Back Matter

Back Matter

Author(s):
Manuel Guitián
Published Date:
September 1981
    Share
    • ShareShare
    Show Summary Details
    References

      Alexander, Sidney S.,Effects of a Devaluation on a Trade Balance”, Fonds monétaire international, Staff Papers, vol. 2 (avril 1952), p. 199212. Cet article a été également publié dansReadings in International Economies, sous la direction de MM. RichardE.Caves etHarryG.Johnson (ed) (Homewood, Illinois, 1968), p. 35973.

      de Larosière, J. (1980 a), discours prononcé le 4 juillet 1980, à Genève, devant le Conseil économique et social des Nations unies. Voir: “Monsieur de Larosière: le Fonds devrait pouvoir jouer un rôle plus actif dans le processus de recyclage”, Bulletin du FMI, vol. 9 (14juillet1980), p. 202206.

      de Larosière, J. (1980 b), discours prononcé le 4 juillet (1980 b), discours prononcé à l’Assemblée annuelle de 1980 de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, Washington, 30septembre1980. Voir: “Monsieur de Larosière décrit les modalités du financement et de l’ajustement”, Bulletin du FMI, vol. 9 (20octobre1980), p. 31217.

      de Vries, Margaret Garritsen,The International Monetary Fund, 1966–1971: The System Under Stress (Washington, 1976).

      Dornbusch, Rudiger, et StanleyFischer,Exchange Rates and the Current Account”, American Economic Review, vol. 70 (décembre1980) p. 96071.

      Fondsmonétaire international, Recueil de décisions du Fonds monétaire international et Annexe, huitième édition (Washington, 10mai1976).

      Fondsmonétaire, The Monetary Approach to the Balance of Payments: A Collection of Research Papers by the Staff of the International Monetary Fund (Washington, 1977).

      Fondsmonétaire, Statuts (Washington, 1978).

      Fondsmonétaire, Perspectives de l’économie mondiale—Etude effectuée par les services du Fonds monétaire international (Washington, 1980).

      Fondsmonétaire, (1981 a), Institut du FMI, Financial Policy Workshops: The Case of Kenya (Washington, 1981).

      Fondsmonétaire, (1981 b), Recueil de décisions du Fonds monétaire international et Annexe, neuvième édition (Washington, 15juin1981).

      Frenkel, Jacob A., et Harry G.Johnson, sous la direction desquels a été publié:The Monetary Approach to the Balance of Payments (Londres, 1976).

      Frenkel, Jacob A., et Harry G.Johnson, sous la direction desquels a été publié:, The Economics of Exchange Rates: Selected Studies (Reading, Massachusetts, 1978).

      Frenkel,Jacob A., et Michael L.Mussa,Monetary and Fiscal Policies in an Open Economy”, American Economic Review, Papers and Proceedings of the Ninety-Third Annual Meeting of the American Economic Association, vol. 71 (mai1981), p. 25358.

      Friedman, Milton,Essays in Positive Economics (University of Chicago Press,1953).

      Friedman, Milton,The Counter-Revolution in Monetary Theory, Occasional Paper nº 33, Institute of Economic Affairs (Londres, 1970).

      Gold, Joseph,The Stand-By Arrangements of the International Monetary Fund: A Commentary on Their Formal, Legal and Financial Aspects (Washington, 1970).

      Gold, Joseph,, La conditionnalité, brochure du FMI nº 31 (Washington, 1979).

      Gold, Joseph,, L’aide financière du Fonds monétaire international: droit et pratique, brochure du FMI nº 27 (Washington, deuxième édition, 1980).

      Goreux, Louis M.,Le mécanisme de financement compensatoire, brochure du FMI nº 34 (Washington, 1980).

      Guitián, Manuel, “Avantages du crédit sur la monnaie en tant qu’instrument de contrôle”, Fonds monétaire international. Staff Papers, vol. 20 (novembre1973), texte anglais, p. 785800, résumé en français, p. 859 et 860. Le texte de cet article a également été publié dans Fonds monétaire international (1977), p. 22742.

