Chapter

Appendice Statistique

Author(s):
International Monetary Fund. Research Dept.
Published Date:
October 2017
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

L’appendice statistique présente des données rétrospectives et des projections. Il comprend sept sections : hypothèses; modifications récentes; données et conventions; notes sur les pays; classification des pays; caractéristiques générales et composition des différents groupes de pays dans la classification des Perspectives de l’économie mondiale (PEM); tableaux statistiques.

La première section résume les hypothèses sur lesquelles reposent les estimations et projections pour 2017–18 et celles du scénario à moyen terme pour la période 2019–22. La deuxième rappelle brièvement les modifications apportées à la base de données et aux tableaux de l’appendice statistique depuis l’édition d’avril 2017 des PEM. La troisième donne une description générale des données et des conventions utilisées pour calculer les chiffres composites pour chaque groupe de pays. La quatrième résume des informations importantes pour chaque pays. La cinquième résume la classification des pays par groupes types. La sixième donne des informations sur les méthodes d’établissement et les normes de déclaration des indicateurs de comptabilité nationale et de finances publiques des pays membres qui sont inclus dans le rapport.

La dernière et principale section regroupe les tableaux statistiques, établis sur la base des informations disponibles au 22 septembre 2017. (L’appendice statistique A est inclus dans la version papier; l’appendice statistique B est disponible en ligne, en anglais.) Par souci de commodité uniquement, les chiffres portant sur 2017 et au-delà sont présentés avec le même degré de précision que les chiffres rétrospectifs, mais, en tant que projections, ils n’ont pas nécessairement le même degré d’exactitude.

Hypothèses

Les taux de change effectifs réels des pays avancés demeureront constants à leur niveau moyen mesuré durant la période 20 juillet–17 août 2017. Pour 2017 et 2018, ces hypothèses se traduisent par les taux moyens de conversion suivants : 1,385 et 1,409 pour le taux dollar/DTS, 1,128 et 1,176 pour le taux dollar/euro, et 111,4 et 109,1 pour le taux dollar/yen.

Le prix du baril de pétrole sera en moyenne de 50,28 dollars en 2017 et de 50,17 dollars en 2018.

Les politiques nationales menées à l’heure actuelle ne changeront pas. Les hypothèses plus spécifiques sur lesquelles sont fondées les projections relatives à un échantillon de pays sont décrites dans l’encadré A1.

S’agissant des taux d’intérêt, le taux interbancaire offert à Londres à six mois en dollars s’établira en moyenne à 1,4 % en 2017 et à 1,9 % en 2018; le taux moyen des dépôts à trois mois en euros se chiffrera à –0,3 % en 2017 et en 2018, tandis que le taux moyen des dépôts à six mois en yen sera de 0,1 % en 2017 et 0,2 % en 2018.

À titre de rappel, en ce qui concerne l’euro, le Conseil de l’Union européenne a décidé le 31 décembre 1998 qu’à compter du 1er janvier 1999, les taux de conversion des monnaies des États membres qui ont adopté l’euro sont irrévocablement fixés comme suit :

1 euro= 15,6466couronnes estoniennes1
= 30,1260couronnes slovaques2
= 1,95583deutsche mark
= 340,750drachmes grecques3
= 200,482escudos portugais
= 2,20371florins néerlandais
= 40,3399francs belges
= 6,55957francs français
= 40,3399francs luxembourgeois
= 0,702804lat letton4
= 0,42930lire maltaise5
= 1.936,27lire italienne
= 3,45280litas lituaniens6
= 0,585274livre chypriote5
= 0,787564livre irlandaise
= 5,94573marks finlandais
= 166,386pesetas espagnoles
= 13,7603schillings autrichiens
= 239,640tolars slovéniens7

Taux de conversion établi le 1er janvier 2011.

Taux de conversion établi le 1er janvier 2009.

Taux de conversion établi le 1er janvier 2001.

Taux de conversion établi le 1er janvier 2014.

Taux de conversion établi le 1er janvier 2008.

Taux de conversion établi le 1er janvier 2015.

Taux de conversion établi le 1er janvier 2007.

Pour plus de détails sur les taux de conversion de l’euro, veuillez se reporter à l’encadré 5.4 de l’édition d’octobre 1998 des PEM.

Modifications récentes

  • Les données pour la Somalie sont incluses dans les données agrégées du groupe des pays émergents et des pays en développement, ce qui porte à 193 le nombre de pays dans la base de données. La Somalie fait partie de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

  • A compter de la présente édition, les données relatives au PIB réel par habitant dans les tableaux statistiques A1, B1 et B2 sont établies en parité de pouvoir d’achat. Cela diffère du traitement de ces données dans les PEM d’avril 2017 et les éditions antérieures, dans lesquelles les données étaient en monnaie nationale.

Données et conventions

La base des données des PEM repose sur des données et projections portant sur 193 pays. Les données sont établies conjointement par le Département des études et les départements géographiques du FMI, ces derniers préparant régulièrement des projections par pays actualisées à partir d’un ensemble cohérent d’hypothèses mondiales.

Les services nationaux des statistiques sont la source essentielle des données rétrospectives et des définitions, mais les institutions internationales participent également aux travaux statistiques afin d’harmoniser les méthodes d’établissement des statistiques nationales, notamment les cadres d’analyse, concepts, définitions, classifications et méthodes d’évaluation. La base de données des PEM incorpore des renseignements communiqués aussi bien par les organismes nationaux que par les institutions internationales.

Pour la plupart des pays, les données macroéconomiques présentées dans les PEM sont dans l’ensemble conformes à la version de 1993 du Système de comptabilité nationale (SCN). Les normes des statistiques sectorielles du FMI — la sixième édition du Manuel de la balance des paiements et de la position extérieure globale (MBP6), le Manuel et guide d’établissement des statistiques monétaires et financières (Guide MSMF) et le Manuel de statistiques de finances publiques 2014 (MSFP 2014) — ont toutes été alignées sur la version 2008 du SCN, ou sont en train de l’être. Elles reflètent l’intérêt particulier porté par l’institution aux positions extérieures des pays, à la stabilité de leur secteur financier et à la position budgétaire de leur secteur public. L’adaptation des statistiques nationales aux nouvelles normes commence véritablement avec la publication des manuels. Il faut toutefois noter que l’ensemble des statistiques ne peut être pleinement conforme à ces définitions que si les statisticiens nationaux communiquent des données révisées. En conséquence, les estimations des PEM ne sont que partiellement adaptées aux définitions des manuels. Dans de nombreux pays, toutefois, les effets de la conversion aux normes à jour sur les principaux soldes et agrégats seront faibles. Beaucoup d’autres pays ont partiellement adopté les normes les plus récentes dont ils poursuivront la mise en application au fil des années1.

Les données brutes et nettes sur la dette qui figurent dans les PEM proviennent de sources officielles et d’estimations des services du FMI. Si l’on a essayé de les aligner sur les définitions du MSFP, ces données en diffèrent parfois en raison de leurs limitations ou de circonstances propres aux pays concernés. Bien que le maximum soit fait pour que les données des PEM soient pertinentes et comparables à l’échelle internationale, les différences dans la couverture des secteurs et des instruments signifient que ces données ne sont pas universellement comparables. À mesure que davantage d’informations deviennent disponibles, des changements dans les sources des données ou la couverture des instruments peuvent donner lieu à des révisions des données qui sont parfois considérables. Pour des précisions sur les écarts dans la couverture des secteurs ou des instruments, il convient de consulter les métadonnées de la base de données des PEM en ligne.

Les chiffres composites pour les groupes de pays qui figurent dans les PEM correspondent soit à la somme, soit à la moyenne pondérée des chiffres des différents pays. Sauf indication contraire, les moyennes des taux de croissance sur plusieurs années sont les taux de variation annuelle composés2. Les moyennes sont des moyennes arithmétiques pondérées dans le groupe des pays émergents et en développement, sauf en se qui concerne l’inflation et l’expansion monétaire, pour lesquelles il s’agit de moyennes géométriques. Les conventions suivantes s’appliquent :

  • Les chiffres composites relatifs aux taux de change, aux taux d’intérêt et à l’expansion des agrégats monétaires sont pondérés par le PIB converti en dollars sur la base des cours de change du marché (moyenne des trois années précédentes) en pourcentage du PIB du groupe de pays considéré.

  • Les chiffres composites portant sur d’autres données de l’économie intérieure, qu’il s’agisse de taux de croissance ou de ratios, sont pondérés par le PIB calculé selon les parités de pouvoir d’achat en pourcentage du PIB mondial ou de celui du groupe considéré3. Les taux annuels d’inflation sont de simples variations en pourcentage par rapport aux années précédentes, sauf dans le cas des pays émergents et des pays en développement, pour lesquels les taux reposent sur des différences logarithmiques.

  • Les chiffres composites pour le PIB réel par habitant calculé selon les parités de pouvoir d’achat sont des sommes des données de chaque pays après conversion en dollar international pour les années indiquées.

  • Sauf indication contraire, les chiffres composites pour tous les secteurs dans la zone euro sont corrigés de manière à tenir compte des divergences dans la déclaration des transactions qui s’effectuent à l’intérieur de la zone. Les données annuelles ne sont pas corrigées des effets de calendrier. Pour les données antérieures à 1999, les agrégations des données se rapportent aux taux de change de l’écu de 1995.

  • Les chiffres composites pour les données budgétaires sont les sommes des données nationales après conversion en dollars aux taux de change moyens du marché pour les années indiquées.

  • Les taux composites de chômage et de croissance de l’emploi sont pondérés par la population active des pays, exprimée en pourcentage de la population active du groupe considéré.

  • Pour ce qui est des statistiques du secteur extérieur, les chiffres composites représentent la somme des données pour chaque pays, après conversion en dollars aux cours de change moyens des années indiquées pour la balance des paiements et aux cours en fin d’année pour la dette libellée en monnaies autres que le dollar.

  • En ce qui concerne toutefois les volumes et les prix du commerce extérieur, les chiffres composites représentent la moyenne arithmétique des pourcentages de variation enregistrés par les différents pays, pondérée par la valeur en dollars de leurs exportations ou importations respectives exprimées en pourcentage des exportations ou des importations au niveau mondial ou pour le groupe considéré (enregistrées l’année précédente).

  • Sauf indication contraire, les chiffres composites sont calculés pour les groupes de pays s’ils représentent au moins 90 % des pondérations du groupe.

Les données se rapportent aux années civiles, sauf pour un petit nombre de pays qui utilisent les exercices budgétaires. Le tableau F indique les pays dont la période de déclaration est différente pour les données relatives aux comptes nationaux et aux finances publiques.

Pour certains pays, les chiffres de 2015 et des années antérieures reposent sur des estimations, et non sur des données réelles. Le tableau G donne pour chaque pays les dernières données réelles pour les indicateurs des comptes nationaux, des prix, des finances publiques et de la balance des paiements.

Notes sur les pays

  • Les données sur les prix à la consommation pour l’Argentine avant décembre 2013 correspondent à l’indice des prix à la consommation (IPC) pour le Grand Buenos Aires, tandis que, de décembre 2013 à octobre 2015, il s’agit de l’IPC national. Le nouveau gouvernement qui est entré en fonction en décembre 2015 a mis fin à l’IPC national, affirmant qu’il était incorrect, et a publié un nouvel IPC pour le Grand Buenos Aires le 15 juin 2016 (un nouvel IPC national a été diffusé à compter de juin 2016). Lors de sa réunion du 9 novembre 2016, le Conseil d’administration du FMI a jugé que les nouvelles séries relatives à l’IPC sont conformes aux normes internationales et a levé la déclaration de censure adoptée en 2013. Comme ces séries n’ont pas la même couverture géographique et n’emploient ni les mêmes pondérations, ni les mêmes méthodes d’échantillonnage, ni la même méthodologie, l’inflation moyenne pour 2014, 2015 et 2016 et l’inflation en fin de période pour 2015 et 2016 n’apparaissent pas dans l’édition d’octobre 2017 des Perspectives de l’économie mondiale.

  • Les autorités de l’Argentine ont mis fin à la publication des données sur le marché du travail en décembre 2015 et ont publié de nouvelles séries à compter du deuxième trimestre de 2016.

  • Les prix à la consommation de l’Argentine et du Venezuela sont exclus de tous les agrégats des groupes des PEM.

  • Les estimations du solde primaire de la Grèce pour 2016 reposent sur des données préliminaires relatives à la procédure des déficits excessifs qui sont établies sur la base des droits constatés (SEC 2010) et sont fournies par le Service national des statistiques au 21 avril 2017. Les données budgétaires depuis 2010 sont ajustées conformément aux définitions du programme.

  • Les taux de croissance du PIB réel de l’Inde de 1998 à 2011 sont tirés des comptes nationaux ayant comme année de référence 2004/05, et ceux des années ultérieures sont tirés des comptes nationaux ayant comme année de référence 2011/12.

  • Du fait de la guerre civile et de l’insuffisance des capacités, la fiabilité des données relatives à la Libye, en particulier les projections à moyen terme, est faible.

  • Les données pour la Syrie sont exclues à compter de 2011 en raison de la situation politique incertaine.

  • L’établissement des perspectives économiques du Venezuela, y compris l’évaluation de l’évolution économique passée et actuelle comme base des projections, est compliqué par l’absence d’entretiens avec les autorités (la dernière consultation au titre de l’article IV a eu lieu en 2004), de longs intervalles dans la réception de données comportant des lacunes, la fourniture incomplète d’informations et des difficultés dans l’interprétation de certains indicateurs économiques conformément à l’évolution économique. Les comptes budgétaires incluent l’administration centrale et Petróleos de Venezuela S.A. (PDVSA), et les données sur les comptes budgétaires pour la période 2016–22 sont des estimations des services du FMI. Les recettes incluent les estimations par les services du FMI des bénéfices en monnaies étrangères transférés par la banque centrale à l’État (achat de dollars américains au taux le plus élevé et vente à un taux inférieur dans un système de taux de change multiples) et excluent les estimations par les services du FMI des recettes de la vente par PDVSA des actifs de PetroCaribe à la banque centrale. Les comptes budgétaires pour 2010–12 correspondent à l’administration centrale et à PDVSA. Les comptes budgétaires avant 2010 correspondent à l’administration centrale, aux entreprises publiques (y compris PDVSA), à la caisse de sécurité sociale (Instituto Venezolano de los Seguros Sociales (IVSS) et au fonds de garantie des dépôts (Fondo de Garantía de Depósitos y Protección Bancaria (FOGADE).

Classification des pays

Résumé

Les pays sont répartis en deux groupes principaux : pays avancés, et pays émergents et pays en développement4. Loin d’être fixée en fonction de critères immuables, économiques ou autres, cette classification évolue au fil des années. Elle a pour but de faciliter l’analyse en permettant d’organiser les données de manière aussi significative que possible. Le tableau A donne un aperçu de la classification des pays, avec le nombre de pays appartenant à chaque groupe présenté par région ainsi que des indicateurs de la taille de leur économie (PIB calculé sur la base des parités de pouvoir d’achat, total des exportations de biens et de services et population).

Tableau A.Classification par groupes types et parts des divers groupes dans le PIB global, le total des exportations de biens et de services et la population mondiale en 20171(En pourcentage du total pour le groupe considéré ou du total mondial)
PIBExportations de biens et de servicesPopulation
Nombre de paysPays avancésMondePays avancésMondePays avancésMonde
Pays avancés39100,041,8100,064,4100,014,5
États-Unis37,015,516,610,730,54,4
Zone euro1928,111,741,226,531,94,6
Allemagne7,93,312,17,87,81,1
France5,42,35,73,76,10,9
Italie4,41,94,22,75,70,8
Espagne3,41,43,12,04,40,6
Japon10,44,46,13,912,01,7
Royaume-Uni5,52,35,63,66,20,9
Canada3,31,43,62,33,40,5
Autres pays avancés1615,66,526,917,316,02,3
Pour mémoire
Principaux pays avancés774,131,053,834,771,710,4
Pays émergentsPays émergentsPays émergents
et pays enet pays enet pays en
développementMondedéveloppementMondedéveloppementMonde
Pays émergents et pays en développement154100,058,2100,035,6100,085,5
Par région
Communauté des États indépendants2127,84,56,92,54,63,9
Russie5,53,24,51,62,32,0
Pays émergents et en développement d’Asie3054,331,650,117,856,948,6
Chine30,517,730,010,722,219,0
Inde12,47,26,02,220,917,8
Chine et Inde non comprises2811,46,614,15,013,811,8
Pays émergents et en développement d’Europe126,13,59,83,52,82,4
Amérique latine et Caraïbes3213,57,814,25,19,98,4
Brésil4,52,63,01,13,32,8
Mexique3,31,95,41,92,01,7
Moyen-Orient, Afrique du Nord, Afghanistan et
Pakistan2313,27,714,75,210,79,2
Moyen-Orient et Afrique du Nord2111,76,814,35,17,16,0
Afrique subsaharienne455,23,04,31,515,112,9
Afrique du Sud et Nigéria non compris432,61,52,50,911,39,7
Classification analytique3
Source des recettes d’exportation
Combustibles2818,610,820,27,211,710,0
Autres produits12581,447,379,828,488,375,5
Dont : produits primaires314,62,74,71,77,96,7
Source de financement extérieur
Pays débiteurs (net)12149,628,946,216,566,857,1
Pays débiteurs (net), selon le service de la dette
Pays ayant accumulé des arriérés ou bénéficié d’un rééchelonnement entre 2012 et 2016253,31,92,10,85,54,7
Autres groupes
Pays pauvres très endettés392,41,41,90,711,39,7
Pays en développement à faible revenu597,24,26,62,322,519,2

Les parts de PIB sont fondées sur le calcul des PIB des pays à parité des pouvoirs d’achat (PPA). Le nombre de pays indiqué pour chaque groupe correspond à ceux dont les données sont incluses dans le total.

La Géorgie, le Turkménistan et l’Ukraine, qui ne sont pas membres de la Communauté des États indépendants, sont inclus dans ce groupe pour des raisons de géographie et de similitude de structure économique.

La Syrie est exclue du groupe classé par source des recettes d’exportation, et le Soudan du Sud et la Syrie sont exclus du groupe classé par la source de financement extérieur net en raison de l’insuffisance des données.

Un certain nombre de pays ne figurent pas actuellement dans cette classification et ne sont pas inclus dans l’analyse. Cuba et la République populaire démocratique de Corée ne sont pas membres du FMI, qui, en conséquence, n’assure aucun suivi de leur économie.

