La montee du Protectionnisme

The Rise in Protectionism (French)
Back Matter

Back Matter

Author(s):
International Monetary Fund
Published Date:
January 1978
    Share
    • ShareShare
    Show Summary Details
    Bibliographie

      Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT), Activités (Genève), divers numéros.

      Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT), Comité des textiles, Production et commerce des textiles et des vêtements,1974 à 1976: rapport du secrétariat, COM.TEX/W/35, 29 octobre 1976.

      Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT), Comité des textiles, Rapport sur la 5ème réunion du Comité des textiles,COM.TEX/8, 14 mars1977.

      Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT), Communiqués de presse n° 1199, 9 novembre 1977 (discours prononcé par M. Olivier Long,Directeur général du GATT, devant la Société économique zurichoise); n° 1208, 15 décembre1977.

      Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT), Etude des textiles: Rapport du groupe de travail du commerce des textiles, L/3797, 29 décembre 1972. Voir également Tableaux contenant des statistiques et autres informations, L/3797/Add. 2, 29 décembre1972.

      Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT), Etude sur les textiles de coton (Genève, juillet1966).

      Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT), Instruments de base et documents divers, vol. IV, Texte de l’Accord général (Genève, mars 1969).

      Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT), Instruments de base et documents divers (Genève), 9èm* Supplément, février 1961;lQème Supplément, mars 1962; llème Supplément, mars 1963; 15 ème Supplément, avril 1968; 18 Supplément, avril 1972; 21 ème Supplément, février 1975.

      Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT), Le commerce international (Genève), divers numéros.

      Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT), Tendances du commerce international: rapport d’un groupe d’experts(Genève, octobre1958).

      American Iron and Steel Institute, Annual Statistical Report (Washington, 1977).

      Australie. Industries Assistance Commission,Annual Reports, 1975–76 et 1976–77 (Canberra).

      Balassa, Bela,Tariff Protection in Industrial Countries: An Evaluation”, Journal of Political Economy (Chicago), vol. 73 (1965) p. 57394.

      Balassa, Bela,, et al, The Structure of Protection in Developing Countries(Baltimore, Johns Hopkins pour la Banque mondiale,1971).

      R.Baldwin, et J.Mutti, “Policy Issues in Adjustment Assistance: The United States”, Prospects for Partnership, publié sous la direction d’Helen Hughes (Baltimore, Johns Hopkins pour la Banque mondiale,1973).

      Baldwin, E. Robert, Nontariff Distortions of International Trade (Washington, Brookings Institution, 1970).

      Banque internationale pour la reconstruction et le développement, Perspectives des pays en développement, 1978–85, étude réalisée par le service de la politique du développement (Washington, novembre1977).

      Basevi, Giorgio, “The United States Tariff Structure: Estimates of Effective Rates of Protection of United States Industries and Industrial Labor”, Review of Economics and Statistics (Boston), vol. 42 (1966), p. 14760.

      Bergsten, C. Fred, “On the Non-Equivalence of Import Quotas and ‘Voluntary’ Export Restraints”, dans Toward a New International Economic Order: Selected Papers of C. Fred Bergsten, 1972–1974 (Lexington, Mass., Heath, 1975).

      Bhagwati, Jagdish N., “Market Disruption, Export Market Disruption, Compensation and GATT Reform”, World Development (Oxford), vol. 4, n° 12 (1976).

      Bhagwati, Jagdish N. et,PadmaDesai, India—Planning for Industrialization: Industrialization and Trade Policies Since 1951 (Londres, 1970)

      Blackhurst, Richard, NicolasMarian et JanTumlir, Libéralisation des échanges commerciaux, protectionnisme et interdépendance,études du GATT sur le commerce international, n° 5 (Genève, novembre 1977).

      Bureau international du travail,Annuaire des statistiques du travail 1975–1976, Genève.

      Bureau international du travail,Bulletin de statistiques du travail(Genève), numéros de1977.

      Canada. Commission du textile et du vêtements,Enquête sur les vêtements: un rapport au ministre de l’Industrie et du Commerce (Ottawa, 29 mai 1977).

      Canada.Ministère de l’Industrie et du Commerce, Direction générale de la politique sur l’importation de certains produits,Mesures de restriction des importations de textiles et de vêtements, 1950–1975 (Ottawa, 21 septembre 1977, document).

      Canada.Ministère de l’Industrie et du Commerce, Direction générale de la politique sur l’importation de certains produits,“Textiles—Surveillance and Restraint Measures” (Ottawa, 1976, 1977, documents).

      Canada.Reports of the Textile and Clothing Board to the Minister of Industry, Trade and Commerce pursuant to Section 19 of the Textile and Clothing Board Act (Ottawa).

      Canada.Trade and Tariffs Committee, Review of Developments in the GATT Multilateral Trade Negotiations in Geneva (Ottawa, août 1977).

      Canada.Tribunal antidumping, “Enquête en vertu de l’article 16 de la loi antidumping”, divers rapports (Ottawa, documents).

      Cline, W. R., NoboruKawanabe, T. O. M.Kronsjö et ThomasWilliams, Trade Negotiations in the Tokyo Round: A Quantitative Assessment(Washington, Brookings Institution, 1978).

      Communautés européennes. Bulletin des Communautés européennes (Bruxelles), divers numéros.

      Communautés européennes.Commission des Communautés européennes, Assainissement du secteur de la construction navale dans la Communauté (Bruxelles, 6 décembre 1977). Traduction partielle en anglais dans Documents Europe, n° 979, 23 décembre 1977.

      Communautés européennes.Commission des Communautés européennes, Exporting to the European Community: Information for Foreign Exporters (Bruxelles, 1977).

      Communautés européennes.Commission des Communautés européennes, Information, n° 131/76.

      Communautés européennes.Commission des Communautés européennes, Mesures de surveillance et desauvegarde communautaire (Bruxelles, 20 juillet 1977).

      Communautés européennes.Complément d’information sur l’évolution de l’emploi dans l’industrie textile et de l’habillement de la CE et annexes(réponse écrite et documentation fournie à la mission du FMI par le personnel de la CE, décembre1977).

      Communautés européennes.European Community Information Service,Commercial Policy of the European Community (Washington, janvier1973).

      Communautés européennes.Journal officiel des Communautés européennes, divers numéros.

      Communautés européennes.Onzième Rapport général sur l’activité des Communautés européennes en 1977 (Bruxelles, 1978).

      Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement, Amélioration de la capacité des pays en développement de produire des articles manufacturés et semi-finis pour l’exportation,TD/B/C.2/178, 25mai1977.

      Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement,Interdépendance des problèmes concernant le commerce, le financementdu développement et le système monétaire international,Conseil du commerce et du développement, 17ème session, TD/B/665/Add. 1 (deuxième partie), 25 juillet 1977.

      Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement,International Trade in Cotton Textiles and the Developing Countries: Problems and Prospects (New York, TD/B/C.2/117/Rév. 1, 1974).

      Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement,Manuel de statistiques du commerce international et du développement,1976 (New York, 1976).

      Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement,Quatrième rapport général sur l’application du système généralisé de préférences, TD/B/C.5/53, 27 mai 1977.

      Corden, Warner M., et GerhardFels, directeurs de publication,Public Assistanceto Industry (Londres, Macmillan, 1976).

      Curtis, Thomas B., et John R.Vastine, The Kennedy Round and the Future of American Trade (New York, Praeger, 1971).

      Curzon, Gerard, Multilateral Commercial Diplomacy (New York, Praeger, 1966, et Londres, Michael Joseph Ltd., 1965).

      Dam, Kenneth W., The GATT Law and International Economie Organization (University of Chicago Press, 1970).

      Denton, Geoffrey, et SeamusO’Cleireacain, Subsidy Issues in International Commerce (Londres, Trade Policy Research Center, 1972).