      Guitián, Manuel, (1976 a), “The Effects of Changes in the Exchange Rate on Output, Prices and the Balance of Payments”, Journal of International Economics, vol. 6 (février1976), p. 6574.

      Guitián, Manuel, (1976 b), “The Balance of Payments as a Monetary Phenomenon: Empirical Evidence, Spain, 1955—71”, dans Frenkel et Johnson (1976), p. 33856.

      Guitián, Manuel,, “Dutch Monetarism: A Comment”, Journal of Monetary Economics, vol. 3 (juillet 1977), p. 37981.

      Guitián, Manuel, série de trois articles intitulée “Conditionnalité du Fonds et processus d’ajustement international” et publiée dans Finances & Développement:Première époque, 1950–70”, vol. 17 (décembre 1980), p. 2327; “L’environnement mouvant des années 70”, vol. 18 (mars 1981), p. 811; et “Perspectives pour les années 80”, vol. 18 (juin 1981), p. 1417. Cette série d’articles a également été publiée sous forme d’un document unique intitulé: Conditionality: Access to Fund Resources (Washington, 1981).

      Guitián, Manuel,. (1981 a), “Economie Management and Fund Conditionality”, communication faite dans le cadre d’un séminaire de l’International Monetary Fund/ Overseas Development Institute dont le sujet était le FMI, le tiers monde et le problème global des paiements, Croydon (Angleterre), 1618octobre1981. Cette communication sera publiée en 1982 dans Adjustment and Financing in the Developing World: The Role of the IMF.

      Guitián, Manuel, (1981 b), “Politiques relatives à l’accès aux ressources du Fonds—Examen de la conditionnalité”, communication faite à une conférence dont le sujet était le système monétaire international face aux déséquilibres des paiements—ajustement et financement, Paris, 2325novembre1981.

      Hooke, Augustus W. (1981 a), “La Commission Brandt et les questions monétaires internationales”, Finances & Développement, vol. 18 (juin1981), p. 2224.

      Hooke, Augustus W. (1981 b). Le Fonds monétaire international: évolution, structure et activités, brochure du FMI nº 37 (Washington, 1981).

      Horsefield, J. Keith,The International Monetary Fund, 1945–1965: Twenty Years of International Monetary Cooperation (Washington, 1969).

      Johnson, Harry G.,International Trade and Economic Growth: Studies in Pure Theory (Londres, 1958).

      Johnson, Harry G., (1972 a), “The Monetary Approach to Balance of Payments Theory”, Journal of Financial and Quantitative Analysis, vol. 7 (mars1972); p. 155571.

      Johnson, Harry G., (1972 b), Inflation and the Monetarist Controversy (Amsterdam, 1972).

      Johnson, Harry G.,, Further Essays in Monetary Economics (Harvard University Press,1973).

      Johnson, Harry G.,, et Alexander K. Swoboda, sous la direction desquels a été publié: The Economics of Common Currencies: Proceedings of the Madrid Conference on Optimum Currency Areas (Londres,1973).

      Keller, Peter M.,Les conséquences de la politique du crédit sur la production et la balance des paiements”, Fonds monétaire international. Staff Papers, vol. 27 (septembre1980), texte anglais p. 45177, résumé en français, p. 629.

      Landell-Mills, Pierre M.,Les prêts à l’ajustement structurel: évaluation préliminaire”, Finances & Développement, vol. 18 (décembre1981), p. 1721.

      Loser, Claudio M.,Politiques pour la gestion de la dette extérieure et la balance des paiements”, Fonds monétaire international. Staff Papers, vol. 24 (mars 1977), texte anglais, p. 16892, résumé en français, p. 243.

      McKinnon, Ronald I.,The Exchange Rate and Macroeconomic Policy: Changing Postwar Perceptions”, Journal of Economic Literature, vol. 19 (juin1981), p. 53157.