Caractéristiques générales et composition des différents groupes de pays dans la classification des Perspectives de l’économie mondiale

Pays avancés

Le tableau B donne la composition du groupe des pays avancés (39 pays). Les sept pays de ce groupe dont les PIB calculés sur la base des taux de change du marché sont les plus élevés — États-Unis, Japon, Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni et Canada — forment le sous-groupe dit des principaux pays avancés, souvent appelé le Groupe des Sept, ou G-7. Les pays membres de la zone euro constituent un autre sous-groupe. Les chiffres composites figurant dans les tableaux sous la rubrique «zone euro» se rapportent aux pays qui en font actuellement partie, et cela vaut pour toutes les années, bien que le nombre des pays membres ait augmenté au fil du temps.

Tableau B.Pays avancés classés par sous-groupes
Principales zones monétaires
États-Unis
Japon
Zone euro
Zone euro
AllemagneFranceMalte
AutricheGrècePays-Bas
BelgiqueIrlandePortugal
ChypreItalieRépublique slovaque
EspagneLettonieSlovénie
EstonieLituanie
FinlandeLuxembourg
Principaux pays avancés
AllemagneFranceRoyaume-Uni
CanadaItalie
États-UnisJapon
Autres pays avancés
AustralieMacao (RAS)2Singapour
CoréeNorvègeSuède
DanemarkNouvelle-ZélandeSuisse
Hong Kong (RAS)1Porto RicoTaiwan, prov. chinoise de
IslandeRépublique tchèque
IsraëlSaint-Marin

Le 1er juillet 1997, Hong Kong, dont le territoire a été rétrocédé à la République populaire de Chine, est devenue une région administrative spéciale de la Chine.

Le 20 décembre 1999, Macao, dont le territoire a été rétrocédé à la République populaire de Chine, est devenue une région administrative spéciale de la Chine.

Le tableau C donne la liste des pays membres de l’Union européenne, qui ne sont pas tous classés parmi les pays avancés dans les PEM.

Tableau C.Union européenne
AllemagneFrancePologne
AutricheGrècePortugal
BelgiqueHongrieRépublique slovaque
BulgarieIrlandeRépublique tchèque
ChypreItalieRoumanie
CroatieLettonieRoyaume-Uni
DanemarkLituanieSlovénie
EspagneLuxembourgSuède
EstonieMalte
FinlandePays-Bas

Pays émergents et pays en développement

Le groupe des pays émergents et des pays en développement (154 pays) rassemble tous les pays qui ne sont pas des pays avancés.

Les pays émergents et les pays en développement sont regroupés par région : Afrique subsaharienne (AfSS), Amérique latine et Caraïbes (ALC), pays émergents et en développement d’Asie, Communauté des États indépendants (CEI), pays émergents et en développement d’Europe (on parle parfois d’Europe centrale et orientale), et Moyen-Orient, Afrique du Nord, Afghanistan et Pakistan (MOANAP).

Les pays émergents et les pays en développement sont aussi subdivisés en fonction de critères analytiques, qui tiennent à la source de leurs recettes d’exportation et à la distinction entre pays créanciers nets et pays débiteurs nets. Les tableaux D et E donnent le détail de la composition des pays émergents et en développement, classés par région et en fonction de critères analytiques.

Tableau D.Pays émergents et pays en développement classés par région et par principale source de recettes d’exportation
CombustiblesAutres produits, dont produits primaires
Communauté des États indépendants
AzerbaïdjanOuzbékistan
Kazakhstan
Russie
Turkménistan1
Pays émergents et en développement d’Asie
Brunei DarussalamÎles Marshall
Timor-LesteÎles Salomon
Mongolie
Papouasie-Nouvelle-Guinée
République dém. pop. lao
Tuvalu
Amérique latine et Caraïbes
BolivieArgentine
ÉquateurChili
Trinité-et-TobagoGuyana
VenezuelaHonduras
Paraguay
Suriname
Uruguay
Moyen-Orient, Afrique du Nord, Afghanistan et Pakistan
AlgérieAfghanistan
Arabie saouditeMauritanie
BahreïnSoudan
Émirats arabes unis
Iran
Iraq
Koweït
Libye
Oman
Qatar
Yémen
Afrique subsaharienne
AngolaAfrique du Sud
Congo, Rép. duBurkina Faso
GabonBurundi
Guinée équatorialeCongo, Rép. dém. du
NigériaCôte d’Ivoire
Soudan du SudÉrythrée
TchadGuinée
Guinée Bissau
Libéria
Malawi
Mali
République centrafricaine
Sierra Leone
Zambie

Le Turkménistan, qui n’est pas membre de la Communauté des États indépendants, est inclus dans ce groupe pour des raisons de géographie et de similitude de structure économique.

Tableau E.Pays émergents et en développement classés par région, par position extérieure nette et appartenance aux groupes des pays pauvres très endettés et des pays en développement à faible revenu
Position extérieure nette1Pays pauvres très endettés2Pays en développement à faible revenu
Communauté des États indépendants
Arménie*
Azerbaïdjan
Bélarus*
Géorgie3*
Kazakhstan*
Moldova**
Ouzbékistan*
République kirghize**
Russie
Tadjikistan**
Turkménistan3
Ukraine3*
Pays émergents et en développement d’Asie
Bangladesh**
Bhoutan**
Brunei Darussalam
Cambodge**
Chine
Fidji*
Îles Marshall*
Îles Salomon**
Inde*
Indonésie*
Kiribati*
Malaisie
Maldives*
Micronésie
Mongolie*
Myanmar**
Nauru*
Népal*
Palaos
Papouasie-Nouvelle-Guinée**
Philippines*
République dém. pop. lao**
Samoa*
Sri Lanka*
Thaïlande*
Timor-Leste*
Tonga*
Tuvalu*
Vanuatu*
Viet Nam**
Pays émergents et en développement d’Europe
Albanie*
Bosnie-Herzégovine*
Bulgarie*
Croatie*
Hongrie*
Kosovo*
Macédoine, ex-Rép. youg. de*
Monténégro*
Pologne*
Roumanie*
Serbie*
Turquie*
Amérique latine et Caraïbes
Antigua-et-Barbuda*
Argentine
Bahamas*
Barbade*
Belize*
Bolivie*
Brésil*
Chili*
Colombie*
Costa Rica*
Dominique*
El Salvador*
Équateur*
Grenade*
Guatemala*
Guyana*
Haïti**
Honduras**
Jamaïque*
Mexique*
Nicaragua**
Panama*
Paraguay*
Pérou*
République dominicaine*
Saint-Kitts-et-Nevis*
Saint-Vincent-et-les Grenadines*
Sainte-Lucie*
Suriname*
Trinité-et-Tobago
Uruguay*
Venezuela
Moyen-Orient, Afrique du Nord, Afghanistan et Pakistan
Afghanistan*
Algérie
Arabie saoudite
Bahreïn
Djibouti**
Égypte*
Émirats arabes unis
Iran
Iraq
Jordanie*
Koweït
Liban*
Libye
Maroc*
Mauritanie**
Oman
Pakistan*
Qatar
Somalie***
Soudan***
Syrie4. . .
Tunisie*
Yémen**
Afrique subsaharienne
Afrique du Sud
Angola
Bénin**
Botswana
Burkina Faso**
Burundi**
Cabo Verde*
Cameroun**
Comores**
Congo, Rép. dém. du**
Congo, Rép. du**
Côte d’Ivoire**
Érythrée***
Éthiopie**
Gabon
Gambie**
Ghana**
Guinée**
Guinée Bissau**
Guinée équatoriale*
Kenya**
Lesotho**
Libéria**
Madagascar**
Malawi**
Mali**
Maurice
Mozambique**
Namibie*
Niger**
Nigéria**
Ouganda**
République centrafricaine**
Rwanda**
São Tomé-et-Príncipe**
Sénégal**
Seychelles*
Sierra Leone**
Soudan du Sud4. . .*
Swaziland*
Tanzanie**
Tchad**
Togo**
Zambie**
Zimbabwe**

La présence d’un rond (astérisque) indique que le pays est un créditeur (débiteur) net.

La présence d’un rond au lieu d’un astérisque indique que le pays a atteint le point d’achèvement, ce qui lui permet de recevoir l’allégement de dette total qui a été permis au point de décision.

La Géorgie, le Turkménistan et l’Ukraine, qui ne sont pas membres de la Communauté des États indépendants, sont inclus dans ce groupe pour des raisons de géographie et de similitude de structure économique.

Le Soudan du Sud et la Syrie sont exclus du groupe classé par la source de financement extérieur net en raison de leur base de données encore en cours de composition.

La classification des pays selon le critère analytique, par source de recettes d’exportation, distingue deux catégories : les combustibles (Classification type pour le commerce international — CTCI, section 3) et les autres produits, dont les produits de base autres que les combustibles (CTCI, sections 0, 1, 2, 4 et 68). Les pays sont classés dans l’un ou l’autre de ces groupes lorsque leur principale source de recettes d’exportation dépasse 50 % de leurs exportations, en moyenne, entre 2012 et 2016.

La classification en fonction de critères financiers distingue les pays créanciers nets, les pays débiteurs nets, les pays pauvres très endettés (PPTE) et les pays en développement à faible revenu (PDFR). Les pays sont classés parmi les débiteurs nets lorsque leur dernière position extérieure globale nette, si elle est disponible, est négative ou que le solde courant qu’ils ont accumulé entre 1972 (ou une année antérieure si des données sont disponibles) et 2016 est négatif. Les pays débiteurs nets sont aussi différenciés selon la situation du service de la dette5.

Le groupe des PPTE comprend tous les pays qui, selon le FMI et la Banque mondiale, peuvent participer à l’initiative PPTE en vue de ramener leur dette extérieure à un niveau viable dans un délai relativement bref6. Nombre de ces pays ont déjà bénéficié d’un allégement de la dette et ont pu sortir de l’initiative.

Les pays en développement à faible revenu sont les pays qui ont un revenu par habitant inférieur à un certain niveau (qui est fixé actuellement à 2.700 dollars pour 2016 selon la méthode Atlas de la Banque mondiale), des caractéristiques structurelles qui correspondent à un développement et à une transformation structurelle limités, ainsi que des relations financières extérieures insuffisantes pour être considérés de manière générale comme des pays émergents.

Tableau F.Pays dont la période de déclaration est différente1
Comptes nationauxFinances publiques
BahamasJuil./juin
BangladeshJuil./juin
BarbadeAvril/mars
BelizeAvril/mars
BhoutanJuil./juinJuil./juin
BotswanaAvril/mars
DominiqueJuil./juin
ÉgypteJuil./juinJuil./juin
ÉthiopieJuil./juinJuil./juin
HaïtiOct./sept.Oct./sept.
Hong Kong (RAS)Avril/mars
Îles MarshallOct./sept.Oct./sept.
IndeAvril/marsAvril/mars
IranAvril/marsAvril/mars
JamaïqueAvril/mars
LesothoAvril/marsAvril/mars
MalawiJuil./juin
MauriceJuil./juin
MicronésieOct./sept.Oct./sept.
MyanmarAvril/marsAvril/mars
NamibieAvril/mars
NauruJuil./juinJuil./juin
NépalAoût/juil.Août/juil.
PakistanJuil./juinJuil./juin
PalaosOct./sept.Oct./sept.
Porto RicoJuil./juinJuil./juin
Sainte-LucieAvril/mars
SamoaJuil./juinJuil./juin
SingapourAvril/mars
SwazilandAvril/mars
ThaïlandeOct./sept.
Trinité-et-TobagoOct./sept.

Sauf indication contraire, toutes les données portent sur les années civiles.

Tableau G.Principaux documents relatifs aux données
Comptes nationauxPrix (IPC)
PaysDeviseSource de données historiques1Dernières données annuelles disponiblesAnnée de référence2Système des comptes nationauxUtilisation d’une méthode à bases enchaînées3Source de données historiques1Dernières données annuelles disponibles
AfghanistanAfghaniBSN20152002/03SCN 1993BSN2015
Afrique du SudRand sud-africainBC20162010SCN 1993BSN2016
AlbanieLek albanaisServices du FMI20161996SCN 1993Depuis 1996BSN2016
AlgérieDinar algérienBSN20162001SCN 1993Depuis 2005BSN2016
AllemagneEuroBSN20162010SECN 2010Depuis 1991BSN2016
AngolaKwanza angolaisMEP20152002SECN 1995BSN2015
Antigua-et-BarbudaDollar des Caraïbes orientalesBC201620066SCN 1993BSN2016
Arabie saouditeRiyal saoudienBSN et MEP20162010SCN 1993BSN et MEP2016
ArgentinePeso argentinBSN20162004SCN 2008BSN2016
ArménieDram arménienBSN20162005SCN 2008BSN2016
AustralieDollar australienBSN20162014/15SCN 2008Depuis 1980BSN2016
AutricheEuroBSN20162010SECN 2010Depuis 1995BSN2016
AzerbaïdjanManat d’AzerbaïdjanBSN20162003SCN 1993Depuis 1994BSN2016
BahamasDollar des BahamasBSN20152006SCN 1993BSN2016
BahreïnDinar de BahreïnBSN20162010SCN 2008BSN2016
BangladeshTaka du BangladeshBSN20162005SCN 1993BSN2016
BarbadeDollar de la BarbadeBSN et BC201419746SCN 1993BSN2016
BélarusRouble biélorusseBSN20162014SCN 2008Depuis 2005BSN2016
BelgiqueEuroBC20162014SECN 2010Depuis 1995BC2016
BelizeDollar du BelizeBSN20152000SCN 1993BSN2015
BéninFranc CFABSN20152007SCN 1993BSN2016
BhoutanNgultrum du BhoutanBSN2015/1620006SCN 1993BC2015/16
BolivieBoliviano bolivienBSN20151990AutreBSN2016
Bosnie-HerzégovineMark convertibleBSN20162010SECN 2010Depuis 2000BSN2016
BotswanaPula du BotswanaBSN20152006SCN 1993BSN2016
BrésilReal brésilienBSN20161995SCN 2008BSN2016
Brunei DarussalamDollar de BruneiBSN et DAP20162010SCN 1993BSN et DAP2016
BulgarieLev bulgareBSN20162010SECN 2010Depuis 1996BSN2016
Burkina FasoFranc CFABSN et MEP20161999SCN 1993BSN2016
BurundiFranc burundaisBSN20152005SCN 1993BSN2016
Cabo VerdeEscudo cap-verdienBSN20162007SCN 2008Depuis 2011BSN2016
CambodgeRiel cambodgienBSN20162000SCN 1993BSN2016
CamerounFranc CFABSN20162000SCN 1993BSN2016
CanadaDollar canadienBSN20162007SCN 2008Depuis 1980BSN2016
ChiliPeso chilienBC201620136SCN 2008Depuis 2003BSN2016
ChineYuan chinoisBSN20162015SCN 2008BSN2016
ChypreEuroBSN20162005SECN 2010Depuis 1995BSN2016
ColombiePeso colombienBSN20162005AutreDepuis 2000BSN2016
ComoresFranc comorienMEP20152000AutreBSN2015
Congo, Rép. dém. duFranc congolaisBSN20152005SCN 1993BC2015
Note : IPC = indice des prix à la consommation; MBP = Manuel de la balance des paiements (le chiffre entre parenthèses qui suit l’abréviation indique l’édition); SCN = Système des comptes nationaux; SECN = Système européen des comptes nationaux et régionaux.

BC = banque centrale; BSN = bureau de statistiques national; DAP = département des administrations publiques; MdF = Ministère des finances; MEP = Ministère de l’économie et/ ou du plan; OEI = organisation économique internationale; OF = Office des changes; PFTAC = centre régional d’assistance technique et financière du Pacifique.

L’année de référence pour les comptes nationaux est la période avec laquelle les autres périodes sont comparées et la période pour laquelle les prix apparaissent au dénominateur des rapports de prix utilisés pour calculer l’indice.

L’utilisation d’une méthode à bases enchaînées permet aux pays de mesurer la croissance du PIB avec plus de précision en réduisant ou en éliminant les biais à la baisse des séries en volume fondées sur des indices qui établissent la moyenne des composantes en volume à partir de pondérations d’une année assez récente.

Pour certains pays, la couverture est plus large qu’indiqué pour l’ensemble des administrations publiques. Couverture : AC = administration centrale; ACB = administration centrale budgétaire; AEF = administrations d’États fédérés; AL = administrations locales; CSS = caisses de sécurité sociale; CT = collectivités territoriales; SPFNM = sociétés publiques financières non monétaires; SPM = sociétés publiques monétaires, dont banque centrale; SPNF = sociétés publiques non financières.

Normes comptables : C = comptabilité de caisse; CE = comptabilité sur base des engagements; E = comptabilité d’exercice; Mixte = comptabilité sur base mixte (droits constatés et caisse).

L’année de référence n’est pas égale à 100, car le PIB nominal n’est pas mesuré de la même manière que le PIB réel ou les données sont corrigées des variations saisonnières.

Finances publiquesBalance des paiements
PaysSource de données historiques1Dernières données annuelles disponiblesManuel statistique utilisé à la sourceCouverture des sous-secteurs4Pratique comptable5Source de données historiques1Dernières données annuelles disponiblesManuel statistique utilisé à la source
AfghanistanMdF20152001ACCBSN, MdF et BC2015MBP 5
Afrique du SudMdF20162001AC, AEF, CSSCBC2016MBP 6
AlbanieServices du FMI20161986AC, AL, CSS, SPM, SPNFAutreBC2016MBP 6
AlgérieMdF20161986ACCBC2016MBP 5
AllemagneBSN20162001AC, AEF, AL, CSSEBC2016MBP 6
AngolaMdF20152001AC, ALAutreBC2015MBP 6
Antigua-et-BarbudaMdF20162001ACCBC2016MBP 6
Arabie saouditeMdF20161986ACCBC2016MBP 5
ArgentineMEP20161986AC, AEF, AL, CSSCBSN2016MBP 5
ArménieMdF20162001ACCBC2016MBP 6
AustralieMdF20152014AC, AEF, AL, CTEBSN2016MBP 6
AutricheBSN20162001AC, AEF, AL, CSSEBC2016MBP 6
AzerbaïdjanMdF2015AutreACCBC2016MBP 5
BahamasMdF2016/172001ACCBC2016MBP 5
BahreïnMdF20162001ACCBC2016MBP 6
BangladeshMdF2015/16AutreACCBC2015MBP 6
BarbadeMdF2016/171986ACCBC2016MBP 6
BélarusMdF20162001AC, AL, CSSCBC2016MBP 6
BelgiqueBC2016SECN 2010AC, AEF, AL, CSSEBC2016MBP 6
BelizeMdF2015/161986AC,SPMMixteBC2015MBP 6
BéninMdF20161986ACCBC2015MBP 6
BhoutanMdF2015/161986ACCBC2014/15MBP 6
BolivieMdF20162001AC, AL, CSS, SPFNM, SPNFCBC2016MBP 6
Bosnie-HerzégovineMdF20152001AC, AEF, AL, CSSMixteBC2016MBP 6
BotswanaMdF2015/161986ACCBC2015MBP 5
BrésilMdF20162001AC, AEF, AL, CSS, SPM,SPNFCBC2016MBP 6
Brunei DarussalamMdF2016AutreAC, ACBCBSN, MEP et DAP2015MBP 6
BulgarieMdF20152001AC, AL, CSSCBC2016MBP 6
Burkina FasoMdF20162001ACCEBC2016MBP 6
BurundiMdF20152001ACEBC2015MBP 6
Cabo VerdeMdF20162001ACEBSN2016MBP 5
CambodgeMdF20161986AC, ALEBC2016MBP 5
CamerounMdF20162001AC, SPNFCMdF2016MBP 5
CanadaMdF20162001AC, AEF, AL, CSSEBSN2016MBP 6
ChiliMdF20162001AC, ALEBC2016MBP 6
ChineMdF20162001AC, ALCDAP2016MBP 6
ChypreBSN2016SECN 2010AC, AL, CSSAutreBC2016MBP 6
ColombieMdF20152001AC, AEF, AL, CSSAutreBC et BSN2015MBP 6
ComoresMdF20161986ACMixteBC et services du FMI2016MBP 5
Congo, Rép. dém. duMdF20152001AC, ALEBC2015MBP 5
Note : IPC = indice des prix à la consommation; MBP = Manuel de la balance des paiements (le chiffre entre parenthèses qui suit l’abréviation indique l’édition); SCN = Système des comptes nationaux; SECN = Système européen des comptes nationaux et régionaux.