      Documents Europe, Agence internationale d’information pour la presse (Bruxelles), divers numéros, dont “Rationalisation de la construction navale dans la Communauté, n° 979, 23 décembre 1977.

      Dönges, Juergen B., GerhardFels et Axel D.Neu, Protektion und Branchenstruktur der westdeutschen Wirtschaft (J. C. B. Mohr (Paul Siebeck), Tübingen, 1973).

      Etats-Unis. “Color Television Receiver Imports”, Presidential Proclamation 4511 and Directive to U.S. Customs Service on Implementation of Orderly Marketing Agreement with Japan, Federal Register (Washington), vol. 42, n° 123, 27 juin 1977.

      Etats-Unis. Council on Wage and Price Stability,Report to the President on Prices and Costs in the United States Steel Industry (Washington, octobre 1977).

      Etats-Unis. Department of Labor, Bureau of Labor Statistics, Employment and Earnings (Washington), vol. 24, n° 12, décembre 1977.

      Etats-Unis.Department of the Treasury, Office of International Trade, “U.S. Import Protection Laws”, “Antidumping Investigations—1970 to Present”, “Countervailing Duty Actions—1969 to Present” (Washington, documents).

      Etats-Unis.Department of the Treasury, Office of the Secretary, “‘Trigger Prices’ for Imported Steel Mill Products”, News (Washington), 3 janvier 1978.

      Etats-Unis.Department of the Treasury, U.S. Customs Service, “Trigger Price Mechanism: Questions and Answers”, News (Washington), 10 février 1978.

      Etats-Unis. International Trade Commission, Annual Reports.

      Etats-Unis. International Trade Commission, The History and Current Status of the Multifiber Arrangement (Washington, janvier 1978).

      Etats-Unis. International Trade Commission, Reports to the President on various investigations under Section 201 of the Trade Act of 1974.

      Etats-Unis. “Non-Rubber Footwear Imports”, Presidential Proclamation 4510 and Notice of Orderly Marketing Agreements Between the United States and the Republics of China and Korea, Federal Register (Washington), vol. 42, n° 122, 24 juin 1977.

      Etats-Unis. Office of the Special Representative for Trade Negotiations, “Trade Actions Monitoring System Report”, Memorandum (Washington), 19 septembre 1977.

      Etats-Unis. Trade Act de 1974 (Public Law 93–618).

      Evans, John W., The Kennedy Round in American Trade Policy (Cambridge, Mass., Harvard University Press, 1971).

      Fonds monétaire international,. International Financial Statistics (Washington).

      Fonds monétaire international. Rapport annuel des administrateurs pour l’exercice clos le 30 avril 1977 (Washington, 1977).

      France. Barre, Raymond (ed), “Pour une liberté organisée des échanges”, Journal de Genève, 15septembre1977.

      France. Discours prononcé par M. Raymond Barre, Premier Ministre, devant le National Press Club (Washington), 16 septembre 1977.

      France. Entrevue avec M. Thierry de Montbrial, Chef du Centre d’analyse et de prévision, ministère des Affaires étrangères, dans Journal of Commerce (New York), 15 septembre 1977.

      France. Rapport fait au nom de la Commission d’enquête parlementaire chargée d’examiner les conditions dans lesquelles ont lieu des importations “sauvages” de diverses catégories de marchandises, M. Limouzy, rapporteur (Paris, 18 novembre 1977).

      Glismann, Hans, et AxelNeu, “Towards New Agreements on International Trade Liberalization—Methods and Examples of Measuring Nontariff Trade Barriers”, Weltwirtschaftliches Archiv (Tübingen), vol. 107 (1971), p. 23571.

      Hawkins, Robert G., et IngoWalter, directeurs de publication, The United States and International Markets (Lexington, Mass., Heath, 1972).

      Henner, H.-F., G.Lafay et B.Lassudrie-Duchêne, La protection effective dans les pays industrialisés (Paris, Economica, 1972).

      Holzman, Franklyn D., “Comparison of Different Forms of Trade Barriers”, Review of Economics and Statistics (Cambridge, Mass.), vol. 51, n° 2, mai 1969.

      Holzman, “On the Technique of Comparing Trade Barriers of Products Imported by Capitalist and Communist Nations”, European Economic Review (Amsterdam), vol. II, n° 1 (automne 1970), p. 322.

      Hudec, E. Robert, The GATT Legal System and World Trade Diplomacy (New York, Praeger, 1975).

      Jackson, H. John, World Trade and the Law of GATT (New York, Bobbs-Merill, 1969).

      Jondrow, M. James, “Effects of Trade Restrictions on Imports of Steel”, Professional Paper No. 165 (novembre 1976), présenté lors d’une conférence réunie sous l’égide du Bureau of International Labor Affairs, 2–3 décembre 1976.

      Kaldor, Nicholas, “The Nemesis of Free Trade”, Spectator (Londres), 27août1977.

      Kelly, B. William, Studies in United States Commercial Policy (Chapel Hill, University of North Carolina Press, 1963).

      L’année économique et sociale, 1977: la langueur”, dans Le Monde (Paris), janvier 1978.

      Lowinger, C Thomas, “Discrimination in Government Procurement of Foreign Goods in the U.S. and Western Europe”, Southern Economic Journal (Chapel Hill), vol. 42 (1975–76), p. 45160.

      Lynch, John, Toward an Orderly Market (Tokyo, Sophia University, 1968).

      MacPhee, R. Craig, Restrictions on International Trade in Steel (Lexington, Mass., Heath, 1974).

      Magee, P. Stephen, “The Welfare Effects of Restrictions on U.S. Trade”, Brookings Papers on Economic Activity, Arthur Okun et George Perry, directeurs de publication (Washington, 1972).

      Melvin, R. James, et Bruce W.Wilkinson, Effective Protection in the Canadian Economy, Economic Council of Canada, étude spéciale n° 9 (Ottawa, août1968).

      S.Metzger, Injury and Market Disruption from Imports (Washington, juillet 1971).

      MunosDurân, Roberto, El Comercio de Carne Bovina de la Comunidad Econòmica Europea con el Rio de la Plata: Analysis y Reflexiones (Montevideo, août 1976).

      MunosDurân, Roberto, Perspectiva del Mercado Mundial de Carne Bovina (Montevideo, Banque centrale d’Uruguay, 1976).

      Nations unies, Commission économique pour l’Europe, Etude économique de l’Europe en 1960 (Genève, 1961).

      Nations unies, Commission économique pour l’Europe, Structure et évolution de l’industrie européenne (New York, 1977).

      Nations unies, Yearbook of Industrial Statistics, 1975, vol. I et II (New York, 1977).

      Nations unies, Yearbook of International Trade Statistics, 1972–73 (New York, 1974).

      Nations unies, Yearbook of International Trade Statistics, 1975–76, vol. I, “Trade by Country” (New York, 1976).

      Nations unies, Yearbook of International Trade Statistics, 1975–76, vol. II, “Trade by Commodity” (New York, 1977).

      New York Times, 2 mars 1978 (“U.S. Steel Ending Antidumping Suit Against Japanese”).

      Organisation de coopération et de développement économiques, Adjustment for Trade: Studies on Industrial Adjustment Problems and Policies (Paris, 1975).

      Organisation de coopération et de développement économiques, Communiqué de presse n° A(77)54 (Paris), 30 novembre 1977.

      Organisation de coopération et de développement économiques, Footwear Industry (Paris, 1970–75).

      Organisation de coopération et de développement économiques, Meat Balances in OECD Member Countries, 1962–75 (Paris, avril 1977).

      Organisation de coopération et de développement économiques, Textile Industry, 1975(Paris).

      Organisation de coopération et de développement économiques, The Iron and Steel Industry … 1970, 1971, 1972, 1973, 1974, et1975 (Paris).