      Mookerjee, Subimal,Politiques relatives à l’utilisation des ressources du Fonds”, Fonds monétaire international, Staff Papers, vol. 13 (novembre1966), texte anglais, p. 42142, résumé en français, p. 441.

      Mookerjee, Subimal,, “Pour la première fois depuis 1968, le Fonds examine l’application de la conditionnalité”, Bulletin du FMI, vol. 8 (26 mars 1979), p. 81, 86 et 87.

      Mundell, Robert A.,A Fallacy in the Interpretation of Macroeconomic Equilibrium”, Journal of Political Economy, vol. 73 (février1965), p. 6166.

      Mundell, Robert A.,, International Economics (New York, 1968).

      Mundell, Robert A.,, Monetary Theory: Inflation, Interest and Growth in the World Economy (Pacific Palisades, Californie, 1971).

      Polak, J.J.,Monetary Analysis of Income Formation and Payments Problems”, Fonds monétaire international, Staff Papers, vol. 6 (novembre1957), p. 150. Cet article a également été publié dans Fonds monétaire international (1977), p. 1564.

      Prais, S.J.,Some Mathematical Notes on the Quantity Theory of Money in an Open Economy”, Fonds monétaire international, Staff Papers, vol. 8 (mai 1961), p. 21226. Cet article a également été publié dans Fonds monétaire international (1977), p. 14761.

      Reichmann, Thomas M.,L’aide conditionnelle du Fonds et problèmes d’ajustement, 1973–75”, Finances & Développement, vol. 15 (décembre1978), p. 3841.

      Reichmann, Thomas M.,, et Richard T. Stillson, “Les programmes d’ajustement de la balance des paiements: accords de confirmation dans les tranches supérieures, 1963–72”, Fonds monétaire international. Staff Papers, vol. 25 (juin 1978), texte anglais, p. 293309, résumé en français, p. 374.

      Robichek, E. Walter,Financial Programming: Stand-by Arrangements and Stabilization Programs” (non publié, Fonds monétaire international, 6janvier1971).

      Salop, Joanne, et ErichSpitäller,Pourquoi le compte courant a-t-il de l’importance?”. Fonds monétaire international. Staff Papers, vol. 27 (mars 1980), texte anglais, p. 10134, résumé en français, p. 19798.

      Selden, Richard T.,A Critique of Dutch Monetarism”, Journal of Monetary Economics, vol. 1 (avril1975), p. 22132.

      Triffin, Robert,The World Money Maze: National Currencies in International Payments (Yale University Press, 1966).

      Witteveen, H. Johannes, discours prononcé le 8 mai1978, à Londres, devant la Conférence des euromarchés. Voir: “Witteveen: l’aide du Fonds assortie de conditions contribue au succès de divers programmes d’ajustement”, Bulletin du FMI, vol. 7 (29mai1978), p. 14550.

      Wright, E. Peter,Les prêts de la Banque mondiale en faveur de l’ajustement structurel”, Finances & Développement, vol. 17 (septembre1980), p. 2023.

    Serie des Brochures du FMI

    (Sauf indication contraire, toutes les brochures ont été publiées en anglais, en français et en espagnol)

    *1. Ce qu’est le Fonds, par J. Keith Horsefield. Première édition. 1964. Deuxième édition, 1965. Deuxième édition aussi en allemand.

    *2. The International Monetary Fund: Its Form and Functions, par J. Marcus Fleming. 1964. Seulement en anglais.

    3. Le Fonds monétaire international et les transactions commerciales privées: quelques incidences juridiques des Statuts, par Joseph Gold. 1965.

    4. Le Fonds monétaire international et le droit international: une introduction, par Joseph Gold. 1965.

    *5. La structure financière du Fonds, par Rudolf Kroc. Première édition, 1965. Deuxième édition, 1967.

    *6. Le maintien de la valeur-or des actifs du Fonds, par Joseph Gold. Première édition, 1965. Deuxième édition, 1971.