BC = banque centrale; BSN = bureau de statistiques national; DAP = département des administrations publiques; MdF = Ministère des finances; MEP = Ministère de l’économie et/ ou du plan; OEI = organisation économique internationale; OF = Office des changes; PFTAC = centre régional d’assistance technique et financière du Pacifique.

L’année de référence pour les comptes nationaux est la période avec laquelle les autres périodes sont comparées et la période pour laquelle les prix apparaissent au dénominateur des rapports de prix utilisés pour calculer l’indice.

L’utilisation d’une méthode à bases enchaînées permet aux pays de mesurer la croissance du PIB avec plus de précision en réduisant ou en éliminant les biais à la baisse des séries en volume fondées sur des indices qui établissent la moyenne des composantes en volume à partir de pondérations d’une année assez récente.

Pour certains pays, la couverture est plus large qu’indiqué pour l’ensemble des administrations publiques. Couverture : AC = administration centrale; ACB = administration centrale budgétaire; AEF = administrations d’États fédérés; AL = administrations locales; CSS = caisses de sécurité sociale; CT = collectivités territoriales; SPFNM = sociétés publiques financières non monétaires; SPM = sociétés publiques monétaires, dont banque centrale; SPNF = sociétés publiques non financières.

Normes comptables : C = comptabilité de caisse; CE = comptabilité sur base des engagements; E = comptabilité d’exercice; Mixte = comptabilité sur base mixte (droits constatés et caisse).

L’année de référence n’est pas égale à 100, car le PIB nominal n’est pas mesuré de la même manière que le PIB réel ou les données sont corrigées des variations saisonnières.

Comptes nationauxPrix (IPC)
PaysDeviseSource de données historiques1Dernières données annuelles disponiblesAnnée de référence2Système des comptes nationauxUtilisation d’une méthode à bases enchaînées3Source de données historiques1Dernières données annuelles disponibles
Congo, Rép. duFranc CFABSN20161990SCN 1993BSN2016
CoréeWon coréenBC20162010SCN 2008Depuis 1980MdF2016
Costa RicaColon costa-ricienBC20162012SCN 2008BC2016
Côte d’IvoireFranc CFABSN20142009SCN 1993BSN2016
CroatieKuna croateBSN20162010SECN 2010BSN2016
DanemarkCouronne danoiseBSN20152010SECN 2010Depuis 1980BSN2016
DjiboutiFranc djiboutienBSN20141990AutreBSN2016
DominiqueDollar des Caraïbes orientalesBSN20152006SCN 1993BSN2015
ÉgypteLivre égyptienneMEP2015/162011/12SCN 1993BSN2015/16
El SalvadorDollar EUBC20161990AutreBSN2016
Émirats arabes unisDirham des É.A.U.BSN20162010SCN 1993BSN2016
ÉquateurDollar EUBC20162007SCN 1993BSN et BC2016
ÉrythréeNakfa d’ÉrythréeServices du FMI20062005SCN 1993BSN2009
EspagneEuroBSN20162010SECN 2010Depuis 1995BSN2016
EstonieEuroBSN20162010SECN 2010Depuis 2010BSN2016
États-UnisDollar EUBSN20162009AutreDepuis 1980BSN2016
ÉthiopieBirr éthiopienBSN2015/162010/11SCN 1993BSN2016
FidjiDollar de FidjiBSN201620116SCN 1993BSN2015
FinlandeEuroBSN20162010SECN 2010Depuis 1980BSN2016
FranceEuroBSN20162010SECN 2010Depuis 1980BSN2016
GabonFranc CFAMdF20152001SCN 1993BSN2016
GambieDalasi gambienBSN20162004SCN 1993BSN2016
GéorgieLari géorgienBSN20162000SCN 1993Depuis 1996BSN2016
GhanaCedi ghanéenBSN20162006SCN 1993BSN2016
GrèceEuroBSN20162010SECN 2010Depuis 1995BSN2016
GrenadeDollar des Caraïbes orientalesBSN20152006SCN 1993BSN2016
GuatemalaQuetzal guatémaltèqueBC20162001SCN 1993Depuis 2001BSN2016
GuinéeFranc guinéenBSN20112003SCN 1993BSN2016
Guinée BissauFranc CFABSN20152005SCN 1993BSN2016
Guinée équatorialeFranc CFAMEP et BC20162006SCN 1993MEP2016
GuyanaDollar du GuyanaBSN201620066SCN 1993BSN2016
HaïtiGourde haïtienneBSN2015/161986/87SCN 2008BSN2015/16
HondurasLempira hondurienBC20162000SCN 1993BC2016
Hong Kong (RAS)Dollar de Hong KongBSN20162014SCN 2008Depuis 1980BSN2016
HongrieForint hongroisBSN20162005SECN 2010Depuis 2005OEI2016
Îles MarshallDollar EUBSN2015/162003/04SCN 1993BSN2015/16
Îles SalomonDollar des SalomonBC20162004SCN 1993BSN2016
IndeRoupie indienneBSN2016/172011/12SCN 2008BSN2016/17
IndonésieRupiah indonésienneBSN20162010SCN 2008BSN2016
Note : IPC = indice des prix à la consommation; MBP = Manuel de la balance des paiements (le chiffre entre parenthèses qui suit l’abréviation indique l’édition); SCN = Système des comptes nationaux; SECN = Système européen des comptes nationaux et régionaux.

BC = banque centrale; BSN = bureau de statistiques national; DAP = département des administrations publiques; MdF = Ministère des finances; MEP = Ministère de l’économie et/ ou du plan; OEI = organisation économique internationale; OF = Office des changes; PFTAC = centre régional d’assistance technique et financière du Pacifique.

L’année de référence pour les comptes nationaux est la période avec laquelle les autres périodes sont comparées et la période pour laquelle les prix apparaissent au dénominateur des rapports de prix utilisés pour calculer l’indice.

L’utilisation d’une méthode à bases enchaînées permet aux pays de mesurer la croissance du PIB avec plus de précision en réduisant ou en éliminant les biais à la baisse des séries en volume fondées sur des indices qui établissent la moyenne des composantes en volume à partir de pondérations d’une année assez récente.

Pour certains pays, la couverture est plus large qu’indiqué pour l’ensemble des administrations publiques. Couverture : AC = administration centrale; ACB = administration centrale budgétaire; AEF = administrations d’États fédérés; AL = administrations locales; CSS = caisses de sécurité sociale; CT = collectivités territoriales; SPFNM = sociétés publiques financières non monétaires; SPM = sociétés publiques monétaires, dont banque centrale; SPNF = sociétés publiques non financières.

Normes comptables : C = comptabilité de caisse; CE = comptabilité sur base des engagements; E = comptabilité d’exercice; Mixte = comptabilité sur base mixte (droits constatés et caisse).

L’année de référence n’est pas égale à 100, car le PIB nominal n’est pas mesuré de la même manière que le PIB réel ou les données sont corrigées des variations saisonnières.

Finances publiquesBalance des paiements
PaysSource de données historiques1Dernières données annuelles disponiblesManuel statistique utilisé à la sourceCouverture des sous-secteurs4Pratique comptable5Source de données historiques1Dernières données annuelles disponiblesManuel statistique utilisé à la source
Congo, Rép. duMdF20162001ACEBC2015MBP 5
CoréeMdF20152001ACCBC2016MBP 6
Costa RicaMdF et BC20161986ACCBC2016MBP 6
Côte d’IvoireMdF20161986ACEBC2015MBP 6
CroatieMdF20162001AC, ALEBC2016MBP 6
DanemarkBSN20162001AC, AL, CSSEBSN2015MBP 6
DjiboutiMdF20162001ACEBC2016MBP 5
DominiqueMdF2015/161986ACCBC2015MBP 6
ÉgypteMdF2015/162001AC, AL, CSS, SPMCBC2015/16MBP 5
El SalvadorMdF et BC20161986AC, AL, CSSCBC2016MBP 6
Émirats arabes unisMdF20152001AC, ACB, AEF, CSSCBC2016MBP 5
ÉquateurBC et MdF20161986AC, AEF, AL, CSS, SPNFCBC2016MBP 5
ÉrythréeMdF20082001ACCBC2008MBP 5
EspagneMdF et BSN2016SECN 2010AC, AEF, AL, CSSEBC2016MBP 6
EstonieMdF20161986/2001AC, AL, CSSCBC2016MBP 6
États-UnisMEP20162014AC, AEF, ALEBSN2016MBP 6
ÉthiopieMdF2015/161986AC, AEF, AL, SPNFCBC2015/16MBP 5
FidjiMdF20151986ACCBC2015MBP 6
FinlandeMdF20162001AC, AL, CSSEBSN2016MBP 6
FranceBSN20162001AC, AL, CSSEBC2016MBP 6
GabonServices du FMI20162001ACEBC2015MBP 5
GambieMdF20161986ACCBC et services du FMI2016MBP 5
GéorgieMdF20162001AC, ALCBSN et BC2015MBP 5
GhanaMdF20162001ACCBC2016MBP 5
GrèceBSN20162014AC, AL, CSSEBC2016MBP 6
GrenadeMdF20152001ACCEBC2015MBP 6
GuatemalaMdF20162001ACCBC2015MBP 6
GuinéeMdF20162001ACAutreBC et MEP2016MBP 6
Guinée BissauMdF20142001ACEBC2015MBP 6
Guinée équatorialeMdF20161986ACCBC2015MBP 5
GuyanaMdF20161986AC, CSS. SPNFCBC2014MBP 5
HaïtiMdF2015/162001ACCBC2015/16MBP 5
HondurasMdF20162014AC, AL, CSS, SPNFEBC2015MBP 5
Hong Kong (RAS)BSN2016/172001ACCBSN2016MBP 6
HongrieMEP et BSN2016SECN 2010AC, AL, CSS, SPFNMEBC2015MBP 6
Îles MarshallMdF2015/162001AC, AL, CSSEBSN2015/16MBP 6
Îles SalomonMdF20161986ACCBC2016MBP 6
IndeMdF et services du FMI2015/161986AC, AEFCBC2016/17MBP 6
IndonésieMdF20162001AC, ALCBC2016MBP 6
Note : IPC = indice des prix à la consommation; MBP = Manuel de la balance des paiements (le chiffre entre parenthèses qui suit l’abréviation indique l’édition); SCN = Système des comptes nationaux; SECN = Système européen des comptes nationaux et régionaux.

BC = banque centrale; BSN = bureau de statistiques national; DAP = département des administrations publiques; MdF = Ministère des finances; MEP = Ministère de l’économie et/ ou du plan; OEI = organisation économique internationale; OF = Office des changes; PFTAC = centre régional d’assistance technique et financière du Pacifique.

L’année de référence pour les comptes nationaux est la période avec laquelle les autres périodes sont comparées et la période pour laquelle les prix apparaissent au dénominateur des rapports de prix utilisés pour calculer l’indice.

L’utilisation d’une méthode à bases enchaînées permet aux pays de mesurer la croissance du PIB avec plus de précision en réduisant ou en éliminant les biais à la baisse des séries en volume fondées sur des indices qui établissent la moyenne des composantes en volume à partir de pondérations d’une année assez récente.

Pour certains pays, la couverture est plus large qu’indiqué pour l’ensemble des administrations publiques. Couverture : AC = administration centrale; ACB = administration centrale budgétaire; AEF = administrations d’États fédérés; AL = administrations locales; CSS = caisses de sécurité sociale; CT = collectivités territoriales; SPFNM = sociétés publiques financières non monétaires; SPM = sociétés publiques monétaires, dont banque centrale; SPNF = sociétés publiques non financières.

Normes comptables : C = comptabilité de caisse; CE = comptabilité sur base des engagements; E = comptabilité d’exercice; Mixte = comptabilité sur base mixte (droits constatés et caisse).

L’année de référence n’est pas égale à 100, car le PIB nominal n’est pas mesuré de la même manière que le PIB réel ou les données sont corrigées des variations saisonnières.

Comptes nationauxPrix (IPC)
PaysDeviseSource de données historiques1Dernières données annuelles disponiblesAnnée de référence2Système des comptes nationauxUtilisation d’une méthode à bases enchaînées3Source de données historiques1Dernières données annuelles disponibles
IranRial iranienBC2015/162011/12SCN 1993BC2015/16
IraqDinar iraquienBSN20142007SCN 1968BSN2014
IrlandeEuroBSN20162015SECN 2010Depuis 1995BSN2016
IslandeCouronne islandaiseBSN20162005SECN 2010Depuis 1990BSN2016
IsraëlShekel israélienBSN20162015SCN 2008Depuis 1995BSN2016
ItalieEuroBSN20162010SECN 2010Depuis 1980BSN2016
JamaïqueDollar jamaïcainBSN20152007SCN 1993BSN2015
JaponYen japonaisDAP20162011SCN 2008Depuis 1980DAP2016
JordanieDinar jordanienBSN20161994SCN 1993BSN2016
KazakhstanTenge KazakhBSN20162007SCN 1993Depuis 1994BC2016
KenyaShilling du KenyaBSN20162009SCN 2008BSN2016
KiribatiDollar australienBSN20152006SCN 2008BSN2016
KosovoEuroBSN20152015SECN 2010BSN2016
KoweïtDinar koweïtienMEP et BSN20152010SCN 1993BSN et MEP2016
LesothoLoti du LesothoBSN2015/162012/13AutreBSN2016
LettonieEuroBSN20162010SECN 2010Depuis 1995BSN2016
LibanLivre libanaiseBSN20132010SCN 2008Depuis 2010BSN2016
LibériaDollar EUBC20161992SCN 1993BC2016
LibyeDinar libyienMEP20162003SCN 1993BSN2016
LituanieEuroBSN20162010SECN 2010Depuis 2005BSN2016
LuxembourgEuroBSN20162010SECN 2010Depuis 1995BSN2016
Macao (RAS)Macanese patacaBSN20162015SCN 2008Depuis 2001BSN2016
Macédoine, ex-Rép.Dinar macédonienBSN20162005SECN 2010BSN2016
youg.de
MadagascarAriary malgacheBSN20152000SCN 1968BSN2016
MalaisieRinggit malaisienBSN20162010SCN 2008BSN2016
MalawiKwacha malawienBSN20112010SCN 2008BSN2016
MaldivesRufiyaa des MaldivesMdF et BSN20152014SCN 1993BC2016
MaliFranc CFABSN20161999SCN 1993BSN2016
MalteEuroBSN20162010SECN 2010Depuis 2000BSN2016
MarocDirham marocainBSN20162007SCN 1993Depuis 1998BSN2016
MauriceRupee mauricienneBSN20162006SCN 1993Depuis 1999BSN2016
MauritanieOuguiya mauritanienneBSN20142004SCN 1993BSN2014
MexiquePeso mexicainBSN20162008SCN 2008BSN2016
MicronésieDollar EUBSN2014/152004SCN 1993BSN2014/15
MoldovaLeu moldaveBSN20161995SCN 1993BSN2016
MongolieTogrog mongolBSN20162010SCN 1993BSN2016
MonténégroEuroBSN20152006SECN 1995BSN2016
MozambiqueMetical du MozambiqueBSN20162009SCN 1993/2008BSN2016
MyanmarKyat du MyanmarMEP2015/162010/11AutreBSN2015/16
NamibieDollar namibienBSN20162000SCN 1993BSN2016
NauruDollar australienAutre2015/162006/07SCN 1993BSN2015/16
NépalRoupie népalaiseBSN2015/162000/01SCN 1993BC2016/17
NicaraguaCordoba nicaraguayenBC20162006SCN 1993Depuis 1994BC2016
NigerFranc CFABSN20162000SCN 1993BSN2016
NigériaNaira nigérienBSN20162010SCN 2008BSN2016
Note : IPC = indice des prix à la consommation; MBP = Manuel de la balance des paiements (le chiffre entre parenthèses qui suit l’abréviation indique l’édition); SCN = Système des comptes nationaux; SECN = Système européen des comptes nationaux et régionaux.

BC = banque centrale; BSN = bureau de statistiques national; DAP = département des administrations publiques; MdF = Ministère des finances; MEP = Ministère de l’économie et/ ou du plan; OEI = organisation économique internationale; OF = Office des changes; PFTAC = centre régional d’assistance technique et financière du Pacifique.

L’année de référence pour les comptes nationaux est la période avec laquelle les autres périodes sont comparées et la période pour laquelle les prix apparaissent au dénominateur des rapports de prix utilisés pour calculer l’indice.

L’utilisation d’une méthode à bases enchaînées permet aux pays de mesurer la croissance du PIB avec plus de précision en réduisant ou en éliminant les biais à la baisse des séries en volume fondées sur des indices qui établissent la moyenne des composantes en volume à partir de pondérations d’une année assez récente.

Pour certains pays, la couverture est plus large qu’indiqué pour l’ensemble des administrations publiques. Couverture : AC = administration centrale; ACB = administration centrale budgétaire; AEF = administrations d’États fédérés; AL = administrations locales; CSS = caisses de sécurité sociale; CT = collectivités territoriales; SPFNM = sociétés publiques financières non monétaires; SPM = sociétés publiques monétaires, dont banque centrale; SPNF = sociétés publiques non financières.