      Organisation de coopération et de développement économiques, Working Party on Agricultural Policies, Agricultural Policy of the European Economic Community (Paris, 1974).

      Pestieau, Caroline, et JacquesHenry, Non-Tariff Trade Barriers as a Problem in International Development (Canadian Economic Policy Committee, Private Planning Association of Canada, avril 1972).

      Rieben, Henri, L’Europe sidérurgique au défi I: la bataille de l’acier (Lausanne, 1977).

      Riedel, James, “Tariff Concessions in the Kennedy Round and the Structure of Protection in West Germany: An Econometric Assessment”, Journal of International Economies (Amsterdam), vol. 7, n° 2 (1977), p. 13343.

      Roningen, Vernon, et AlexanderYeats, “Nontariff Distortions of International Trade: Some Preliminary Empirical Evidence”, Weltwirtschaftliches Archiv (Tübingen), vol. 112 (1976), p. 61325.

      Soligo, Roland, et Joseph J.Stern, “Tariff Protection, Import Substitution and Investment Efficiency”, Pakistan Development Review (Islamabad), vol. 5 (1965), p. 24970.

      Uruguay,, Instituto Nacional de Carnes, Estadísticas, octobre 1977.

      Walter, Ingo, “Nontariff Barriers and the Export Performance of Developing Economies”, American Economic Review (Papers and Proceedings of Eighty-Third Annual Meeting of American Economic Association, mai 1971), p. 195205.

      Walter, Ingo, “Nontariff Barriers and the Free-Trade Area Option”, Banca Nazionale del Lavoro, Quarterly Review (Rome), vol. 22 (1969).

      Walter, Ingo, “Non-Tariff Protection Among Industrial Countries: Some Preliminary Evidence”, Economia Internazionale (Gênes), vol. 25 (1972), p. 33554.

      Walter, Ingo, Interdépendance des problèmes concernant le commerce, le financement du développement et le système monétaire international, Conseil du commerce et du développement, 17ème session, TD/B/665/Add. 1 (deuxième partie), 25 juillet 1977.

      Walter, Ingo, International Trade in Cotton Textiles and the Developing Countries: Problems and Prospects(New York, TD/B/C.2/117/Rév. 1, 1974).

      Walter, Ingo, Manuel de statistiques du commerce international et du développement, 1976 (New York, 1976).

      Walter, Ingo, Quatrième rapport général sur l’application du système généralisé de préférences,TD/B/C.5/53, 27 mai 1977.

      Corden, M.Warner, et GerhardFels, directeurs de publication, Public Assistance to Industry (Londres, Macmillan, 1976).

      Curtis, B.Thomas, et John R.Vastine, The Kennedy Round and the Future of American Trade (New York, Praeger, 1971).

      Curzon, Gerard, Multilateral Commercial Diplomacy (New York, Praeger, 1966, et Londres, Michael Joseph Ltd., 1965).

      Dam, W.Kenneth, The GATT Law and International Economie Organization (University of Chicago Press, 1970).

      Denton, Geoffrey, et SeamusO’Cleireacain, Subsidy Issues in International Commerce (Londres, Trade Policy Research Center, 1972).

      Documents Europe, Agence internationale d’information pour la presse (Bruxelles), divers numéros, dont “Rationalisation de la construction navale dans la Communauté, n° 979, 23 décembre 1977.

      Dönges, B.Juergen, Gerhard Fels et Axel D.Neu, Protektion und Branchenstruktur der westdeutschen Wirtschaft (J. C. B. Mohr (Paul Siebeck), Tübingen, 1973).

      Etats-Unis. “Color Television Receiver Imports”, Presidential Proclamation 4511 and Directive to U.S. Customs Service on Implementation of Orderly Marketing Agreement with Japan, Federal Register (Washington), vol. 42, n° 123, 27 juin 1977.

      Etats-Unis. Council on Wage and Price Stability, Report to the President on Prices and Costs in the United States Steel Industry (Washington, octobre 1977).

      Etats-Unis. Department of Labor, Bureau of Labor Statistics, Employment and Earnings (Washington), vol. 24, n° 12, décembre 1977.

      Etats-Unis.. Department of the Treasury, Office of International Trade, “U.S. Import Protection Laws”, “Antidumping Investigations—1970 to Present”, “Countervailing Duty Actions—1969 to Present” (Washington, documents).

      Etats-Unis.. Department of the Treasury, Office of the Secretary, “‘Trigger Prices’ for Imported Steel Mill Products”, News (Washington), 3 janvier 1978.

      Etats-Unis.. Department of the Treasury, U.S. Customs Service, “Trigger Price Mechanism: Questions and Answers”, News (Washington), 10 février 1978.

      Etats-Unis.. International Trade Commission, Annual Reports.

      Etats-Unis.. International Trade Commission, The History and Current Status of the Multifiber Arrangement (Washington, janvier 1978).

      Etats-Unis.. International Trade Commission, Reports to the President on various investigations under Section 201 of the Trade Act of 1974.

      Etats-Unis. “Non-Rubber Footwear Imports”, Presidential Proclamation 4510 and Notice of Orderly Marketing Agreements Between the United States and the Republics of China and Korea, Federal Register (Washington), vol. 42, n° 122, 24 juin 1977.

      Etats-Unis. Office of the Special Representative for Trade Negotiations, “Trade Actions Monitoring System Report”, Memorandum (Washington), 19 septembre 1977.

      Etats-Unis. Trade Act de 1974 (Public Law 93–618).

      Evans, W.John, The Kennedy Round in American Trade Policy (Cambridge, Mass., Harvard University Press, 1971).

      Fonds monétaire international, International Financial Statistics (Washington).

      Fonds monétaire internationalRapport annuel des administrateurs pour l’exercice clos le 30 avril 1977 (Washington, 1977).

      France.Barre, Raymond, “Pour une liberté organisée des échanges”, Journal de Genève, 15 septembre 1977.

      France.Barre, Raymond. Discours prononcé par M. Raymond Barre, Premier Ministre, devant le National Press Club (Washington), 16 septembre 1977.

      France.Barre, Raymond. Entrevue avec M. Thierry de Montbrial, Chef du Centre d’analyse et de prévision, ministère des Affaires étrangères, dansJournal of Commerce (New York), 15 septembre 1977.

      France.Barre, Raymond. Rapport fait au nom de la Commission d’enquête parlementaire chargée d’examiner les conditions dans lesquelles ont lieu des importations “sauvages” de diverses catégories de marchandises, M. Limouzy, rapporteur (Paris, 18 novembre 1977).

      Glismann, Hans, et AxelNeu, “Towards New Agreements on International Trade Liberalization—Methods and Examples of Measuring Nontariff Trade Barriers”, Weltwirtschaftliches Archiv (Tübingen), vol. 107 (1971), p. 23571.

      Hawkins,G.Robert, et IngoWalter, directeurs de publication, The United States and International Markets (Lexington, Mass., Heath, 1972).

      H.-F.Henner, G. Lafay et B.Lassudrie-Duchêne, La protection effective dans les pays industrialisés (Paris, Economica, 1972).

      HolzmanD.Franklyn, , “Comparison of Different Forms of Trade Barriers”, Review of Economics and Statistics (Cambridge, Mass.), vol. 51, n° 2, mai 1969.

      HolzmanD.Franklyn, “On the Technique of Comparing Trade Barriers of Products Imported by Capitalist and Communist Nations”, European Economic Review (Amsterdam), vol. II, n° 1 (automne 1970), p. 322.

      Hudec, E.Robert, The GATT Legal System and World Trade Diplomacy (New York, Praeger, 1975).

      Jackson, H.John, World Trade and the Law of GATT (New York, Bobbs-Merill, 1969).