    7. Le Fonds et les Etats non membres: quelques incidences juridiques des Statuts, par Joseph Gold. 1966.

    8. Les procès d’assurance cubains et les statuts du Fonds, par Joseph Gold. 1966.

    9. La balance des paiements: son rôle et ses utilisations, par Poul Høst-Madsen. 1967.

    *10. Concepts et définitions de la balance des paiements. Première édition, 1968. Deuxième édition, 1969.

    11. La fonction interprétative du Fonds, par Joseph Gold. 1968.

    12. La réforme du Fonds, par Joseph Gold. 1969.

    13. Les droits de tirage spéciaux, par Joseph Gold. Première édition, 1969. Deuxième

    14. Les concepts de convertibilité selon le Fonds, par Joseph Gold. 1971.

    15. Les droits de tirage spéciaux: le rôle de la terminologie, par Joseph Gold. 1971.

    16. Réflexions sur la nature des droits de tirage spéciaux, par J.J. Polak. 1971.

    17. Opérations et transactions sur DTS: première période de base, par Walter Habermeier, 1973.

    18. Evaluation et taux d’intérêt du DTS, par J.J. Polak. 1974.

    19. Monnaies flottantes, or et DTS: quelques aspects juridiques nouveaux, par Joseph Gold. 1976. Aussi en allemand.

    20. Les majorités requises dans les procédures de vote au Fonds monétaire international: effets du deuxième amendement des Statuts, par Joseph Gold. 1977.

    21. Les mouvements de capitaux et le droit du Fonds monétaire international, par Joseph Gold. 1977.

    22. Monnaies flottantes, DTS et or: développements juridiques intervenus depuis 1976, par Joseph Gold. 1977. La dernière section aussi en allemand.

    23. Utilisation, conversion et échange de monnaies dans le cadre du deuxième amendement aux statuts du Fonds monétaire international, par Joseph Gold. 1978.

    24. La montée du protectionnisme, par la Division du commerce et des paiements internationaux. 1978.

    25. Le deuxième amendement aux statuts du Fonds, par Joseph Gold. 1978.

    26. DTS, or et monnaies: troisième exposé sur les changements intervenus dans le domaine juridique, par Joseph Gold. 1979. La dernière section aussi en allemand.

    27. L’aide financière du Fonds monétaire international: droit et pratique, par Joseph Gold. Première édition, 1979. Seulement en anglais. Deuxième édition, 1980.

    28. Réflexions à propos d’un Fonds monétaire international utilisant exclusivement le DTS, par J.J. Polak, 1979.

    29. Comptes macroéconomiques: vue d’ensemble, par Poul Høst-Madsen. 1979.

    30. Les services d’assistance technique du Fonds monétaire international. 1979.

    31. La conditionnalité, par Joseph Gold. 1979.

    32. La primauté du droit au Fonds monétaire international, par Joseph Gold. 1980.

    33. DTS, monnaies et or: quatrième exposé sur les changements intervenus dans le domaine juridique, par Joseph Gold. 1980.

    34. Le mécanisme de financement compensatoire, par Louis M. Goreux. 1980.

    35. L’importance du caractère juridique des accords de confirmation du Fonds, par Joseph Gold. 1980.

    36. DTS, monnaies et or: cinquième exposé sur les changements intervenus dans le domaine juridique, par Joseph Gold. 1981. En anglais et français. Espagnol en préparation.

    37. Le Fonds monétaire international: évolution, structure et activités, par A. W. Hooke. Première édition, 1981. Deuxième édition, 1982. En anglais. Français et espagnol en préparation.

    38. La conditionnalité au Fonds monétaire international: évolution des principes et des pratiques, par Manuel Guitiân. 1981. En anglais et français. Espagnol en préparation.

    39. Order in International Finance, the Promotion of IMF Stand-By Arrangements, and the Drafting of Private Loan Agreements, par Joseph Gold. 1982. En anglais. Français et espagnol en préparation.

