Politiques Economiques, Croissance, et Equilibre Exterieur dans les Pays du Maghreb
Front Matter

Front Matter

Author(s):
International Monetary Fund
Published Date:
June 1988
    Share
    • ShareShare
    Show Summary Details

    POLITIQUES ECONOMIQUES, CROISSANCE, ET EQUILIBRE EXTERIEUR DANS LES PAYS DU MAGHREB

    Symposium tenu en Tunisie, organisé par l’Institut de Financement du Développement du Maghreb Arabe, la Banque Centrale de Tunisie, et le Fonds Monétaire International

    Préface par Michel Camdessus Directeur Général du F.M.I.

    Introduction par Hedi Baccouche Premier Ministre, République Tunisienne

    Fonds Monétaire International

    Washington, D.C. 1988

    © International Monetary Fund 1988

    Library of Congress Cataloging-in-Publication Data

    Politiques économiques, croissance et équilibre extérieur dans les pays du Maghreb.

    1. Africa, North—Economic conditions—Congresses.

    2. Africa, North—Economic policy—Congresses.

    3. Africa, North—Foreign economic relations—Congresses. 4. Monetary policy—Africa, North—Congresses. I. Institut de financement du développement du Maghreb arabe. II. Bank al-Markazi al-Tunisi. III. International Monetary Fund.

    HC805.P65 1988

    338.961

    88-9107

    ISBN-1-55775-010-6

    Price: $18.00

    Liste des Participants1

    Algérie

    • Smaîl Arbadji

      • Maître assistant, Faculté d’économie

    • Kamel Ayache

      • Directeur, Journal ech-Chaab

    • Hocine Benissad

      • Professeur d’économie, Faculté d’économie

    • Abdelrahmi Bessaha

      • Maître assistant, Faculté d’économie

    • Mohamed Dahmani

      • Enseignant, Institut des sciences économiques

    • Mohamed Gaceb

      • Maître assistant, Faculté d’économie

    • Mourad Goumiri

      • Directeur, Premier ministère

    • Ahmed Henni

      • Professeur d’économie, Faculté d’économie

    • Mme Fatma Zohra Oufriha

      • Professeur d’économie, Faculté d’économie

    • Mohamed Sari

      • Professeur, U.R.A.S.U. D’Annaba

    Maroc

    • Ahmed Bennani

      • Directeur des études, Banque du Maroc

    • Fathallah Oualalou

      • Député de Rabat, Chambre des Représentants

    • Bachir Hamdouch

      • Professeur, INSEA

    • Slah Eddine Haroun

      • Professeur d’économie, Faculté des sciences juridiques et sociales

    Mauritanie

    • Essalamou Ould Baye

      • Directeur général, B.M.D.C.—Nouakchott

    • Cheikh Ould Nany

      • Gourverneur adjoint, BCM—Nouakchott

    • Ould Mamou Salem

      • Services des études de projets, BCM—Nouakchott

    Tunisie

    • Hachemi Alaya

      • Professeur d’économie, Faculté de droit

    • Mongi Azzabou

      • Maître assistant, Faculté de droit

    • Mohamed Bouaouaja

      • Directeur général des études, Banque centrale de Tunisie

    • Abdelmajid Fredj

      • Directeur des finances extérieures, Banque centrale de Tunisie

    • Mohamed Boudaya

      • Directeur général de la Direction économique et financière, Premier ministère

    • Khemaîs Chamari

      • Responsable coopération internationale, I.FI.D.

    • Ali Debaya

      • Sous-directeur, Banque centrale de Tunisie

    • Abdessatar Grissa

      • Professeur d’économie, I.S.G.

    • Rachid Hakim

      • Directeur des études, Banque centrale de Tunisie

    • Ezzeddine Larbi

      • Professeur d’économie, Directeur des études, I.FI.D.

    • Ben Mamou Hedi

      • Directeur de l’I.E.Q., Ministère du Plan

    • Saîd Mrabet

      • Chef de service des organismes internationaux, Banque centrale de Tunisie

    • Mongi Safra

      • Maître de conférence en économie—Responsable de la cellule recherches I.FI.D.

    • Mokhtar Souissi

      • Enseignant chercheur, I.FI.D.

    • Ezzedine Souäl

      • Directeur du crédit et du financement, Ministère des Finances

    • Abdelhamid Triki

      • Directeur, Ministère du Plan

    • Abderrazak Zouari

      • Maître de conférence en économie, F.S.E.G.—Sfax

    • Sadok Bahroun

      • Directeur général, STUSID

    • Ahmed El Karm

      • Directeur, Département extérieur, Banque centrale de Tunisie

    • Rachid Khlaïfi

      • Enseignant—Expert comptable, I.S.G.

    • Mongi Ben Othmane

      • Directeur général, Directeur du symposium, I.FI.D.

    Fonds Monétaire International

    • Rattan Bhatia

      • Sous-directeur, Département Afrique

    • Christian François

      • Assistant directeur, Département Afrique

    • Ahmed Abushadi

      • Senior Information Officer, Coordinateur du Symposium

    Banque Mondiale

    • Edmond M. Asfour

      • Economiste principal, Département 2, Europe, Moyen-Orient et Afrique du Nord

    Table des Matieres

    Preface

    Les économies des pays du Maghreb, leurs politiques économiques, les conditions de leur croissance et de leur équilibre extérieur, ont été au centre du symposium organisé à Tunis du 28 au 30 avril, 1986. Ce recueil réunit les travaux présentés au cours de ce symposium, le treizième d’une série organisée par le Fonds monétaire international dans le but de promouvoir une large discussion sur les problèmes économiques, monétaires et financiers actuels, tant nationaux qu’internationaux. Ce symposium a été l’occasion d’une réunion constructive d’économistes de différents horizons des pays du Maghreb, et d’une meilleure compréhension du rôle du Fonds auprès de ces pays.