      Jondrow, M.James, “Effects of Trade Restrictions on Imports of Steel”, Professional Paper No. 165 (novembre 1976), présenté lors d’une conférence réunie sous l’égide du Bureau of International Labor Affairs, 2–3 décembre 1976.

      Kaldor, Nicholas, “The Nemesis of Free Trade”, Spectator (Londres), 27 août 1977.

      Kelly, B.William, Studies in United States Commercial Policy (Chapel Hill, University of North Carolina Press, 1963).

      L’année économique et sociale, 1977: la langueur”, dans Le Monde (Paris), janvier 1978.

      Lowinger, CThomas, “Discrimination in Government Procurement of Foreign Goods in the U.S. and Western Europe”, Southern Economic Journal (Chapel Hill), vol. 42 (1975–76), p. 45160.

      Lynch, John, Toward an Orderly Market (Tokyo, Sophia University, 1968).

      MacPhee, R.CraigRestrictions on International Trade in Steel (Lexington, Mass., Heath, 1974).

      Magee, P.Stephen, “The Welfare Effects of Restrictions on U.S. Trade”, Brookings Papers on Economic Activity, Arthur Okun et George Perry, directeurs de publication (Washington, 1972).

      Melvin, R.James, et Bruce W.Wilkinson, Effective Protection in the Canadian Economy,Economic Council of Canada, étude spéciale n° 9 (Ottawa, août 1968).

      S.Metzger, Injury and Market Disruption from Imports (Washington, juillet 1971).

      MuñosDuran, Roberto, El Comercio de Carne Bovina de la Comunidad Económica Europea con el Rio de la Plata: Analysis y Reflexiones (Montevideo, août 1976).

      , Perspectiva del Mercado Mundial de Carne Bovina (Montevideo, Banque centrale d’Uruguay, 1976).

      Nations unies, Commission économique pour l’Europe, Etude économique de l’Europe en 1960 (Genève, 1961).

      Nations unies, Commission économique pour l’Europe, Commission économique pour l’Europe, Structure et évolution de l’industrie européenne (New York, 1977).

      Nations unies, Commission économique pour l’Europe, Yearbook of Industrial Statistics, 1975, vol. I et II (New York, 1977).

      Nations unies, Commission économique pour l’Europe, Yearbook of International Trade Statistics, 1972–73 (New York, 1974).

      Nations unies, Commission économique pour l’Europe, Yearbook of International Trade Statistics, 1975–76, vol. I, “Trade by Country” (New York, 1976).

      Nations unies, Commission économique pour l’Europe, Yearbook of International Trade Statistics, 1975–76, vol. II, “Trade by Commodity” (New York, 1977).

      New York Times, 2 mars 1978(“U.S. Steel Ending Antidumping Suit Against Japanese”).

      Organisation de coopération et de développement économiques, Adjustment for Trade: Studies on Industrial Adjustment Problems and Policies (Paris, 1975).

      Organisation de coopération et de développement économiques,Communiqué de presse n° A(77)54 (Paris), 30 novembre 1977.

      Organisation de coopération et de développement économiques,Footwear Industry (Paris, 1970–75).

      Organisation de coopération et de développement économiques,Meat Balances in OECD Member Countries, 1962–75 (Paris, avril 1977).

      Organisation de coopération et de développement économiques,Textile Industry, 1975 (Paris).

      Organisation de coopération et de développement économiques,The Iron and Steel Industry … 1970, 1971, 1972, 1973, 1974, et 1975 (Paris).

      Organisation de coopération et de développement économiques, Working Party on Agricultural Policies, Agricultural Policy of the European Economic Community (Paris, 1974).

      Pestieau, Caroline, et Jacques Henry, Non-Tariff Trade Barriers as a Problem in International Development (Canadian Economic Policy Committee, Private Planning Association of Canada, avril 1972).

      Rieben, Henri, L’Europe sidérurgique au défi I: la bataille de l’acier (Lausanne, 1977).

      Riedel, James, “Tariff Concessions in the Kennedy Round and the Structure of Protection in West Germany: An Econometric Assessment”, Journal of International Economies (Amsterdam), vol. 7, n° 2 (1977), p. 13343.

      Roningen, Vernon, et AlexanderYeats, “Nontariff Distortions of International Trade: Some Preliminary Empirical Evidence”, Weltwirtschaftliches Archiv (Tübingen), vol. 112 (1976), p. 61325.

      Soligo, Roland, et Joseph J.Stern, “Tariff Protection, Import Substitution and Investment Efficiency”, Pakistan Development Review (Islamabad), vol. 5 (1965), p. 24970.

      Uruguay, Instituto Nacional de Carnes, Estadísticas, octobre 1977.

      Walter, Ingo, “Nontariff Barriers and the Export Performance of Developing Economies”, American Economic Review (Papers and Proceedings of Eighty-Third Annual Meeting of American Economic Association, mai 1971), p. 195205.

      Walter, Ingo, “Nontariff Barriers and the Free-Trade Area Option”, Banca Nazionale del Lavoro, Quarterly Review (Rome), vol. 22 (1969).

      Walter, Ingo, “Non-Tariff Protection Among Industrial Countries: Some Preliminary Evidence”, Economia Internazionale (Gênes), vol. 25 (1972), p. 33554.

    Série des Brochures du Fonds Monétaire International

    (Sauf indication contraire, toutes les brochures ont été publiées en anglais, en français et en espagnol)

    *1. Ce qu’est le Fonds, par J. Keith Horsefield. Première edition, 1964. Deuxième édition, 1965. Deuxième édition aussi en allemand.

    *2. The International Monetary Fund: lu Form and Functions, par J. Marcus Fleming. 1964. Seulement en anglais.

    3. Le Fonds monétaire international et les transactions commerciales privées : quelques incidences juridiques des Statuts, par Joseph Gold. 1965.

    4. Le Fonds monétaire international et le droit international : une introduction, par Joseph Gold. 1965.

    *5. La structure financière du Fonds, par Rudolf Kroc Première édition, 1965. Deuxième édition, 1967.

    *6. Le maintien de la valeur-or des actifs du Fonds, par Joseph Gold. Première édition. 1965. Deuxième édition, 1971.

    7. Le Fonds et tes Etats non membres : quelques incidences juridiques des Statuts, par Joseph Gold. 1966.

    8. Les procès d’assurance cubains et les Statuts du Fonds, par Joseph Gold. 1966.

    9. La balance des paiements : son râle et ses utilisations, par Poul Htist-Madsen. 1967. Aussi en allemand.

    *10. Concepts et définitions de la balance des paiements. Première édition, 1968. Deuxième édition, 1969.

    11. La fonction interprétative du Fonds, par Joseph Gold. 1968.

    12. La réforme du Fonds, par Joseph Gold. 1969.

    13. Les droits de tirage spéciaux, par Joseph Gold. Première édition, 1969. Deuxième édition avec sous-titre Caractère et utilisation. 1970.

    14. Les concepts de convertibilité selon le Fonds, par Joseph Gold. 1971.

    15. Les droits de tirage spéciaux :1e rôle de la terminologie, par Joseph Gold. 1971.

    16. Réflexions sur la nature des droits de tirage spéciaux, par J.J. Polak. 1971.

    17. Opérations et transactions sur DTS : premiere période de base, par Walter Habermeier. 1973.

    18. Evaluation et taux d’intérêt du DTS, par J.J. Polak. 1974.

    19. Monnaies flottantes, or et DTS : quelques aspects juridiques nouveaux, par Joseph Gold. 1976. Aussi en allemand.

    20. Les majorités requises dans les procédures de vote au Fonds monétaire international : effets du deuxième amendement des Statuts, par Joseph Gold. 1977.’

    21.Les mouvements de capitaux et le droit du Fonds monétaire international, par Joseph Gold. 1977.

    22. Monnaies flottantes, DTS et or : développements juridiques intervenus depuis 1976, par Joseph Gold. 1977. La dernière section aussi en allemand.