    * Epuisé. On peut se procurer des reproductions photographiques ou microfilms de toutes les éditions en anglais, y compris les numéros qui sont épuisés, en s’adressant directement à l’adresse suivante: University Microfilms International, 300 North Zeeb Road, Ann Arbor, Michigan 48106, U.S.A., ou pour les personnes en dehors du continent américain: University Microfilms International, 30/32 Mortimer Street, London, WIN 7RA, England.

    On peut obtenir des exemplaires des brochures (sauf si elles sont épuisées) en s’adressant à:

    External Relations Department, Attention: Publications

    International Monetary Fund, Washington, D.C. 20431, U.S.A.

    Téléphone: 202 477-2945

    Adresse télégraphique: Interfund

    On trouvera un exposé détaillé de l’histoire et des activités du Fonds dans Horsefield (1969) et de Vries (1976).

    Voir article I v) et article V, section 3 a), des statuts du Fonds monétaire international (1978).

    On trouvera un exposé des diverses facilités financières disponibles au Fonds dans Gold (1980). Voir aussi Goreux (1980), qui présente une analyse détaillée du mécanisme de financement compensatoire.

    La présente sous-section résume les principaux arguments qui constituent ce que l’on appelle la conception monétariste dans l’analyse de la balance des paiements; voir, par exemple, Johnson (1972 a).

    On peut utiliser cette façon de raisonner, du moins à des fins d’exposition, pour distinguer politiques de stabilisation, d’une part, et politiques de développement et de croissance, d’autre part; alors que les premières visent généralement la demande globale, les dernières visent généralement l’offre globale.

    Par exemple, voir Friedman (1970) et Johnson (1973).

    On trouvera des observations antérieures de même nature dans Polak (1957) et Triffin (1966).

    Tel est particulièrement le cas du cadre de la politique monétaire de Milton Friedman, qu’il faut interpréter à la lumière de son article “The Case for Flexible Exchange Rates” (1953), p. 157-203.

    On trouvera des séries d’articles théoriques et empiriques sur ces sujets dans Fonds monétaire international (1977) ainsi que dans Frenkel et Johnson (1976). Voir également Frenkel et Mussa (1981).

    Voir, par exemple, Prais (1961).

    Cette sous-section contient des arguments qui sont bases sur la notion d’absorption utilisée dans l’analyse de la balance des paiements, mise au point au début de la décennie 50; voir, en particulier, Alexander (1952).

    On peut noter que le lien entre la balance globale et la gestion des réserves internationales est à la conception monétaire en matière de balance des paiements ce que le lien entre le compte des opérations courantes et la gestion des avoirs et engagements extérieurs, dans leur sens le plus large, est à l’optique de l’absorption en matière de balance des paiements. Il est curieux que l’on associe l’optique monétaire au Fonds beaucoup plus souvent que l’optique de l’absorption, qui a fait l’objet de nombreuses analyses et études au sein de l’institution; voir Rudolf R. Rhomberg et H. Robert Heller, “Introductory Survey”, Fonds monétaire international (1977), p. 1-14.

    Voir Guitián (1976 b).

    On trouvera une série récente d’articles sur les taux de change dans Frenkel et Johnson (1978) ainsi que dans McKinnon (1981). Les effets des modifications du taux de change sur la production ont été explicitement analysés dans Ruben D. Almonacid et Manuel Guitián, “The Optimal Rate of Devaluation”, dans Johnson et Swoboda (1973), p. 281-97, et dans Guitián (1976 a).

    On trouvera une excellente analyse de l’effet de réduction des dépenses et de l’effet de déplacement des dépenses faite par Harry G. Johnson: “Towards a General Theory of the Balance of Payments”, dans Johnson (1958), p. 153-68.

    Voir décision du Conseil d’administration nº 102-(52/ll), p. 38–42 dans Fonds monétaire international (1976). Cette décision est reproduite dans l’appendice. On trouvera un exposé complet de l’élaboration des politiques relatives à l’utilisation des ressources du Fonds au cours de cette période dans Mookerjee (1966).