Normes comptables : C = comptabilité de caisse; CE = comptabilité sur base des engagements; E = comptabilité d’exercice; Mixte = comptabilité sur base mixte (droits constatés et caisse).

L’année de référence n’est pas égale à 100, car le PIB nominal n’est pas mesuré de la même manière que le PIB réel ou les données sont corrigées des variations saisonnières.

Finances publiquesBalance des paiements
PaysSource de données historiques1Dernières données annuelles disponiblesManuel statistique utilisé à la sourceCouverture des sous-secteurs4Pratique comptable5Source de données historiques1Dernières données annuelles disponiblesManuel statistique utilisé à la source
IranMdF2015/162001ACCBC2015/16MBP 5
IraqMdF20142001ACCBC2014MBP 5
IrlandeMdF et BSN20162001AC, AL, CSSEBSN2016MBP 6
IslandeBSN20162001AC, AL, CSSEBC2016MBP 6
IsraëlMdF et BSN20162001AC, AL, CSSAutreBSN2016MBP 6
ItalieBSN20162001AC, AL, CSSEBSN2016MBP 6
JamaïqueMdF2015/161986ACCBC2015MBP 5
JaponDAP20162001AC, AL, CSSEMdF2016MBP 6
JordanieMdF20162001AC,SPNFCBC2016MBP 5
KazakhstanServices du FMI20162001AC, ALEBC2016MBP 6
KenyaMdF20162001ACEBC2016MBP 6
KiribatiMdF20161986AC, ALCBSN2014MBP 6
KosovoMdF2015AutreAC, ALCBC2015MBP 5
KoweïtMdF20151986ACMixteBC2016MBP 6
LesothoMdF2016/172001AC, ALCBC2016/17MBP 5
LettonieMdF20161986AC, AL, CSSCBC2016MBP 6
LibanMdF20152001ACMixteBC et services du FMI2015MBP 5
LibériaMdF20162001ACEBC2015MBP 5
LibyeMdF20161986AC, AEF, ALCBC2016MBP 5
LituanieMdF20152014AC, AL, CSSEBC2016MBP 6
LuxembourgMdF20162001AC, AL, CSSEBSN2016MBP 6
Macao (RAS)MdF20152014AC, CSSCBSN2016MBP 6
Macédoine, ex-Rép.MdF20161986AC, AEF, CSSCBC2016MBP 6
youg.de
MadagascarMdF20161986AC, ALCBC2016MBP 5
MalaisieMdF20151986AC, AEF, ALCBSN2016MBP 6
MalawiMdF2015/161986ACCBSN et DAP2016MBP 5
MaldivesMdF20161986ACCBC2016MBP 5
MaliMdF20162001ACMixteBC2016MBP 6
MalteBSN20162001AC, CSSEBSN2016MBP 6
MarocMEP20162001ACEDAP2016MBP 5
MauriceMdF2015/162001AC, AL, SPNFCBC2016MBP 5
MauritanieMdF20141986ACCBC2013MBP 5
MexiqueMdF20162001AC, CSS, SPFNM, SPNFCBC2016MBP 6
MicronésieMdF2014/152001AC, AEF, AL, CSSAutreBSN2014/15Autre
MoldovaMdF20161986AC, AL, CSSCBC2016MBP 5
MongolieMdF20162001AC, AEF, AL, CSSCBC2016MBP 5
MonténégroMdF20151986AC, AL, CSSCBC2015MBP 6
MozambiqueMdF20162001AC, AEFMixteBC2015MBP 6
MyanmarMdF2015/16AutreAC,SPNFMixteServices du FMI2015/16MBP 5
NamibieMdF2015/162001ACCBC2015MBP 5
NauruMdF2015/162001ACMixteServices du FMI2014/15MBP 6
NépalMdF2015/162001ACCBC2015/16MBP 5
NicaraguaMdF20161986AC, AL, CSSCServices du FMI2016MBP 6
NigerMdF20151986ACEBC2015MBP 6
NigériaMdF20162001AC, AEF, ALCBC2016MBP 5
Note : IPC = indice des prix à la consommation; MBP = Manuel de la balance des paiements (le chiffre entre parenthèses qui suit l’abréviation indique l’édition); SCN = Système des comptes nationaux; SECN = Système européen des comptes nationaux et régionaux.

BC = banque centrale; BSN = bureau de statistiques national; DAP = département des administrations publiques; MdF = Ministère des finances; MEP = Ministère de l’économie et/ ou du plan; OEI = organisation économique internationale; OF = Office des changes; PFTAC = centre régional d’assistance technique et financière du Pacifique.

L’année de référence pour les comptes nationaux est la période avec laquelle les autres périodes sont comparées et la période pour laquelle les prix apparaissent au dénominateur des rapports de prix utilisés pour calculer l’indice.

L’utilisation d’une méthode à bases enchaînées permet aux pays de mesurer la croissance du PIB avec plus de précision en réduisant ou en éliminant les biais à la baisse des séries en volume fondées sur des indices qui établissent la moyenne des composantes en volume à partir de pondérations d’une année assez récente.

Pour certains pays, la couverture est plus large qu’indiqué pour l’ensemble des administrations publiques. Couverture : AC = administration centrale; ACB = administration centrale budgétaire; AEF = administrations d’États fédérés; AL = administrations locales; CSS = caisses de sécurité sociale; CT = collectivités territoriales; SPFNM = sociétés publiques financières non monétaires; SPM = sociétés publiques monétaires, dont banque centrale; SPNF = sociétés publiques non financières.

Normes comptables : C = comptabilité de caisse; CE = comptabilité sur base des engagements; E = comptabilité d’exercice; Mixte = comptabilité sur base mixte (droits constatés et caisse).

L’année de référence n’est pas égale à 100, car le PIB nominal n’est pas mesuré de la même manière que le PIB réel ou les données sont corrigées des variations saisonnières.

Comptes nationauxPrix (IPC)
PaysDeviseSource de données historiques1Dernières données annuelles disponiblesAnnée de référence2Système des comptes nationauxUtilisation d’une méthode à bases enchaînées3Source de données historiques1Dernières données annuelles disponibles
NorvègeCouronne norvégienneBSN20162014SECN 2010Depuis 1980BSN2016
Nouvelle-ZélandeDollar néo-zélandaisBSN20162009/10AutreDepuis 1987BSN2016
OmanRial omaniBSN20152010SCN 1993BSN2016
OugandaShilling ougandaisBSN20162010SCN 1993BC2015/16
OuzbékistanSum ouzbekBSN20161995SCN 1993BSN2016
PakistanRoupie pakistanaiseBSN2015/162005/066SCN 1968/ 1993BSN2016/17
PalaosDollar EUMdF2015/162004/05SCN 1993MdF2015/16
PanamaDollar EUBSN20152007SCN 1993Depuis 2007BSN2015
Papouasie-Kina papouan-BSN et MdF20131998SCN 1993BSN2013
Nouvelle-Guinéenéo-guinéen
ParaguayGuarani paraguayenBC20161994SCN 1993BC2016
Pays-BasEuroBSN20162010SECN 2010Depuis 1980BSN2016
PérouNouveau sol péruvienBC20162007SCN 1993BC2016
PhilippinesPeso philippinBSN20162000SCN 2008BSN2016
PologneZloty polonaisBSN20162010SECN 2010Depuis 1995BSN2016
Porto RicoDollar EUBSN2014/151954SCN 1968MEP2015/16
PortugalEuroBSN20162011SECN 2010Depuis 1980BSN2016
QatarRiyal qatarienBSN et MEP20152013SCN 1993BSN et MEP2015
RépubliqueFranc CFABSN20122005SCN 1993BSN2015
centrafricaine
République dém.Kip laoBSN20162012SCN 1993BSN2016
pop. lao
RépubliquePeso dominicainBC20162007SCN 2008Depuis 2007BC2016
dominicaine
République kirghizeSom kirghizeBSN20152005SCN 1993BSN2016
République slovaqueEuroBSN20162010SECN 2010Depuis 1997BSN2016
République tchèqueCouronne tchèqueBSN20162010SECN 2010Depuis 1995BSN2016
RoumanieLeu roumainBSN20162010SECN 2010Depuis 2000BSN2016
Royaume-UniLivre sterlingBSN20162013SECN 2010Depuis 1980BSN2016
RussieRouble russeBSN20162016SCN 2008Depuis 1995BSN2016
RwandaFranc rwandaisBSN20162014SCN 2008BSN2016
Saint-Kitts-et-NevisDollar des Caraïbes orientalesBSN201620066SCN 1993BSN2016
Saint-MarinEuroBSN20152007AutreBSN2016
Saint-Vincent-et-Dollar des CaraïbesBSN201620066SCN 1993BSN2016
les Grenadinesorientales
Sainte-LucieDollar des Caraïbes orientalesBSN20162006SCN 1993BSN2016
SamoaTala du SamoaBSN2015/162009/10SCN 1993BSN2015/16
SâoDobra de SãoBSN20152000SCN 1993BSN2016
Tomé-et-PríncipeTomé-et-Príncipe
SénégalFranc CFABSN20162000SCN 1993BSN2016
SerbieDinar serbeBSN20162010SECN 2010Depuis 2010BSN2016
SeychellesRoupie seychelloiseBSN20152006SCN 1993BSN2014
Note : IPC = indice des prix à la consommation; MBP = Manuel de la balance des paiements (le chiffre entre parenthèses qui suit l’abréviation indique l’édition); SCN = Système des comptes nationaux; SECN = Système européen des comptes nationaux et régionaux.

BC = banque centrale; BSN = bureau de statistiques national; DAP = département des administrations publiques; MdF = Ministère des finances; MEP = Ministère de l’économie et/ ou du plan; OEI = organisation économique internationale; OF = Office des changes; PFTAC = centre régional d’assistance technique et financière du Pacifique.

L’année de référence pour les comptes nationaux est la période avec laquelle les autres périodes sont comparées et la période pour laquelle les prix apparaissent au dénominateur des rapports de prix utilisés pour calculer l’indice.

L’utilisation d’une méthode à bases enchaînées permet aux pays de mesurer la croissance du PIB avec plus de précision en réduisant ou en éliminant les biais à la baisse des séries en volume fondées sur des indices qui établissent la moyenne des composantes en volume à partir de pondérations d’une année assez récente.

Pour certains pays, la couverture est plus large qu’indiqué pour l’ensemble des administrations publiques. Couverture : AC = administration centrale; ACB = administration centrale budgétaire; AEF = administrations d’États fédérés; AL = administrations locales; CSS = caisses de sécurité sociale; CT = collectivités territoriales; SPFNM = sociétés publiques financières non monétaires; SPM = sociétés publiques monétaires, dont banque centrale; SPNF = sociétés publiques non financières.

Normes comptables : C = comptabilité de caisse; CE = comptabilité sur base des engagements; E = comptabilité d’exercice; Mixte = comptabilité sur base mixte (droits constatés et caisse).

L’année de référence n’est pas égale à 100, car le PIB nominal n’est pas mesuré de la même manière que le PIB réel ou les données sont corrigées des variations saisonnières.

Finances publiquesBalance des paiements
PaysSource de données historiques1Dernières données annuelles disponiblesManuel statistique utilisé à la sourceCouverture des sous-secteurs4Pratique comptable5Source de données historiques1Dernières données annuelles disponiblesManuel statistique utilisé à la source
NorvègeBSN et MdF20162014AC, AL, CSSEBSN2016MBP 6
Nouvelle-ZélandeMdF2015/162001ACEBSN2016MBP 6
OmanMdF20162001ACCBC2015MBP 5
OugandaMdF20152001ACCBC2015MBP 6
OuzbékistanMdF2016AutreAC, AEF, AL, CSSCMEP2016MBP 5
PakistanMdF2015/161986AC, AEF, ALCBC2015/16MBP 5
PalaosMdF2015/162001ACAutreMdF2015/16MBP 6
PanamaMdF20151986AC, AEF, AL, CSS, SPNFCBSN2015MBP 5
Papouasie-Nouvelle-GuinéeMdF20131986ACCBC2013MBP 5
ParaguayMdF20162001AC, AEF, AL, CSS, SPM,SPNFCBC2016MBP 5
Pays-BasMdF20162001AC, AL, CSSEBC2016MBP 6
PérouMdF20161986AC, AEF, AL, CSSCBC2016MBP 5
PhilippinesMdF20162001AC, AL, CSSCBC2016MBP 6
PologneMdF et BSN2016SECN 2010AC, AL, CSSEBC2016MBP 6
Porto RicoMEP2015/162001AutreE.........
PortugalBSN20162001AC, AL, CSSEBC2016MBP 6
QatarMdF20151986ACCBC et services du FMI2014MBP 5
RépubliqueMdF20162001ACCBC2015MBP 5
centrafricaine
République dém.MdF20162001ACCBC2016MBP 5
pop. lao
RépubliqueMdF20162001AC, AEF, AL, CSS,MixteBC2016MBP 6
dominicaineSPFNM
République kirghizeMdF2016AutreAC, AL, CSSCBC2016MBP 5
République slovaqueBSN20162001AC, AL, CSSEBC2016MBP 6
République tchèqueMdF20162001AC, AL, CSSEBSN2016MBP 6
RoumanieMdF20162001AC, AL, CSSCBC2016MBP 6
Royaume-UniBSN20162001AC, ALEBSN2016MBP 6
RussieMdF20162001AC, AEF, CSSMixteBC2016MBP 6
RwandaMdF20162001AC, ALMixteBC2016MBP 6
Saint-Kitts-et-NevisMdF20161986ACCBC2016MBP 6
Saint-MarinMdF2016AutreACAutre
Saint-Vincent-et-les GrenadinesMdF20161986ACCBC2016MBP 6
Sainte-LucieMdF2015/161986ACCBC2016MBP 6
SamoaMdF2015/162001ACEBC2015/16MBP 6
São Tomé-et-PríncipeMdF et douanes20162001ACCBC2016MBP 6
SénégalMdF20162001ACCBC et services du FMI2016MBP 5
SerbieMdF20161986/2001AC, AEF, AL, CSSCBC2016MBP 6
SeychellesMdF20161986AC, CSSCBC2016MBP 6
Note : IPC = indice des prix à la consommation; MBP = Manuel de la balance des paiements (le chiffre entre parenthèses qui suit l’abréviation indique l’édition); SCN = Système des comptes nationaux; SECN = Système européen des comptes nationaux et régionaux.

BC = banque centrale; BSN = bureau de statistiques national; DAP = département des administrations publiques; MdF = Ministère des finances; MEP = Ministère de l’économie et/ ou du plan; OEI = organisation économique internationale; OF = Office des changes; PFTAC = centre régional d’assistance technique et financière du Pacifique.

L’année de référence pour les comptes nationaux est la période avec laquelle les autres périodes sont comparées et la période pour laquelle les prix apparaissent au dénominateur des rapports de prix utilisés pour calculer l’indice.

L’utilisation d’une méthode à bases enchaînées permet aux pays de mesurer la croissance du PIB avec plus de précision en réduisant ou en éliminant les biais à la baisse des séries en volume fondées sur des indices qui établissent la moyenne des composantes en volume à partir de pondérations d’une année assez récente.

Pour certains pays, la couverture est plus large qu’indiqué pour l’ensemble des administrations publiques. Couverture : AC = administration centrale; ACB = administration centrale budgétaire; AEF = administrations d’États fédérés; AL = administrations locales; CSS = caisses de sécurité sociale; CT = collectivités territoriales; SPFNM = sociétés publiques financières non monétaires; SPM = sociétés publiques monétaires, dont banque centrale; SPNF = sociétés publiques non financières.

Normes comptables : C = comptabilité de caisse; CE = comptabilité sur base des engagements; E = comptabilité d’exercice; Mixte = comptabilité sur base mixte (droits constatés et caisse).

L’année de référence n’est pas égale à 100, car le PIB nominal n’est pas mesuré de la même manière que le PIB réel ou les données sont corrigées des variations saisonnières.

Comptes nationauxPrix (IPC)
PaysDeviseSource de données historiques1Dernières données annuelles disponiblesAnnée de référence2Système des comptes nationauxUtilisation d’une méthode à bases enchaînées3Source de données historiques1Dernières données annuelles disponibles
Sierra LeoneLeone de Sierra LeoneBSN20162006SCN 1993Depuis 2010BSN2016
SingapourDollar de SingapourBSN20162010SCN 1993Depuis 2010BSN2016
SlovénieEuroBSN20162010SECN 2010Depuis 2000BSN2016
SomalieDollar EUBC20152015SCN 1993BC2014
SoudanLivre soudanaiseBSN20102007AutreBSN2015
Soudan du SudLivre sud-soudanaiseBSN20152010SCN 1993BSN2016
Sri LankaRoupie sri-lankaiseBSN20162010SCN 1993BSN2016
SuèdeCouronne suédoiseBSN20162016SECN 2010Depuis 1993BSN2016
SuisseFranc suisseBSN20162010SECN 2010Depuis 1980BSN2016
SurinameDollar surinamaisBSN20152007SCN 1993BSN2016
SwazilandLilangeni du SwazilandBSN20152011SCN 1993BSN2016
SyrieLivre syrienneBSN20102000SCN 1993BSN2011
TadjikistanSomoni du TadjikistanBSN20161995SCN 1993BSN2016
Taiwan, prov. chinoise deNouveau dollar de TaiwanBSN20152011SCN 2008BSN2016
TanzanieShilling tanzanienBSN20162007SCN 1993BSN2016
TchadFranc CFABC20152005AutreBSN2015
ThaïlandeBaht thaïlandaisMEP20162002SCN 1993Depuis 1993MEP2016
Timor-LesteDollar EUMdF201520156AutreBSN2016
TogoFranc CFABSN20132000SCN 1993BSN2016
TongaPa’anga des TongaBC20162010SCN 1993BC2016
Trinité-et-TobagoDollar de Trinité-et-TobagoBSN20162000SCN 1993BSN2016
TunisieDinar tunisienBSN20142004SCN 1993Depuis 2009BSN2016
TurkménistanNouveau manat du TurkménistanBSN20152008SCN 1993Depuis 2000BSN2015
TurquieLivre turqueBSN20162009SECN 1995Depuis 2009BSN2016
TuvaluDollar australienConseillers PFTAC20152005SCN 1993BSN2016
UkraineHryvnia ukrainienneBSN20162010SCN 2008Depuis 2005BSN2016
UruguayPeso uruguayenBC20162005SCN 1993BSN2016
VanuatuVatu de VanuatuBSN20162006SCN 1993BSN2016
VenezuelaBolívar vénézuélienBC20161997SCN 2008BC2016
Viet NamDong vietnamienBSN20162010SCN 1993BSN2016
YémenRial yéméniteServices du FMI20081990SCN 1993BSN,BC et services du FMI2009
ZambieKwacha zambienBSN20152010SCN 1993BSN2016
ZimbabweDollar EUBSN20132009AutreBSN2016
Note : IPC = indice des prix à la consommation; MBP = Manuel de la balance des paiements (le chiffre entre parenthèses qui suit l’abréviation indique l’édition); SCN = Système des comptes nationaux; SECN = Système européen des comptes nationaux et régionaux.

