, Tanai. 2014. “Oversight Issues in Mobile Payments.” IMF Working Paper 14/123, International Monetary Fund, Washington.

      Levine, Ross. 2005. “Finance and Growth: Theory and Evidence,” in Handbook of Economic Growth, edited by PhilippeAghion and StevenDurlauf. (ed)Amsterdam: North-Holland Elsevier.

      Melina, Giovanni, Shu-Chun S.Yang, and Luis-FelipeZanna.2014. “Debt Sustainability, Public Investment and Natural Resources in Developing Countries: The DIGNAR Model,” IMF Working Paper 14/50, International Monetary Fund, Washington.

      Piketty, Thomas. 2003. “Income Inequality in France, 1901–1998.” Journal of Political Economy111 (5): 10041042.

      Singh, Raju Jan, KangniKpodar, and DhaneshwarGhura.2009. “Financial Deepening in the CFA Franc Zone: The Role of Institutions.” IMF Working Paper 09/113, International Monetary Fund, Washington.

    Le seuil national de pauvreté se situait à environ 1,6 dollar (839 FCFA) par jour en 2005 (FMI 2012).

    Dans la présente section, les expressions «fonds de ressources naturelles» et «fonds souverain» sont interchangeables.

    Les variables sont exprimées en pourcentage d’écart par rapport à une trajectoire de croissance tendancielle, sauf indication contraire entre parenthèses.

    Le niveau projeté de dette est légèrement supérieur à celui des valeurs de référence projetées dans le rapport des services du FMI. Cela s’explique par la présence de la dette intérieure et de la dette concessionnelle dans les simulations.

    La production a été en moyenne de 93 millions de barils annuels en 2012 et 2013. Après avoir culminé à 118 millions de barils en 2017, la production devrait descendre aux alentours de 18 millions de barils à l’horizon 2030.

    Cette analyse tient compte des pays dont le PIB par habitant (en parité de pouvoir d’achat en dollars) est jusqu'à 25 % inférieur ou supérieur à celui du Congo. Elle est fondée sur des donnés comparables au plan international, les plus récentes datant de 2011 ou 2012.

    La population congolaise a augmenté en moyenne de 3 % par an au cours de la même période.

    Le coefficient international de Gini de l'année la plus récente est celui de 2005. Aux fins d'analyse comparative, le chiffre de 2011 a été estimé en appliquant l'amélioration de point de pourcentage de 2005 à 2011 tiré de l'enquête nationale auprès des ménages, pour laquelle le coefficient de Gini est passé de 0,42 à 0,39 sur cette même période.

    Les tranches d'imposition sont les suivantes (loi de finances 2014): 1 % (0-0,46 million FCFA), 10% (0,46–1 million FCFA), 25 % (1–3 millions FCFA), 40 % (3-8 millions FCFA) et 45 % (+8 millions FCFA).

    Cameroun, Soudan, Tchad, Vietnam et Yémen.

    Demirgüç Kunt et Klapper (2012a), entre autres auteurs, étudient également l’inclusion financière en Afrique.

    Voir par exemple Allen et al. (2012d).

    La population «bancable» est la proportion de la population adulte ayant accès à un compte financier formel. Les «nantis» et les «pauvres» sont respectivement le quintile supérieur et le quintile inférieur de la population adulte classée en fonction du revenu.

    Pour une analyse du lien entre finance et croissance, voir Levine, 2005.

    Piketty (2003) montre que la composition des revenus du 1 % supérieur de la population est dominée par les flux provenant des rentes, des intérêts et des dividendes.

    Le groupe de pays pionniers et émergents d'Afrique subsaharienne comprend les pays suivants: Afrique du Sud, Ghana, Kenya, Maurice, Nigéria, Sénégal, Tanzanie, Ouganda et Zambie. Le degré de disponibilité de données représente une contrainte pour ce groupe.

    Le repère représente la valeur médiane d'un ensemble de pays présentant des caractéristiques de PIB par habitant comparables.

    Le crédit à court terme est concentré dans les activités des industries extractives, le BTP et l'électricité. Le volume du crédit à long terme est négligeable. Fin 2013, le crédit total au secteur privé se montait à 763,9 milliards FCFA et représentait 73,3 % du crédit brut, contre 83,6% en 2012.

    L'absence de garanties reste un handicap d'une grande importance économique pour le Congo. Les titres de propriété foncière ne sont pas disponibles et les droits de propriété ne sont pas fermement établis.

    Mutuelles Congolaises d'Épargne et de Crédit (MUCODEC).

    Pour un examen plus détaillé des recommandations relatives au développement financier en Afrique, voir Allen et al. (2012b).

      You are not logged in and do not have access to this content. Please login or, to subscribe to IMF eLibrary, please click here

      Other Resources Citing This Publication