    23. Use, Conversion, and Exchange of Currency Under the Second Amendment of the Fund’s Articles, par Joseph Gold. 1978. En anglais. Français et espagnol en préparation.

    24. La montée du protectionnisme, par la Division du commerce et des paiements internationaux. 1978. En anglais et français. Espagnol en préparation.

    25. Le deuxième amendement aux statuts du Fonds, par Joseph Gold. 1978,

    26. SDRs, Gold, and Currencies: Third Survey of New Legal Developments, par Joseph Gold. 1979. En anglais. Français et espagnol en préparation.

    27. Financial Assistance by the International Monetary Fund: Law and Practice, par Joseph Gold. 1979. En anglais. Français et espagnol en préparation.

    28. Thoughts on an International Monetary Fund Based Fully on the SDR, par J.J. Polak. 1979. En anglais. Français et espagnol en préparation.

    *Epuisé. On peut se procurer des reproductions photographiques ou microfilms de toutes les éditions en anglais, y compris les numéros qui sont épuises, en .s’adressent directement à l’adresse suivante : University Microfilms International, 300 North Zeeb Road, Ann Arbor, Michigan 48106, U.S.A. ou, pour les personnes en dehors du continent américain : University Microfilms International, 18 Bedford Row, London, WC1R 4EJ, England.

    International Monetary Fund, Washington. D.C. 20431, U.S.A.

    Téléphone : 202 477 7000

    Adresse télégraphique : Interfund

    Les échanges de produits agricoles sont encore soumis à d’importantes restrictions, souvent appliquées dans le cadre de programmes de soutien aux agriculteurs. La protection du secteur agricole en tant que tel n’est pas abordée dans la présente étude, il faut néanmoins admettre que les mesures prises par les pays industriels dans ce secteur affectent de nombreux pays en développement ou producteurs de produits primaires.

    Les produits auxquels s’appliquent des tarifs consolidés sont ceux pour lesquels le tarif maximum a été fixé à l’issue de négociations et intégré officiellement dans un instrument juridique à caractère obligatoire du gatt. Les droits en question ne peuvent être relevés que par renégociation ou octroi d’une dérogation provisoire. Voir également ci-après la section intitulée “Le protectionnisme et les règles qui régissent les échanges mondiaux”.

    Le Comité du Conseil des gouverneurs du Fonds monétaire international sur la réforme du système monétaire international et les questions connexes (le Comité des vingt) a été créé en juillet 1972; organe consultatif, il était, en outre, chargé de rédiger des rapports sur tous les aspects de la réforme monétaire internationale. Le Comité a tenu six réunions, celle de Rome étant la cinquième. Il a été remplacé par le Comité intérimaire (voir note 7 ci-après).

    Fonds monétaire international, Rapport annuel des administrateurs pour l’année budgétaire se terminant le 30 avril 1977 (Washington, 1977), p. 2.

    GATT, Le commerce international en 1976/77 (Genève, 1977), p. 6.

    CNUCED, Interdépendance des problèmes en matière de commerce et de financement du développement et le système monétaire international, Conseil du commerce et du développement, 17ème session, TD/B/665/Add. 1 (deuxième partie), 25 juillet 1977.

    Le Comité intérimaire du Conseil des gouverneurs sur le système monétaire international (le Comité intérimaire), créé en octobre 1974, a remplacé le Comité des vingt (voir note 3 ci-dessus); le Comité ministériel commun des Conseils des gouverneurs de la Banque et du Fonds sur le transfert des ressources réelles vers les pays en développement (le Comité du développement) a été lui aussi créé en octobre 1974.

    Discours prononcé par M. Olivier Long, Directeur général du gatt, devant la Société économique zurichoise, Communiqué de presse du gatt n° 1199, 9 novembre 1977.

    Cette estimation de 5 pour 100 est fondée sur le commerce de l’acier entre pays industriels, les exportations de textiles synthétiques en provenance de pays en développement et récemment frappées de restrictions, le commerce des navires, et les importations de certains articles tels que les roulements à bille et les postes récepteurs de télévision effectuées par le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Le chiffre de 3 pour 100 excluait le commerce de l’acier, secteur dans lequel les restrictions étaient alors à l’étude.

    GATT, Instruments de base et documents divers, vol. IV, Texte de l’Accord général (Genève, mars 1969), p. 1 (Préambule).

    L’inclusion dans l’Accord général d’une telle “clause de sauvegarde” (au titre de l’article XIX) a été considérée nécessaire: elle devait inciter les nations commerçantes à déployer des efforts d’une portée plus large pour libéraliser les échanges, en leur donnant l’assurance qu’il existait des moyens acceptés internationalement d’empêcher les éventuelles conséquences néfastes de la libéralisation sur l’emploi intérieur et sur les activités de certains secteurs. En outre, le fait que l’article XIX ne peut être invoqué que dans un nombre limité de situations était, aux yeux des rédacteurs de l’Accord général, une garantie: lorsque les pays auraient accepté les obligations qui résultent de l’Accord général, le recours aux restrictions autorisées par l’article XIX ne serait pas si généralisé ni si commun, qu’il puisse annuler les avantages découlant de la progressive libéralisation du commerce. C’est pour la même raison, d’ailleurs, que les mesures prises au titre de l’article XIX sont considérées comme strictement temporaires, puisqu’elles visent à réorienter les ressources vers des secteurs plus efficaces et non à entraver une telle réorientation.

    C’est-à-dire les mesures prises ou approuvées par la Commission des Communautés européennes.

    Les auteurs n’ont pas essayé d’analyser les programmes de libéralisation des échanges appliqués dans le cadre du système généralisé de préférences (sgp); les pays qui accordent des préférences sont les membres de la cee et le Japon (depuis 1971), le Canada (depuis 1974) et les Etats-Unis (depuis 1975). Il est difficile d’estimer l’incidence de ces programmes sur les échanges, que ce soit individuellement ou globalement, en raison de leur complexité et de leurs fréquentes variations pour ce qui est des bénéficiaires, des produits visés, des limitations de montants et des règles concernant l’origine. Le Secrétariat de la cnuced, dans un rapport sur l’application du sgp, est parvenu à la conclusion que, s’agissant des pays en développement, les exportations admises à bénéficier du régime croissaient plus vite que celles qui ne l’étaient pas, bien que la mesure dans laquelle cet écart tenait aux préférences ne pouvait être précisée, cnuced, Quatrième rapport général sur l’application du système généralisé de préférences, TD/B/C. 5/53, 27 mai 1977.

    Les problèmes que pose la quantification sont examinés de façon plus détaillée à l’appendice I.

    Les mesures de subvention peuvent également étre liées à plusieurs autres facteurs, y compris une surévaluation du taux de change.

    On trouvera à l’appendice II certains détans concernant les procédures et le cadre institutionnel afférents aux mesures adoptées par les principaux pays industriéis.

    Pour une analyse plus détaillée, voir Council on Wage and Price Stability, Report to the Prcsident on Pnces and Costs in the United States Steel Industry (Washington, octobre 1977).

    Le commerce international du fer et de l’acier représente à lui seul (CTCI 67) 5 pour 100 environ du commerce mondial.

    Publiée dans News, U.S. Department of the Treasury (Washington), 3 janvier 1978.

    A la suite de l’institution du systéme de prix de seuil un grand producteur américain d’acier a retiré en mars 1978 une plainte qu’il avait déposée pour dumping. Voir le New York Times, 2 mars 1978.

    Les informations concernant les mesures antidumping appliquées dans les pays de la cee sont fondees sur des “avis d’enquéte”, qui sont publiés au journal officiel des Communautés européennes. Juridiquement, ees avis n’établissent pas l’existence de dumping; ils indiquent seulement l’acceptation d’une simple présomption de dumping. Toutefois, on ne cite qu’un seul cas dans lequel une allégation de dumping, entraínant un “avis d’enquéte” a été rejetée pour la raison que la plainte n’était pas fondee. S’agissant des mesures antidumping, les termes “prises” et “effectuées” sont done utilisés indifféremment.