BC = banque centrale; BSN = bureau de statistiques national; DAP = département des administrations publiques; MdF = Ministère des finances; MEP = Ministère de l’économie et/ ou du plan; OEI = organisation économique internationale; OF = Office des changes; PFTAC = centre régional d’assistance technique et financière du Pacifique.

L’année de référence pour les comptes nationaux est la période avec laquelle les autres périodes sont comparées et la période pour laquelle les prix apparaissent au dénominateur des rapports de prix utilisés pour calculer l’indice.

L’utilisation d’une méthode à bases enchaînées permet aux pays de mesurer la croissance du PIB avec plus de précision en réduisant ou en éliminant les biais à la baisse des séries en volume fondées sur des indices qui établissent la moyenne des composantes en volume à partir de pondérations d’une année assez récente.

Pour certains pays, la couverture est plus large qu’indiqué pour l’ensemble des administrations publiques. Couverture : AC = administration centrale; ACB = administration centrale budgétaire; AEF = administrations d’États fédérés; AL = administrations locales; CSS = caisses de sécurité sociale; CT = collectivités territoriales; SPFNM = sociétés publiques financières non monétaires; SPM = sociétés publiques monétaires, dont banque centrale; SPNF = sociétés publiques non financières.

Normes comptables : C = comptabilité de caisse; CE = comptabilité sur base des engagements; E = comptabilité d’exercice; Mixte = comptabilité sur base mixte (droits constatés et caisse).

L’année de référence n’est pas égale à 100, car le PIB nominal n’est pas mesuré de la même manière que le PIB réel ou les données sont corrigées des variations saisonnières.

Finances publiquesBalance des paiements
PaysSource de données historiques1Dernières données annuelles disponiblesManuel statistique utilisé à la sourceCouverture des sous-secteurs4Pratique comptable5Source de données historiques1Dernières données annuelles disponiblesManuel statistique utilisé à la source
Sierra LeoneMdF20161986ACCBC2016MBP 5
SingapourMdF2015/162001ACCBSN2016MBP 6
SlovénieMdF20161986AC, AEF, AL, CSSCBSN2016MBP 6
SomalieMdF20162001ACCBC2016MBP 5
SoudanMdF20152001ACMixteBC2015MBP 5
Soudan du SudMdF et MEP2016AutreACCMdF, BSN et MEP2016MBP 5
Sri LankaMdF20162001ACCBC2016MBP 5
SuèdeMdF20152001AC, AL, CSSEBSN2016MBP 6
SuisseMdF20152001AC, AEF, AL, CSSEBC2016MBP 6
SurinameMdF20151986ACMixteBC2016MBP 5
SwazilandMdF2016/172001ACEBC2016MBP 6
SyrieMdF20091986ACCBC2009MBP 5
TadjikistanMdF20161986AC, AL, CSSCBC2016MBP 5
Taiwan, prov. chinoise deMdF20151986AC, AL, CSSCBC2015MBP 6
TanzanieMdF20151986AC, ALCBC2015MBP 5
TchadMdF20151986AC, SPNFCBC2015MBP 5
ThaïlandeMdF2014/152001AC, ACB, AL, CSSEBC2016MBP 6
Timor-LesteMdF20152001ACCBC2016MBP 6
TogoMdF20162001ACCBC2016MBP 6
TongaMdF20162014ACCBC et BSN2015MBP 6
Trinité-et-TobagoMdF2015/161986ACCBC et BSN2016MBP 6
TunisieMdF20161986ACCBC2016MBP 5
TurkménistanMdF20151986AC, ALCBSN et services du FMI2013MBP 5
TurquieMdF20152001AC, AL, CSSEBC2016MBP 6
TuvaluMdF2016AutreACMixteServices du FMI2013MBP 6
UkraineMdF20162001AC, AEF, AL, CSSCBC2016MBP 6
UruguayMdF20161986AC, AL, CSS, SPM, SPNFEBC2016MBP 6
VanuatuMdF20162001ACCBC2016MBP 5
VenezuelaMdF20132001ACB,SPNFCBC2016MBP 5
Viet NamMdF20142001AC, AEF, ALCBC2016MBP 5
YémenMdF20132001AC, ALCServices du FMI2009MBP 5
ZambieMdF20161986ACCBC2016MBP 6
ZimbabweMdF20141986ACCBC et MdF2013MBP 4
Note : IPC = indice des prix à la consommation; MBP = Manuel de la balance des paiements (le chiffre entre parenthèses qui suit l’abréviation indique l’édition); SCN = Système des comptes nationaux; SECN = Système européen des comptes nationaux et régionaux.

BC = banque centrale; BSN = bureau de statistiques national; DAP = département des administrations publiques; MdF = Ministère des finances; MEP = Ministère de l’économie et/ ou du plan; OEI = organisation économique internationale; OF = Office des changes; PFTAC = centre régional d’assistance technique et financière du Pacifique.

L’année de référence pour les comptes nationaux est la période avec laquelle les autres périodes sont comparées et la période pour laquelle les prix apparaissent au dénominateur des rapports de prix utilisés pour calculer l’indice.

L’utilisation d’une méthode à bases enchaînées permet aux pays de mesurer la croissance du PIB avec plus de précision en réduisant ou en éliminant les biais à la baisse des séries en volume fondées sur des indices qui établissent la moyenne des composantes en volume à partir de pondérations d’une année assez récente.

Pour certains pays, la couverture est plus large qu’indiqué pour l’ensemble des administrations publiques. Couverture : AC = administration centrale; ACB = administration centrale budgétaire; AEF = administrations d’États fédérés; AL = administrations locales; CSS = caisses de sécurité sociale; CT = collectivités territoriales; SPFNM = sociétés publiques financières non monétaires; SPM = sociétés publiques monétaires, dont banque centrale; SPNF = sociétés publiques non financières.

Normes comptables : C = comptabilité de caisse; CE = comptabilité sur base des engagements; E = comptabilité d’exercice; Mixte = comptabilité sur base mixte (droits constatés et caisse).

L’année de référence n’est pas égale à 100, car le PIB nominal n’est pas mesuré de la même manière que le PIB réel ou les données sont corrigées des variations saisonnières.

Encadré A1.Hypothèses de politique économique retenues pour les projections

Hypothèses de politique budgétaire

Les hypothèses de politique budgétaire à court terme retenues dans les Perspectives de l’économie mondiale (PEM) reposent normalement sur les budgets ou lois de finances annoncés par les autorités et corrigés de manière à tenir compte des différences entre les hypothèses macroéconomiques et les projections des services du FMI et des autorités nationales. Lorsqu’aucun budget officiel n’est annoncé, les mesures dont l’application est jugée probable sont incluses dans les projections budgétaires à moyen terme. Les projections budgétaires à moyen terme reposent de manière similaire sur un jugement quant à la trajectoire la plus probable de la politique des pouvoirs publics. Lorsque les services du FMI ne disposent pas d’informations suffisantes pour évaluer les intentions gouvernementales et les perspectives de mise en œuvre des mesures décidées, le solde primaire structurel est censé rester inchangé, sauf indication contraire. Les hypothèses retenues pour certains pays avancés figurent ci-dessous. (Voir aussi, en ligne et en anglais, les tableaux B5 à B9 de l’appendice statistique pour des données sur la capacité/le besoin de financement et les soldes structurels1.)

Afrique du Sud: Les projections budgétaires reposent sur l’examen du budget 2017 des autorités.

Allemagne: Les projections des services du FMI pour 2017 et au-delà reposent sur la mise à jour du programme de stabilité 2017, après prise en compte des différences dans le cadre macroéconomique des services du FMI et les hypothèses concernant les élasticités des recettes. L’estimation de la dette brute inclut la liquidation de portefeuilles d’actifs compromis et d’activités non essentielles qui avaient été transférées à des institutions en cours de liquidation, ainsi que d’autres opérations d’aide au secteur financier et à l’Union européenne.

Arabie saoudite: Les projections des services du FMI pour les recettes pétrolières reposent sur les cours du pétrole qui servent de référence dans les PEM et l’hypothèse selon laquelle l’Arabie saoudite continue de tenir ses engagements dans le cadre de l’accord de l’OPEP Pour les recettes non pétrolières, les estimations des services du FMI concernant l’impact des mesures annoncées dans le programme d’équilibre budgétaire sur les recettes sont incluses dans le scénario de référence. Pour ce qui est des dépenses, à compter de 2017, après des réformes récentes, les estimations de la masse salariale n’incluent plus le 13e mois de salaire qui était versé tous les trois ans sur la base du calendrier lunaire. Les projections des dépenses prennent comme point de départ le budget 2017 et reflètent les estimations des services du FMI concernant les effets des derniers changements apportés à la politique économique et de l’évolution de l’économie.

Argentine: Les projections budgétaires reposent sur les données disponibles concernant les résultats et les plans budgétaires du gouvernement fédéral et des gouvernements provinciaux, les mesures budgétaires annoncées par les autorités et les projections macroéconomiques des services du FMI.

Australie: Les projections budgétaires reposent sur les données du Bureau australien des statistiques, le budget 2017/18 et les estimations des services du FMI.

Autriche: Les projections budgétaires reposent sur les données de l’organe des statistiques, les projections des autorités, ainsi que les estimations et les projections des services du FMI.

Belgique: Les projections reposent sur l’évaluation par les services du FMI des politiques et des mesures énoncées dans le budget 2017 et le programme de stabilité 2016–19, incorporés dans le cadre macroéconomique des services du FMI.

Brésil: Les projections budgétaires pour fin 2017 tiennent compte des résultats budgétaires jusqu’au 31 juillet 2017 et l’objectif de déficit approuvé dans la loi de finances.

Canada: Les projections s’appuient sur les prévisions de référence du budget fédéral 2017 et les mises à jour 2017 des budgets provinciaux lorsqu’elles sont disponibles. Les services du FMI ajustent ces prévisions pour tenir compte des différences dans les projections macroéconomiques. Les projections du FMI incluent également les données les plus récentes du Système canadien des comptes économiques nationaux de Statistique Canada, y compris les chiffres des budgets fédéral, provinciaux et territoriaux jusqu’au deuxième trimestre de 2017.

Chili: Les projections reposent sur les projections des autorités, corrigées de manière à tenir compte des projections des services du FMI pour le PIB et les prix du cuivre.

Chine: Les projections supposent que le rééquilibrage budgétaire sera probablement plus progressif, du fait des réformes visant à renforcer le dispositif de protection sociale et le système de sécurité sociale qui ont été annoncées dans le cadre du programme de réforme du Troisième Plénum.

Corée: Les prévisions à moyen terme incluent le plan de rééquilibrage à moyen terme annoncé par le gouvernement.

Danemark: Les estimations pour 2016 sont alignées sur les plus récentes estimations budgétaires officielles et les projections économiques sous-jacentes, corrigées, le cas échéant, pour tenir compte des hypothèses macroéconomiques des services du FMI. Pour 2017–18, les projections incluent les principaux éléments du programme budgétaire à moyen terme, tels qu’énoncés dans le programme de convergence de 2016 qui a été soumis à l’Union européenne.

Espagne: Pour 2017, les données budgétaires sont les projections des services du FMI, qui reflètent les chiffres de trésorerie à fin mai et le budget 2017 adopté par le Parlement. Pour 2018 et au-delà, les projections budgétaires reposent sur les mesures énoncées dans la mise à jour du programme de stabilité 2017–20 et les projections macroéconomiques du FMI.

États-Unis: Les projections budgétaires reposent sur le scénario de référence de janvier 2017 du Congressional Budget Office, corrigé de manière à tenir compte des hypothèses macroéconomiques et autres des services du FMI. Ce scénario inclut les principales dispositions de la loi budgétaire bipartisane de 2015, y compris une réduction partielle des compressions de dépenses automatiques pendant l’exercice 2016. Pour les exercices allant de 2017 à 2022, les services du FMI supposent que les compressions de dépenses automatiques continueront d’être remplacées en partie, dans des proportions similaires à celles des exercices 2014 et 2015, et que des mesures concentrées en fin de période conduiront à des économies dans les programmes obligatoires et produiront des recettes supplémentaires. Les projections incorporent aussi la loi de 2015 relative à la protection des Américains contre les relèvements des impôts, qui a prolongé certaines baisses d’impôts existantes à court terme et en a rendu d’autres permanentes. Enfin, les projections budgétaires sont ajustées de manière à tenir compte des prévisions des services du FMI pour les principales variables macroéconomiques et financières et d’un traitement comptable différent de l’aide au secteur financier et des plans de retraite à prestations définies, et sont converties en base administrations publiques. Les données sont établies sur la base du SCN 2008, et lorsqu’elles sont traduites en statistiques des finances publiques, cela se fait conformément au MSFP 2014. En raison des limitations des données, la plupart des séries commencent en 2001.

France: Les projections pour 2017 reflètent la loi de finances et l’annulation de dépenses de juillet 2017. Pour 2018–19, elles reposent sur la loi de finances pluriannuelle et la trajectoire budgétaire préliminaire qui a été annoncée par le nouveau gouvernement en juillet 2017, corrigées pour tenir compte des différences dans les hypothèses concernant les variables macroéconomiques et financières, et les projections des recettes. Les données budgétaires rétrospectives reflètent les révisions de mai 2017, ainsi que la mise à jour des comptes budgétaires, des données sur la dette et des comptes nationaux pour 2014 et 2015.

Grèce: Les projections budgétaires tiennent compte de l’évaluation par les services du FMI de la mise en œuvre des mesures budgétaires adoptées par voie législative dans le cadre du programme appuyé par le mécanisme européen de stabilité et le FMI.

Hong Kong (RAS): Les projections reposent sur les projections à moyen terme des autorités en ce qui concerne les dépenses.

Hongrie: Les projections budgétaires incluent les projections des services du FMI concernant le cadre macroéconomique et l’effet des mesures législatives récentes et des projets budgétaires annoncés dans le budget 2017.

Inde: Les données historiques reposent sur les données relatives à l’exécution de la loi de finances. Les projections sont fondées sur les informations disponibles ayant trait aux programmes budgétaires des autorités, avec certains ajustements pour tenir compte des hypothèses des services du FMI. Les données infranationales sont prises en compte avec un retard pouvant aller jusqu’à deux ans; les données sur l’ensemble des administrations publiques sont donc finales longtemps après celles de l’administration centrale. Les présentations du FMI et des autorités diffèrent, notamment en ce qui concerne le produit de la cession de participations de l’État et de l’adjudication de licences, l’enregistrement net/brut des recettes dans certaines catégories peu importantes et certains prêts au secteur public.

Indonésie: Les projections du FMI reposent sur des réformes modérées de la politique et de l’administration fiscales, les réformes des subventions énergétiques adoptées en janvier 2015 et une hausse progressive des dépenses sociales et d’équipement à moyen terme selon l’espace budgétaire disponible.

Irlande: Les projections budgétaires reposent sur la loi de finances 2017, la mise à jour du programme de stabilité 2017 et la déclaration économique de l’été 2017.

Israël : Les données rétrospectives reposent sur les statistiques de finances publiques qui sont établies par le Bureau central des statistiques. Les projections pour 2017 et 2018 reposent sur la loi de finances 2017–18, corrigée de manière à tenir compte de l’impact budgétaire des nouvelles mesures annoncées en avril 2017 et des recettes exceptionnelles enregistrées en 2017 à la suite d’une opération d’investissements directs étrangers de montant élevé (0,3 % du PIB). Il est supposé que le déficit des administrations publiques restera à son plafond actuel de 2,9 % du PIB dans les années ultérieures, plutôt que de baisser conformément aux objectifs budgétaires à moyen terme, ce qui correspond à la longue expérience de révision de ces objectifs.

Italie: Les projections et les estimations des services du FMI reposent sur les plans budgétaires inclus dans le budget 2017 du gouvernement et le Document économique et financier d’avril 2017.

Japon: Les projections incluent les mesures budgétaires déjà annoncées par le gouvernement, y compris le plan de relance budgétaire pour 2017 et le relèvement de la taxe sur la consommation en octobre 2019.

Mexique: Les projections budgétaires pour 2017 sont plus ou moins conformes au budget approuvé; dans les projections pour 2018 et au-delà, il est supposé que la règle de l’équilibre budgétaire est observée.

Nouvelle-Zélande: Les projections budgétaires reposent sur le budget de l’exercice 2017/18 et les estimations des services du FMI.

Pays-Bas: Les projections budgétaires pour 2017–22 reposent sur les projections budgétaires du Bureau d’analyse de la politique économique, corrigées des différences dans les hypothèses macroéconomiques. Les données rétrospectives ont été révisées après que le Bureau central des statistiques a publié des données révisées en juin 2014 en raison de l’adoption du Système européen des comptes nationaux et régionaux (SEC 2010), ainsi que de la révision des sources de données.

Porto Rico: Les projections budgétaires reposent sur le plan de finances publiques et de croissance économique, qui a été établi le 13 mars 2017 et certifié par le Conseil de surveillance. Conformément aux hypothèses de ce plan, les projections du FMI supposent que Porto Rico perdra le financement fédéral pour la loi sur les soins de santé abordables (Affordable Care Act) à compter de 2018. De même, les projections supposent que les incitations fiscales fédérales, qui neutralisaient les effets de la loi 154 de Porto Rico sur les entreprises étrangères, ne seront plus disponibles à compter de 2018, ce qui entraînera des pertes de recettes supplémentaires. Étant donné l’incertitude considérable qui entoure l’action gouvernementale, certaines hypothèses du plan de finances publiques et de croissance et du FMI pourrait différer, en particulier en ce qui concerne les effets de la réforme de l’impôt sur les sociétés, l’observance fiscale et les ajustements fiscaux (droits et taux); la réduction des subventions, le gel des coûts opérationnels de la masse salariale, l’amélioration de la mobilité et la réduction des dépenses; ainsi que l’augmentation de l’efficience des soins de santé. Sur le plan des dépenses, il s’agit de prolonger la loi 66, qui gèle une bonne partie des dépenses publiques, jusqu’en 2020, ainsi que de réduire les coûts de fonctionnement, les subventions et les dépenses d’éducation. Bien que les hypothèses du FMI soient similaires à celles du second scénario du plan, les projections du FMI pour les recettes, les dépenses et le solde sont différentes. Cela s’explique par deux différences principales sur le plan méthodologique : tout d’abord, les projections du FMI sont effectuées sur la base des droits constatés, et celles du plan, sur la base des encaissements—décaissements. Ensuite, les hypothèses macroéconomiques du FMI sont très différentes de celles du plan.