    Les économies des pays du Maghreb, comme celles d’autres régions en développement, ont affronté de sérieuses difficultés de balance des paiements au cours des dernières années, en raison, notamment du poids croissant de la dette extérieure qui avait financé dans le passé l’excès de demande sur les ressources disponibles, rendant inévitable la poursuite de politiques d’ajustement, avec ou sans l’appui du Fonds. Le défi auquel ont à faire face ces pays est de rétablir une croissance économique durable, tout en poursuivant des progrès vers l’établissement d’un équilibre soutenable de la balance des paiements. Des politiques macroéconomiques et structurelles crédibles et appropriées, et le retour à un environnement financier stable, encourageront les investissements et le développement de l’activité économique et restaureront l’accès aux marchés financiers internationaux à des conditions normales. Les pays du Maghreb ont reconnu la nécessité de procéder à de tels ajustements et de nets progrès ont d’ores et déjà été réalisés.

    Il est parfois reproché aux politiques d’ajustement de mettre trop l’accent sur les mesures macroéconomiques destinées à corriger les déséquilibres des comptes extérieurs par la maîtrise de la demande. A la vérité, d’autres aspects méritent une égale importance. Premièrement, un taux de change réaliste est indispensable pour assurer le développement des exportations, le maintien de la compétitivité et la réorientation des ressources disponibles vers les secteurs exportateurs. Un taux de change approprié facilite également le remplacement des importations par le développement de la production nationale. En deuxième lieu, it faut signaler le role essentiel des politiques de réformes structurelles qui permettent une meilleure utilisation des potentialités existantes. Dans l’élaboration des prgrammes économiques, le Fonds, en coordination avec la Banque mondiale, apporte son soutien à l’élaboration des mesures susceptibles d’améliorer la productivité et l’efficacité de l’appareil productif pour favoriser la croissance. On ne saurait enfin trop insister sur l’importance pour le développement de prix incitatifs aux producteurs et d’un système de prix suffisamment flexibles, sur le rôle du système fiscal dans l’incitation à investir, sur l’assainissement des entreprises publiques, sur l’amélioration des circuits de commercialisation et sur un régime d’importation qui ne pénalise pas l’activité économique.

    En dépit des progrès déjà réalisés, les programmes d’ajustement devront être poursuivis au cours des prochaines années. La baisse récente des prix du pétrole, si elle facilité l’ajustement externe de certains pays a, en revanche, un impact très défavorable sur le montant des exportations des pays traditionnellement exportateurs d’hydrocarbures, et leur impose des difficultés budgétaires au moment même où il leur faut redoubler d’efforts pour promouvoir la croissance de secteurs qui avaient été négligés et réduire les distortions qui subsistent. Le Fonds monétaire, pour sa part, en fournissant son assistance technique et financière, continue à encourager la poursuite de politiques économiques qui favorisent la reprise de la croissance.

    Il n’est d’autre voie pour cela que de renforcer l’efficacité de l’appareil économique et de créer les conditions de l’équilibre financier interne et externe.

    Michel Camdessus

    Directeur Général du

    Fonds monétaire international

    Remerciements

    La tenue du symposium sur les “Politiques Economiques, Croissance et Equilibre Extérieur dans les Pays du Maghreb” organisé conjointement par l’Institut de financement du développement du Maghreb arabe-I.FI.D.-, la Banque centrale de Tunisie et le Fonds monétaire international, a répondu à un besoin réel de réflexion et de concertation au moment où la plupart des pays du Maghreb étaient confrontés à des problèmes d’équilibre intérieur et extérieur aggravés par une conjoncture économique internationale défavorable.

    Le succès de ce symposium est dû en grande partie à la contribution efficace des conférenciers maghrébins, du F.M.I. et de la Banque mondiale auxquels j’adresse mes vifs remerciements pour la qualité de leurs travaux. Je remercie également les responsables de la Banque centrale de Tunisie dont le concours a été hautement apprécié.

    Je remercie particulièrement Monsieur Rachid Sfar, ministre de l’Economie et des Finances, et Monsieur Mohamed Skhiri, gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, pour l’intérêt qu’ils ont manifesté à ce symposium, en acceptant d’en présider l’ouverture et la clôture.

    Je remercie enfin les représentants du F.M.I. et notamment les responsables du département des relations extérieures dont l’aide précieuse a permis le bon déroulement du symposium et la publication de ses travaux.

    Mongi Ben Othmane

    Directeur du Symposium

    Avant-Propos

    Les économies des pays du Maghreb ont affronté de sérieuses difficultés de balance de paiements au cours des dernières années, en raison, notamment, du poids croissant de la dette extérieure. Celle-ci avait financé dans le passé l’excès de demande sur les ressources disponibles, rendant inévitable la poursuite de politiques d’ajustement.

    Le défi auquel ont à faire face ces pays actuellement est de rétablir une croissance économique permanente tout en poursuivant des progrès vers l’instauration d’un équilibre durable de la balance des paiements.

    Ce livre réunit les travaux présentés au cours d’un symposium organisé conjointement par l’Institut de financement du développement du Maghreb arabe—IFID—la Banque centrale de Tunisie, et le Fonds monétaire international.

    Cette rencontre qui regroupait des praticiens et des universitaires, avait comme thème central l’ajustement des politiques macroéconomiques et structurelles dans les pays du Maghreb.

    La réussite de ces politiques est apparue tributaire non seulement d’une meilleure coordination des pays du Maghreb entre eux, mais aussi de l’appui d’un concours international approprié.

      You are not logged in and do not have access to this content. Please login or, to subscribe to IMF eLibrary, please click here

      Other Resources Citing This Publication