    Selon le Onzième rapport général sur l’activité des Communautés européennes en 1977 (Bruxelles, 1978), p. 93, le système institué par la cee se justifiait par l’argumentation suivante: “Vers la fin de 1977, il est apparu que le relèvement des prix internes, condition indispensable du retour à une certaine rentabilité des entreprises était compromis par la pression que les importations exerçaient sur les prix internes. Dès lors un ensemble de mesures visant à stabiliser les importations à leur niveau traditionnel tout en les intégrant dans la discipline de prix communautaires ont été adoptées. Cet objectif est recherché par la négociation d’arrangements bilatéraux entre la Communauté et les pays exportateurs. Pendant la durée des négociations, et jusqu’au 1er avril 1978 au plus tard, un dispositif transitoire de lutte antidumping, fondé sur les règles du gatt, a été mis en place à partir du 1er janvier 1978.”

    On trouvera à l’appendice III une description plus détaillée de l’Accord à long terme et de l’Arrangement multifibres.

    R. Blackhurst, N. Marian et J. Tumlir, Trade Liberalization, Protectionism and Interdependence, Etude du gatt sur le commerce international, n° 5 (Genève, novembre 1977), p. 48.

    Cette sous-section est fondée sur un document de la U.S. International Trade Commission intitulé The History and Current Status of the Multifiber Arrangement (Washington, janvier 1978).

    Ratio des importations à la consommation intérieure (production moins exportations plus importations).

    D’après la Commission des Communautés européennes, Information n° 131/76; Documents Europe, Agence internationale d’information pour la presse (Bruxelles), divers numéros; le Onzième rapport général sur Vactivité des Communautés européennes en 1977 (Bruxelles, 1978) et des informations fournies par les services de la cee.

    L’UCE est une unité de compte utilisée par la CEE; au début de 1978 elle équivalait à quelque 1,22 dollar E.U.

    En outre, la cee applique des restrictions indépendantes aux importations en provenance de la République de Chine (car il est impossible, en l’absence de relations diplomatiques, de conclure avec ce pays un accord bilatéral officiel).

    Direction générale de la politique sur l’importation de certains produits, Mesures de restriction des importations de textiles et de vêtements, 1950–1975 (Ottawa, 21 septembre 1977), p. 2–3.

    Par exemple, les sweaters, les cardigans, les pullovers, les complets, les vestes, les ensembles, les pantalons, les gants de travail, la bonneterie, les vêtements d’extérieur, les imperméables, les vêtements de nuit et les vêtements de sport.

    Conclusion du Comité des Textiles, adoptée le 14 décembre 1977, communiqué de presse n° 1208 du gatt, paragraphe 5.3, 15 décembre 1977.

    Cette conclusion est tirée d’une enquête au titre de la “clause de sauvegarde” amorcée en 1975, puis relancée en octobre 1976 à la suite d’une résolution du Committee on Finance du Sénat des Etats-Unis.

    1971, 4 cas; 1972, 14 cas; 1973, 9 cas; 1974, 5 cas; 1975, 1 cas; 1976, 4 cas; 1977, 4 cas. Dix-neuf enquêtes amorcées en 1977 se poursuivaient toujours en février 1978.

    1971, 2 cas; 1972, 2 cas; 1973, 2 cas; 1974, 4 cas; 1975, 3 cas; 1976, 14 cas; 1977, 10 cas. Cinq enquêtes commencées en 1977 n’étaient pas encore terminées en février 1978.

    D’ailleurs, on s’est plaint que le dumping ou les subventions à l’importation étaient des pratiques qui avaient cours également dans d’autres secteurs. Si les mesures prises sous forme de prélèvement de droits antidumping et de droits compensateurs sont plus nombreuses depuis quelques années, il est néanmoins difficile de parvenir à des conclusions nettes à ce sujet (voir pages 10–11). Les données dont on dispose sur l’aide publique accordée ouvertement par les pays de I’ocde à l’industrie (par exemple sous forme de subventions à des entreprises privées et publiques et de subventions destinées à couvrir les pertes que subissent les entreprises d’Etat à la suite des politiques visant à maintenir les prix au-dessous des coûts) montrent que si le rapport entre les subventions directes et le produit national brut varie considérablement d’un pays à l’autre, ce rapport a eu tendance à augmenter fortement ces dernières années dans la plupart des pays. Toutefois, ces données portent sur les subventions en général et non pas spécifiquement sur les subventions à l’exportation.

    Voir U.S. International Trade Commission, Reports to the President on various investigations under Section 201 of the Trade Act of 1974.

    M. Raymond Barre, Premier ministre de la France, a déclaré, dans un article publié en septembre 1977, que certains exportateurs, usant des facilités d’accès aux marchés de la Communauté, ont entrepris au cours du premier semestre de 1977 un véritable envahissement du marché français, et que près de la moitié des articles de chemiserie vendus en France était importée. A en juger par le rythme de leur progression au premier semestre de 1977, les importations de ces articles se sont accrues—selon les articles—de 50 à 100 pour 100 par rapport à celles de Tannée précédente qui avaient déjà accusé une augmentation considérable.—Raymond Barre, “Pour une liberté organisée des échanges”, Journal de Genève, 15 septembre 1977.

    Une étude des résultats obtenus à l’exportation par les pays en développement au cours de la période 1967–75 montre que les importations de produits manufacturés en provenance de ces pays, modestes certes en valeur absolue, ont augmenté rapidement: le total des importations de produits manufacturés est passé de 85 à 313 milliards de dollars E.U., alors que les importations de produits manufacturés en provenance des pays en développement sont passées de 3,9 à 20,3 milliards de dollars E.U. Les produits pour lesquels les pays en développement avaient déjà en 1967 d’importants débouchés commerciaux ou pour lesquels les débouchés ont fortement augmenté entre 1967 et 1975 comprenaient notamment les jus de fruits, les vêtements de cuir et les fourrures, les vêtements textiles, les fils de soie, le ferro-nickel, les alcaloïdes et certains produits du bois; pour tous ces produits, les pays en développement bénéficient d’un avantage soit sur le plan des ressources, soit sur celui des coûts de main-d’œuvre. Au cours de la même période, les pays en développement ont également commencé à exporter des postes récepteurs de télévision, des appareils électro-médicaux, des turbines à gaz, des ancres, des appareils photographiques et des fils de fibres synthétiques et artificielles—voir cnuced, Amélioration de la capacité des pays en développement de produire des articles manufacturés et semi-finis pour l’exportation, document TD/B/C.2/178, 25 mai 1977. Voir également appendice VII.

    Cette situation rappelle, quoique le contexte soit un peu différent, une ancienne controverse suscitée par le libre-échange. Au début de ce siècle, Joseph Chamberlain disait “Quand il a prêché sa doctrine, M. Cobden croyait… que les pays lointains nous fourniraient des produits alimentaires et des matières premières et que nous devrions leur envoyer, en échange, nos produits manufacturés. Mais c’est exactement ce que nous n’avons pas fait. Bien au contraire, au cours de la période que j’ai mentionnée, nous leur avons envoyé de moins en moins de produits manufacturés et ils nous envoient de plus en plus des leurs”. Cité dans “The Nemesis of Free Trade”, de Nicholas Kaldor, Spectator (Londres), 27 août 1977, p. 8.

    Commission du textile et du vêtement du Canada, Enquête sur les vêtements: un rapport au ministre de l’Industrie et du Commerce (Ottawa, 29 mai 1977), p. VI–10.