Portugal: Les projections pour 2017 reposent sur le budget approuvé, corrigé de manière à tenir compte des prévisions macroéconomiques des services du FMI. Les projections pour les années ultérieures reposent sur des politiques inchangées.

Royaume-Uni: Les projections budgétaires reposent sur le budget 2017, publié en mars 2017 : les projections des dépenses reposent sur les valeurs nominales inscrites au budget et les projections des recettes sont corrigées de manière à tenir compte des différences entre les prévisions du FMI pour des variables macroéconomiques (telles que la croissance du PIB) et les prévisions pour ces variables adoptées dans les projections des autorités. Les données des services du FMI excluent les banques du secteur public et l’effet du transfert des actifs du Royal Mail Pension Plan au secteur public en avril 2012. La consommation et l’investissement réels du secteur public font partie de la trajectoire du PIB réel, qui, selon les services du FMI, pourrait ou non être la même que celle prévue par le Bureau de la responsabilité budgétaire.

Russie: Les projections pour 2017–19 sont des estimations des services du FMI, qui reposent sur le budget des autorités. Les projections pour 2020–22 reposent sur une règle du prix du pétrole qui entrera en vigueur en 2022, avec des ajustements des services du FMI.

Singapour: Pour les exercices 2016/17 et 2017/18, les projections reposent sur les chiffres de la loi de finances. Pour le reste de la période, les services du FMI supposent que la politique économique ne sera pas changée.

Suède: Les projections budgétaires tiennent compte des projections des autorités qui reposent sur la loi de finances du printemps 2017. L’effet de l’évolution conjoncturelle sur les comptes budgétaires est calculé à l’aide de l’élasticité 2005 de l’OCDE de manière à tenir compte des écarts de production et d’emploi.

Suisse: Les projections supposent que la politique budgétaire est ajustée de manière à ce que les soldes budgétaires cadrent avec les exigences des règles budgétaires suisses.

Turquie: Les projections budgétaires pour 2017 reposent sur le programme à moyen terme 2017–19 des autorités, avec des ajustements pour tenir compte des mesures budgétaires annoncées par la suite et de la prévision d’inflation plus haute des services du FMI. À moyen terme, les projections budgétaires supposent un assainissement plus graduel que prévu dans le programme à moyen terme.

Hypothèses de politique monétaire

Les hypothèses de politique monétaire reposent sur le cadre établi dans chaque pays pour cette politique. Ce cadre suppose le plus souvent une politique de non-accompagnement de la conjoncture durant le cycle : les taux d’intérêt officiels augmentent lorsque, d’après les indicateurs économiques, il semble que l’inflation va passer au-dessus du taux ou de la fourchette acceptable, et diminuent lorsqu’il semble qu’elle ne va pas les dépasser, que le taux de croissance est inférieur au taux potentiel et que les capacités inemployées sont importantes. En conséquence, on suppose que le taux interbancaire offert à Londres (LIBOR) sur les dépôts en dollars à six mois sera en moyenne de 1,4 % en 2017 et 1,9 % en 2018 (voir tableau 1.1), le taux moyen des dépôts en euros à trois mois de –0,3 % en 2017 et en 2018, et le taux des dépôts en yen à six mois de 0,1 % en 2017 et 0,2 % en 2018.

Arabie saoudite: Les projections de politique monétaire reposent sur la poursuite du rattachement au dollar.

Australie: Les hypothèses de politique monétaire correspondent aux attentes des marchés.

Brésil: Les hypothèses de politique monétaire sont compatibles avec une inflation qui converge progressivement vers le milieu de la fourchette cible sur l’horizon prévu.

Canada: Les hypothèses de politique monétaire sont conformes aux anticipations des marchés.

Chine: La politique monétaire devrait se durcir, avec un relèvement progressif du taux d’intérêt.

Corée: Les hypothèses de politique monétaire sont conformes aux attentes des marchés.

Danemark: La politique monétaire a pour but de maintenir le rattachement à l’euro.

États-Unis: Après que la Réserve fédérale a relevé le taux des fonds fédéraux de 25 points de base à la mi-mars, les services du FMI s’attendent à ce que le taux cible pour les fonds fédéraux augmente de 25 points de base supplémentaires en 2017 et monte progressivement par la suite.

Hong Kong (RAS): Les services du FMI supposent que le système de caisse d’émission reste inchangé.

Inde: L’hypothèse pour le taux directeur cadre avec un taux d’inflation qui s’inscrit dans la marge de fluctuation visée par la banque centrale.

Indonésie: Les hypothèses de politique monétaire cadrent avec le maintien de l’inflation dans la fourchette ciblée par la banque centrale.

Japon: Les hypothèses de politique monétaires correspondent aux attentes des marchés.

Mexique: Les hypothèses de politique monétaire sont compatibles avec l’objectif d’inflation.

Royaume-Uni: La trajectoire des taux d’intérêt à court terme repose sur les anticipations de taux d’intérêt des marchés.

Russie: Les projections monétaires supposent que les taux directeurs baisseront l’année prochaine ou l’année suivante tandis que l’inflation continue d’être proche de l’objectif fixé dans le contexte d’une politique monétaire rigoureuse.

Singapour: La masse monétaire augmente parallèlement à la croissance prévue du PIB nominal.

Suède: Les projections monétaires correspondent aux projections de la banque centrale.

Suisse: Les projections supposent que le taux directeur ne varie pas en 2016–17.

Turquie: Les perspectives en matière de conditions monétaires et financières supposent que l’orientation actuelle de la politique ne sera pas modifiée.

Zone euro: Les hypothèses de politique monétaire des pays membres sont conformes aux anticipations des marchés.

1L’écart de production correspond à la différence entre la production effective et la production potentielle, en pourcentage de cette dernière. Les soldes structurels sont exprimés en pourcentage de la production potentielle. Le solde structurel correspond à la différence entre le solde capacité/besoin de financement effectif et l’impact de la production potentielle sur la production conjoncturelle, après correction pour tenir compte de facteurs ponctuels ou autres, comme les cours des actifs et des produits de base et les effets de composition de la production; par conséquent, ses variations incluent les effets des mesures budgétaires temporaires, l’impact des fluctuations de taux d’intérêt et du coût du service de la dette, ainsi que d’autres fluctuations non cycliques du solde capacité/besoin de financement. Le calcul du solde structurel repose sur l’estimation par les services du FMI du PIB potentiel et des élasticités des recettes et des dépenses (voir les PEM d’octobre 1993, annexe I). La dette nette correspond à la différence entre la dette brute et les actifs financiers correspondant aux instruments de dette. Les estimations de l’écart de production et du solde budgétaire structurel comportent une marge d’incertitude significative.

Liste des tableaux

Balance des paiements et financement extérieur

A13. État récapitulatif des soldes du compte financier

Scénario de référence à moyen terme

A15. Ensemble du monde — Scénario de référence à moyen terme : récapitulation

Tableau A1.Production mondiale : récapitulation1(Variations annuelles en pourcentage)
MoyennesProjections
1999–200820092010201120122013201420152016201720182022
Monde4,2−0,15,44,33,53,53,63,43,23,63,73,8
Pays avancés2,5−3,43,11,71,21,32,12,21,72,22,01,7
États-Unis2,6−2,82,51,62,21,72,62,91,52,22,31,7
Zone euro2,1−4,52,11,6−0,9−0,21,32,01,82,11,91,5
Japon1,0−5,44,2−0,11,52,00,31,11,01,50,70,6
Autres pays avancés23,5−2,04,62,91,92,32,92,02,02,42,22,2
Pays émergents et en développement Par région6,22,87,46,45,45,14,74,34,34,64,95,0
Communauté des États indépendants37,2−6,44,75,33,62,51,1−2,20,42,12,12,4
Pays émergents et en développement d’Asie8,07,59,67,97,06,96,86,86,46,56,56,3
Pays émergents et en développement d’Europe4,3−3,04,66,52,44,93,94,73,14,53,53,2
Amérique latine et Caraïbes3,3−1,86,14,73,02,91,20,1−0,91,21,92,7
Moyen-Orient, Afrique du Nord, Afghanistan et Pakistan5,21,14,74,55,22,72,82,75,02,63,53,8
Moyen-Orient et Afrique du Nord5,21,04,94,65,32,52,62,65,12,23,23,5
Afrique subsaharienne5,63,97,05,14,45,35,13,41,42,63,43,9
Pour mémoire
Union européenne2,5−4,32,11,8−0,40,31,82,32,02,32,11,7
Pays en développement à faible revenu6,15,87,55,25,26,16,04,73,64,65,25,3
Classification analytique
Source des recettes d’exportation
Combustibles6,2−1,95,15,25,02,72,20,31,91,32,12,4
Autres produits6,24,18,16,75,55,85,35,24,95,45,45,5
Dont : produits primaires3,7−0,86,74,92,64,11,83,01,22,73,03,7
Source de financement extérieur
Pays débiteurs (net)5,02,26,95,34,44,84,44,13,74,54,75,4
Pays débiteurs (net) selon le service de la dette
Pays ayant accumulé des arriérés ou bénéficié d’un rééchelonnement entre 2012 et 20165,10,14,22,62,33,21,40,62,73,24,05,1
Pour mémoire
Taux de croissance médian
Pays avancés3,1−3,82,32,01,01,62,51,82,03,02,51,8
Pays émergents et en développement4,71,64,64,74,34,33,83,53,03,53,53,8
Pays en développement à faible revenu5,03,96,15,65,15,34,84,34,04,55,05,4
Production par habitant4
Pays avancés1,8−4,02,51,10,70,81,61,71,11,71,61,3
Pays émergents et en développement4,51,15,94,93,73,73,22,82,83,23,53,6
Pays en développement à faible revenu3,43,55,23,72,43,83,72,21,22,23,03,1
Croissance mondiale sur la base des cours de change3,1−2,14,13,12,52,62,82,72,53,03,12,9
Production mondiale (valeur en milliards de dollars)
Aux cours de change43.84360.28065.90673.11974.48976.55178.59474.31175.36879.28184.375103.201
Sur la base de la parité des pouvoirs d’achat62.82083.77789.27194.85799.664104.684110.258115.108120.197126.634133.805167.782

PIB réel.

Hors États-Unis, Japon et zone euro.

La Géorgie, le Turkménistan et l’Ukraine, qui ne sont pas membres de la Communauté des États indépendants, sont inclus dans ce groupe pour des raisons de géographie et de similitude de structure économique.

La production par habitant est calculée sur la base de la parité des pouvoirs d’achat.

Tableau A2.Pays avancés : PIB réel et demande intérieure totale1(Variations annuelles en pourcentage)
4e trimestre2
MoyennesProjectionsProjections
1999–2008200920102011201220132014201520162017201820222016 : T42017 : T42018 : T4
PIB réel
Pays avancés2,5−3,43,11,71,21,32,12,21,72,22,01,72,02,21,9
États-Unis2,6−2,82,51,62,21,72,62,91,52,22,31,71,82,32,3
Zone euro2,1−4,52,11,6−0,9−0,21,32,01,82,11,91,51,92,21,7
Allemagne1,6−5,63,93,70,70,61,91,51,92,01,81,21,92,21,8
France2,0−2,92,02,10,20,60,91,11,21,61,81,81,22,11,4
Italie1,2−5,51,70,6−2,8−1,70,10,80,91,51,10,81,21,51,0
Espagne3,6−3,60,0−1,0−2,9−1,71,43,23,23,12,51,73,03,12,1
Pays-Bas2,5−3,81,41,7−1,1−0,21,42,32,23,12,61,82,73,41,9
Belgique2,3−2,32,71,80,1−0,11,61,51,21,61,61,51,11,91,5
Autriche2,4−3,81,92,80,70,10,61,01,52,31,91,42,01,82,0
Grèce3,5−4,3−5,5−9,1−7,3−3,20,4−0,20,01,82,61,0−1,03,61,7
Portugal1,6−3,01,9−1,8−4,0−1,10,91,61,42,52,01,22,02,02,3
Irlande5,4−4,71,82,90,01,68,325,55,14,13,42,88,90,42,4
Finlande3,3−8,33,02,6−1,4−0,8−0,60,01,92,82,31,52,42,52,6
République slovaque5,1−5,45,02,81,71,52,63,83,33,33,73,42,93,63,7
Lituanie6,1−14,81,66,03,83,53,51,82,33,53,53,03,52,45,5
Slovénie4,3−7,81,20,6−2,7−1,13,02,33,14,02,51,84,62,23,7
Luxembourg4,3−4,44,92,5−0,44,05,64,04,23,93,63,03,93,92,9
Lettonie6,6−14,3−3,86,44,02,62,12,72,03,83,93,02,34,34,0
Estonie5,7−14,72,37,64,31,92,91,72,14,03,73,03,23,04,0
Chypre4,1−1,81,30,3−3,2−6,0−1,51,72,83,42,62,22,93,12,6
Malte2,2−2,43,51,42,64,68,27,15,55,14,43,25,93,94,4
Japon1,0−5,44,2−0,11,52,00,31,11,01,50,70,61,71,40,5
Royaume-Uni2,5−4,31,91,51,31,93,12,21,81,71,51,71,91,31,5
Corée5,70,76,53,72,32,93,32,82,83,03,02,92,43,42,8
Canada2,9−2,93,13,11,72,52,60,91,53,02,11,82,03,02,0
Australie3,41,72,32,73,62,12,82,42,52,22,92,72,42,33,2
Taiwan, prov. chinoise de4,6−1,610,63,82,12,24,00,71,52,01,92,22,71,62,4
Suisse2,3−2,22,91,81,01,92,51,21,41,01,31,70,92,10,3
Suède3,0−5,26,02,7−0,31,22,64,13,23,12,41,72,12,72,6
Singapour5,9−0,615,26,23,95,03,61,92,02,52,62,62,92,02,8
Hong Kong (RAS)4,7−2,56,84,81,73,12,82,42,03,52,73,33,22,63,0
Norvège2,2−1,60,61,02,71,01,91,61,11,41,61,92,01,21,8
République tchèque4,0−4,82,31,8−0,8−0,52,75,32,63,52,62,31,83,63,0
Israël3,71,55,55,22,24,23,52,64,03,13,43,04,72,73,1
Danemark1,8−4,91,91,30,20,91,71,61,71,91,81,82,90,71,8
Nouvelle-Zélande3,40,42,01,92,52,12,83,23,63,53,02,42,84,61,9
Porto Rico1,7−2,0−0,4−0,40,0−0,3−1,2−1,1−2,6−2,8−2,5−0,5.........
Macao (RAS)1,325,321,79,211,2−1,2−21,5−2,113,47,04,3.........
Islande4,6−6,9−3,62,01,24,41,94,17,25,53,32,710,75,51,8
Saint-Marin−12,8−4,6−9,5−7,5−3,0−0,90,51,01,21,31,3.........
Pour mémoire
Principaux pays avancés2,1−3,82,81,61,41,41,92,11,42,01,91,51,72,11,8
Demande intérieure réelle totale
Pays avancés2,4−3,72,91,40,81,02,02,41,72,32,11,72,02,22,1
États-Unis2,7−3,82,91,62,11,32,73,51,72,32,51,62,12,22,5
Zone euro2,0−4,01,50,7−2,4−0,61,31,92,32,11,91,52,42,40,9
Allemagne0,9−3,22,93,0−0,81,01,31,52,42,12,01,52,32,01,7
France2,4−2,52,12,0−0,30,71,41,61,91,91,71,81,51,71,9
Italie1,4−4,12,0−0,6−5,6−2,60,21,31,01,61,10,71,31,41,1
Espagne4,2−6,0−0,5−3,1−5,1−3,21,93,42,92,62,21,52,32,91,8
Japon0,6−4,02,40,72,32,40,40,70,41,10,70,60,51,50,5
Royaume-Uni2,8−4,92,5−0,62,22,13,41,91,51,61,21,71,62,01,1
Canada3,5−3,05,13,42,02,11,50,00,84,41,91,71,75,01,6
Autres pays avancés33,7−2,66,13,12,01,52,62,51,93,12,62,62,02,73,3
Pour mémoire
Principaux pays avancés2,1−3,72,81,41,11,31,92,31,52,11,91,51,82,11,9

Dans ce tableau comme dans les autres, lorsque les pays ne sont pas classés par ordre alphabétique, ils le sont d’après la taille de leur économie.

Par rapport au quatrième trimestre de l’année précédente.

Hors G-7 (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni) et zone euro.