    On trouvera une analyse complète de cet important instrument des politiques du Fonds tel qu’il a pris forme durant les décennies 50 et 60 dans Gold (1970).

    On trouvera un exposé des exercices de programmation financière dans Fonds monétaire international (1981 a).

    Durant les décennies 50 et 60, le Fonds a multiplié ses opérations avec ses pays membres. Au cours de la décennie 50, 57 accords de confirmation ont été signés, pour un total d’environ 4 milliards de dollars E.U. Au cours de la décennie 60, le nombre de ces accords est monté à 231, pour un montant total supérieur à 14 milliards de dollars E.U.

    Voir décision du Conseil d’administration nº 2603-(68/132), p. 49–51 dans Fonds monétaire international (1976). La décision est reproduite dans l’appendice.

    Pour un exposé détaillé des événements qui se sont produits pendant la fin des années 60 et le début des années 70, voir de Vries (1976).

    Les ressources mises à la disposition des pays membres dans le cadre de ce mécanisme venaient s’ajouter à toute autre aide que lesdits pays membres auraient pu obtenir du Fonds au titre des mécanismes ordinaires et des mécanismes spéciaux qui avaient été mis sur pied antérieurement; voir Gold (1980). Voir également décision du Conseil d’administration n” 4241-(74/67), p. 74–78 dans Fonds monétaire international (1976).

    Voir décision du Conseil d’administration nº 4634-(75/47), p. 133–34 dans Fonds monétaire international (1976).

    Les mécanismes pétroliers ont cessé de fonctionner en mars 1976; pendant leurs deux années d’existence, ils ont fourni à 55 pays membres environ 7 milliards de DTS sous forme d’aide financière. Toutes ces mesures destinées à assouplir les ajustements qui s’imposaient face aux perturbations économiques ont été complétées en 1975 par une importante libéralisation des autres mécanismes spéciaux du Fonds soumis à un faible degré de conditionnalité, notamment le mécanisme de financement compensatoire, créé en 1963 pour financer les déficits temporaires des recettes d’exportation des pays membres.

    Voir décision du Conseil d’administration nº 5069-(76/72), p. 195–205 dans Fonds monétaire international (1976). Les prêts du Fonds fiduciaire comportaient un taux d’intérêt de 0,5 % par an et devaient être remboursés sur une période de cinq à dix ans.

    Le Fonds fiduciaire, qui fournissait des prêts directs au titre de la balance des paiements, a cessé ses opérations le 30 avril 1981. Durant son existence, il a consenti des prêts représentant au total quelque 3 milliards de DTS aux pays membres en développement qui satisfaisaient aux conditions stipulées. Une autre initiative dans ce sens a été la création, en 1975, d’un compte de bonification pour réduire le coût de l’intérêt perçu sur les tirages effectués dans le cadre du mécanisme pétrolier de 1975 par les pays en développement le plus gravement touchés, désignés par le Secrétaire général des Nations unies.

    Voir décision du Conseil d’administration nº 4377-(74/114), p. 52–57 dans Fonds monétaire international (1976).

    Dans les années 70, des engagements d’aide financière provenant de ce mécanisme ont été donnés au titre de 11 accords élargis pour un montant équivalant à près de 3 milliards de DTS. Ce volume d’aide a représenté un important supplément à plus de 13 milliards de DTS de ressources distribués aux pays membres au titre de 166 accords de confirmation pendant la même période. On notera que les engagements au titre du mécanisme élargi se sont fortement intensifiés depuis le début des années 80; leur montant atteignait déjà près de 10 milliards de DTS vers la fin de 1981.

    Voir décision du Conseil d’administration nº 5508-(77/127). p. 34–40 dans Fonds monétaire international (1981 b). Le mécanisme devait faire la soudure en attendant que soit terminée la Septième révision générale des quotes-parts, qui prévoyait une augmentation de 50 % de celles-ci.