    Toutefois, même dans ces secteurs, les importations en provenance de pays industrialisés peuvent parfois concurrencer fortement les producteurs nationaux. Citons ici une étude effectuée par une commission parlementaire sur le problème que pose la rapide progression des importations en France: “Rapport fait au nom de la Commission d’enquête parlementaire chargée d’examiner les conditions dans lesquelles ont lieu des importations “sauvages” de diverses catégories de marchandises, par M. Limouzy, rapporteur (Paris, le 18 novembre 1977). Comme on le verra à l’appendice VIII, si les importations de certains produits en France ont très fortement augmenté relativement à la production au cours de la période 1972–76, ce sont les autres pays de la cee qui ont été, de loin, la principale source de ces importations et très souvent la principale cause de la hausse du ratio de pénétration des importations.

    Council on Wage and Price Stability, Report to the President on Prices and Costs in the United States Steel Industry (Washington, octobre 1977).

    D’après le communiqué de presse de I’OCDE, en date du 30 novembre 1977.

    Commission des Communautés européennes, Assainissement du secteur de la construction navale dans la Communauté (Bruxelles, 6 décembre 1977), p. 1 et 5. Voir également “Rationalisation de la construction navale dans la Communauté”, Documents Europe, Agence internationale d’information pour la presse (Bruxelles), n° 979, 23 décembre 1977. p. 1 et 2.

    Ibid., p. 7 ou p. 4. 1 UCE = 1,22 dollar E.U. environ.

    Le prochain renouvellement est attendu pour la fin 1978.

    L’incidence de la baisse du taux de croissance démographique a été partiellement neutralisée dans certains pays par une augmentation du taux de participation de la main-d’œuvre (par exemple des femmes) et par l’immigration.

    Commission Economique des Nations Unies pour l’Europe, Structure et évolution de l’industrie européenne (New York, 1977); voir également Le commerce international en 1976/77, gatt (Genève, 1977) et Blackhurst, Marian et Tumlir, ouvrage cité (note 24).

    Même si la politique adoptée par l’Etat vise à séparer le chômage structurel du chômage cyclique—par exemple en favorisant davantage les chômeurs appartenant à la première catégorie—des problèmes d’ordre pratique surgissent lorsque, au cours d’une récession, les avantages concédés à des fins d’ajustement structurel suscitent une forte résistance de la part des travailleurs qui s’estiment injustement traités.

    Par assistance en matière d’ajustement, on entend les mesures qu’adopte un Etat pour encourager ou faciliter des modifications de structure. Cette formule part du principe que l’intervention de l’Etat est justifiée lorsque les coûts d’un transfert sont si élevés qu’une difficulté surgit; elle s’appuie en outre sur un fait empirique: l’ajustement automatique se heurte à une résistance considérable et doit vaincre une inertie non moins considérable. Cette assistance peut prendre des formes multiples: sur le marché du travail, elle pourra favoriser un certain degré de mobilité régionale et professionnelle; au niveau de l’équipement, elle pourra inciter à remplacer le matériel périmé, ou à supprimer du matériel dépassé; elle pourra en outre être un stimulant et attirer de nouvelles industries dans des régions qui connaissent un déclin économique. Il est possible également d’adopter diverses mesures: aide aux entreprises touchées (subventions, prêts et garanties de prêt, bonification d’intérêt, concessions tarifaires); assistance aux travailleurs dont l’emploi est touché (soutien financier, indemnité de transfert, formation professionnelle sanctionnée par épreuve, information et conseil, etc.); enfin, mesures d’ordre général (lignes directrices au niveau national, programmes de développement régional, etc.).

    OCDE, Ajustement en vue des échanges: études des problèmes et politiques d’ajustement industriel (Paris, 1975).

    Du point de vue, toutefois, de l’économie internationale, même si elles permettaient d’augmenter suffisamment la productivité des industries menacées pour compenser l’incidence des faibles coûts de main-d’œuvre à l’extérieur, ces dépenses seraient toujours un obstacle à la répartition efficace des ressources.

    En énumérant les principaux facteurs qui ont entraîné l’actuelle crise de la politique commerciale internationale, une étude du gatt signalait “l’inflation virulente qui a entraîné l’effondrement du système monétaire international fondé sur les parités fixes, et les difficultés de paiement qui ont été le corollaire du renchérissement du pétrole…”—D’après Blackhurst, Marian et Tumlir, ouvrage cité (note 24 ci-dessus), p. 48–49.

    Fonds monétaire international, Rapport annuel des administrateurs pour l’exercice clos le 30 avril 1977 (Washington, 1977), p. 33.

    Les Etats-Unis ont assujetti environ 50 pour 100 de leurs importations à une surtaxe de 10 pour 100, qui a été en vigueur d’août à décembre 1971. En mai 1974, l’Italie a institué un dépôt préalable à l’importation équivalant à 50 pour 100 de la valeur des importations, la période de retenue ayant été fixée à 6 mois pour environ 40 pour 100 des importations; cette disposition a été abolie en mars 1975. A partir de mai 1976, ce pays a assujetti la quasi-totalité des achats de devises effectués par des résidents à un dépôt préalable de 90 jours, équivalent à 50 pour 100 du montant de l’achat; cette disposition, qui a été assouplie progressivement, a pris fin en avril 1977.

    La présente discussion ne porte pas sur les contrôles unilatéraux “authentiques” à l’exportation, qu’ils soient appliqués à des fins politiques par le gouvernement du pays exportateur, ou exercés au profit d’un cartel d’exportation, ou encore pour renforcer la balance des paiements.

    C. Fred Bergsten, “On the Non-Equivalence of Import Quotas and ‘Voluntary’ Export Restraints”, dans Toward a New International Economic Order: Selected Papers of C. Fred Bergsten, 1972–1974 (Lexington, Mass., 1975), p. 158. Selon cette définition, les accords de commercialisation ordonnée prévus à la section 203 de la U.S. Trade Act de 1974 seraient considérés comme une forme de restriction des exportations.

    Le gouvernement d’un pays importateur peut adopter certaines mesures unilatérales pendant que sont négociés des accords bilatéraux de limitation des exportations; c’est ce qu’a fait la cee, lorsqu’en janvier 1978, elle a instauré, à titre provisoire, un régime antidumping pour les produits sidérurgiques, pendant qu’étaient négociés des accords bilatéraux comprenant diverses stipulations quant aux prix et aux quantités. Un pays importateur peut également imposer des restrictions à l’importation pendant que des limitations d’exportation sont en vigueur, comme l’ont fait les Etats-Unis en concluant des accords de commercialisation ordonnée dans le secteur de la chaussure avec la République de Corée et la République de Chine. Il se peut également que les fournisseurs non visés par les accords de limitation soient soumis à des contingents d’importation (restrictions sur les textiles adoptées par le Canada). Les accords de limitation volontaire des exportations, quel qu’en soit le type, peuvent prévoir un certain taux de croissance toléré du volume des exportations ou de la valeur des exportations par rapport à un niveau de base, et comporter des dispositions de report ou d’utilisation anticipée, assurant au pays exportateur une certaine souplesse pour la durée de l’accord.

    Ils peuvent avoir d’autres objectifs: aux Etats-Unis, par exemple, les partisans de la limitation volontaire des exportations d’acier soulignent que la protection de la production nationale est une question qui relève de la sécurité du pays, et que l’industrie nationale doit disposer d’une courte période de temps pour s’adapter lorsque la situation de la concurrence change et que les importations augmentent fortement.

    Voir, par exemple, Raymond Barre, “Pour une liberté organisée des échanges”, Journal de Genève, 15 septembre 1977; discours prononcé par M. Raymond Barre, Premier ministre de la France, au National Press Club, Washington, D.C., le 16 septembre 1977; et l’entrevue avec M. T. de Montbrial, Chef du Centre d’analyse et de prévision du ministère français des Affaires étrangères, dans le Journal of Commerce (New York) du 15 septembre 1977.