Tableau A3.Pays avancés : composantes du PIB réel(Variations annuelles en pourcentage)
MoyennesProjections
1999–20082009–182009201020112012201320142015201620172018
Dépenses de consommation privée
Pays avancés2,61,5−1,21,91,30,91,21,82,42,22,31,9
États-Unis3,11,9−1,61,92,31,51,52,93,62,72,72,1
Zone euro1,80,6−1,10,8−0,1−1,1−0,60,81,72,11,81,7
Allemagne0,91,20,30,31,31,30,81,01,61,92,11,8
France2,31,00,21,80,5−0,20,50,81,42,21,21,6
Italie1,0−0,1−1,51,20,0−4,0−2,40,21,61,31,31,1
Espagne3,40,0−3,60,3−2,4−3,5−3,11,62,93,22,62,4
Japon1,00,7−0,72,4−0,42,02,4−0,9−0,30,41,50,8
Royaume-Uni3,01,0−3,20,6−0,51,71,62,22,42,81,71,1
Canada3,62,30,03,62,31,92,62,71,92,33,41,9
Autres pays avancés13,72,40,03,73,02,12,32,32,72,32,42,7
Pour mémoire
Principaux pays avancés2,31,4−1,21,71,31,11,31,82,42,22,21,7
Consommation publique
Pays avancés2,21,02,91,0−0,50,1−0,30,61,51,61,11,9
États-Unis2,10,33,70,1−2,7−0,9−2,4−0,51,31,00,23,0
Zone euro2,00,92,40,7−0,1−0,30,30,71,31,71,20,9
Allemagne1,02,03,01,30,91,11,41,52,93,71,82,1
France1,61,32,41,31,01,61,51,31,11,31,20,5
Italie1,4−0,30,40,6−1,8−1,4−0,3−0,7−0,70,60,9−0,4
Espagne5,10,24,11,5−0,3−4,7−2,1−0,32,00,80,90,4
Japon1,81,32,01,91,91,71,50,51,71,30,6−0,2
Royaume-Uni3,11,01,10,20,21,70,32,31,30,81,40,8
Canada2,61,52,72,31,30,7−0,70,81,52,02,72,2
Autres pays avancés12,82,53,42,81,52,02,32,52,43,42,82,4
Pour mémoire
Principaux pays avancés1,90,82,90,7−0,90,1−0,70,31,41,30,71,9
Formation brute de capital fixe
Pays avancés2,31,1−11,01,72,92,41,53,32,61,73,43,0
États-Unis2,31,5−13,11,13,76,33,14,83,50,63,43,3
Zone euro2,70,0−11,2−0,31,5−3,4−2,51,73,14,43,93,4
Allemagne1,01,5−9,95,07,4−0,1−1,23,81,12,93,73,2
France3,40,4−9,12,12,10,2−0,80,11,02,92,93,1
Italie2,3−2,2−9,9−0,5−1,9−9,3−6,6−2,31,62,92,12,7
Espagne5,3−2,3−16,9−4,9−6,9−8,6−3,43,86,03,14,33,5
Japon−1,00,6−9,7−1,61,73,54,92,90,10,92,81,7
Royaume-Uni1,81,0−15,25,01,92,33,26,73,40,52,21,7
Canada4,90,7−11,811,44,64,91,30,9−4,6−3,13,42,2
Autres pays avancés13,72,3−5,15,94,02,92,52,11,92,23,73,0
Pour mémoire
Principaux pays avancés1,81,0−11,81,83,23,41,93,62,11,03,22,8
Demande intérieure finale
Pays avancés2,51,3−2,61,71,31,11,01,92,32,12,42,1
États-Unis2,81,6−3,11,51,71,91,22,73,32,12,52,4
Zone euro2,00,5−2,70,50,3−1,5−0,81,01,92,52,11,9
Allemagne0,91,4−1,41,42,51,00,51,71,82,52,42,2
France2,40,9−1,51,80,90,30,40,71,22,21,61,7
Italie1,3−0,6−2,90,7−0,8−4,5−2,8−0,41,11,51,41,1
Espagne4,2−0,5−5,9−0,7−3,0−4,8−3,01,63,32,72,62,3
Japon0,60,8−2,41,40,52,32,80,20,20,71,80,8
Royaume-Uni2,81,0−4,41,10,01,81,62,92,32,01,81,1
Canada3,71,8−2,25,02,62,41,61,90,31,03,32,0
Autres pays avancés13,52,4−0,74,12,92,32,32,32,52,42,92,6
Pour mémoire
Principaux pays avancés2,21,3−2,71,61,31,41,11,92,21,82,21,9
Formation de stock2
Pays avancés0,00,0−1,11,30,1−0,20,00,10,1−0,3−0,10,0
États-Unis−0,10,0−0,81,5−0,10,10,2−0,10,2−0,4−0,20,0
Zone euro0,0−0,1−1,30,90,5−0,90,20,30,0−0,10,00,0
Allemagne−0,1−0,2−1,71,40,5−1,60,5−0,4−0,3−0,1−0,2−0,2
France0,00,1−1,10,31,1−0,60,20,70,3−0,10,40,0
Italie0,00,0−1,21,30,2−1,10,20,60,2−0,50,20,0
Espagne0,00,0−0,20,2−0,1−0,2−0,30,30,10,10,00,0
Japon0,0−0,1−1,61,00,20,0−0,40,10,6−0,3−0,5−0,1
Royaume-Uni−0,10,1−0,51,5−0,60,20,30,7−0,2−0,5−0,10,0
Canada0,00,1−0,70,10,7−0,30,5−0,3−0,3−0,31,10,8
Autres pays avancés10,2−0,1−1,91,90,2−0,3−0,80,20,1−0,50,10,0
Pour mémoire
Principaux pays avancés0,00,0−1,01,20,1−0,20,20,10,2−0,3−0,10,0
Solde extérieur2
Pays avancés0,00,10,40,10,30,40,30,1−0,2−0,1−0,10,0
États-Unis−0,20,01,2−0,50,00,10,3−0,2−0,7−0,2−0,2−0,2
Zone euro0,10,3−0,60,70,91,50,40,10,1−0,40,20,1
Allemagne0,70,1−2,61,10,91,4−0,30,70,1−0,40,00,0
France−0,3−0,2−0,4−0,10,00,5−0,1−0,5−0,5−0,8−0,30,0
Italie−0,10,2−1,3−0,31,22,80,8−0,1−0,5−0,1−0,10,0
Espagne−0,71,02,80,52,12,21,5−0,5−0,10,50,50,3
Japon0,2−0,1−1,21,6−0,9−0,8−0,40,00,30,60,3−0,1
Royaume-Uni−0,2−0,10,3−0,81,4−0,7−0,8−0,40,0−0,4−0,10,3
Canada−0,70,00,0−2,1−0,3−0,40,31,11,00,6−0,50,3
Autres pays avancés10,40,31,50,10,50,50,90,5−0,40,1−0,40,1
Pour mémoire
Principaux pays avancés−0,10,00,0−0,10,10,20,00,0−0,3−0,1−0,1−0,1

Hors G-7 (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni) et zone euro.

Variations en pourcentage du PIB de la période précédente.

Tableau A4.Pays émergents et en développement : PIB réel(Variations annuelles en pourcentage)
MoyennesProjections
1999–200820092010201120122013201420152016201720182022
Communauté des États indépendants1,27,2−6,44,75,33,62,51,1−2,20,42,12,12,4
Russie6,9−7,84,55,13,71,80,7−2,8−0,21,81,61,5
Russie non comprise8,0−2,45,06,03,64,21,9−0,61,92,93,34,3
Arménie10,5−14,12,24,77,13,33,63,30,23,52,94,0
Azerbaïdjan14,69,35,0−1,62,25,82,70,6−3,1−1,01,33,1
Bélarus7,50,27,75,51,71,01,7−3,8−2,60,70,72,0
Géorgie6,6−3,76,27,26,43,44,62,92,74,04,25,5
Kazakhstan8,71,27,37,55,06,04,31,21,13,32,84,3
Moldova4,9−6,07,16,8−0,79,44,8−0,44,34,03,73,9
Ouzbékistan6,18,18,58,38,28,08,18,07,86,06,06,0
République kirghize4,72,9−0,56,0−0,110,94,03,53,83,53,85,4
Tadjikistan8,13,96,57,47,57,46,76,06,94,54,04,0
Turkménistan15,26,19,214,711,110,210,36,56,26,56,35,4
Ukraine36,2−15,10,35,50,20,0−6,6−9,82,32,03,24,0
Pays émergents et en développement d’Asie8,07,59,67,97,06,96,86,86,46,56,56,3
Bangladesh5,85,36,06,56,36,06,36,87,27,17,07,0
Bhoutan8,35,79,39,76,43,64,06,16,25,911,26,3
Brunei Darussalam1,9−1,82,73,70,9−2,1−2,5−0,4−2,5−1,30,65,3
Cambodge9,50,16,07,27,37,47,17,27,06,96,86,0
Chine10,19,210,69,57,97,87,36,96,76,86,55,8
Fidji1,9−1,43,02,71,44,75,63,80,43,83,53,2
Îles Marshall1,96,51,23,52,9−0,8−0,41,92,01,91,81,5
Îles Salomon1,6−4,76,813,24,63,02,32,53,33,03,12,7
Inde46,98,510,36,65,56,47,58,07,16,77,48,2
Indonésie4,94,76,46,26,05,65,04,95,05,25,35,5
Kiribati1,11,1−1,60,65,15,00,47,54,22,82,31,8
Lao, Rép. dém. pop.6,77,48,08,07,88,07,67,37,06,96,97,0
Malaisie5,5−1,57,55,35,54,76,05,04,25,44,84,9
Maldives7,8−6,67,18,42,37,17,63,33,94,64,75,0
Micronésie0,51,23,31,0−1,7−3,0−2,43,73,02,01,40,6
Mongolie6,2−2,17,317,312,311,67,92,41,02,02,58,2
Myanmar11,75,15,35,67,38,48,07,06,17,27,67,5
Nauru...8,713,611,710,134,236,52,810,44,0−4,02,0
Népal4,14,54,83,44,84,16,03,30,47,55,03,8
Palaos...−9,13,05,13,9−2,15,411,41,91,05,52,0
Papouasie-Nouvelle-Guinée2,36,810,11,14,63,812,59,22,43,12,93,3
Philippines4,61,17,63,76,77,16,16,16,96,66,76,8
Samoa3,8−6,1−2,05,60,4−1,91,21,67,12,10,92,1
Sri Lanka5,13,58,08,49,13,45,04,84,44,74,85,2
Thaïlande4,8−0,77,50,87,22,70,92,93,23,73,53,0
Timor-Leste5...13,010,27,95,02,74,34,05,04,06,05,2
Tonga1,12,93,21,8−1,1−0,62,93,53,13,13,21,4
Tuvalu...−4,4−3,17,9−3,84,61,39,13,03,22,52,0
Vanuatu3,03,31,61,21,82,02,31,64,04,54,03,0
Viet Nam6,85,46,46,25,25,46,06,76,26,36,36,2
Pays émergents et en développement d’Europe4,3−3,04,66,52,44,93,94,73,14,53,53,2
Albanie6,83,43,72,51,41,01,82,23,43,73,74,0
Bosnie-Herzégovine5,4−0,80,80,9−0,92,41,13,02,02,52,63,0
Bulgarie5,3−3,61,31,90,00,91,33,63,43,63,22,5
Croatie3,7−7,4−1,7−0,3−2,2−1,1−0,52,23,02,92,72,1
Hongrie3,4−6,60,71,7−1,62,14,03,12,03,23,42,2
Kosovo...3,63,34,42,83,41,24,13,43,53,54,0
Macédoine, ex-Rép. youg. de3,6−0,43,42,3−0,52,93,63,82,42,53,23,8
Monténégro...−5,72,53,2−2,73,51,83,42,53,02,83,1
Pologne4,12,63,75,01,61,43,33,92,63,83,32,6
Roumanie5,4−7,1−0,81,10,63,53,13,94,85,54,43,3
Serbie4,1−3,10,61,4−1,02,6−1,80,82,83,03,54,0
Turquie4,0−4,78,511,14,88,55,26,13,25,13,53,6
Amérique latine et Caraïbes3,3−1,86,14,73,02,91,20,1−0,91,21,92,7
Antigua-et-Barbuda4,6−12,1−7,2−2,13,5−0,15,14,15,32,73,02,0
Argentine2,6−5,910,16,0−1,02,4−2,52,6−2,22,52,53,2
Bahamas2,1−4,21,50,63,10,0−0,5−1,7−0,31,82,51,5
Barbade1,8−4,00,30,80,3−0,10,10,91,60,90,51,6
Belize5,70,83,32,13,70,74,12,9−0,82,52,31,7
Bolivie3,43,44,15,25,16,85,54,94,34,24,03,7
Brésil3,4−0,17,54,01,93,00,5−3,8−3,60,71,52,0
Chili4,3−1,65,86,15,34,01,92,31,61,42,53,3
Colombie3,41,74,06,64,04,94,43,12,01,72,83,6
Costa Rica4,7−1,05,04,34,82,33,74,74,33,83,83,9
Dominique2,8−1,20,7−0,2−1,1−0,64,4−2,52,63,92,81,5
El Salvador2,6−3,11,42,21,91,81,42,32,42,32,12,0
Équateur3,30,63,57,95,64,94,00,2−1,50,20,61,6
Grenade3,7−6,6−0,50,8−1,22,47,36,43,72,52,32,7
Guatemala3,60,52,94,23,03,74,24,13,13,23,44,0
Guyana1,83,34,45,44,85,23,83,13,33,53,62,8
Haïti0,73,1−5,55,52,94,22,81,21,41,03,03,0
Honduras4,5−2,43,73,84,12,83,13,63,64,03,63,8
Jamaïque1,3−3,4−1,41,4−0,50,20,50,91,31,72,32,8
Mexique2,6−4,75,14,04,01,42,32,62,32,11,92,7
Nicaragua3,9−3,34,46,36,54,94,84,94,74,54,34,5
Panama5,71,65,811,89,26,66,15,84,95,35,65,5
Paraguay2,2−4,013,14,3−1,214,04,73,04,13,94,03,8
Pérou5,11,08,56,56,05,82,43,34,02,73,83,8
République dominicaine4,80,98,33,12,84,77,67,06,64,85,85,0
Saint-Kitts-et-Nevis3,7−1,0−2,9−0,8−0,86,65,14,93,12,73,52,7
Saint-Vincent-et-les Grenadines3,5−2,0−2,30,21,32,50,30,90,82,22,83,0
Sainte-Lucie2,1−0,80,13,4−0,70,2−0,92,01,01,62,81,5
Suriname4,13,05,25,82,72,90,4−2,7−10,5−1,21,23,1
Trinité-et-Tobago7,6−4,43,3−0,31,32,7−0,6−0,6−5,4−3,21,91,4
Uruguay1,54,27,85,23,54,63,20,41,53,53,13,0
Venezuela3,4−3,2−1,54,25,61,3−3,9−6,2−16,5−12,0−6,0−1,3
Moyen-Orient, Afrique du Nord, Afghanistan et Pakistan5,21,14,74,55,22,72,82,75,02,63,53,8
Afghanistan...20,68,46,514,05,72,71,32,42,53,05,0
Algérie4,01,63,62,83,42,83,83,73,31,50,82,4
Arabie saoudite3,2−2,14,810,35,42,73,74,11,70,11,12,0
Bahreïn6,02,54,32,03,75,44,42,93,02,51,72,2
Djibouti3,31,64,17,34,85,06,06,56,57,07,06,0
Égypte5,14,75,11,82,23,32,94,44,34,14,56,0
Émirats arabes unis5,9−5,21,66,45,15,83,33,83,01,33,43,1
Iran4,40,35,83,5−7,7−0,33,2−1,612,53,53,84,1
Iraq13,03,46,47,513,97,60,74,811,0−0,42,92,1
Jordanie6,35,52,32,62,72,83,12,42,02,32,53,0
Koweït5,9−7,1−2,410,97,90,40,62,12,5−2,14,13,2
Liban3,810,18,00,92,82,62,00,81,01,52,03,0
Libye44,5−3,03,2−66,7124,7−36,8−53,0−10,3−3,055,131,22,6
Maroc4,44,23,85,23,04,52,74,51,24,83,04,6
Mauritanie5,2−1,04,84,75,86,15,60,91,73,83,04,0
Oman2,96,14,8−1,19,34,42,54,23,00,03,72,2
Pakistan5,10,42,63,63,83,74,14,14,55,35,65,9
Qatar11,312,018,113,44,74,44,03,62,22,53,13,2
Somalie............1,22,83,63,63,22,43,53,8
Soudan66,24,72,5−1,2−3,05,21,64,93,03,73,63,5
Syrie73,45,93,4...........................
Tunisie4,93,12,6−1,93,92,42,31,11,02,33,04,3
Yémen4,13,97,7−12,72,44,8−0,2−28,1−9,8−2,08,55,5
Afrique subsaharienne5,63,97,05,14,45,35,13,41,42,63,43,9
Angola11,22,43,43,95,26,84,83,0−0,71,51,61,4
Afrique du Sud4,0−1,53,03,32,22,51,71,30,30,71,12,2
Bénin4,52,32,13,04,87,26,42,14,05,46,06,2
Botswana5,2−7,78,66,04,511,34,1−1,74,34,54,84,2
Burkina Faso5,73,08,46,66,55,74,24,05,96,46,56,0
Burundi3,13,85,14,04,45,94,5−4,0−1,00,00,10,5
Cabo Verde7,4−1,31,54,01,10,80,61,03,84,04,14,1
Cameroun3,61,93,34,14,65,65,95,84,74,04,65,5
Comores2,01,82,12,23,03,52,01,02,23,34,04,0
Congo, Rép. dém. du2,42,97,16,97,18,59,56,92,42,83,04,7
Congo, Rép. du3,57,88,73,43,83,36,82,6−2,8−3,62,80,3
Côte d’Ivoire0,53,32,0−4,210,19,38,88,97,77,67,36,5
Érythrée−1,13,92,28,77,03,15,04,83,73,33,64,0
Éthiopie8,110,010,611,48,79,910,310,48,08,58,57,5
Gabon−0,1−2,36,37,15,35,54,43,92,11,02,75,1
Gambie3,76,46,5−4,35,64,80,94,32,23,03,54,8
Ghana5,34,87,914,09,37,34,03,83,55,98,95,4
Guinée3,5−1,54,25,65,93,93,73,56,66,75,85,2
Guinée Bissau2,93,44,68,1−1,73,31,05,15,15,05,05,0
Guinée équatoriale28,11,3−8,96,58,3−4,1−0,7−9,1−9,7−7,4−7,8−1,4
Kenya3,33,38,46,14,65,95,45,75,85,05,56,5
Lesotho3,54,56,94,55,33,63,42,52,44,63,15,6
Libéria...5,16,17,48,28,70,70,0−1,62,64,06,8
Madagascar4,0−4,70,31,53,02,33,33,14,24,35,35,0
Malawi3,88,36,94,91,95,25,72,92,34,55,05,5
Mali5,44,75,43,2−0,82,37,06,05,85,35,04,7
Maurice4,33,04,13,93,23,23,63,53,93,94,04,1
Mozambique7,86,46,77,17,27,17,46,63,84,75,314,0
Namibie4,10,36,05,15,15,66,46,01,10,82,53,6
Niger4,4−0,78,42,211,85,37,54,05,04,24,76,2
Nigéria7,58,411,34,94,35,46,32,7−1,60,81,91,7
Ouganda7,58,17,76,82,24,74,65,72,34,45,27,3
République centrafricaine1,21,73,03,34,1−36,71,04,84,54,75,05,6
Rwanda8,06,37,37,88,84,77,68,95,96,26,87,5
São Tomé-et-Príncipe4,34,04,54,84,54,34,14,04,15,05,55,5
Sénégal4,42,44,31,94,53,64,16,56,76,87,06,4
Seychelles2,2−1,15,95,43,76,04,55,04,54,13,44,0
Sierra Leone7,53,25,36,315,220,74,6−20,56,16,06,17,4
Soudan du Sud............−52,429,32,9−0,2−13,8−6,3−3,43,9
Swaziland3,64,53,52,03,54,83,61,10,00,3−0,92,2
Tanzanie6,15,46,47,95,17,37,07,07,06,56,86,6
Tchad7,84,113,60,18,85,86,91,8−6,40,62,43,7
Togo1,63,54,14,85,96,15,45,35,05,05,35,6
Zambie6,49,210,35,67,65,14,72,93,44,04,54,5
Zimbabwe8−6,87,415,416,313,65,32,81,40,72,80,8−0,9

Les données relatives à certains pays portent sur le produit matériel net réel ou sont des estimations fondées sur celui-ci. Les chiffres ne doivent être considérés que comme des ordres de grandeur parce que des données fiables et comparables ne sont généralement pas disponibles. En particulier, la croissance de la production des nouvelles entreprises privées de l’économie informelle n’est pas totalement prise en compte dans les chiffres récents.