    Le mécanisme de financement supplémentaire est entré en vigueur le 23 février 1979, date à laquelle ses ressources s’élevaient à près de 8 milliards de DTS. Aux premiers mois de 1981, la totalité de ces ressources avait été engagée.

    Voir décision du Conseil d’administration nº 6056-(79/38), p. 21–24 dans Fonds monétaire international (1981 b). La décision est reproduite dans l’appendice. Voir aussi Mookerjee (1979) et Gold (1979).

    Voir paragraphe 9 de la décision du Conseil d’administration nº 6056-(79/38), p. 22–23 dans Fonds monétaire international (1981 b). La décision est reproduite dans l’appendice.

    Voir de Larosière (1980 a) et Fonds monétaire international (1980).

    Il y a lieu de rappeler ici que les ressources supplémentaires étaient empruntées par le Fonds et que leur coût est lié à celui du marché. Pour remédier aux difficultés que le coût élevé pouvait poser à certains pays membres, il a été créé, en novembre 1980, un compte de bonification destiné à abaisser le coût de l’intérêt perçu sur les prêts du mécanisme de financement supplémentaire accordés aux pays en développement à faible revenu. Le compte va être financé principalement avec les ressources provenant du remboursement des prêts du Fonds fiduciaire et des contributions volontaires des pays dont la situation des paiements est forte. Voir Hooke (1981 a).

    Pour une description de ces mesures provisoires, voir Manuel Guitián, “Conditionnalité du Fonds et processus d’ajustement international: perspectives pour les années 80”, Finances & Développement, vol. 18 (juin 1981), p. 14–17, article repris dans Manuel Guitián, “Conditionality: Access to Fund Resources”, (Washington, 1981).

    Voir décision du Conseil d’administration 6783-(81/40), p. 42–47 dans Fonds monétaire international (1981 b).

    Pour une description de diverses initiatives complétant celles qui sont étudiées dans le présent document, voir Hooke (1981 b).

    Voir paragraphe 12 de la décision du Conseil d’administration nº 6056-(79/38), p. 23–24 dans Fonds monétaire international (1981 b). La décision est reproduite dans l’appendice. Voir également Gold (1979).

    Pour une étude générale des arrangements financiers dans les années 60 et au début des années 70, voir Reichmann et Stillson (1978) et Reichmann (1978).

    Pour une discussion de ce point dans un autre contexte, voir Mundell (1965).

    Voir le paragraphe 9 de la décision du Conseil d’administration nº 6056-(79/38), p. 22–23 dans Fonds monétaire international (1981 b). La décision est reproduite dans l’appendice. Voir également Gold (1979).

    Un entretien avec M. John Williamson, ancien fonctionnaire du Fonds qui travaille actuellement à l’Institute for International Economics de Washington, a permis de nuancer cette troisième base en introduisant une comparaison avec les résultats qui auraient pu être obtenus à l’aide de mesures différentes; cela équivaut à comparer ce qui est avec ce qui aurait pu être.

    Comme on l’a déjà indiqué, la valeur de ce raisonnement est limitée en ce sens que les cibles, tout ambitieuses qu’elles soient, doivent être perçues comme réalisables; sinon, elles perdent de leur crédibilité, ce qui affecte les anticipations. Dans ce contexte, les anticipations seront sans doute influencées davantage par la décision ou la détermination avec laquelle les pouvoirs publics appliquent la mesure que par la faisabilité de celle-ci.

    Le Fonds accorde souvent une assistance technique aux pays membres qui demandent qu’on les aide à améliorer les résultats budgétaires, tant du côté des recettes que de celui des dépenses, afin que les critères macroéconomiques globaux inscrits dans les arrangements avec le Fonds puissent être respectés.

      You are not logged in and do not have access to this content. Please login or, to subscribe to IMF eLibrary, please click here

      Other Resources Citing This Publication