    Un excellent et récent exemple en est donné par W. R. Cline, N. Kawanabe, T. O. M. Kronsjö et T. Williams, dans Trade Negotiations in the Tokyo Round: A Quantitative Assessment (Washington, 1978).

    Voir R. E. Baldwin, Nontariff Distortions of International Trade (Washington, 1970), et T. C. Lo winger, “Discrimination in Government Procurement of Foreign Goods in the U.S. and Western Europe”, Southern Economic Journal (Chapel Hill), vol. 42 (1975–76), p. 451–60.

    Voir GATT, Tendances du commerce international: Rapport d’un groupe d’experts (Genève, octobre 1958) et Commission économique des Nations unies pour l’Europe, Etude économique de l’Europe en 1960 (Genève, 1961), chap. III.

    Parmi les principales études empiriques qui s’inspirent de cette notion, citons les ouvrages de B. Balassa “Tariff Protection in Industrial Countries: An Evaluation”, Journal of Political Economy (Chicago), vol. 73 (1965), p. 573–94; G. Basevi “The United States Tariff Structure: Estimates of Effective Rates of Protection of United States Industries and Industrial Labor”, Review of Economics and Statistics (Boston), vol. 42 (1966), p. 147–60; B. Balassa et al, The Structure of Protection in Developing Countries (Baltimore, 1971); J. N. Bhagwati et P. Desai, India—Planning for Industrialization: Industrialization and Trade Policies Since 1951 (Londres, 1970); R. Soligo et J. J. Stern, “Tariff Protection, Import Substitution and Investment Efficiency”, Pakistan Development Review (Islamabad), vol. 5 (1965), p. 249–70; et J. R. Melvin et B. W. Wilkinson, Effective Protection in the Canadian Economy, Economic Council of Canada, étude spéciale n° 9 (Ottawa, août 1968).

    Voir I. Walter, “Nontariff Barriers and the Export Performance of Developing Economies”, American Economic Review, mai 1971, p. 195–205; I. Walter, “Non-Tariff Protection Among Industrial Countries: Some Preliminary Evidence”, Economia lnternazionale (Gênes), vol. 25 (1972), p. 335–54; V. Roningen et A. Yeats, “Nontariff Distortions of International Trade: Some Preliminary Empirical Evidence”, Weltwirtschaftliches Archiv (Tübingen), vol. 112 (1976), p. 613–25.

    Citons notamment diverses formes de restrictions non officielles, telles que les régimes de licences, les réglementations de quarantaine, les réglementations phyto-sanitaires, les visas techniques, les pratiques d’évaluation en douane, la classification douanière, les marques d’origine, les normes de commercialisation, les normes de sécurité, etc. L’inventaire des mesures non tarifaires établi par le gatt comprend plus de 800 pratiques de cet ordre.

    Pour adopter de telles mesures, les Etats-Unis se prévalent des dispositions de lois différentes; des procédures différentes sont donc appliquées dans la détermination du préjudice causé aux producteurs nationaux et dans la gestion des mesures. Avant 1974, les mesures “de sauvegarde”, sous forme de relèvement des droits de douane et de contingentement des importations (y compris les contingents négociés dans le cadre d’accords de commercialisation ordonnée ou de restriction volontaire des exportations) étaient appliquées au titre de la section 301 du Trade Expansion Act de 1962, mais par la suite elles ont été adoptées en vertu des sections 201–203 du Trade Act de 1974. Les droits antidumping sont institués en vertu de l’Antidumping Act de 1921, modifié par la section 321 du Trade Act de 1974, et les droits compensateurs le sont au titre de la section 303 du Tariff Act de 1930, modifié par la section 331 du Trade Act de 1974.

    Toutefois, dans le cadre du système de prix de seuil, institué à la fin de 1977, l’initiative des enquêtes antidumping peut être prise par le Trésor américain.

    La “valeur calculée” est égale aux coûts de production proprement dits augmentés d’une provision minimum pour frais généraux, égale à 10 pour 100 de ces coûts, et d’un minimum de 8 pour 100 des coûts de production et des frais généraux, au titre du bénéfice.

    Journal officiel des Communautés européennes, 5 mai 1977.

    Parmi les pratiques qui, semble-t-il, limitent les importations, citons les procédures d’importation assez longues, des normes d’étiquetage et d’emballage strictes, la limitation du nombre des magasins de détail pour certains produits alimentaires, les nouvelles normes de vérification imposée pour certains produits, les contrats d’Etat dont sont exclues les sociétés non japonaises et les “orientations administratives” qui visent à décourager les importateurs si le produit en cause est disponible sur le marché national.

    GATT, Instruments de base et documents divers, 10èmesupplément (Genève, mars 1962), p. 20.

    Décision des Parties contractantes, adoptée le 19 novembre 1960. Voir GATT, Instruments de base et documents divers, 9èmesupplément (Genève, février 1961), p. 27.

    Sauf indication contraire, toutes les données statistiques figurant dans la présente section sont fondées sur un document du GATT intitulé “Etude sur les textiles de coton” (Genève, 1966).

    Pour le texte de l’Accord à long terme, voir GATT, Instruments de base et documents divers, llème supplément (Genève, mars 1963), p. 25–41.

    Dans l’Accord à long terme, on entendait par “textiles de coton” les filés, tissus, articles de confection simple, vêtements et autres articles textiles manufacturés dans lesquels le coton représente plus de 50 pour 100 (en poids) de la teneur en fibres, à l’exception des tissus de fabrication artisanale tissés sur métier à main, article 9 de l’accord, ibid, p. 31 et 32.

    Les pays suivants qui limitaient leurs importations de textiles de coton s’étaient engagés à élargir l’accès à leur marché de façon à atteindre avant la fin de la période de validité de l’Accord, pour les produits demeurant visés par les restrictions à cette date, un niveau correspondant aux contingents fixés pour ces produits en 1962, augmentés des pourcentages suivants: Autriche, 95 pour 100; cee, 88 pour 100; Danemark, Norvège et Suède, 15 pour 100, respectivement. Voir annexe A à l’Accord, ibid, p. 33.

    Voir GATT, Instruments de base et documents divers, 15èmsupplément (Genève, avril 1968), p. 59–60, où Ton trouvera le texte du protocole prorogeant l’Accord pour la période allant du 1 er octobre 1967 au 30 septembre 1970.

    Pour le texte du protocole prorogeant l’arrangement du 1er octobre 1970 au 30 septembre 1973, voir GATT, Instruments de base et documents divers, 18ème supplément (Genève, avril 1972).

    Sauf indication contraire, les renseignements statistiques fournis dans la présente section sont fondés sur des données figurant dans le document du GATT intitulé: “Etude des textiles: rapport du groupe de travail du commerce des textiles”, L/3797, 29 décembre 1972, 3 vol.

    Pour le texte de l’Arrangement multifibres, voir GATT, Instruments de base et documents divers, 21èmesupplément (Genève, février 1975), p. 3–21.

    Article 12(1) de l’Arrangement multifibres, ibid., p. 18.

    Ce paragraphe est fondé essentiellement sur un document du Comité des textiles du GATT, intitulé Rapport sur la 5èmeréunion du Comité des textiles, COM.TEX/8, 14 mars 1977, et sur le document COM.TEX/W/35, du 29 octobre 1976, intitulé Production et commerce des textiles et des vêtements, 1974 à 1976: Rapport du secrétariat, également du Comité des textiles du GATT.

    l’exclusion des échanges des pays de l’Europe de l’Est et de la République Populaire de Chine.

    Au 30 juin 1978, l’Arrangement avait été accepté par 33 pays.

      You are not logged in and do not have access to this content. Please login or, to subscribe to IMF eLibrary, please click here

      Other Resources Citing This Publication