La Géorgie, le Turkménistan et l’Ukraine, qui ne sont pas membres de la Communauté des États indépendants, sont inclus dans ce groupe pour des raisons de géographie et de similitude de structure économique.

Les données sont basées sur l’édition 2008 du Système de comptabilité nationale. Les données révisées des comptes nationaux sont disponibles à partir de 2000, mais n’incluent pas la Crimée et Sébastopol à partir de 2010.

Voir les notes relatives à l’Inde et à la Libye dans la section «Notes sur les pays» de l’appendice statistique.

Dans ce tableau uniquement, les données pour Timor-Leste sont basées sur le PIB hors pétrole.

Les données de 2011 pour le Soudan excluent le Soudan du Sud à partir du 9 juillet. Les données pour 2012 et au-delà portent sur le Soudan actuel.

Les données pour la Syrie de 2011 et au-delà sont exclues en raison de l’incertitude entourant la situation politique.

Le dollar du Zimbabwe ne circule plus depuis le début de 2009. Les données sont fondées sur les estimations des prix et des taux de change en dollars établies par les services du FMI. Il se peut que les estimations en dollars des services du FMI diffèrent des estimations des autorités. Le PIB réel est en prix constants de 2009.

Tableau A5.Inflation : récapitulation(En pourcentage)
MoyennesProjections
1999–200820092010201120122013201420152016201720182022
Déflateurs du PIB
Pays avancés1,80,70,91,31,21,21,41,31,01,41,61,8
États-Unis2,30,81,22,11,81,61,81,11,31,71,91,9
Zone euro2,01,00,71,01,31,20,91,40,80,91,31,8
Japon−1,2−0,6−1,9−1,7−0,8−0,31,72,10,3−0,20,91,1
Autres pays avancés12,10,92,02,01,21,41,31,01,12,01,62,0
Prix à la consommation
Pays avancés2,20,21,52,72,01,41,40,30,81,71,72,1
États-Unis2,8−0,31,63,12,11,51,60,11,32,12,12,3
Zone euro22,20,31,62,72,51,30,40,00,21,51,42,0
Japon−0,2−1,3−0,7−0,3−0,10,32,80,8−0,10,40,51,6
Autres pays avancés12,11,42,43,32,11,71,50,51,01,81,92,0
Pays émergents et en développement37,65,05,67,15,85,54,74,74,34,24,43,9
Par région
Communauté des États indépendants418,811,17,29,86,26,58,115,58,35,85,24,6
Pays émergents et en développement d’Asie4,02,85,16,54,64,63,42,72,82,63,23,4
Pays émergents et en développement d’Europe15,44,85,75,56,14,54,13,23,36,05,74,9
Amérique latine et Caraïbes6,74,64,25,24,64,64,95,55,64,23,63,4
Moyen-Orient, Afrique du Nord, Afghanistan et Pakistan6,47,36,69,29,89,26,85,75,16,87,74,9
Moyen-Orient et Afrique du Nord6,46,16,28,79,79,46,65,95,47,18,14,8
Afrique subsaharienne10,59,88,19,49,36,66,37,011,311,09,57,8
Pour mémoire
Union européenne2,71,02,03,12,61,50,50,00,21,71,72,0
Pays en développement à faible revenu9,98,29,211,79,98,17,27,28,99,78,87,2
Classification analytique
Source des recettes d’exportation
Combustibles12,37,76,78,68,08,16,58,87,35,96,25,1
Autres produits6,34,35,36,75,34,94,23,83,73,94,13,7
Dont : produits primaires5....................................
Source de financement extérieur
Pays débiteurs (net)8,27,26,77,77,06,35,75,55,15,55,54,7
Pays débiteurs (net) selon le service de la dette
Pays ayant accumulé des arriérés ou bénéficié d’un rééchelonnement entre 2012 et 20168,812,69,810,27,96,810,515,69,617,115,36,5
Pour mémoire
Taux d’inflation médian
Pays avancés2,30,81,93,22,61,40,70,10,61,61,52,0
Pays émergents et en développement35,43,74,15,44,53,93,22,72,83,43,53,1

Hors États-Unis, Japon et zone euro.

Sur la base de l’indice des prix à la consommation harmonisé d’Eurostat.

Hors Argentine et Venezuela. Voir les notes relatives à l’Argentine et au Venezuela dans la section «Notes sur les pays» de l’appendice statistique.

La Géorgie, le Turkménistan et l’Ukraine, qui ne sont pas membres de la Communauté des États indépendants, sont inclus dans ce groupe pour des raisons de géographie et de similitude de structure économique.

Les données sont manquantes à cause de l’Argentine, qui représente plus de 30 % des pondérations du groupe. Voir les notes relatives à l’Argentine dans la section «Notes sur les pays» de l’appendice statistique.

Tableau A6.Pays avancés : prix à la consommation1(Variations annuelles en pourcentage)
Fin de période2
MoyennesProjectionsProjections
1999–200820092010201120122013201420152016201720182022201620172018
Pays avancés2,20,21,52,72,01,41,40,30,81,71,72,11,51,51,9
États-Unis2,8−0,31,63,12,11,51,60,11,32,12,12,32,21,82,3
Zone euro32,20,31,62,72,51,30,40,00,21,51,42,01,11,11,6
Allemagne1,70,21,12,52,11,60,80,10,41,61,52,51,71,11,8
France1,90,11,72,32,21,00,60,10,31,21,31,80,61,11,5
Italie2,40,81,62,93,31,20,20,1−0,11,41,21,40,50,91,6
Espagne3,3−0,31,83,22,41,4−0,1−0,5−0,22,01,51,91,61,21,4
Pays-Bas2,41,00,92,52,82,60,30,20,11,31,41,60,71,41,5
Belgique2,20,02,33,42,61,20,50,61,82,21,52,02,21,41,7
Autriche1,90,41,73,52,62,11,50,81,01,61,82,21,51,71,9
Grèce3,31,34,73,11,0−0,9−1,4−1,10,01,21,31,70,31,01,1
Portugal2,9−0,91,43,62,80,4−0,20,50,61,62,02,40,92,32,6
Irlande3,4−1,7−1,61,21,90,50,30,0−0,20,41,51,9−0,20,91,7
Finlande1,81,61,73,33,22,21,2−0,20,40,81,22,01,10,51,6
République slovaque6,20,90,74,13,71,5−0,1−0,3−0,51,21,42,00,21,31,4
Lituanie2,74,21,24,13,21,20,2−0,70,73,52,02,52,03,32,0
Slovénie5,40,81,81,82,61,80,2−0,5−0,11,61,82,00,51,72,0
Luxembourg2,80,02,83,72,91,70,70,10,01,21,32,01,6−1,33,7
Lettonie5,63,3−1,24,22,30,00,70,20,13,03,02,32,13,03,0
Estonie4,70,22,75,14,23,20,50,10,83,83,42,52,44,52,5
Chypre2,70,22,63,53,10,4−0,3−1,5−1,20,80,72,00,10,80,7
Malte2,61,82,02,53,21,00,81,20,91,31,61,81,01,51,7
Japon−0,2−1,3−0,7−0,3−0,10,32,80,8−0,10,40,51,60,30,10,6
Royaume-Uni31,82,23,34,52,82,61,50,00,72,62,62,01,22,82,6
Corée2,92,82,94,02,21,31,30,71,01,91,92,01,31,91,9
Canada2,30,31,82,91,50,91,91,11,41,61,81,91,41,61,9
Australie3,11,82,93,31,72,52,51,51,32,02,22,51,42,02,3
Taiwan, prov. chinoise de1,1−0,91,01,41,90,81,2−0,31,41,01,42,01,71,01,4
Suisse1,1−0,50,70,2−0,7−0,20,0−1,1−0,40,50,61,00,00,60,8
Suède1,71,91,91,40,90,40,20,71,11,61,62,01,71,81,5
Singapour1,40,62,85,24,62,41,0−0,5−0,50,91,31,90,01,41,4
Hong Kong (RAS)−0,60,62,35,34,14,34,43,02,62,02,23,02,62,02,2
Norvège2,12,22,41,30,72,12,02,23,62,12,02,53,51,92,1
République tchèque2,91,01,51,93,31,40,30,30,72,31,82,02,02,12,0
Israël2,23,32,73,51,71,50,5−0,6−0,50,20,52,0−0,20,21,0
Danemark2,21,32,32,82,40,80,60,50,31,01,42,00,51,21,6
Nouvelle-Zélande2,52,12,34,01,11,11,20,30,62,22,02,01,32,42,0
Porto Rico2,80,32,52,91,31,10,6−0,8−0,31,10,90,80,51,10,9
Macao (RAS)...1,22,85,86,15,56,04,62,41,52,22,81,41,52,2
Islande5,312,05,44,05,23,92,01,61,71,82,62,51,92,02,9
Saint-Marin...2,42,62,02,81,61,10,10,60,91,01,20,60,91,0
Pour mémoire
Principaux pays avancés2,0−0,11,42,61,91,31,50,30,81,71,72,11,61,41,9

Les variations des prix à la consommation sont exprimées en moyennes annuelles.

Il s’agit de variations mensuelles en glissement annuel, et pour plusieurs pays, de variations trimestrielles.

Sur la base de l’indice des prix à la consommation harmonisé d’Eurostat.

Tableau A7.Pays émergents et en développement : prix à la consommation1(Variations annuelles en pourcentage)
Fin de période2
MoyennesProjectionsProjections
1999–200820092010201120122013201420152016201720182022201620172018
Communauté des États indépendants3,418,811,17,29,86,26,58,115,58,35,85,24,66,55,44,9
Russie19,811,76,98,45,16,87,815,57,04,23,94,05,44,04,0
Russie non comprise15,79,68,113,39,25,78,815,611,39,68,25,89,38,97,2
Arménie3,33,57,37,72,55,83,03,7−1,41,93,54,0−1,12,14,0
Azerbaïdjan5,91,65,77,91,02,41,44,012,412,08,06,013,38,07,5
Bélarus49,113,07,753,259,218,318,113,511,88,07,57,010,68,07,5
Géorgie8,01,77,18,5−0,9−0,53,14,02,16,03,03,01,86,23,4
Kazakhstan9,37,37,18,35,15,86,76,714,67,36,54,08,57,06,2
Moldova15,50,07,47,64,64,65,19,66,46,55,35,02,47,05,2
Ouzbékistan17,412,312,312,411,911,79,18,58,013,012,710,07,915,710,7
République kirghize11,26,88,016,62,86,67,56,50,43,85,15,0−0,54,85,5
Tadjikistan18,16,46,512,45,85,06,15,85,98,98,06,06,110,08,0
Turkménistan10,2−2,74,45,35,36,86,07,43,66,06,26,26,26,16,2
Ukraine513,515,99,48,00,6−0,312,148,713,912,810,05,012,410,07,0
Pays émergents et en développement d’Asie4,02,85,16,54,64,63,42,72,82,63,23,42,73,13,2
Bangladesh5,74,99,411,56,27,57,06,25,75,75,85,65,76,05,8
Bhoutan5,06,35,77,39,311,39,96,33,93,54,24,73,03,34,5
Brunei Darussalam0,51,00,20,10,10,4−0,2−0,4−0,7−0,20,00,2−1,60,10,3
Cambodge4,9−0,74,05,52,93,03,91,23,03,73,53,03,93,13,4
Chine1,8−0,73,35,42,62,62,01,42,01,82,42,62,12,32,4
Fidji3,23,73,77,33,42,90,51,43,93,83,53,03,93,53,5
Îles Marshall...0,51,85,44,31,91,1−2,2−1,50,71,12,1−1,50,71,1
Îles Salomon9,27,11,07,45,95,45,2−0,60,5−0,51,74,03,5−2,21,9
Inde4,910,69,59,510,09,45,84,94,53,84,95,03,64,54,8
Indonésie10,05,05,15,34,06,46,46,43,54,03,93,53,04,03,7
Kiribati2,79,8−3,91,5−3,0−1,52,10,61,92,22,52,50,72,22,5
Lao, Rép. dém. pop.17,10,06,07,64,36,44,11,32,02,32,73,13,22,32,6
Malaisie2,40,61,73,21,72,13,12,12,13,82,93,01,83,82,9
Maldives3,14,56,211,310,94,02,51,40,82,52,12,51,82,12,2
Micronésie2,57,73,74,16,32,20,7−0,20,50,92,02,00,50,92,0
Mongolie8,96,310,27,715,08,612,95,90,64,46,06,50,96,96,5
Myanmar19,92,28,22,82,85,75,110,06,86,56,15,77,06,56,1
Nauru...22,4−2,0−3,40,3−1,10,39,88,25,12,02,08,21,62,0
Népal5,412,69,69,68,39,99,07,29,94,56,05,510,42,75,7
Palaos...1,41,44,73,63,44,10,9−1,01,52,02,00,41,52,0
Papouasie-Nouvelle-Guinée8,36,95,14,44,55,05,26,06,75,75,55,06,65,55,0
Philippines5,14,23,84,73,22,94,21,41,83,13,03,02,62,93,0
Samoa4,314,6−0,22,96,2−0,2−1,21,90,11,81,93,02,31,42,4
Sri Lanka11,13,46,26,77,56,92,82,24,06,05,05,04,55,15,0
Thaïlande2,6−0,83,33,83,02,21,9−0,90,20,61,02,51,10,60,7
Timor-Leste...−0,25,213,210,99,50,70,6−1,31,02,74,00,02,03,5
Tonga8,31,43,56,31,12,11,2−1,12,67,52,72,56,76,62,5
Tuvalu...−0,3−1,90,51,42,01,13,23,52,92,82,52,62,92,4
Vanuatu2,84,32,80,91,31,50,82,50,92,62,83,02,12,72,9
Viet Nam6,36,79,218,79,16,64,10,62,74,44,04,04,74,04,0
Pays émergents et en développement d’Europe15,44,85,75,56,14,54,13,23,36,05,74,94,25,75,9
Albanie2,52,23,63,42,01,91,61,91,32,12,83,02,22,33,0
Bosnie-Herzégovine3,2−0,42,13,72,0−0,1−0,9−1,0−1,11,81,22,0−0,32,31,4
Bulgarie66,72,53,03,42,40,4−1,6−1,1−1,31,11,42,1−0,51,31,6
Croatie3,32,41,02,33,42,2−0,2−0,5−1,11,11,21,90,21,01,2
Hongrie6,74,24,93,95,71,6−0,2−0,10,42,53,23,01,82,73,0
Kosovo...−2,43,57,32,51,80,4−0,50,31,41,42,01,31,01,8
Macédoine, ex-Rép. youg. de2,6−0,71,53,93,32,8−0,3−0,3−0,20,32,62,0−0,31,71,7
Monténégro...3,60,43,54,12,2−0,71,5−0,32,12,61,91,01,62,6
Pologne3,93,42,64,33,70,90,0−0,9−0,61,92,32,50,81,92,6
Roumanie19,45,66,15,83,34,01,1−0,6−1,61,13,32,5−0,52,03,5
Serbie23,58,16,111,17,37,72,11,41,13,43,03,01,53,63,0
Turquie27,26,38,66,58,97,58,97,77,810,99,37,58,510,09,5
Amérique latine et Caraïbes76,74,64,25,24,64,64,95,55,64,23,63,44,64,23,6
Antigua-et-Barbuda2,0−0,63,43,53,41,11,11,0−0,52,41,22,0−1,12,52,0
Argentine87,66,310,59,810,010,6.........26,917,88,622,316,7
Bahamas2,21,71,63,11,90,41,21,90,82,42,22,20,82,42,2
Barbade3,53,65,89,44,51,81,8−1,11,35,05,82,73,26,72,4
Belize2,5−1,10,91,71,20,51,2−0,90,61,82,32,01,12,42,3
Bolivie4,73,32,59,94,55,75,84,13,63,25,15,04,04,35,0
Brésil6,84,95,06,65,46,26,39,08,73,74,04,06,33,64,0
Chili3,71,51,43,33,01,94,44,33,82,32,73,02,82,42,9
Colombie6,94,22,33,43,22,02,95,07,54,33,33,05,74,03,1
Costa Rica11,17,85,74,94,55,24,50,80,01,72,93,00,82,73,0
Dominique2,10,02,81,11,40,00,8−0,80,00,61,42,0−0,21,41,4
El Salvador3,50,51,25,11,70,81,1−0,70,60,82,22,0−0,92,42,0
Équateur19,65,23,64,55,12,73,64,01,70,70,71,61,10,80,7
Grenade2,9−0,33,43,02,40,0−1,0−0,61,72,62,01,90,93,01,8
Guatemala7,31,93,96,23,84,33,42,44,44,43,54,04,24,34,0
Guyana6,63,04,34,42,41,90,7−0,90,82,32,73,11,52,62,7
Haïti15,33,44,17,46,86,83,97,513,414,79,05,012,515,35,0
Honduras8,85,54,76,85,25,26,13,22,74,04,04,03,34,54,0
Jamaïque10,69,612,67,56,99,48,33,72,33,45,25,41,75,05,5
Mexique6,35,34,23,44,13,84,02,72,85,93,83,03,46,13,5
Nicaragua9,73,75,58,17,27,16,04,03,54,07,27,33,14,07,2
Panama2,32,43,55,95,74,02,60,10,71,62,12,41,52,52,1
Paraguay8,62,64,78,33,72,75,03,14,13,54,04,03,94,04,0
Pérou2,62,91,53,43,72,83,23,53,63,22,32,03,22,72,5
République dominicaine12,81,46,38,53,74,83,00,81,63,03,34,01,72,94,2
Saint-Kitts-et-Nevis3,62,10,95,80,81,10,2−2,3−0,41,21,82,00,91,52,0
Saint-Vincent-et-les Grenadines2,90,40,83,22,60,80,2−1,7−0,21,71,41,51,01,91,5
Sainte-Lucie3,0−0,23,32,84,21,53,5−1,0−3,10,20,91,5−3,01,41,2
Suriname21,0−0,36,917,75,01,93,46,955,522,39,34,152,49,112,3
Trinité-et-Tobago5,9